Mardi, 9 Février 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Zarifou Ayéva : Les raisons de la démission


  [10/7/2006]  | Kiosque |LE CHANGEMENT N° 043 du 05 octobre 2006 | Lu :7801 fois | Commenter
 

LE CHANGEMENT N° 043 du 05 octobre 2006




 La liste s’allonge au jour le jour

Certains hommes politiques, malgré leur niveau d’instruction et leur chance d’avoir fréquenté les grandes démocraties occidentales et américaines se sont toujours comportés comme des analphabètes du moyen âge qui ignorent des notions comme respect mutuel, droits de l’homme, libertés fondamentales et démocratie. Ils ont toujours choisi d’imposer leur point de vue à une majorité, oubliant ainsi qu’en démocratie, c’est le débat contradictoire.

Parmi cette catégorie de politiciens atypiques, figure M. Zarifou Ayéva, le Président du PDR (Parti Démocratique pour le Renouveau) actuel Ministre d’Etat.
L’homme, en réalité, n’est plus à présenter. Au sein de son parti, il est connu pour sa dictature, et son refus d’accepter le débat contradictoire. Mieux, c’est un homme qui a toujours du mépris pour les autres. Issu d’une famille royale, il a toujours confondu son parti le PDR à la chefferie traditionnelle avant le vent de l’Est en Afrique.

Malgré ses caprices, ses plus proches collaborateurs ont toujours supporté ses humeurs, privilégiant l’adage selon lequel " le linge sale se lave en famille ". Mais, l’homme refuse d’entendre raison. La suite, on la connaît.

En effet, dans un courrier daté du 26 septembre 2006 adressé à M. Zarifou Ayéva, les trois poids lourds du parti lui ont signifié leur démission.
Il s’agit de :
1- Me Tchassona-Traoré Mouhamed
2- Innoussa Nafiou
3- Adam Abdou Rahamane.
(Voir lettre ci-contre)

De sources bien informées, d’autres ténors du PDR à savoir le Trésorier M. Oukpédjo, le Premier Vice-Président M. Affo Issa, le Président de la Commission des Finances, M. Abdoulaye Souleymane, le 2e Vice-Président M. Akuéson etc avaient démissionné depuis belle lurette du parti.
Les trois nouveaux démissionnaires à savoir le Président de la Commission Politique Me Tchassona, le Secrétaire Général Adjoint chargé des Fédérations, M. Innousa Nafiou et M. Adam, membre fondateur du PDR, viennent prolonger la liste.

Contrairement aux dires de certains, ce n’est pas parce que ces démissionnaires n’ont pas fait leur entrée au gouvernement qu’ils ont pris leur distance vis-à-vis du parti. La raison fondamentale est le mépris que M. Ayéva a pour les autres membres et le diktat avec lequel il conduit le parti.

A preuve, il ressort de nos investigations que M. Kolani, le Secrétaire général n’a pas été élu à l’issue d’un Congrès. Il aurait été nommé, par Zarifou Ayéva, sans l’avis des autres membres. Ce n’est pas parce que les démissionnaires refusent de parler pour l’instant qu’ils nous démentiront. Le prince de Komah gère le PDR comme un patrimoine familial voire une propriété privée. Il aurait toujours refusé de se référer aux autres avant de prendre une décision. Bref, la gestion du PDR par son Président est calamiteuse. Surtout qu’il prend, seul, les décisions en violation des textes selon nos informations.

Ces démissions en cascade à quelques mois des élections législatives, sont un coup dur pour M. Ayéva et son parti. M. Ayéva qui s’est toujours appuyé sur ses hauts cadres pour mobiliser ses militants et sympathisants vient de subir un cinglant désaveu. Les prochaines élections risquent d’être fatales, très fatales pour M. Ayéva qui a toujours confondu vitesse et précipitation. Nous attendons de voir de quoi il est capable sans les autres.

On se rappelle les coups bas qu’il a faits au CAR et à son Président, Me AGBOYIBO au moment de leur cohabitation.
Le peuple togolais a encore en mémoire ses entourloupettes au moment de la signature des 22 engagements et au cours du dialogue intertogolais au temps de feu Président Eyadéma.
Si aujourd’hui ce sont ses proches collaborateurs qui claquent la porte parce qu’il y a un malaise au sein du parti, cela démontre à suffisance que l’homme n’est pas sérieux. La politique de sans moi rien, n’a jamais payé. A l’allure où vont les choses, M. Ayéva risque de se retrouver seul à cause de son appétit glouton du pouvoir.

Rappelons que la fédération locale du PDR en Allemagne et en Europe avait déjà enregistré une avalanche de démissions.
Nous y reviendrons.

AMOUZOUVI
Source : LE CHANGEMENT N° 043 du 05 octobre 2006


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Malemba Nkulu/Pluies diluviennes: plusieurs écoles détruites Le monde de l’éducation paie un lourd tribut suite aux pluies diluviennes qui ont arrosé la localité de Malemba Nkulu (Haut Lomami). Une centaines d’écoles secondaires ont été endommagées par lesdites pluies. [ 2/3/2016 ]
COP-21: Lamamra croit toujours en un accord contraignant, juste et équitable La Conférence de Paris sur le climat joue ses dernières heures à la suite de difficiles négociations entre les différentes délégations. Hier lundi depuis la capitale française, le ministre d’État, ministre algérien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Ramtane Lamamra, a indiqué qu’il va falloir aboutir à la conclusion d’un accord consensuelle et ambitieux et qui doit avoir une valeur juridique "contraignante", mais également "équilibré, juste et équitable". [ 12/8/2015 ]
Rabat, les pieds à Paris, la tête à la COP22 Alors que la COP (Conférence de Paris) 21 sur le climat continue de battre son plein et que l’on attend toujours la signature d’un accord ambitieux par les participants, le Maroc pour sa part est présent autour de la table mais déjà, avec la tête ailleurs et plus précisément sur la COP 22 que le Royaume chérifien aura à accueillir en 2016. [ 12/5/2015 ]
COP 21: l'Autorité du Bassin du Niger planche aujourd'hui 150 pays sont actuellement représentés à Paris dans le cadre de la 21e Conférence des Parties (COP 21). Ainsi, du 30 novembre au 11 décembre, l'environnement est à l'honneur et l'Autorité du Bassin du Niger (ABN) ne saurait manquer à l'appel. Celle-ci présentera son Plan d'Investissement Climat "Agir pour l'avenir", ce mercredi 2 décembre au Pavillon Africain. [ 12/2/2015 ]
Ali Bongo au COP21: ' Nous sommes une partie de la solution' Le président Gabonais, Ali Bongo, porte-flambeau de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) est présent comme nombre de ses pairs africains, à la Conférence sur le climat à Paris (COP 21). Il veut réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre du Gabon à l'horizon 2025. [ 12/1/2015 ]
COP 21: Message de Patrice Talon à François Hollande Message de M. Patrice Talon à son Excellence François Hollande, Président de la République Française, à l’occasion de l’ouverture de la COP21 à Paris [ 11/30/2015 ]
COP21 : l’Afrique au cœur du changement climatique La conférence sur le climat à Paris, la 21ème conférence des parties (COP21) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), se déroule du 30 novembre au 11 décembre 2015 au Bourget en France. Un sommet auquel participent plus de 150 Nations, afin de décider des mesures à mettre en place, dans le but de limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C. [ 11/30/2015 ]
COP21: Rabat porteur de l’une des meilleures contributions au monde La Conférence de Paris sur les changements climatiques (COP21), c’est du 30 novembre au 11 décembre prochain dans la capitale française. Pour ce rendez-vous, les pays participants ont déjà informé de leurs promesses d’engagement en faveur de l’environnement. Mais de ce qu’a indiqué hier lundi la ministre marocaine déléguée en charge de l’Environnement, Hakima El Haite, son pays est porteur de l’une des meilleures contributions au plan mondial. [ 11/17/2015 ]
La Sierra Leone abrite la conférence régionale sur les effets négatifs des algues L'Agence sierra léonaise de protection de l'environnement (EPA) va abriter la conférence régionale sur le phénomène inquiétant des algues qui ont envahi les eaux cristallines et affecté le tourisme en Afrique de l'Ouest. [ 11/10/2015 ]
COP21 : le Cameroun va réduire de 32% ses émissions de gaz à effet de serre d ' ici à 2035 Le Cameroun entend réduire de 32% ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici à 2035, selon le document de contributions prévues et déterminées au niveau national (CPDN) produit en prélude à la Conférence mondiale sur le climat (COP21) prévue en fin novembre prochain à Paris (France). [ 11/3/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
Banque de rachat de credit contre le surendettement | demande esta | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | . | Rachat de credit .