Mardi, 23 Septembre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Consulat de France au Togo : L’obtention de visa devient de plus en plus difficile


  [3/13/2008]  | Kiosque |Liberté Hebdo N°326 du vendredi 7 mars 2008 | Lu :29946 fois | 30 Commentaires
 






 

Depuis un certain temps, avec l’adoption en France de la nouvelle politique en matière d’immigration, les mesures d’obtention de visas français ont connu des complications. Ainsi, les demandeurs de visa sont soumis depuis lors à un véritable parcours de combattants.

La situation est encore pire au Consulat de France au Togo. Ce qui amène nombre d’observateurs à s’interroger sur la nature réelle des relations qui lient nos deux pays. On ne citera pour preuve que le récent refus de visa dont a été victime l’international Togolais Kwami Akwété Eniful dit « Kakla ». En effet cet ancien défenseur de Maranatha, aujourd’hui sociétaire de FC Shérif en Moldavie devait se rendre en France pour un test à Lorient FC, club de deuxième division française. Mais il a été simplement empêché par un refus de délivrance de visa de la part du Consulat de France au Togo.

De la même manière, les visas sont souvent arbitrairement refusés aux Togolais. Le cas qui défraie actuellement la chronique est celui d’un retraité de 60 ans qui souhaite visiter le pays de sa fille et de son petit-fils sur invitation de son gendre qui est Français. « Mon épouse, Franco-togolaise, notre fils et moi-même Français avons par le passé invité ma belle-mère à deux reprises pour l’accouchement de ma femme et pour une visite. Puis nous avons commencé à économiser pour pouvoir offrir le même voyage à mon beau-père.

Nous avons payé un billet aller-retour Lomé-Paris, les chèques de voyage et l’assurance exigés par le consulat, les frais de visa, les déplacements avec ces économies afin que cet homme puisse voir comment nous vivons ici et mieux connaître son petit-fils.

Pendant quinze jours, nous avons attendu la décision du Consulat de France au Togo. Chaque jour il lui a été répondu de revenir le lendemain. Et cela jusqu’au jour précédant le vol pour s’entendre dire que le visa a été refusé. Il est vrai qu’un monsieur de 60 ans souhaitant visiter le pays de sa fille et de son petit-fils ne mérite pas le fameux sésame. D’ailleurs la devise de la République : « Liberté Egalité FRATERNITE ne s’applique qu’à certaines catégories de personnes » », s’est plaint le Français qui a invité son beau-père. Or tout est clair que le vieux de 60 ans allait passer trois mois en France aux frais de son beau-fils et que ce dernier travaille, paie les impôts et taxes et n’a aucun problème avec la justice de son pays.

Un autre cas est celui d’un Togolais invité par « Le mouvement rural de la jeunesse chrétienne du Kreig-Breich » implanté à Rostrenen, pour animer une conférence. Un visa de 15 jours lui a été refusé. Alors que le mouvement prépare ce projet depuis deux ans et une équipe était au Togo en août dernier dans le cadre de la préparation de ladite conférence. Ce refus de visa a bouleversé le programme du Mouvement rural de la jeunesse chrétienne. « Nous connaissons la politique Hortefeux quant à l’immigration. Pas étonnant que les règles se durcissent. Cependant, il est hors de question pour nous de baisser les bras face à une politique d’immigration qui en vient même à nuire à des démarches associatives visant à l’échange culturel et à un dialogue accru entre le Nord et le Sud », a laissé entendre un responsable du Mouvement rural de la jeunesse Chrétienne.

Au nom de la solidarité internationale, il urge que le Consulat de France au Togo revoie sa copie.

G.K.
Source : Liberté Hebdo N°326 du vendredi 7 mars 2008


...
.
Publicité>


Commentaires


 30   Mawuéna | 10/14/2011 9:36:41 AM
Bonjour,

Sujet: Regroupement familial: attente de visas.

J'ai obtenu l'accord du prefet, mon mari vit tjrs là, car on attend que le consulat de france le convoque,
Quelqu'un connaitrait une personne liée directement au service de visa pour nous aider?
Nous avons une pte fille et celle ci n'a jamais vu son papa.

vos réponses seront les bienvenus.
Merci pour votre aide.
Que Dieu vous bénisse !
 

 29   para64100 | 7/7/2011 1:21:13 PM
mon fils est marié avec une togolaise et ils vivent en France avec leur enfant et ce, depuis trois ans - ma belle fille a eu un enfant d'une première union (enfant non reconnu par le père. Ce gamin de cinq ans vit à Lomé avec sa grand'mère et cette dernière n'est plus en mesure de l'élever (décision du tribunal). Mon fils a reconnu cet enfant lorsqu'il vivait au TOGO, document délivré par le Tribunal de Grande Instance de LOME - Cet enfant ne peut venir en france rejoindre ses parents car à la merci d'une personne, un ambassadeur qui refuse malgré la situation inhumaine : séparer un enfant de sa famille. Il y en a qui on une pierre à la place du coeur - quel danger peut représenter cet enfant en France ???
 

 28   olivier ingargiola | 7/6/2011 4:28:58 AM
c'est le même cas pour moi je veux faire venir ma belle mère (62 ans) ,pour qu'elle voit son petit fils (14 mois ) car son grand pere est décédé au mois de decembre 2010, nous voulons faire venir sa grand mère 1 mois ,ma femme travail CDI aide soignante moi aussi Intermittent du spectacle ,nous avons de quoi la faire venir la loger ,assuré tout ce qu'elle peut avoir besoin en France pendant un mois et nous avons donnais tout les renseignements demandés par le consulat . Bien non! négatif ils ont peur je ne comprend pas leurs comportement
 

 27   manu | 2/26/2011 2:53:07 PM
tout ca c'est bien beau mais tout le monde sait bien que 95% des africains veulent venir en europe. tous les pays d'afrique francophone se plaignent d'etre mal traités c'est de la paranoia!!
 

 26   horus | 8/28/2010 2:45:23 AM
CONSULAT / DROITS DE L'ENFANT
***********************************
Quand un consulat s'attaque aux intérêts Elémentaires d'une de ses Ressortissante Mineure Française
************************************************
Je suis une enfant de 6 ans, Française par filiation, avec un passeport Français, vivant avec ma mère au TOGO
Je ne peux voir mon père en FRANCE car le consulat refuse un visa touristique à ma mère Togolaise pendant les vacances scolaires
Si mon père ne peut pas venir, je ne le verrais pas !
Ma mère, doit m'abandonner à l'aéroport à 6 ans ...
Française oui, mais virtuelle ! Les même droits, mais lesquels !?
L'intelligence Consulaire et humaine, çà existe ?

Mais cela ne s'applique pas à tous !
Mon cousin, de mère Française et de père Togolais (notable) n'a aucune difficulté à accompagné son fils en France vers sa mère.

LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE ... C'est sans aucun doute slogan publicitaire !
Un effet d'annonce, une vague déclaration d'intention qui n'engage que ceux qui auraient la capacité d'y croire !

Ma G.mère de 90 ans souffrante d'une Cardiopathie, je ne l'a rencontrerai jamais
Le compte ouvert en France à mon intention par mon père, ma mère est dans l'impossibilité de signer une procuration

Que faire devant l'adversité consulaire et la bêtise institutionnelle ?

L'essentielle fonction consulaire dominantes serait de pourrir la vie d'une certaine catégorie de Français.
Vous demandez un visa de 90 jours c'est le rejet !
Je suppose qu'un demandeur de visa long séjour prend le risque d'une balle perdue

Conclusion: L'Etranger qui s'introduit illégalement en France sans aucune permission puis s'installe sans aucune autorisation et sans lien filial avec France sera mieux traité que ma fille et sa mère.

Finalement les Etrangers ont bien compris qu'il ne fallait rien attendre de bon de certain consulat car ils savent plus distinguer le "bon grain de l'ivraie".

Le parasol est si largement ouvert que ces fonctionnaires sont tétanisés face à une décision.
A la moindre suspicion le candidat est diabolisé et sanctionné par un refus

Quelle Image lamentable !

Merci la FRANCE !

F.M naoned.fm@laposte.net

Article n° 8 de la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH)
Article 8 - Droit au respect de la vie privée et familiale
1. Toute personne a droit au respect de sa vie privée et familiale, de son domicile et de sa correspondance.
2. Il ne peut y avoir ingérence d'une autorité publique dans l'exercice de ce droit que pour autant que cette ingérence est prévue par la loi et qu'elle constitue une mesure qui, dans une société démocratique, est nécessaire à la sécurité nationale, à la sûreté publique, au bien-être économique du pays, à la défense de l'ordre et à la prévention des infractions pénales, à la protection de la santé ou de la morale, ou à la protection des droits et libertés d'autrui.

http://www.cimade.org/nouvelles/2598-Un-rapport-qui-fait-du-bruit
 

 25   HORUS | 8/18/2010 6:02:00 PM
Le Consulat de FRANCE s'attaque aux intérêts de Français mineur

Je suis une enfant de 6 ans, Française par filiation, avec un passeport Français, vivant avec ma mère au TOGO
Je ne peux voir mon père en FRANCE car le consulat refuse un visa touristique à ma mère Togolaise pendant les vacances scolaires
Si mon père ne peut pas venir, je ne le verrais pas !
Ma mère, doit m'abandonner à l'aéroport à 6 ans ...
Française oui, mais virtuelle ! Les même droits, mais lesquels !?
L'intelligence Consulaire et humaine çà existe ?

Mais cela ne s'applique pas à tous !
Mon cousin, de mère Française et de père Togolais (notable) n'a aucune difficulté à accompagné son fils en France vers sa mère.

LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE ... C'est sans aucun doute slogan publicitaire !
Un effet d'annonce, une vague déclaration d'intention qui n'engage que ceux qui auraient la capacité d'y croire !

Ma G.mère de 90 ans souffrante d'une Cardiopathie, je ne l'a rencontrerai jamais
Le compte ouvert en France à mon intention par mon père, ma mère est dans l'impossibilité de signer une procuration

Que faire devant l'adversité consulaire et la bêtise institutionnelle ?

L'essentielle fonction consulaire dominantes serait de pourrir la vie d'une certaine catégorie de Français.
Vous demandez un visa de 90 jours c'est le rejet !
Je suppose qu'un demandeur de visa long séjour prend le risque d'une balle perdue

Conclusion: L'Etranger qui s'introduit illégalement en France sans aucune permission puis s'installe sans aucune autorisation et sans lien filial avec France sera mieux traité que ma fille et sa mère.

Finalement les Etrangers ont bien compris qu'il ne fallait rien attendre de bon de certain consulat car ils savent plus distinguer le "bon grain de l'ivraie"
.
Le parasol est si largement ouvert que ces fonctionnaires sont tétanisés face à une décision.
A la moindre suspicion le candidat est diabolisé et sanctionné par un refus

Quelle Image lamentable !

Merci la FRANCE !

F.M naoned.fm@laposte.net

http://www.cimade.org/nouvelles/2598-Un-rapport-qui-fait-du-bruit
 

 24   jacques de Boissezon | 6/12/2010 5:30:39 AM
Amis Africains, Français d’outremer, Coopérants, Volontaires, et humanitaires, au cinquantenaire des indépendances cet essai cherche à comprendre les :

HEURS ET MALHEURS DE L’AFRIQUE
Jacques de Boissezon Mon Petit Editeur



Ceux qui ont vécu en Afrique, qui ont travaillé en Afrique, auraient tendance à penser que les Africains, par leur jeunesse, leur sagesse, leur bonne humeur, leur créativité, peuvent donner au monde une leçon de bonheur simple.
Alors pourquoi tant de misère, tant de famines, tant de guerres ? Tant de Malheurs !
Pour essayer de comprendre, il faut regarder, il faut écouter, il faut rencontrer les femmes, les enfants et aussi les hommes, dans les champs, dans les ateliers, sur les chantiers, dans les facultés, dans les écoles. Il faut cheminer lentement dans les fêtes ou les funérailles. Il faut écouter les vieux et les jeunes. Lire les auteurs africains.
Mais la réalité est dure : C’est une transition démographique à peine entamée, avec la population qui double tous les vingt ans et la durée de vie qui peine à dépasser quarante ans.
Il en résulte le morcellement de la terre. Les petits paysans ne font que survivre. La forêt disparaît. Les nomades n’ont plus de pâturages. L’Afrique ne peut se nourrir elle-même. Les villes ne peuvent accueillir les flots de migrants. Il faut doubler les hôpitaux et les écoles tous les sept ans, C’est impossible. L’eau manque, l’électricité et les égouts aussi.
Il n’y a guère d’industrie et elle n’est pas compétitive. L’Afrique qui produit un des meilleurs cotons du monde, importe d’Asie des tissus et de la confection.
Et puis il ya aussi le poids de l’histoire. L’Afrique a connu des empires fameux, toujours autoritaires, jamais décentralisés. L’Afrique n’a pas connu de république. Il y a eu peu de villes en Afrique où la démocratie ait pu se développer.
La famille africaine est forte, rassurante, mais contraignante. Elle laisse peu de place, peu d’initiative à l’individu.
La vie sociale est encore marquée par l’esclavage qui a sévi longtemps en Afrique Le traumatisme de l’esclavage, de la traite atlantique et saharienne a marqué l’esprit des africains. Il est difficile d’assumer sa liberté quand on a subi depuis toujours l’esclavage.
La colonisation n’a pas permis d’effacer les pesanteurs de l’histoire. Le régime colonial, autoritaire et centralisé, n’a pas su associer les Africains à la gestion de leurs états.
L’esclavage et la colonisation sont un même « Péché contre l’Esprit » ! Le seul qui ne sera jamais pardonné !
Malgré leurs qualités, et leur créativité, les jeunes Africains sont maintenant le dos au mur. Personne ne les aidera ! Ils doivent investir dans leurs pays. Ils doivent produire ce qu’ils consomment. Ils doivent créer des entreprises et des usines modernes
Ils doivent, écouter le Capitaine Sankara qui, il y a vingt cinq ans, voulait « libérer le génie créateur des Africains ». Il voulait que les Africains prennent eux-mêmes en main leur propre destin.


L’auteur, Agronome, Ingénieur du Génie Rural, un peu géographe, a travaillé en Afrique près de trente ans. Il a enseigné des élèves ingénieurs des divers pays de l’Afrique francophone. Il a aussi fait de nombreuses missions et consultations en Afrique, (pour l’UICN notamment), au sujet de la protection de l’environnement, des zones humides et des ouvrages hydrauliques.
Il cherche à comprendre : les « Heurs et Malheurs de l’Afrique » jdbz@free.fr
 

 23   hortensia | 2/7/2010 8:34:28 AM
  Réponse à 15-Nanangladjo
 
bonjour a tous
je suis une yovo comme on dit chez vous
et moi aussi je trouve honteux et inadmissible que l on vous enpeche sans raison de venir en france
mais en gardant les sous
pourquoi on as le droit d aller chez vous et pas vous c est injuste
quand tout cela vas t il changer !...
bon courage a tous
je souhaite que tout s arrange
 

 22   serpatrice | 1/19/2010 1:33:46 PM
nous avons un ami togolaiss qui présente toute les garantie soutenue par nous un hébergement tout ces frais payé avion déplacement. son visa a était refusé sans raison on peut pensé qu il y a un cota ou toutsimplement on préfère leur donné sac de riz plutôt que les aidée a sans sortir.
ces honteux .met pour leurs prendre l argent des visas ca va vite 40mille cfa pour rien pauvre africains, j ai honte de mon pays .ces de l égoïsme pour moi . et on s'abstient donné une raison ces plus facile .mon ami le plus cher je peut pas même l inviter a ce formé pour l avenir . pour prendre les richesses de l afrique on ce gène pas . patrice
 

 21   serpatrice | 1/19/2010 1:32:21 PM
nous avons un ami togolais qui presenté toute les garantie soutenue par nous un hebergement tout ces frais payé avion deplacement. son visa a etait refusé sans reson on peut pensé qu il y a un cota ou tousymplement on prefaire leur donné sac de riz plutot que les aidée a sans sortir.
ces honteux .met pour leurs prendre l argent des visas ca va vite 40mille cfa pour rien pauvre africains, j ai honte de mon pays .ces de l egoisme pour moi . et on sabstien donné une raison ces plus facil .mon ami le plus cher je peut pas meme l inviter a ce formé pour l avenir . pour prendre les richesses de l afrique on ce gene pas . patrice
 

 20   ibrahim | 11/10/2009 3:09:06 PM
bonjour mesieur l'ambassader je ma appelle ibrahim mohamed je suis un orpheline stp je besoin de vous aide je suis a lome.
 

 19   Le Togolais | 8/29/2009 11:14:50 PM
Il faut le chasser de notre cher Pays le Togo. ces français qui font les mauvais aux togolais et aux africains.
j`´ecrirai plus tard sur ce sujet.
 

 18   sergent patrice | 3/16/2009 11:48:28 AM
  Réponse à 16-Le révolté
 
ces vrait ces le parcourt du combatant moi j ai inviter un ami togolais malade a venir ce faire soigner a nos frais nous etiont des entreprises medecin a paye tout les frais le consul a refuser sans explication , ces revoltant ces sa les droits de l homme l egaliter? la terre appartien a tout le monde , on dirait ce sont des pestifairer, ces nos freres non? moi Sergent je slt tout les africains non dictateur
 

 17   chantal ROULLET | 1/26/2009 10:52:18 AM
je suis française blanche de souche, je suis aussi scandalisée par les méthodes du consulat de France, c'est injuste et ignoble mais tous les français ne sont pas comme cela, il ne faut pas faire l'amalgame entre la plitique d'HORTEFEUX et tous les français. D'ailleurs nous aurions aimé faire venir des amis togolais en France mais je sens bien que cela ne va pas être possible, cela me révolte aussi
 

 16   terredebas | 1/15/2009 6:54:07 AM
je suis français, originaire du sénégal, ma famille est multicolore depuis plusieurs générations, je me déplace réguliérement dans plusieurs pays d'afrique, je suis quelques étudiants africains pour leurs études en France et je m'occupe d'une petite association humanitaire avec un village du Sénégal et avec la Côte d'Ivoire.

ce préambule pour montrer que j'ai eu plusieurs fois l'occasion à divers titres d'avoir affaire avec nos consulats dans plusieurs pays (Cameroun, Togo, Côte d'Ivoire, Sénégal, Mali, ...).

Malheureusement le cas signalé ici n'est pas le fait du seul consulat Français au Togo. Ce genre de situation se trouve dans tous les consulats Français en afrique.

Partout, nous devons monter des dossiers de plus en plus compliqués pour faire venir nos parents ou amis passer quelques jours de vacances ou participer à une manifestation sportive ou artistique.

Partout il faut payer des frais de plus en plus élevés en sachant que en cas de refus ces sommes ne sont pas remboursables (je me demande si ces sommes ne permettent d'ailleurs pas uniquement à faire vivre les consulats).

Partout vous etes pratiquement certain d'un dossier refusé, même si il est complet, même si vous présentez toutes les garanties, et bien sur toujours sans explications (c'est tellement facile).

Le pire, c'est que partout aussi, si vous avez de l'argent ou des connaissances, vous aurez votre visa(même i le dossier n'est pas complet).

Il serait temps que la France se souvienne de sa devise:
Liberté, Egalité, Fraternité.
 

 15   Le révolté | 11/24/2008 1:33:21 PM
  Réponse à 15-Nanangladjo
 
C'est honteux ce qui se passe au Togo avec le conculat de France. Aucun respect de la dignité humaine. Je comprend toute la haine qui vous anime mes frères.
La roue tourne et notre jour viendra. Bon courage
 

 14   Nanangladjo | 11/14/2008 11:25:26 PM
  Réponse à 12-Niff
 

Mes remerciements pour cet article très objectif.
Moi je suis parfaitement d'accord de cela et j'en ai été victime je devais aller pour seulement transiter par la France aux USA et ils m'ont refusé le visa invocant des motifs bidons et ils m'ont fait rater l'avion.
Je pense qu'il faut un jour y poser une bombe dans ce con de sulat français de Lome pour exprimer notre raz le bol.Ils nous exposent au soleil et ils te font chier après en te disant le visa vous est refusé. Ils ouvret tres tard et ferment tres tot.
Vous savez je pense qu'au Togo il faut réagir comme en Cote d'Ivoire il faut expulser tous les français de l'Afrique pire ils sont racistes et le consulat français de Lome est un siège du front national de Jean Marie Le pen.
Les français viennent en Afrique faire la pluie et beau temps
sans visa.Et d'ailleurs qui veut aller en France? Pour faire quoi c'est un pays pauvre?
J'aimerais dire a ce raciste qui est la au Consulat français de Lomea et qui delivre les visas seulement s'il pouvait me lire que je suis dejà en Europe malgré son refus de me délivrer le visa j'ai foulé l'Europe et que ce jour je suis aux States que la France aille chier je serai un bon africain que j'enverrai tous les français paitre chez eux hors d'Afrique tous les Français
 

 13   Nanangladjo | 11/14/2008 11:24:07 PM
  Réponse à 1-qeds
 

Mes remerciements pour cet article très objectif.
Moi je suis parfaitement d'accord de cela et j'en ai été victime je devais aller pour seulement transiter par la France aux USA et ils m'ont refusé le visa invocant des motifs bidons et ils m'ont fait rater l'avion.
Je pense qu'il faut un jour y poser une bombe dans ce con de sulat français de Lome pour exprimer notre raz le bol.Ils nous exposent au soleil et ils te font chier après en te disant le visa vous est refusé. Ils ouvret tres tard et ferment tres tot.
Vous savez je pense qu'au Togo il faut réagir comme en Cote d'Ivoire il faut expulser tous les français de l'Afrique pire ils sont racistes et le consulat français de Lome est un siège du front national de Jean Marie Le pen.
Les français viennent en Afrique faire la pluie et beau temps
sans visa.Et d'ailleurs qui veut aller en France? Pour faire quoi c'est un pays pauvre?
J'aimerais dire a ce raciste qui est la au Consulat français de Lomea et qui delivre les visas seulement s'il pouvait me lire que je suis dejà en Europe malgré son refus de me délivrer le visa j'ai foulé l'Europe et que ce jour je suis aux States que la France aille chier je serai un bon africain que j'enverrai tous les français paitre chez eux hors d'Afrique tous les Français
 

 12   Niff | 8/5/2008 1:49:37 PM
Les trois Hébreux de l’Afrique

Où sont les THA ?
Où sont-ils ? et comment les trouver ?
Où sont les THA qui au signal des Sexamétriques Etatiques
Refuserd e se prosterner au mensonges
Alléchamment véritisés qui piétinent le culte des Saints
Souille et massacre les veufs et les orphelins.

Où sont les THA qui,

Pour la cause du ciel
Refuseront de manger des gigots
Arrachés de la bouche des orphelins et des refugiés
Victimes de basses besognes
Dans la vénéneuse jouissance du mal
Pour aimer les feuilles sèches tombées de leur table dorée
Ou des sardinelles sablées qu’ils nous envoient
Par les trous de leur prison, système métrique du faux et du noir.

Où sont les THA ?
Qui diront non, non et non
Au mensonge
A une religion militaire commerciale
A un système fantôche et chétif économiquement
Malgré les coups de bottes
Des arrestations arbitraires
Et les injustices sociales béates(ISB)

Où sont les THA ?
Qui décideront de mourir pour la vraie cause
Au lieu de s’incliner à une méditéranisation de nos misères
Ou d’une arabisation de nos colères
Ou d’une kenyanisation de nos promesses en attendant le Zimbabwe

Où sont les THA ?
Prêts à suivre l’exemple de Daniel
Qui dans le gavage de fausses nouritures optent pour de vraies
Pour que vivent la justice et les orphelins et veufs
Où sommes nous jeunes d’afrique
Pour sauver la Maman Africa
Introuvable dans le G8
Disparue du Conseil de Sécurité des NU
Désespérée par des guerres au cœur de son cœur
Lesquels amertumes porte-t-elle dans le cœur
Ce même cœur meurtri
Ce même cœur Sali
Ce même cœur tronçonné, colonisé, néocolonisé
Ce même cœur financièrement hospitalisé
Alors que les docteurs ayant bien les remèdes
Manquent de volonté de les appliquer
Attendant une mort pourque pillage économique s’en suive


Où sont les THA aui au lieu de gambader comme des cerfs
Dans des régimes moribonds et beau-moribonds
Dans une afrique nabecadnezarisée
Et voulant un changement bénéfique
Ne sommes pas prêts à payer le prix, celui de l’intégrité
Nous ressemblons toujours à ceux que nous accusons

Où sont les THA qui pressent Dieu du changement
Alors qu’on soutient de faux-présidents
Dans des pub archi orchestrées pour de fausses et fadasses orgies
Voulons que Dieu change mana Africa

Dieu sauvera-t-il le mensonge ?


 

 11   Niff | 8/5/2008 1:43:24 PM

Dommage et tragédie sont le lot quotidien que nous servent ces ambassades. C'est écoeurant et révoltant et qu'est-ce qu'on peut dire sauf que si nos chefs d'état pouvaient prendre conscience et développer nos nations, qui perdraient son temps à aller se faire abrutir dans des pays que les nôtres n'ont rien à envier.
Encore une fois et toujours c'est nous mêmes qui nous faisons mal.
Nos autorités ont-elles des conditions à imposer surtout que leur présence est conditionnée par ceux qui refusent de donner le visa à leurs citoyens?
 

 10   MUEZIN | 7/3/2008 2:29:02 PM

Si nous passons tout notre temps à dilapider nos ressources; voire les partager avec eux pour apauvrir notre pays, cela ne m'étonne pas que ces énergumen commencent à nous narguer sérieusement.
Je crains que rien ne soit fait pour remédier à cela étant donné que nos dits dirigeants ne sont pas eux-mêmes victimes du système.

Quelle est la contribution réelle de la FRANCE dans le bien-être de nos populations?
Pourquoi chacun ne rentre-t-il pas chez lui?
 

 9   Martins | 4/4/2008 4:42:13 AM
Vous parler de la France? N'allez pas trop loin.
Simple certificat de Nationalite, Le ministre de la justice refuse de rentrer dans son cabinet pour les signer alors que ceux sont eux qui l'exignent dans la composition des dossiers. Alors, laisser la France en paix. Autant d'Eyadema pere, nos dossiers etaient signes a temps.
 

 8   gugu | 3/25/2008 7:58:06 AM
ce n'est pas nouveau ce qui se passe...au Togo particulièrement au niveau du consulat de France.Totalement du n'importe quoi, une politique de deux poids de mesure. Il est important de noter quelque chose de très important qui touche notre gouvernement et la France et se poser certaines question à savoir s'il y a une réelle politique d'immigration au Togo. On se rappelle qu'il y a quelques années nos propres responsables sont un blocage de notre sortie à l'extérieure du Togo parce que cela n'arrangeait pas leur politique.Sur cette question notre image quelque part est pervertie pour nos gouvernants auprès de ces structures diplomatique. quand nos gouvernants ne disent rien lorqu'on rapatrie nos frères de la France comme des "chiens" avec quelques euros et on les largue à l'aéroport ...On ne va pas ce que c'est un paradis. Après tout on a tout chez nous, mais de mauvais dirigeants qui nous étouffent pour rien.Pour moi ces traitements humiliants que subissent nos frères et soeurs dans les ambassades et consulats sont le resultat de
 

 7   prune | 3/23/2008 12:12:00 PM
je suis francaise ,mon mari et moi-meme faisant une fois par an le voyage a lomé avons déja acheter nos billets pour septembre et c'est une honte de devoir maintenant payer une lettre d'invitation a 10500 cfa.plusieurs amis veulent nous envoyer cette lettre mais ce sont des gens tres pauvres qui n'ont pas cette somme d'avance.
ce qui est le plus grave c'est que depuis plusieures années nous parrainons et soutenons une petite fille de 8 ans aujourd'hui ,afin de la gaté un peu ,nous avons demander un visa en juillet 2005 pour la prendre en vacance chez nous en france.apres avoir payer le passeport,la carte d'identité,le biller d'avion a/r et l'assurance mondiale (chere) huit jours avant son arrivée et en téléphonnant nous méme au consulat de france a lomé.nous nous sommes entendus répondre que le visa était refusé ,sans autres explications.
je pense que la france a une grande responsabilité la dedans, mais en glissant quelques euros dans la main du consul et de ses sous fifres pas mal de visas sont délivrés.
si je n'aimais pas autant ce petit pays je changerais de direction car vraiment ,nous ne sommes pas les bienvenus!!!!!!! je vais pourtant y vivre sur le long treme avec une ong. dois je continuer a m'investit avec mon coeur ?
 

 6   HORUS | 3/23/2008 12:11:48 PM
Quand il s'agit d'inviter qq Togolais (e) vous devenez extrêmement suspect aux yeux des autorités, même un FRANÇAIS de souche
Le plus scandaleux c'est l'illusion que ce consulat génère à travers tous ces barrages dissuasifs mis en place.
Démarches inutiles, déplacements, dépenses d'assurances, de frais de dossiers qui prennent une forme de racket d'Etat et de mépris.

Ce ne sont pas des mots en vains quand on connait le revenu des 70% de la population.

Quelle belle image émane de la France !

L’ensemble de ces tracasseries, dépenses ne sont là que pour dissuader le voyageur potentiel à se résigner.

La Franchise ne semble pas régner dans cette administration, elle avance généralement masquée.
Si toutefois vous avez le malheur de solliciter la moindre info, ce consulat se fermera comme une huitre, la peur du holdup vraisemblablement.

Service publique ? … Pour quel publique ?

HORUS

 

 5   LISEZ CECI, MON DIEU!! | 3/13/2008 3:29:49 PM
LETTRE OUVERTE À SON EXCELLENCE MONSIEUR RAFIK SAIDI


Représentant Régional
UNHCR (Haut Commissariat pour les Réfugiés),
BP:08-1066 Patte d'Oie,
Tél: +229 21302898 Fax: +229 21302890
Cotonou Bénin


Objet: Information personnelle:
Je suis Journaliste Réfugié Togolais reconnu officiellement par le HCR et l'État du BURKINA FASO. Je suis présentement menacé d'être tué, porté disparu ou d'être empoisonné à Ouagadougou.

Son Excellence Monsieur le Représentant du HCR,

Suite à mes nombreux appels au secours auxquels vous demeurez sciemment inactif et sourd, j’ai l’honneur de porter une fois encore, à votre connaissance ce qui suit:

Je suis d’origine togolaise, Détenteur de la Carte Nationale d’Identité N°O2221/B/06/CCL du 14 février 2006 et d’un Passeport Togolais. Depuis le mois d’août 2006, je suis devenu Demandeur politique d'asile à Ouagadougou sur le Territoire du Burkina Faso. (…)

Brièvement, mon Profil est le suivant: Je suis diplômé d'une Licence en Philosophie et d'une Maîtrise en Sociologie. J’étais aussi Enseignant de Philosophie, de Latin et de Français à l’Institut Catholique NDA (Notre Dame des Apôtres de Lomé au Togo Email: collegenda@yahoo.fr). J'ai aussi occupé d'importants postes de travail dans les domaines de la Communication et du Développement via plusieurs Projets au Togo. Depuis 1998, je suis Fondateur et Directeur de Publication du Journal «VOX AFRICA» qui ne paraît plus au Togo.
J’étais Membre Cofondateur en 1999 du Mouvement Togolais de Défense des Libertés et des Droits de l’Homme: MTDLDH. (… Les contacts de ce Mouvement au Togo: BP: 30455 Lomé Tél: +228 9030314/9039491 Fax: +228 261 35 29.) À la date de ma démission en décembre 2005, j’y étais le Responsable à l’organisation. Aujourd’hui, ce Mouvement est détourné de ses vrais objectifs et récupéré par le pouvoir en place au Togo, juste avant le décès du Feu Président Gnassingbe Eyadema le 5 février 2005. Le MTDLDH est actuellement parrainé par Monsieur Kpatcha Gnassingbe (fils du Président EYADEMA). Ce Mouvement (Mouvement Togolais de Défense des Libertés et des Droits de l’Homme: MTDLDH) est devenu un instrument de la culture du mensonge et de la manipulation des consciences au service du Parti RPT pour créer la confusion au sein de la population et de la Communauté internationale. Un grand espace est souvent réservé à ce Mouvement dans les organes de presse publics, confirmant ainsi la confiscation des médias d’État au seul profit du pouvoir en place au Togo.

À maintes occasions, au cours de nos réunions à la Présidence de la République du Togo, dans le Bureau du Chef de Cabinet, Monsieur Solitoki Esso, j’ai souvent dénoncé avec véhémence des actes de torture et de mauvais traitements infligés dans les prisons aux détenus politiques opposants du Régime politique Eyadema soutenu par le Parti RPT. Suite à ces dénonciations à savoir:
Des disparitions forcées,
Des arrestations arbitraires,
Des détentions au secret,
Des viols fréquents par les militaires,
Des pratiques généralisées de la torture par les milices du Parti RPT, j’ai souvent fait l’objet de convocations répétées par les services de sécurité, des représailles et des actes d’intimidation sous l’influence du Général Tidjani à cette époque. Principalement, j’étais accusé d’être fréquemment en correspondance épistolaire via internet avec l’Ancien Ministre de l’Intérieur du Togo: Monsieur Akila Boko Esso, et de fournir des informations de fausses nouvelles aux institutions internationales protectrices des droits de l’homme telles que Amnesty International, l’Union Européenne, Prisonniers Sans Frontières, Reporters Sans Frontières et autres ONG étrangères de défense des libertés d’expression ou de la presse.

Le 10 novembre 2005, l’actuel Président de MTDLDH, Monsieur Vondoli Claude et moi-même, étions en voyage de mission commandée respectivement au Sénégal et au Mali. À bord de l’Avion «Air Sénégal» qui nous amenait chacun à sa destination, Monsieur Claude Vondoli m’avait informé que le Ministre de la Défense Nationale, Monsieur Kpatcha Gnassingbe, me suspectait de fournir des informations à Amnesty International sur la situation des droits de l’homme au Togo. Monsieur Claude Vondoli m’avait aussi reproché d’avoir hébergé une Amie française (anonymat requis) venue au Togo sur mon invitation personnelle en mars 2005, au moment des troubles qui ont suivi les élections présidentielles. Après notre retour au Togo vers fin novembre 2005, un climat de méfiance s’était alors installé entre Mr Vondoli Claude, Mr Kpatcha Gnassingbe et moi. En décembre 2005, j’ai fini par donner ma démission pour me consacrer au journalisme et à d'autres activités.

Depuis janvier 2006, Monsieur Vondoli Claude et (…) Monsieur Kpatcha Gnassingbe, ces deux personnes nourrissent contre moi, une haine sans précédent au prétexte que j’ai trahi le MTDLDH.

Devant cette situation ténébreuse et déplorable à mon sens, pour avoir la vie sauve, j’ai dû quitter le Togo pour être hébergé au Bénin chez un Ami (anonymat requis) député béninois (encore réélu récemment pour une nouvelle mandature à l’Assemblée Nationale du Bénin).
À partir du mois d'août 2006, je suis demandeur politique d’asile au Burkina Faso.
En octobre 2006, je me suis lancé dans la création de mon propre Journal DunyAfric au Burkina. (…) La principale mission de DunyAfric, est la Défense des Droits de l’homme, la Démocratie et la bonne Gouvernance en servant de plateforme sous-régionale d’informations et d'échanges sur les grandes questions qui agitent la sous-région ouest africaine. Ceci se fait par la publication d’informations sous-régionales crédibles, avec un accent particulier sur les nouvelles à même de faire comprendre d’abord et d’accompagner ensuite le processus d’intégration sous-régionale en cours au sein des espaces que constituent l’Union Économique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et la Communauté Économique Des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Le but ultime du Journal DunyAfric, est également de servir de principal support d’informations sur l’Afrique de l’Ouest à tous les décideurs, acteurs et à toutes personnes intéressées par le développement et la vie de la sous-région, ses enjeux ainsi que ses perspectives d’avenir tout en permettant aux Ouest Africains d’avoir accès aux informations concernant d’autres parties de l’Afrique et du reste du monde.

Au dernier Sommet de la CEDEAO, tenu à Ouagadougou les 19 et 20 janvier 2007, j’y étais accrédité en tant que Journaliste et Directeur de Publication de ce Journal DunyAfric. À ce Sommet de la CEDEAO, un Ami personnel à moi, un Ministre Togolais (anonymat requis), Membre influent du RPT (Parti au pouvoir au Togo), n’avait pas hésité à me conseiller de quitter le Burkina à cause de sa proximité du Togo voisin et des relations très soutenues de Monsieur Kpatcha Gnassingbe avec certaines autorités du Burkina.

Enfin, je tiens particulièrement à attirer votre attention sur le fait qu’un plan savamment orchestré par l’État burkinabé et l’État togolais, consiste à m’éliminer physiquement par empoisonnement ou bien me faire disparaître incognito (c'est-à-dire ni vu ni connu). Je suis en possession de nombreuses preuves pour appuyer cette affirmation.
Par exemple, au prétexte que j’irai mal parler du Togo, il m’a été interdit par le Coordonnateur de la CONAREF, Monsieur Der Kogda, le lundi 22 mai 2007, de voyager en France sur invitation de l’Organisation EUFORIC, Forum Européen de Coopération Internationale (www.euforic.org) pour assister à l’Assemblée Générale prévue les 4-6 juin 2007. (…) Je n’ai jamais bénéficié de l’assistance des soins médicaux de CREDO, une ONG privée qui collabore avec le HCR (Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés dont le Siège Régional est à Cotonou au BENIN). Or, présentement, je suis gravement malade: je souffre de diabète et des troubles cardiaques. J’ai ma vie sauve actuellement, grâce aux Prêtres de l’Hôpital Saint Camille qui me soignent régulièrement. Dans son sadisme notoire, Monsieur Der Kogda, le Coordonnateur actuel de la CONAREF a donné toutes les consignes discrètement à CREDO par l'intermédiaire de Madame Rosalie Ouedraogo (Assistante Sociale à CREDO qui veut ma mort par tous les moyens), pour que je ne puisse pas bénéficier des aides du HCR. Des aides qui sont pourtant destinées aux Réfugiés. Ces pauvres Réfugiés qui ont eu le courage de dire non à l’injustice et aux atteintes flagrantes des droits de l’homme en cours dans leur pays respectif. Ces derniers, qui ne peuvent pas ou ne veulent pas retourner dans leur pays, parce qu’ils craignent avec raison d’être persécutés du fait de leur race, de leur nationalité, de leur religion, de leurs opinions politiques ou de leur appartenance à un groupe social. Ils ont ainsi flairé la mort en prenant la route de l’exil. Au Burkina, quelles fautes, les Réfugiés en général et ceux du Togo en particulier, ont-ils commises pour être traités si méchamment?

Pour mémoire, Messieurs Der Kogda et son Adjoint Moïse Zare sont archiconnus pour avoir été les observateurs et les «encenseurs» des élections présidentielles et frauduleuses du 24 avril 2005 au Togo. Pour avoir été remerciés à coup de plusieurs millions de billets de banque par le Clan Gnassingbe, ces deux personnalités assoiffées du pouvoir d’argent facile, sont aujourd’hui prêtes à soutenir contre vents et marées ce Régime impopulaire du Clan Gnassingbe du Togo. Il est donc urgent aux différentes représentations diplomatiques accréditées au Burkina Faso, d’interpeler véritablement les responsables chargés de l’assistance et de la protection des réfugiés au Burkina. Car, ces petites gens poursuivant leurs intérêts égoïstes, ternissent malheureusement l’image de marque de Son Excellence Monsieur Blaise Compaoré, Président du Burkina Faso, «Pays des Hommes intègres», à travers ses efforts inlassables de maintien de la Paix en Afrique et en Afrique de l’Ouest particulièrement.

Au regard de tout ce qui précède, je voudrais vous demander et vous supplier de m’aider à obtenir ma Carte de Réfugié et mon Titre de Voyage. Cela me permettrait de jouir pleinement de mes droits et de pouvoir voyager librement. Je demande purement et simplement ma Réinstallation dans un Pays tiers autre que le Burkina, parce que je connais parfaitement le réseau de renseignements très raffinés du Pouvoir Gnassingbe: un puissant système mis en place par le Feu Président Eyadema lui-même de son vivant, ce système est entretenu par le Parti RPT, financé par un grand nombre d’organisations secrètes plus ou moins licites et de maffieux, tous ennemis du développement de l’Afrique.

Je fais partie des Journalistes qui sont prêts à verser leur sang pour que la vraie Démocratie s’enracine en Afrique. Je me tiens disponible de vous apporter plus de précision sur ma situation par rapport au contenu de cette Lettre. Car, le respect et le développement des droits de l'homme constituent une question au centre des principaux objectifs de l’Organisation des Nations Unies et de la Communauté Internationale.
Veuillez agréer, Son Excellence, l’expression de ma haute considération. PS: Je vous informe de ce Message via Internet, parce que mes lettres ne seront jamais transmises (par votre Administration). Car je suis présentement traqué par les Services secrets de renseignements du Burkina Faso qui font tout possible, pour empêcher mes contacts avec l'extérieur.
Votre Collaboratrice Madame So Evelyne, Chargée de la Protection à la CONAREF, n'est plus crédible aux yeux de nous, pauvres Réfugiés résidant au Burkina Faso. Madame So Evelyne est présentement impliquée dans une affaire de corruption et d'escroquerie des Réfugiés pour "Réinstallation contre ARGENT". Le cas d'une Réfugiée Militaire Guinéenne en était la dernière goutte d'eau qui a fait déborder le vase.
Si par malheur, j'y perds ma vie, toutes les Ambassades et autres Organismes de Défense des libertés et Droits de l'homme sont informés de ma situation. J'en appelle aussi vivement à votre conscience si réellement vous êtes le Représentant du HCR sensé de nous défendre. Monsieur Der Kogda est le seul Responsable de toutes mes souffrances ici au Burkina Faso. Il est présentement l'auteur de plusieurs violations des droits fondamentaux de la Dignité Humaine, encore moins, des Réfugiés.
Exemples: le Sexe contre la Réinstallation, le Sexe contre l'assistance, «Deal» de la drogue avec les Réfugiés, etc.Tout le monde le sait; mais aucun Réfugié n'ose en parler.
Ce qui est sûr il répondra de ses actes devant la Justice; pas forcément devant la Justice du Burkina.

J’attends impatiemment votre réponse.


Ouagadougou, le mardi 11 mars 2008
Zacharie Aquereburu (Ancien Séminariste du Grand Séminaire Saint GALL de Ouidah au Bénin)
Socio-Anthropologue,
Directeur de Publication du Journal Panafricain DunyAfric
09 BP:368 Ouagadougou 09
Je suis présent au Centre Communautaire pour les Réfugiés situé au Quartier ZOGONA (à côté de l’Université) à Ouagadougou
Tél:+226 50363845
Mon Portable:+226 76704624


 

 4   EYADEMA | 3/13/2008 9:40:02 AM
the french should get out quick as possible before is too late.
A WORD TO A WISE IS ENOUGH.
 

 3   yéhoa | 3/13/2008 8:48:47 AM
Je remercie bcp l'auteur de cet article pr l'appelle lancé à l'endroit du consulat francais.Mais laissez moi vous dire une chose chère frère togolais;ce comportement du consulat français vis à vis des togolais moi j l'apelle de l'embettement et srtt de la ségrégation au niveau de nos peuples africains.La France vote des lois sur l'immigration mais l'applique autrement selon les états!j vs donne un exple concret;prenons le cas des étudiants africains voulant poursuivr leurs études en France;un organe a été créé pr suivre ces étudiants dans l'obtention du visa;cet organe est dénomé:CAMPUS FRANCE.Mais retenez vos souffles chèrs togolais,cet organe n'existe pas pr le Togo à ma grande surprise et prqoi?BABBOUUUU!!!!!Or il existe belle et bien tt proche de nous au Bennin,Mali,Sénégal,et tous ls autres pays francophones voir mm des pays anglophones.
Mais vs savez qoi moi j vais vs dire ce qe je pense de tt ca!N'allons pas loin chercher la cause de ce problème;dabord ns devons comprendre une chose;cette France est un "bordel";je m'explique ,elle se vend à nos pays et dc c'est à ns de savoir l'acheter.Ainsi donc se pose le problème de la "Diplomatie togolaise";excusez moi mais on dirait qe notre diplomatie n'a jamais fait de ce problème une priorité et résultat les Togolais sont ......... j vs laissse terminer.
Alor chers frère ns n'avons q'à ns en prendre qu'à ns mm;on se doit de définir clairemt nos rapports avc cette France et ns verons qe ls choses vont changer.Il suffit de prendre l'exemple du Gabon,et du Sénégale.certains me diront qe les enjeux ne sont pas ls mm;et j leur dirai qe c'est faux!le Sénégale n'a rien à offrir à cette France si ce n'est son marché;dc il joue avc sa forte diplomatie.Mai nous en plus de notre marché ns offrons nos ressources minières;mais malheuresemt notre diplomatie est lacunaire!conséqence ns somm tjrs derrière!
Je lance donc un défi pressant au Prof.L.G et à Mr BAWARA tenants de notre diplomatie.
Merci
 

 2   Linstant | 3/13/2008 8:14:29 AM
Il appartient de fait à la diplomatie togolaise de se rapprocher des autorités françaises pour demander à ce que les décisions de refus soient motivées ainsi les refus sans fondement se verraient diminués. Nous pourrons également savoir s'il s'agit d'une politique de quota.
Il va de même que les autorités togolaises doivent également mettre fin à l'obligation de visa d'entrée au Togo aux natifs togolais détenteurs de deux passeports.
 

 1   qeds | 3/13/2008 8:11:55 AM
pourquoi sont ils sur notre territoire s ils refusent de donner des visa de leur fameux pays pourri qui ne cesse de puer???
Les salots apres nous avoir piller la mere patrie ils refusent a ses enfants de visiter leur pourritures. Betes k ils sont.
 

Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Législatives du 24 juin 2007 : Le pouvoir cherche à se passer de l’assistance financière de l’UE  LIBERTE HEBDO N° 143 du 29 novembre 2006  [ 12/4/2006 ]
Préfecture de Blitta: Les populations mécontentes du silence de leurs députés  LIBERTE HEBDO N° 136 du 08 novembre 2006  [ 11/12/2006 ]
Elections législatives: Plusieurs candidatures enregistrées à l’UFC  LIBERTE HEBDO N° 137 du 10 novembre 2006  [ 11/11/2006 ]
Fin de la première édition du Festival des cinémas euro-africains au Togo  LIBERTE HEBDO N° 131 du 20 octobre 2006  [ 10/21/2006 ]
Difficile démarrage du championnat national de première division : Rock Gnassingbé ruine le football togolais  LIBERTE HEBDO Numéro 124 du 27 septembre 2006  [ 9/30/2006 ]
1ère Conférence Internationale sur la Famille tenue à Lomé  LIBERTE HEBDO Numéro 124 du 27 septembre 2006  [ 9/28/2006 ]
Suite du feuilleton du Ministère de la Santé: Suzanne Aho gère son département sur la base des calomnies, des coups bas...  LIBERTE HEBDO Numéro 119  [ 9/15/2006 ]
Rentrée scolaire : Toujours les mêmes problèmes chaque année  LIBERTE HEBDO Numéro 119  [ 9/15/2006 ]
Constat : Les législatives ne sont pas techniquement possibles en fin juin prochain  LIBERTE HEBDO Numéro 119  [ 9/15/2006 ]
Hypothèque du 2 Février et ses conséquences : L’Etat togolais sacrifie les ex-employés dans leurs droits  LIBERTE HEBDO Numéro 118 du 08 septembre 2006  [ 9/9/2006 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Faites un devis sur cecomparateur mutuelle santé | Hotelsavecvue.com : Hôtel Lyon |
EX-IN Consult
iciLome.com