Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 11:30:13 PM Vendredi, 16 Novembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Elections Législatives anticipées du 27 Octobre:


  [11/2/2002]  | Kiosque | | Lu :3861 fois | Commenter
 






Des fraudes et irrégularités ont émaillé le scrutin malgré l’absence d’enjeu

Trois jours après la fin des opérations de vote, le président du comité des 7 magistrats, M. Pétchélébia Abalo, a publié le mardi 29 octobre les résultats partiels des législatives anticipées. Beaucoup de fraudes et d’irrégularités ont marqué ce scrutin sans enjeu pour le peuple togolais.

Dans l’AGOU, le Wawa par exemple des candidats du RPT vainqueurs sur le terrain, ont été déclarés vaincus au profit de la Juvento.

Ainsi, dans la deuxième circonscription électorale, trois candidats se disputaient les suffrages des électeurs. Il s’agit de Kpakoté Naté (avec 1712 voix soit 10,36%) du RPT, de Féda Koffi Léon Pape (13 608 voix soit 82,36%) de la Juvento et de Zonou Koffi du PEP (avec 1020 voix soit 7,08%).

En réalité selon des sources indépendantes, c’est Kpakoté Naté qui l’a emporté avec 82,34% des 17615 votants.

Dans le Wawa plus précisément dans la deuxième circonscription électorale, c’est Trokpo Kodjo du RPT qui l’emporte avec 79,43% alors qu’officiellement il a été battu par Mme Iloudjé Ebina épouse M. de la Juvento qui gagne avec 53,47%.

Dans l’Ogou, des fraudes massives de bourrages des urnes ont été constatées ; malgré l’unicité des candidats RPT en lice. Ainsi, des jeunes de l’association AJCSCO (Association des Jeunes Chargeurs de Sacs de Céréales de l’Ogou) ont retiré des cartes d’électeurs « disponibles » pour effectuer de multiples opérations des les 758 bureaux de vote en faveur du candidat Fombo Loumonvi Sodzadan. Ces jeunes sont transportés par des véhicules pour accomplir leurs « multiples devoirs civiques.»

Le constat est pire si le RPT par calcul politique fait échouer ses propres candidats, malgré leurs victoires, pour designer des adversaires de l’opposition « constructive », il est sûr et certain qu’avec l’opposition traditionnelle les choses seraient pires. Ces partis se feraient humilier et on leur octroierait un résultat lamentable tendant à les prendre pour impopulaire dans le pays.
Beaucoup d’autres « incidents » ont émaillé ce scrutin à l’intérieur du pays. Dans plusieurs bureaux de vote, les bulletins en nombres insuffisants par rapport aux votants, ont manqué et les préfets ont été obligés de faire des gymnastiques pour trouver des bulletins on ne sait où. Dans le fief de M. Koffi Sama, Premier Ministre et maître d’œuvre des élections, les électeurs l’ont sanctionné dans les bureaux de vote. Près de 2 500 bulletins avaient manqué au décompte final alors qu’on parle de 100%.

Dans le Tchaoudjo, la grande partie des bulletins de vote se sont retrouvés à Mandouri dans la préfecture de Kpendjal, bien loin de Sokodé. Dans l’Avé, les candidats des deux sièges du RPT ont exclu les membres locaux du bureau préfectoral du parti unique dans l’organisation et les campagnes parce que disent-ils « ils n’ont pas confiance en leur frère.»

A Lomé, Harry Olympio du RSDD qui avait jadis traité le Togo ‘d’Etat de gangster » a été surpris, le jour du vote aux environs de 10h30 au niveau de l’EPP de Bè, en train de distribuer des cartes d’électeurs aux passants pour aller voter au lieu de protester ont mis une sourdine à leur réaction parce que « Harry serait un bon collabo. »

Dans la mairie du 2ème arrondissement derrière Auba, le jour du vote des milliers de cartes étaient jetées par terre et les gens «faisant libre service.»
Retrouvaient-ils leur carte ou prenaient-ils n’importe laquelle? Au-dessus du rez de chaussée des cartes y étaient également disponibles.

En réalité, à Lomé et l’intérieur du pays l’affluence vers Bv ne prédisposaient pas atteindre 67,43% officiel du ministère de l’intérieur. Toutes ces déclarations ne sont pas faites que pour calmer ou contenir la tempête du premier de tous les togolais, «l’homme de paix et de sécurité.»

Jim GBADEGBE
Source :


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Deuxième session criminelle 2018: 34 dossiers enrôlés à juger La Cour d’Appel de Bangui statuera les 19 et 20 novembre prochain, sur 34 dossiers, dans le cadre de la deuxième session criminelle de l’année 2018. [ 11/17/2018 ]
La justice togolaise à pas de tortue : La modernisation victime des mauvaises volontés ! Enclenchée depuis 2005, la modernisation de la justice togolaise peine à devenir une réalité. Aujourd’hui, l’un des symboles des difficultés que trainent cette justice est la lenteur des procédures. Descente dans les réalités.  [ 11/10/2018 ]
Ecureuils Cadets : le mea culpa de l’ex directeur de la FBF à la nation Après la découverte de la tricherie sur les âges des Ecureuils cadets, Quentin Didavi(photo), ex directeur de la Fédération Béninoise de Football (FBG), a été écouté et gardé à vue à la brigade. Après s’être présenté au juge, il a été relaxé pour infraction non constitué. Dans un communiqué de presse, celui-ci demande pardon au peuple béninois et remercie le président Patrice Talon. Voici le communiqué! [ 11/5/2018 ]
Condamnation de Sébatsien Ajavon : l’homme d’affaire demande asile en France On l’écrivait la semaine dernière. Le richissime homme d’affaire béninois, Sébatsien Ajavon a été condamné à 20 ans de prison ferme et 5 millions de Fcfa d’amende pour trafic de drogue. Même si la justice béninoise déclare que ce verdict ne relève pas d’un acharnement politique, ce n’est pas le cas pour le roi de la volaille. [ 10/23/2018 ]
Bataille judiciaire Kokoroko-Topanou : La capitulation? Dans son différend avec l’universitaire béninois Victor Topanou, le président de l’Université de Lomé Prof Dodzi Kokoroko avait porté plainte contre ce dernier devant le tribunal de Cotonou pour diffamation. Dans sa plainte, le « jeune professeur agrégé » de l’Université de Lomé a exigé de son collègue de la Faculté de Droit et de Science politique (FADESP) de l’Université d’Abomey-Calavi, le payement de cinquante millions (50.000.000) F CFA comme dommages-intérêts pour, dit-il, « le préjudice moral subi ».  [ 10/20/2018 ]
Bénin : le PLP a une dent contre la justice sous Patrice Talon Le président du Parti pour la Libération du Peuple (PLP), Léonce HOUNGBADJI, dans un communiqué démontre son soutien sans faille à ses « camarades prisonniers politiques » et juge la justice béninoise « d’injuste et d’inique ». Lecture du communiqué!  [ 10/15/2018 ]
Catastrophe ferroviaire d’Eseka: le tribunal a rendu son verdict La condamnation de plusieurs personnes a été prononcée par le tribunal de première instance d’Eseka, dans l’affaire du drame ferroviaire de Camrail. [ 9/28/2018 ]
Le procès de trois défenseurs des droits humains doit aboutir à l’abandon des poursuites • Maikoul Zodi, Ibrahim Diori et Karim Tanko jugés aujourd’hui à Niamey • Aucun des activistes n’a pris part au rassemblement interdit • Une seule manifestation contre la loi des finances autorisée à Niamey depuis six mois Les autorités du Niger doivent abandonner les poursuites et libérer immédiatement et sans condition trois activistes détenus depuis cinq mois, a déclaré Amnesty International aujourd’hui. [ 9/19/2018 ]
Accès des enfants à la justice : Un centre d’orientation et de réinsertion des enfants en difficulté verra bientôt le jour Le ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République, Puis Agbétomey a présidé le 14 septembre 2018 à Lomé, la cérémonie de pose de première pierre du projet de construction et d’aménagement d’un espace d’accès au droit et à la justice pour les enfants au Togo.  [ 9/17/2018 ]
Shawkan bientôt libre ! Reporters sans frontières (RSF) exprime son soulagement après que la justice égyptienne a décidé de condamner Shawkan à une peine de 5 ans, ce 8 septembre 2018. En détention depuis plus de cinq ans, le jeune photojournaliste égyptien a donc purgé sa peine et sera bientôt libre. [ 9/14/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .