Dimanche, 25 Septembre 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Zarifou Ayéva : Les raisons de la démission


  [10/7/2006]  | Kiosque |LE CHANGEMENT N° 043 du 05 octobre 2006 | Lu :8205 fois | Commenter
 

LE CHANGEMENT N° 043 du 05 octobre 2006




 La liste s’allonge au jour le jour

Certains hommes politiques, malgré leur niveau d’instruction et leur chance d’avoir fréquenté les grandes démocraties occidentales et américaines se sont toujours comportés comme des analphabètes du moyen âge qui ignorent des notions comme respect mutuel, droits de l’homme, libertés fondamentales et démocratie. Ils ont toujours choisi d’imposer leur point de vue à une majorité, oubliant ainsi qu’en démocratie, c’est le débat contradictoire.

Parmi cette catégorie de politiciens atypiques, figure M. Zarifou Ayéva, le Président du PDR (Parti Démocratique pour le Renouveau) actuel Ministre d’Etat.
L’homme, en réalité, n’est plus à présenter. Au sein de son parti, il est connu pour sa dictature, et son refus d’accepter le débat contradictoire. Mieux, c’est un homme qui a toujours du mépris pour les autres. Issu d’une famille royale, il a toujours confondu son parti le PDR à la chefferie traditionnelle avant le vent de l’Est en Afrique.

Malgré ses caprices, ses plus proches collaborateurs ont toujours supporté ses humeurs, privilégiant l’adage selon lequel " le linge sale se lave en famille ". Mais, l’homme refuse d’entendre raison. La suite, on la connaît.

En effet, dans un courrier daté du 26 septembre 2006 adressé à M. Zarifou Ayéva, les trois poids lourds du parti lui ont signifié leur démission.
Il s’agit de :
1- Me Tchassona-Traoré Mouhamed
2- Innoussa Nafiou
3- Adam Abdou Rahamane.
(Voir lettre ci-contre)

De sources bien informées, d’autres ténors du PDR à savoir le Trésorier M. Oukpédjo, le Premier Vice-Président M. Affo Issa, le Président de la Commission des Finances, M. Abdoulaye Souleymane, le 2e Vice-Président M. Akuéson etc avaient démissionné depuis belle lurette du parti.
Les trois nouveaux démissionnaires à savoir le Président de la Commission Politique Me Tchassona, le Secrétaire Général Adjoint chargé des Fédérations, M. Innousa Nafiou et M. Adam, membre fondateur du PDR, viennent prolonger la liste.

Contrairement aux dires de certains, ce n’est pas parce que ces démissionnaires n’ont pas fait leur entrée au gouvernement qu’ils ont pris leur distance vis-à-vis du parti. La raison fondamentale est le mépris que M. Ayéva a pour les autres membres et le diktat avec lequel il conduit le parti.

A preuve, il ressort de nos investigations que M. Kolani, le Secrétaire général n’a pas été élu à l’issue d’un Congrès. Il aurait été nommé, par Zarifou Ayéva, sans l’avis des autres membres. Ce n’est pas parce que les démissionnaires refusent de parler pour l’instant qu’ils nous démentiront. Le prince de Komah gère le PDR comme un patrimoine familial voire une propriété privée. Il aurait toujours refusé de se référer aux autres avant de prendre une décision. Bref, la gestion du PDR par son Président est calamiteuse. Surtout qu’il prend, seul, les décisions en violation des textes selon nos informations.

Ces démissions en cascade à quelques mois des élections législatives, sont un coup dur pour M. Ayéva et son parti. M. Ayéva qui s’est toujours appuyé sur ses hauts cadres pour mobiliser ses militants et sympathisants vient de subir un cinglant désaveu. Les prochaines élections risquent d’être fatales, très fatales pour M. Ayéva qui a toujours confondu vitesse et précipitation. Nous attendons de voir de quoi il est capable sans les autres.

On se rappelle les coups bas qu’il a faits au CAR et à son Président, Me AGBOYIBO au moment de leur cohabitation.
Le peuple togolais a encore en mémoire ses entourloupettes au moment de la signature des 22 engagements et au cours du dialogue intertogolais au temps de feu Président Eyadéma.
Si aujourd’hui ce sont ses proches collaborateurs qui claquent la porte parce qu’il y a un malaise au sein du parti, cela démontre à suffisance que l’homme n’est pas sérieux. La politique de sans moi rien, n’a jamais payé. A l’allure où vont les choses, M. Ayéva risque de se retrouver seul à cause de son appétit glouton du pouvoir.

Rappelons que la fédération locale du PDR en Allemagne et en Europe avait déjà enregistré une avalanche de démissions.
Nous y reviendrons.

AMOUZOUVI
Source : LE CHANGEMENT N° 043 du 05 octobre 2006


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

La Coalition Marocaine pour la Justice Climatique (CMJC) en conclave à Casablanca Près de 200 participants, représentant la société civile, les syndicats, les mouvements sociaux, des chercheurs et des experts, dont environ la moitié proviennent de 39 pays d'Afrique, du Maghreb, du Moyen-Orient, des continents américains, d'Europe et d'Asie se sont retrouvés à Casablanca les 23 et 24 septembre 2016, pour une conférence intitulée " COP 22, enjeux et défis" afin de débattre des moyens à mettre en œuvre pour la réalisation d'une justice climatique. [ 9/24/2016 ]
Développement durable: un colloque pour préparer le COP22 Les travaux entrant dans le cadre du colloque régional sur l’accord de Paris, a démarré ce mercredi 21 septembre 2016 à Cotonou, pour une participation de l’Afrique de l’ouest francophone à la COP22. Plusieurs acteurs gouvernementaux et des partenaires techniques et financiers, prennent pas à ladite séance. [ 9/22/2016 ]
A la découverte de Noor: le solaire à grande échelle Le Maroc, ce pays du Nord de l’Afrique, dans le cadre du développement des énergies renouvelables, a misé sur son potentiel vert. Au nombre de ses projets énergétiques, une centrale solaire à Ouarzazate (10 km de la ville éponyme). Noor I, et bientôt, Noor II, Noor III, Noor IV, de gigantesques chantiers qui devraient permettre au Maroc d’atteindre l’indépendance énergétique, au terme des travaux. A l’horizon 2030, grâce au parc solaire de Ouarzazate, le Royaume Chérifien devrait couvrir 52 % des besoins énergétiques par des énergies renouvelables. [ 9/22/2016 ]
71ème Assemblée Générale des Nations Unies: le climat au coeur des discussions Le Changement Climatique domine la session d’ouverture de la 71ème Assemblée Générale des Nations Unies. [ 9/21/2016 ]
Changements climatiques: le dossier de ratification de l'Accord de Paris transmis au Parlement Le Conseil des ministres a annoncé, mercredi 14 septembre 2016 à Cotonou, avoir transmis au parlement béninois, le dossier de ratification de l'Accord de Paris sur les changements climatiques. [ 9/15/2016 ]
Marrakech: Douze tonnes de sacs en plastique sont saisies Les contrebandiers ont mis à rude épreuve, la loi «zéro Mika» (qui signifie zéro sac en plastique). A Marrakech, une grande quantité de sacs de plastique a été saisie. [ 9/8/2016 ]
Déguerpissement du Parc national de Mont Peko : des milliers de fermiers à la rue Depuis plusieurs mois, le gouvernement ivoirien est en guerre contre les producteurs illégaux de cacao installés dans le parc national de mont Peko. Ces derniers, au nombre de 28000 avec leurs familles, expulsés des lieux, se retrouvent sans logements et appellent au secours. [ 9/7/2016 ]
Cop22: plus d’une cinquantaine de journalistes africains s’enquièrent des préparatifs Le royaume du Maroc accueille en novembre prochain, la conférence sur le changement climatique. A cet effet, plus d’une cinquantaine de journalistes de 28 pays africains séjournent dans le pays, pour mieux s’informer des préparatifs de cette grande rencontre qu’est la Cop22. [ 9/6/2016 ]
Invasion des chenilles : le ministère de l'Agriculture prépare la riposte Depuis quelques jours, les champs de maïs de la partie septentrionale du Bénin sont en train d'être dévastés par des chenilles de papillons. Au ministère de l'Agriculture, on s'attèle donc pour apporter des solutions appropriées aux agriculteurs touchés. [ 9/2/2016 ]
Une Eclipse solaire totale annoncée pour le 1er septembre Plusieurs pays dont le Bénin vivront le 1er septembre prochain le phénomène naturel de l’éclipse solaire. Ce phénomène rare, mais spectaculaire n’est pas sans conséquence sur la santé humaine, particulièrement la vue, si des mesures de protection idoine ne sont pas prises. Le ministre de la santé par un communiqué tient à sensibiliser la population sur le phénomène et les mesures de protection. [ 8/27/2016 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | Trouver le meilleur taux immobilier du moment. | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | bioam.fr| | Rachat de credit
credit en ligne | . | Commparer pour le meilleur pret auto | Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
.| credit consommation avec moncredit.org . .
Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com