Dimanche, 1 Mars 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Zarifou Ayéva : Les raisons de la démission


  [10/7/2006]  | Kiosque |LE CHANGEMENT N° 043 du 05 octobre 2006 | Lu :7307 fois | Commenter
 

LE CHANGEMENT N° 043 du 05 octobre 2006




 La liste s’allonge au jour le jour

Certains hommes politiques, malgré leur niveau d’instruction et leur chance d’avoir fréquenté les grandes démocraties occidentales et américaines se sont toujours comportés comme des analphabètes du moyen âge qui ignorent des notions comme respect mutuel, droits de l’homme, libertés fondamentales et démocratie. Ils ont toujours choisi d’imposer leur point de vue à une majorité, oubliant ainsi qu’en démocratie, c’est le débat contradictoire.

Parmi cette catégorie de politiciens atypiques, figure M. Zarifou Ayéva, le Président du PDR (Parti Démocratique pour le Renouveau) actuel Ministre d’Etat.
L’homme, en réalité, n’est plus à présenter. Au sein de son parti, il est connu pour sa dictature, et son refus d’accepter le débat contradictoire. Mieux, c’est un homme qui a toujours du mépris pour les autres. Issu d’une famille royale, il a toujours confondu son parti le PDR à la chefferie traditionnelle avant le vent de l’Est en Afrique.

Malgré ses caprices, ses plus proches collaborateurs ont toujours supporté ses humeurs, privilégiant l’adage selon lequel " le linge sale se lave en famille ". Mais, l’homme refuse d’entendre raison. La suite, on la connaît.

En effet, dans un courrier daté du 26 septembre 2006 adressé à M. Zarifou Ayéva, les trois poids lourds du parti lui ont signifié leur démission.
Il s’agit de :
1- Me Tchassona-Traoré Mouhamed
2- Innoussa Nafiou
3- Adam Abdou Rahamane.
(Voir lettre ci-contre)

De sources bien informées, d’autres ténors du PDR à savoir le Trésorier M. Oukpédjo, le Premier Vice-Président M. Affo Issa, le Président de la Commission des Finances, M. Abdoulaye Souleymane, le 2e Vice-Président M. Akuéson etc avaient démissionné depuis belle lurette du parti.
Les trois nouveaux démissionnaires à savoir le Président de la Commission Politique Me Tchassona, le Secrétaire Général Adjoint chargé des Fédérations, M. Innousa Nafiou et M. Adam, membre fondateur du PDR, viennent prolonger la liste.

Contrairement aux dires de certains, ce n’est pas parce que ces démissionnaires n’ont pas fait leur entrée au gouvernement qu’ils ont pris leur distance vis-à-vis du parti. La raison fondamentale est le mépris que M. Ayéva a pour les autres membres et le diktat avec lequel il conduit le parti.

A preuve, il ressort de nos investigations que M. Kolani, le Secrétaire général n’a pas été élu à l’issue d’un Congrès. Il aurait été nommé, par Zarifou Ayéva, sans l’avis des autres membres. Ce n’est pas parce que les démissionnaires refusent de parler pour l’instant qu’ils nous démentiront. Le prince de Komah gère le PDR comme un patrimoine familial voire une propriété privée. Il aurait toujours refusé de se référer aux autres avant de prendre une décision. Bref, la gestion du PDR par son Président est calamiteuse. Surtout qu’il prend, seul, les décisions en violation des textes selon nos informations.

Ces démissions en cascade à quelques mois des élections législatives, sont un coup dur pour M. Ayéva et son parti. M. Ayéva qui s’est toujours appuyé sur ses hauts cadres pour mobiliser ses militants et sympathisants vient de subir un cinglant désaveu. Les prochaines élections risquent d’être fatales, très fatales pour M. Ayéva qui a toujours confondu vitesse et précipitation. Nous attendons de voir de quoi il est capable sans les autres.

On se rappelle les coups bas qu’il a faits au CAR et à son Président, Me AGBOYIBO au moment de leur cohabitation.
Le peuple togolais a encore en mémoire ses entourloupettes au moment de la signature des 22 engagements et au cours du dialogue intertogolais au temps de feu Président Eyadéma.
Si aujourd’hui ce sont ses proches collaborateurs qui claquent la porte parce qu’il y a un malaise au sein du parti, cela démontre à suffisance que l’homme n’est pas sérieux. La politique de sans moi rien, n’a jamais payé. A l’allure où vont les choses, M. Ayéva risque de se retrouver seul à cause de son appétit glouton du pouvoir.

Rappelons que la fédération locale du PDR en Allemagne et en Europe avait déjà enregistré une avalanche de démissions.
Nous y reviendrons.

AMOUZOUVI
Source : LE CHANGEMENT N° 043 du 05 octobre 2006


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Le Rwanda intensifie la lutte contre la pollution aux sacs plastiques Le Rwanda a lancé une campagne visant à dénoncer l'usage des sacs plastiques comme emballage par les vendeurs dans les rues de Kigali, la capitale du pays. [ 2/28/2015 ]
La forêt menacée de disparition Le couvert forestier de la Côte d'Ivoire est fortement menacé de disparition, passant de 16 millions d'hectares en 1900 à moins de deux millions d'hectares actuellement, a averti jeudi à Abidjan le ministre ivoirien des Eaux et forêts, Matthieu Babaud Darret, lors d'une conférence de presse. [ 2/26/2015 ]
Vol inaugural de prise de vues aériennes pour la nouvelle cartographie de base Les activités de cartographie en vue de doter le Bénin d'une nouvelle cartographie de base numérique sont rentrées vendredi dans leurs phases actives, par le vol inaugural de prises de vues aériennes, à l'Aéroport International Bernardin Cardinal Gantin de Cotonou. [ 2/6/2015 ]
Le Botswana redoublera ses efforts pour lutter contre la désertification Le Botswana a annoncé son intention de renforcer le plan d'action national semi-aride (PAN) du pays pour lutter contre la désertification. [ 1/29/2015 ]
La tempête tropicale Bansi menace l'île Maurice Une alerte cyclonique de classe a été émise à l'île Maurice dimanche après-midi par les services météorologiques de l'île, après que la dépression tropicale Bansi qui évoluait dans le voisinage de Tromelin s'est intensifiée en une tempête tropicale modérée. [ 1/11/2015 ]
Séisme de magnitude 4,6 au centre du pays Un séisme de magnitude 4,6 s'est produit dans la soirée de vendredi à 4 km au sud-ouest de Bougara (province de Blida), soit à 27 km au sud d'Alger, a annoncé le Centre sismologique euro-méditerranéen de (CSEM). [ 12/26/2014 ]
Le Burundi envisage d'atteindre une superficie boisée de 18% en 2025 Le Burundi envisage d'atteindre une superficie boisée de 18% d'ici à l'horizon 2025, a déclaré vendredi à Bujumbura M. Jean Claude Nduwayo, ministre burundais de l'Eau, de l'Environnement, de l'Aménagement du Territoire et de l'Urbanisme. [ 12/19/2014 ]
Un mort et trois disparus dans une tempête à Alger Une tempête a frappé le port d'Alger. D'après le communiqué de la société qui s'occupe de la gestion du port, la tempête aurait fait un mort ainsi que trois personnes disparues. [ 12/11/2014 ]
Le projet LVEMPII contribue à la gestion environnementale Le projet régional dénommé " Gestion Environnementale du Bassin Versant du Lac Victoria phase II", est en train de contribuer à l'amélioration de la gestion environnementale dans les lieux à haut risque de pollution dans la province de Kirundo, dans le nord du Burundi, a révélé vendredi à Bujumbura M. Gilbert Ngendahabona, chargé de la communication dans ce projet. [ 12/5/2014 ]
L’OMM annonce l’année 2014 comme la plus chaude depuis 1880 L’an 2014 aura été l’année la plus chaude depuis 1880, selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM), pour avoir battu les records de températures enregistrées depuis près de deux siècles. [ 12/4/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com