Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 5:50:19 AM Lundi, 11 Décembre 2017 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Zarifou Ayéva : Les raisons de la démission


  [10/7/2006]  | Kiosque |LE CHANGEMENT N° 043 du 05 octobre 2006 | Lu :9070 fois | Commenter
 

LE CHANGEMENT N° 043 du 05 octobre 2006




 La liste s’allonge au jour le jour

Certains hommes politiques, malgré leur niveau d’instruction et leur chance d’avoir fréquenté les grandes démocraties occidentales et américaines se sont toujours comportés comme des analphabètes du moyen âge qui ignorent des notions comme respect mutuel, droits de l’homme, libertés fondamentales et démocratie. Ils ont toujours choisi d’imposer leur point de vue à une majorité, oubliant ainsi qu’en démocratie, c’est le débat contradictoire.

Parmi cette catégorie de politiciens atypiques, figure M. Zarifou Ayéva, le Président du PDR (Parti Démocratique pour le Renouveau) actuel Ministre d’Etat.
L’homme, en réalité, n’est plus à présenter. Au sein de son parti, il est connu pour sa dictature, et son refus d’accepter le débat contradictoire. Mieux, c’est un homme qui a toujours du mépris pour les autres. Issu d’une famille royale, il a toujours confondu son parti le PDR à la chefferie traditionnelle avant le vent de l’Est en Afrique.

Malgré ses caprices, ses plus proches collaborateurs ont toujours supporté ses humeurs, privilégiant l’adage selon lequel " le linge sale se lave en famille ". Mais, l’homme refuse d’entendre raison. La suite, on la connaît.

En effet, dans un courrier daté du 26 septembre 2006 adressé à M. Zarifou Ayéva, les trois poids lourds du parti lui ont signifié leur démission.
Il s’agit de :
1- Me Tchassona-Traoré Mouhamed
2- Innoussa Nafiou
3- Adam Abdou Rahamane.
(Voir lettre ci-contre)

De sources bien informées, d’autres ténors du PDR à savoir le Trésorier M. Oukpédjo, le Premier Vice-Président M. Affo Issa, le Président de la Commission des Finances, M. Abdoulaye Souleymane, le 2e Vice-Président M. Akuéson etc avaient démissionné depuis belle lurette du parti.
Les trois nouveaux démissionnaires à savoir le Président de la Commission Politique Me Tchassona, le Secrétaire Général Adjoint chargé des Fédérations, M. Innousa Nafiou et M. Adam, membre fondateur du PDR, viennent prolonger la liste.

Contrairement aux dires de certains, ce n’est pas parce que ces démissionnaires n’ont pas fait leur entrée au gouvernement qu’ils ont pris leur distance vis-à-vis du parti. La raison fondamentale est le mépris que M. Ayéva a pour les autres membres et le diktat avec lequel il conduit le parti.

A preuve, il ressort de nos investigations que M. Kolani, le Secrétaire général n’a pas été élu à l’issue d’un Congrès. Il aurait été nommé, par Zarifou Ayéva, sans l’avis des autres membres. Ce n’est pas parce que les démissionnaires refusent de parler pour l’instant qu’ils nous démentiront. Le prince de Komah gère le PDR comme un patrimoine familial voire une propriété privée. Il aurait toujours refusé de se référer aux autres avant de prendre une décision. Bref, la gestion du PDR par son Président est calamiteuse. Surtout qu’il prend, seul, les décisions en violation des textes selon nos informations.

Ces démissions en cascade à quelques mois des élections législatives, sont un coup dur pour M. Ayéva et son parti. M. Ayéva qui s’est toujours appuyé sur ses hauts cadres pour mobiliser ses militants et sympathisants vient de subir un cinglant désaveu. Les prochaines élections risquent d’être fatales, très fatales pour M. Ayéva qui a toujours confondu vitesse et précipitation. Nous attendons de voir de quoi il est capable sans les autres.

On se rappelle les coups bas qu’il a faits au CAR et à son Président, Me AGBOYIBO au moment de leur cohabitation.
Le peuple togolais a encore en mémoire ses entourloupettes au moment de la signature des 22 engagements et au cours du dialogue intertogolais au temps de feu Président Eyadéma.
Si aujourd’hui ce sont ses proches collaborateurs qui claquent la porte parce qu’il y a un malaise au sein du parti, cela démontre à suffisance que l’homme n’est pas sérieux. La politique de sans moi rien, n’a jamais payé. A l’allure où vont les choses, M. Ayéva risque de se retrouver seul à cause de son appétit glouton du pouvoir.

Rappelons que la fédération locale du PDR en Allemagne et en Europe avait déjà enregistré une avalanche de démissions.
Nous y reviendrons.

AMOUZOUVI
Source : LE CHANGEMENT N° 043 du 05 octobre 2006


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Discours de la Princesse Royale Lalla Hasna à la COP 23 à Bonn Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasna, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a co-présidé, le 16 novembre 2017 à Bonn, avec Patricia Espinosa, Secrétaire Exécutive de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), la session de haut niveau de la COP23 dédiée à la journée de l’éducation sous le thème "Partenariats mondiaux pour lutter contre le changement climatique à travers l’éducation". [ 11/20/2017 ]
COP23 /‘’African Day’’: le président de l’UA invite les bailleurs de fonds à ‘’être plus pratiques’’ En marge des négociations pour le renforcement et la mise en œuvre de l’Accord de Paris qui se tiennent à Bonn en Allemagne depuis le 06 Novembre, une journée spéciale ‘’African Day’’ été réservée aux actions et perspectives de l’Afrique pour tacler les phénomènes de changements climatiques. A cet effet, une conférence de haut niveau de l’Union Africaine a eu lieu au cours de cette journée de mercredi 15 Novembre, présidée par le chef d’Etat Guinée Alpha Condé président en exercice de l’Union Africaine. [ 11/17/2017 ]
Le changement climatique responsable de la faim et de la pauvreté de millions de personnes, selon la FAO A la Conférence de l'ONU sur le climat (COP23), le chef de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a appelé mardi à exploiter les systèmes alimentaires afin de s'adapter au changement climatique et d'en atténuer les effets. [ 11/16/2017 ]
Changements climatiques: Combler les écarts climatique et financier Bonn, 13 nov. 2017 - Totalement interdépendantes, l’augmentation de l'ambition pour agir sur le changement climatique et la mobilisation des financements nécessaires pour le faire, doivent être considérées comme un défi unique par les gouvernements et l'ensemble du secteur financier. [ 11/14/2017 ]
BONN: la Conférence de l'ONU va reconnaître le rôle des femmes dans l'action climatique Alors que la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP 23), à Bonn, en Allemagne, entame sa dernière semaine de négociations, la Présidence fidjienne a annoncé dimanche la finalisation d'un plan d'action sur le genre, qui reconnaît le rôle des femmes dans l'action climatique. [ 11/13/2017 ]
COP23: le Maroc et la Gambie mènent à bien la politique d’atténuation à -1,5°C  Quelle politique rime le plus avec l’objectif d’atteindre 1,5°C d’atténuation du réchauffement climatique d’ici 2030 ? A Paris en 2015, les Etats ont pris des résolutions dans l’optique de contribuer aux niveaux nationaux à freiner d’une façon drastique le réchauffement dans l’ordre de 2°C voire 1,5° (niveau soutenable) d’ici 2030. Seulement, entre ces engagements et leur mise en pratique, c’est le jour et la nuit selon les observations du Climate Action Tracker (CAT), une organisation Internationale qui prend sur elle d’évaluer les pratiques et les engagements des Etats en termes d’atténuation afin d’en dégager la compatibilité par rapport à l’atteinte de l’accord de Paris. [ 11/11/2017 ]
Gestion des produits chimiques et des déchets dangereux: des experts et Ministres de la CEDEAO planchent à Abidjan pour l’adoption de documents stratégiques La réunion des experts de la CEDEAO pour la validation des stratégies régionales et du plan de gestion intégrée des produits chimiques et des déchets dangereux ouverte depuis le 30 Octobre 2017 à Abidjan a gagné ce jeudi 2 novembre en notoriété et en efficacité, avec l’entrée en scène des Ministres en charge de l’Environnement de l’espace sous régional. Le travail en amont des experts devait être adopté au cours de cette réunion de haut niveau de la Commission de la CEDEAO. [ 11/3/2017 ]
Pêcher pour vivre: il est temps d’agir pour soutenir et protéger la pêche artisanale Une nouvelle étude met en lumière les dilemmes politiques affectant ceux qui fournissent la plupart des poissons que nous consommons [ 8/23/2017 ]
Dessalement d'eau de mer: vers la production de 275.000 mètres cube d’eau potable par jour Il est annoncé au Maroc, la construction de la plus grande usine de dessalement d’eau de mer. Ce projet devra permettre la mise à disposition tant des ménages que de l’agriculture, des milliers de mètres cube d’eau au quotidien. [ 8/10/2017 ]
Une tarification élevée du carbone est nécessaire pour l'action climat et la croissance D’après des économistes du monde entier, une tarification élevée du carbone est nécessaire pour une action ambitieuse contre le changement climatique. [ 6/30/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | www.voirbonfilm.com |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle ! | credit consommation avec moncredit.org .