Vendredi, 31 Octobre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Crise au sein du nouveau gouvernement : le ministre Harry Olympio démissionne


  [8/8/2003]  | Kiosque |Tingo Tingo N° 265 du 05 Août 2003 | Lu :10808 fois | Commenter
 






Moins d’une semaine après la proclamation du Gouvernement dirigé par Koffi SAMA, Harry Octavianus Olympio de RSDD a rendu son tablier. Il justifie sa démission du fait que le Premier Ministre Koffi SAMA n’a pas tenu compte de ses aspirations qui sont celles de son parti avant de former le gouvernement. Dans ce nouveau gouvernement Harry Octavianus occupe le portefeuille des relations avec le parlement poste qu’il occupait dans le gouvernement sortant. Harry Olympio a souligné dans sa lettre de démission qu’il a accepté d’entrer dans ce gouvernement à condition d’occuper le poste du ministère de la justice chargé de la réconciliation étant entendu que la réconciliation de la classe politique togolaise reste et demeure la philosophie de RSDD.

Selon nos enquêtes Harry Olympio voulait le poste du ministre d’Etat garde des sceaux chargé de la justice et de la réconciliation nationale. Or il n’est un secret pour personne que Harry Octavianus à la tête du ministère des droits de l’homme s’est retrouvé dans une affaire d’armes de guerre cachées. Le même Harry O. Olympio a monté un attentat manqué contre sa propre personne pour faire croire à l’opinion nationale et internationale qu’il est victime d’un attentat manqué. Le chef de l’Etat soucieux de la réconciliation nationale a de nouveau fait appel à lui pour rentrer dans le gouvernement après les législatives anticipées d’Octobre 2002 où par complaisance son parti a obtenu trois sièges dans le nouveau parlement. Le Ministre Harry a-t-il la carrure nécessaire d’être l’homme de la réconciliation, lui qui ne représente rien aux yeux de l’opposition et de la mouvance présidentielle ? Mais au demeurant, les observateurs s’interrogent sur le poids réel de Harry Olympio à réconcilier la classe politique togolaise.

Nous vous laissons lire sa lettre de démission


RASSEMBLEMENT POUR LE SOUTIEN DE LA DEMOCRATIE ET DU DEVELOPEMENT (R.S.D.D)
LE PRESIDENT NATIONAL

Lomé, le 04 Août 2003

N/Réf : 54/07/3/RSDD/03/PN
V/Réf :

A son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement
Lomé

Excellence Monsieur le Premier Ministre,

Il y a quelques semaine, vous m’aviez fait l’honneur de me consulter et de m’entretenir dans la perspective de la formation d’un gouvernement d’union nationale.

Lors de cet entretien, je vous ai clairement signifié qu’à la lumière des violences politiques qui ont émaillé l’élection présidentielle du 1er juin 2003, d’une part, et d’autre part, à l’analyse de la situation politique togolaise dans toutes ses composantes, s’engage résolument dans un processus politique d’apaisement et de réconciliation nationale, afin d’éviter à tout prix que le Togo ne sombre dans les affaires d’un affrontement armé.
A cet effet, j’ai été heureux de noter que vous aviez le même point de vue. C’est ainsi qu’à votre proposition de voir le RSDD prendre part à l’action de votre gouvernement, j’ai marqué mon accord de principe. Monsieur le Premier Ministre,

Il vous souviendra que, je vous ai également signifié que je serai présent au gouvernement à la condition que vous m’offriez l’opportunité de travailler pour l’apaisement et la réconciliation nationale.

Par ailleurs, du fait des tensions financières exercées sur le budget de l’Etat, nous avons convenu, qu’il n’est pas opportun de créer un ministre exclusivement chargé de la réconciliation nationale, d’une part et d’autres part, convenu que vous m’offriez le département de la justice qui sera également chargé de la réconciliation nationale.

C’est ainsi que, séance tenante, j’ai marqué, mon accord définitif quand à ma participation à votre gouvernement.
Monsieur le Premier Ministre,

Contre toute attente, j’ai découvert par les médias que vous m’avez reconduit à mon précédent poste dans le gouvernement.
Ainsi, devant cette surprise, je vous ai contacté pour tenter d’obtenir une explication sur votre volte-face, surtout que lors de notre entretien, j’ai pris soin de vous signifier que je n’accepterai aucun portefeuille technique encore moins celui chargé des relations avec le parlement, tout en insistant sur ma volonté inébranlable de travailler pour la réconciliation nationale, conformément à la philosophie politique de mon parti, étant entendu, qu’elle constitue la contribution du RSDD au programme du gouvernement.

Devant cette tentative, votre réaction a été vive et traduite en les termes suivants ; je vous cite : « c’est ce que j’ai à vous offrir, faites comme vous voulez »
Monsieur le Premier Ministre,

Face à cette situation, pour le moins incompréhensible, en accord avec les instances dirigeantes de mon parti, dont la philosophie politique reste et demeure la réconciliation du Peuple avec lui-même occasion,

J’ai le regret de vous signifier par la présente, mon refus de prendre part à l’action de votre gouvernement en qualité de Ministre chargé des Relations avec le Parlement, et vous prie par la même occasion, d’accepter ma démission.

Monsieur le Premier Ministre ,

Convaincu de ce que vous appréciez ma décision et celle de mon parti, non pas pour compliquer la tâche de votre gouvernement, mais au contraire, elle répond au sacro-saint principe du code de l’honneur et est en totale adéquation avec mes profondes convictions politiques qui reposent sur l’apaisement et la réconciliation du Peuple avec lui-même.

Et vous souhaitant, courage et bonne chance dans l’exercice de notre haute fonction, tout en espérant vous retrouver dans un proche avenir, dans le cadre de l’indispensable et inévitable processus de réconciliation nationale que nous nous devons tous d’amorcer, pour assurer le bonheur de nos compatriotes.
Je vous prie de croire, Monsieur de Premier Ministre, à l’assurance de ma distinguée considération.

Signé
Le Président National
Harry Olympio
Source : Tingo Tingo N° 265 du 05 Août 2003


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Congrès Extraordinaire du Rassemblement du Peuple Togolais (RPT): Qui sera le nouveau Secrétaire Général    [ 11/29/2003 ]
Une femme enceinte découverte morte en face du terrain d'Ablogame    [ 9/5/2003 ]
La mauvaise stratégie de l’opposition    [ 8/24/2003 ]
MM. Agano et Godévi arrêtés pour fabrication de matériels explosifs  Tingo-Tingo N° 261 du 09 Juillet 2003  [ 7/12/2003 ]
Pourquoi les leaders politiques n’ont pas confiances aux prestataires nationaux?    [ 4/10/2003 ]
Les enfants des barons Bagnah, Johnson, Djondo… Opposants au régime Eyadèma    [ 4/10/2003 ]
Qui veut qu'on arrête Léopold Gnininvi de la CDPA ?    [ 3/7/2003 ]
Prochaines Elections Présidentielles: L'Opposition cherche stratège    [ 3/7/2003 ]
Visite du Conseil Suprême des Religions traditionnelles du Togo au P.A.    [ 2/8/2003 ]
Quelle stratégie de lutte pour l'opposition après la modification de la constitution    [ 2/8/2003 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Faites un devis sur cecomparateur mutuelle santé | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne | => Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com