Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 11:58:14 PM Dimanche, 17 Juin 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Faure Gnassingbé dribble le FMI


  [3/8/2018 9:20:03 AM]  | Kiosque |iciLome | Lu :7253 fois | 16 Commentaires
 

Togo  - Bien que le Fonds monétaire international (FMI) ait interdit l’émission des titres du Trésor public du Togo d’un montant de 150 milliards FCFA, Faure Gnassingbé a ordonné le contraire.




Selon La Lettre du Continent N°772 du 7 mars 2018, le chef de l’Etat togolais a contourné le FMI « qui déconseillait à l’Etat togolais d’émettre des titres du Trésor en vue de lever 150 milliards FCFA de fonds ».

Cette somme est destinée à épurer la dette contractée auprès des opérateurs économiques privés, les experts du FMI s’inquiétant de l’explosion de la dette du Togo. Malgré tout, Sani Yaya, ministre de l’Economie et des Finances sur instruction de Faure Gnassingbé, autorise le Trésor public à lancer l’opération, souligne ce journal électronique.

Les rentrées fiscales dans les caisses de l’Office togolais des recettes (OTR) sont impactées par la crise politique enclenchée depuis le 19 août dernier.

A.H.
Source :


Publicité>


Commentaires


 16   IvanLeTerrible | 3/10/2018 12:32:50 PM
Quel mensonge monstrueux de prétendre que "les rentrées fiscales dans les caisses de l'Office togolais des recettes (OTR) sont impactées par la crise politique enclenchée depuis le 19 août dernier"!
Faure est seul responsable et coupable de ce désastre. Le dégager c'est redonner de la lisibilité aux finances togolaises. C'est la seule voie de tout renouveau!
 

 15   Azea | 3/8/2018 9:51:46 PM
Quelqu'un l'a deja dit emettre un emprunt obligataire ( qui est une autre forme de dette a long-terme) pour remplacer une autre dette est scandaleux. Cela enforce l'economie mais surtout met en danger la zone Fcfa et l'Euro. Car l'Euro garantit la parite' du Fcfa.
Bon la descente aux enfers commence pour le didacteur. Pendant combien de temps, il va continuer ainsi?
 

 14   sen | 3/8/2018 6:28:59 PM
Le fmi n'arrange en rien Nos etats. Faure n'a qu'a bien les snobé comme Ado le fait au Ghana
 

 13   Eddy | 3/8/2018 3:06:24 PM
Emprunt obligataire avec quel Etat? Le Togo? Il faut etre fou pour s'engager dans des trucs comme ca.
Ils sont surendettes et ils lancent de nouvelles operations de pret pour sortir du trou. Bonne chance
 

 12   El Niño | 3/8/2018 3:02:09 PM
  Réponse à 11-SOURADJI
 
Compatriote Souradji,
Oublions La Lettre du Continent. Faure le malade mental peut dribbler le FMI ? Le type est tellement nul qu'il ne peut même pas argumenter pendant 5 minutes devant un simple journaliste. Et là on nous dit qu'il a dribblé les Experts du FMI ??? Makoula!
 

 11   SOURADJI | 3/8/2018 2:16:22 PM
Bon nous sommes en politique ,sur ce plan je dirai dribbler le FMI revient a l'hopital qui se moque de la charite .
Revenons maintenant sur le mot dribbler dans le sport,en football par exemple il y a plusieurs manieres de dribbler :
- on peut dribbler en restant sur place,
- on peut se dribbler,
- on peut dribbler ses c&œlig;quipiers,
- on peut dribbler jusqu'a laisser ses parteraires en hors-jeu,..
donc c'est dire que dans tout ca personne ne voit marquer le but .
S'il faut dribbler pour dribbler alors a quoi cela peut servir ?
 

 10   Abladjo | 3/8/2018 1:29:12 PM



Qui parle d'alternance au Togo se trompe et voir des intelectuels surtout des universitairse et hommes de loi se fourber a ce point est choquant.

Au Togo, il y a une prise d'otage des institutions de la république par un groupe de criminels.

- La présidence
- L'assemblée Nationale
- La cour Constitutionnelle
- La Justice
- L'armée

Et avec les institutions ci-dessus vient la population du Togo prise en otage.

Nous sommes en présence d'une illégalité et d'une illégitimité qui durent depuis la nuit du 5 Fevrier 2005.

En violation des articles 65,144, 147, 148 de la constitution, un coup d'Etat permanent se perpétue a la suite du triple coups d'Etat militaire, constitutionnel et institutionnel opérés par un quarteron de généraux de l'armée au profit de faure essozimna gnassingbé eyadema avec la complicité active des présidents de l'Assemblée Nationale fambaré natchaba et abas bonfo antérinés par le premier ministre d'alors koffi sama et son gouvernement sur le dos des populations qui en vertue de l'article 150 de la constitution ont réclamé le droit et se sont vues massacrées par la milice qui tient l'armée républicaine en otage avec plus de 500 morts selon l'ONU, 800 morts selon Amnesty international, plus de 1000 morts selon la société civile togolaise.

Selon l'Article 146 de la constitution togolaise qui dit: La source de toute légitimité découle de la présente Constitution et l'article 150 qui dit: Tout renversement du régime constitutionnel est considéré comme un crime imprescriptible contre la nation et sanctionné conformément aux lois de la République.
Dans ces circonstances, pour tout Togolais, désobéir et s'organiser pour faire échec à l'autorité illégitime constituent le plus sacré des droits et le plus impératif des devoirs.

Nous peuple togolais ne reconnaissons ni n'avons jamais reconnu faure essozimna gnassingbé eyadema comme chef d'Etat et president de la république togolaise. Toute idée d'alternance au sommet de l'Etat est inapropriée dans la mesure ou la fonction de chef d'Etat et président de la république selon les lois qui ont prévalu et toujours en vigueur dans notre pays denient formellement a faure gnassingbé la fonction de chef d'Etat et président de la république du Togo.

Nous devons constater cette usurpation pure et simple a la tete du Togo et corriger cette anomalie en retablissant le droit.

L'Usurpateur faure essozimna gnassingbé eyadema ayant commis, participé et bénéficié d'un crime imprescriptible a l'endroit de la nation togolaise n'est en aucun cas qualifié a concourir a quelque élection que ce soit au Togo. Au vu et au su de tout le monde, toute candidature aux élections passées et a venir de faure essozimna gnassingbé eyadema est nulle et non avenue sur ce les usurpations de 2005, 2010, 2015 ne constitue en rien un droit a prétendre dirriger le Togo.

Nous devons tout simplement rétablir le droit et redonner au Togo un dirigeant choisi par la population au cours d'une election libre et transparante apres une réforme electorale. Sur ce une assemblé constituante doit rapidement se mettre en place pour demander la fin de l'usurpation et former un gouvernement de transition afin de mener les réformes devant aboutir a une vrai élection du président de la république.

Au Togo, on ne doit pas encore parler d'Alternance. On doit parler de la remise en place du droit et de la fin de l'usurpation et du coup d'Etat permanent.
 

 9   jjk | 3/8/2018 12:40:45 PM
  Réponse à 7-le fou
 
ce lui qui a un MBA en Master ne peut pas s exprimer correctement en anglais
ca s es demontrer a Lagos l ors d un de ces voyages
 

 8   jjk | 3/8/2018 12:36:46 PM
la F M I et le régime Togolais c est même pipe mème tabacs
 

 7   le fou | 3/8/2018 10:25:27 AM
Oh! la la!!!
Il ne faut pas oublier que Faure est détenteur de MBA (Master of Business Administration).
 

 6   JE VOIS | 3/8/2018 10:21:28 AM
vous êtes surs qu'on peut dribbler le FMI? De n'importe quoi?
 

 5   Anévic | 3/8/2018 10:19:58 AM
Il est devenu dribbleur ou bien quoi!
 

 4   togoto | 3/8/2018 10:08:53 AM
Mdrrrrrr !!! Il vaut mieux en rire qu'en pleurer.....
 

 3   Germaine | 3/8/2018 10:04:19 AM
Emmètre un nouvel Emprunt pour rembourser un autre, c'est comme faire le lièvre devant la balle de fusil. La pauvre bête finit toujours par se faire descendre.
 

 2   takpara | 3/8/2018 9:48:23 AM
il faut absolument payer les militaires, c'est tout son soucis, ce n'est que le debut
 

 1   edefou | 3/8/2018 9:45:54 AM
Il est aussi un criminel economique
 
Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Thomas Koumou toujours sur le drame économique qui se joue au Togo L'expert en économie continue sa publication cette semaine. [ 6/15/2018 ]
Adoption d’un projet relatif aux travaux de réalisation du réseau d’irrigation et de drainage « Sur le rapport du ministre de l’Economie et des Finances, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant approbation du marché relatif aux travaux de réalisation du réseau d’irrigation et de drainage de 500 hectares du casier de Tiongoni et aux travaux d’aménagement d’une partie du drain de Kalankorola-zone de M’Bewani. [ 6/15/2018 ]
Thomas Koumou : « La dette publique totale du pays a connu une vertigineuse ascension... » L'expert en économie Thomas Dodji Koumou, également président de l'association Veille Economique poursuit sa publication sur le collectif budgétaire. Lisez plutôt ! [ 6/13/2018 ]
L’aéroport international de Kumasi va subir une cure de jouvence Le 6 juin dernier, le président de la République ghanéenne, Nana Akufo-Addo, a procédé au lancement de la deuxième phase d’extension et de rénovation de l’aéroport international de Kumasi, indique la lettre News Aéro. [ 6/11/2018 ]
Rapport du FMI : Quand la situation sociopolitique du Togo fait chuter son taux de croissance « Une reprise timide », c’est le titre du rapport du Fonds Monétaire International (FMI) en collaboration avec le ministère de l’Economie et des Finances sur les perspectives économiques régionales de l’Afrique subsaharienne, publié jeudi dernier à Lomé.  [ 6/11/2018 ]
Interview/ Adama Koné, ministre de l’économie et des finances: « Pourquoi le gouvernement veut créer une Caisse des Dépôts et Consignations de la Côte d’Ivoire » Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances, le 22 mai dernier, vous avez présenté devant les députés de la Commission des Affaires Economiques et Financières de l’Assemblée Nationale, un projet de loi relatif à la création de la Caisse des Dépôts et Consignations de Côte d’Ivoire (CDC-CI). [ 6/7/2018 ]
La crise économique actuelle prend-t-il sa source des manifestations politiques ? Le président de l’association Veille Economique, l’économiste Thomas Dodji Koumou dresse une analyse de la situation à travers les lignes qui suivent. Lisez plutôt !  [ 6/7/2018 ]
Projet de construction du centre hospitalier universitaire de Bassinko (CHU – Bassinko): les financements sont bouclés Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Madame Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI et le consortium de Banques Commerzbank et ABN AMRO ont procédé le lundi 04 juin 2018 à la signature d’un accord de prêt pour le financement de la réalisation du projet de construction du centre hospitalier universitaire de Bassinko (CHU – Bassinko). [ 6/6/2018 ]
Conjoncture : le FMI décaisse 20 millions de dollars pour accompagner les réformes au Niger Le Conseil d’administration du FMI a achevé la deuxième revue de l’accord en faveur du Niger au titre de la facilité élargie de crédit et a approuvé un décaissement de 20 millions de dollars. [ 6/5/2018 ]
Le trio dirigeant du Trésor Un trio de nouvelles personnalités est chargé d’animer désormais la vie du Trésor public. Les nominations font suite à la réorganisation du ministère de l’Economie et des Finances. [ 6/2/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .