Jeudi, 21 Août 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Les Eperviers et la soif d´un second stade international au nord Togo


  [11/1/2005]  | Kiosque | | Lu :3109 fois | 22 Commentaires
 






 « Vive l´équipe nationale les Eperviers du Togo » clament joyeusement Idrissou de Sokodé, Gbati de Bassar, Titikpina de Tchamba, Palanga de Kara, Mitisagou de Niamtougou et Kolani de Dapanong.
Selon la conversation de ces messieurs amoureux du football, ils se félicitent de la prestation merveilleuse de leur équipe nationale. Mais malheureusement tous regrettent de n´avoir pu voir physiquement sur un stade la prestation de leur équipe. Ils ont suivi les matches á la télévision ou à défaut grâce à la diffusion de ces matches á la radio. Ces messieurs passionnés du cuir rond, y ajoutent tristement : «C´est dommage que tous les 5 matches joués á domicile n´ont été joués qu´à Lomé la capitale. C´est vraiment déplorable qu´au nord Togo il n´y est pas un stade international qui puisse abriter de telles compétitions et accueillir un public au moins nombreux que celui du stade de Kegué.» Ils continuent, plaintifs car ils n´ont pas de moyens financiers pour se déplacer á Lomé , voir le match et y retourner.
En effet la réflexion de ces citoyens semblent bien banale mais en réalité elle en dit long et doit faire prendre conscience aux autorités togolaises sur la carence totale qu´affiche le Togo dans le domaine des complexes sportifs.
Pour la remarque, je ne m´arrête pas seulement sur le Togo. Je pense que le vrai mal est lié aux tares de la colonisation française qui ont presque concentré toutes les infrastructures de développement dans les capitales.

En observant les éliminations de la CAN et du Mondial 2006, presque tous les matches dans les pays noirs francophones ont été joués dans les capitales, á savoir : Abidjan, Cotonou, Ouaga, Bamako, Dakar, Conakry etc....Par contre dans les pays anglophones il y eut des rotations. Ainsi au Ghana le match a eu lieu á Kumasi ; au Nigeria á Port –Harcourt et Kano, en Afrique du Sud , Durban, Johannesburg, Pretoria ,Cape State etc...Les objectifs de ces rotations sont socialement et économiquement positifs. Elles permettent aux autres parties du pays de dévélopper le sport.
Si l´on revient sur le cas togolais, l´on ne peut que déplorer le manque á gagner que les populations septentrionales subissent en ratant l´opportunité de voir une qualification se disputer dans leur région.
Alors á qui la faute ? sans ambages , je réponds: les autorités politiques et administratives togolaises ayant en charge la réalisation des complexes sportifs internationaux. Est-ce par manque de moyens? Sans doute non. Sans risque de me tromper, cela relève du manque de volonté politique sportive, du manque d´une vision sportive pour pays. Car un adage de la région dit : « Ce n´est pas le jour de la chasse qu´on cherche les chiens.» Ironie du sort, la plupart des présidents de la fédération togolaise de football ont été de la région septentrionale tels Mrs. Seyi Memène, Zoumaro Gnofame, et Rock Gnassingbé. Qu´en pensent-ils de ce coupable déficit qui anéantit l´évolution de la région et des jeunes Togolais ?
Un autre regard á l´Ouest, au Ghana voisin devrait nous faire refléchir. En effet Ashanti Kotoko de Kumasi a toujours disputer ses rencontres internationales á domicile, c´est à dire á Kumasi. Pareil pour Enugu Rangers du Nigeria qui joue toujours dans la ville d´Enugu ou Shooting Stars d´Ibadan.C´est l´occasion ici de pratiquer le pragmatisme anglo-saxone,qui paye et dorenavant le Togo en a besoin. Ceci n´a jamais été le cas de Sémassi de Sokodé autrefois au firmament de sa gloire. Toutes ses rencontres internationales furent disputées á Lomé, ceci, faute de stade international adéquate á Sokodé. Ce fut de même pour Asko. Sauf exception en 1975 à Kara où fut disputée la rencontre Landja Club de Kara et Tonnerre de Yaoundé, rencontre au cours de laquelle Roger Milla marqua un but.
Il est plus que légitime qu´un stade international soit construit au nord Togo.En effet il peut advenir (on ne le souhaite pas, mais il peut arriver)que le stade Kégué de Lomé soit suspendu par la CAF ou la FIFA pour des raisons sportives quelconques ; alors là, faut il que le Togo joue ses rencontres au Benin ou au Ghana? Quelle honte ? L´intérêt économique, sportif á gagner en ayant un sécond stade au nord est très énorme pour le Togo.Non seulement des évenements sportifs peuvent avoir lieu sur ce second stade mais aussi des concerts d´artistes drainant plus de 20 á 30milles spectateurs peuvent évidemment se tenir sur ce futur lieu.
Sans trop pécher d´optimisme, je sais qu´ aucun planificateur ou économiste ne niera les profits que regénera un investissement public ou privé de la réalisation d´un tel grand projet sportif au nord.

Je conclus ma requête par le dicton suivant: « il n ´est jamais trop tard de bien faire ». Ainsi, profitons de l´euphorie des Eperviers pour poser la première pierre d´un second stade international dans une des villes au nord où le football est presque comme une seconde réligion. «Si la volonté y est, le chemin se tracera » dit un adage allémand.

Gambari YAYA
Bremen-Allémagne 02.11.05
gambari@arcor.de

Source :


.
Publicité>


Commentaires


 22   Ric | 11/15/2005 5:22:29 PM
Je ne suis pas du Nord Togo, mais j'estime légitime et normal que la jeunesse de toutes les régions de notre pays puisse avoir les mêmes facilités, notamment pouvoir accéder au moindre coût à des installations sportives de qualité.

Malheureusement, toutes ces infrastructures coûtent très cher, et c'est une question sérieuse que celle d'étudier dans le respect de tous les citoyens les diverses possibilités envisageables et de fixer les priorités en ce qui concerne les investissements lourds tels que hôpitaux, usines ou grandes entreprises génératrices d'emploi, établissements scolaires et sportifs, etc...

Une des possibilités, serait je pense, que le Ministère togolais en charge des sports, profite des bons résultats obtenus par les Eperviers récemment pour proposer la candidature de notre pays pour l'organisation de la coupe d'Afrique des Nations de football, pour l'une des prochaines éditioins. Cela aurait l'avantage, si notre candidature est retenue, de profiter des financements internationaux prévus à cet effet pour équiper l'ensemble du territoire national. C'est ce qu'a fait le Mali par exemple en organisant il y a quelques années la CAN : toutes les régions de ce pays, qui n'est pas plus riche que le Togo, ont aujourd'hui des stades omnisports de qualité internationale.

Il s'agit de questions financières certes mais aussi de questions de géo-politique, qui doivent être analysées avec sérieux, dans le strict respect du droit de tous les citoyens, où qu'ils habitent à bénéficier des mêmes droits. Il n'a pas que des footballeurs du Sud qui ont contribué à gagner pour notre pays, les honneurs du la coupe du monde. Il y a bien sûr de grands talents venus aussi du Nord de notre beau pays, mais aussi des talents venus ni du Nord, ni du Sud, ni même du Centre. Je pense à l'entraîneur Nigerian Stephen Queshy que toute la jeunesse togolaise respecte.

Apprenons tous à nous respecter les uns les autres et à respecter le talents et les droits des sportifs, d'où qu'ils viennent. Nous leur devons au moins cela.
 

 21   WANPUS | 11/14/2005 3:47:14 PM

VERITE,
Vous avez raison.Mille fois RAISON ILS SONT FOUS CES TOGOLAIS.Avec plus de 278milliard de DETTE exterieures vous avez l'idée d'un nouveau stade.REVEILLEZ VOUS PEUPLE TOGOLAIS ILS VOUS FAUT DES HOPITAUX,DES ECOLES,DES ROUTES ET AUTRES DANS LA BROUSSE QUE VOUS ETES:MERDE OUVRER LES YEUX NOM DE DIEU.
 

 20   Verité | 11/11/2005 5:21:33 PM
UN PAYS QUI N'ARRIVE PAS À ENTRETENIR LE SEUL GRAND STADE QUI LUI EST D'AIILLEURS OFFERT PAR LES CHINOIN...VOUS DEMANDEZ QU'ON CONSTRUISE UN AUTRE DANS LA BROUSSE...ALLEZ VOIS L'ETAT DE DELABREMENT DES PALAIS ET AUTRES DE KARA.....
GAMBARI DEMANDEZ PLUTÔT DES ROUTES, GRANDES ECOLES, GRANDS HOPITAUX ETC...LES RETOMBÉES POUR LES POPULATIONS SERONT PLUS SALUTAIRES POUR LES PEUPLES....QU'UN GRAND STADE.
NE TOMBEZ PAS DANS DES EMOTIONS PARCE QUE LES EPERVIES VONT À LA COUPE DU MONDE.
 

 19   Verité | 11/11/2005 5:13:49 PM
Je voudrais qu'on me dise ce qu'apporte réellement Kara à l'èconomie togolaise!
Rien, sinon que c'est la region gourmande de l'economie togolaise avec ses investissements non-sens dans une region ne disposant pas d'atouts economiques (terres rocailleuses) et avec une armée "budgetivore". Vraiment du n'importe quoi.
La region qui fournit la plus grande richesse au pays est privée d'investissement de même que les autres régions du togo.
Sokodé, Bassar, Dapaon, Mango fûrent tres longtemps même avant l'arrivée des colonisateurs allemands, des régions à grande traditions commercials avec les caravanes en provenance des autres pays. Depuis l'arrivee à la tête du pays du grand manitou de pya, ces villes sont simplement négligé au profit d'un developpement forcé de Kara. Moi je n'ai rien contre Kara (je souhaite franchement qu'il se developpe afin que les populations soient sorties de l'obscurantisme), mais de grace pensez aussi aux autres togolais.
C'est cela en fait le grief et la frustration que les autres togolais nourrissent envers les kabyes et ces derniers doivent comprendre que si vous prennez l'argent des autres pour aller developper votre region au détriment des autres, vous ne pouvez pas attendre des autres qu'ils vous montrent des dents blanches. C'est une vraie spoluation des fruits des labeurs de tous les togolais...en bon entendeurs saluts.
 

 18   Avagnon Gbawoenamké | 11/11/2005 4:57:40 PM
La requête de Mr. Gambari de Bremen est tout à fait logique, surtout si on compare les éternels enfants de la france que sont les pays francophones à leurs voisins anglophones.
Mais de grace, il n'y a pas que Kara qui à besoin d'investissement au Nord, il y'a aussi les autres villes du Nord telles la grande Sokodé, Dapaon etc...
La ville la mieux placée pour acceuillir ce stade est en toute logique Sokodé, vu l'ampleur de la contribution que les Kotokolis ont apporté au football togolais. Personne ne peut le nier.
Bonne chance à Sokodé
Un sudiste qui demande un developpement intégré de tout le nord du pays et pas toujours et toujours la ville de celui-là parce qu'il fut/est président. Faut que les nègres finissent avec cette discriminatition avec leurs propres frères...
"TOI LE NOIR, QUAND TU AS LE POUVOIR, NE PENSE PAS SEULEMENT À TOI ET TON VILLAGE, TES FRERES SONT AUSSI LÀ".
Jess Abi & Peter One
 

 17   Tarattata | 11/8/2005 4:09:14 AM
Ne vous en deplaise il n'ya que Kara qui a le profil pour un stade comme celui de Lomé. Sokode n'est qu'un gros village!
Bon je sais que cela ne plaira pas mais c'est la verité vraie!
 

 16   mawuena | 11/6/2005 4:32:46 AM
dommage ke les togolais du nord soient tjrs frustrés. quand meme notre pays a été dirigé de main de maitre par un fils du nord pdt 40 ans pourquoi n' y t-on pas pensé? les pdts de fede de foot tous du nord !!ils ont honte de leur origine!! il n' y a pas gd chose la bas!!!
et puis peut on construire un stade sachant qu'il n' y a pas assez de routes pr y accéder? c'est la le pb togolais. ke les gens soient vigilants, le foot est le derniere arme des dictateur pr endormir les peuples! l'exemple simple du cameroun!! donc attention
 

 15   Togo 2005 | 11/4/2005 5:22:47 PM
Au Togo il n'y a pas de ville en dehors de Lome. Alors que signifie le foot ball dans un village affame par une dictature sanguinaire?
Aussi je refuse que l'on utilise l'argent du contribuable pour financer le sport. Que les fans du sport finance le sport pour leur plaisir. Nos villages n'ont pas besoin d'infrastructures sportives mais des infrastructures routieres pour les desenclaver. C'est la PRIORITE.
A mon avis, le sport est l'opium du peuple dont bon nombre de regime decadent font recours. Il est a combattre.
 

 14   More | 11/4/2005 3:22:13 AM
C´est une grande urgence que le nord a besoin d´un stade; le plus tôt sera le mieux, car grâce á ce stade la démocratie s´installera trés facilement et rapidement au Togo. On comprendra que la politique est un simple jeu et que dans tout jeu, il faut respecter les régles du jeu. On ne triche pas, on ne vole pas, on ne tue pas. L´adversaire n´est pas un ennemi. Le fair play est la régle d´or. Ainsi , nos élections au Togo se feront sans problémes. On ne volera plus les urnes, on ne bourrera plus les urnes, on ne fera plus voter les enfants de 10ans, et le nombre de population électorale ne sera plus supérieur ou égal au nombre de population globale... Dans ce stade ou complexe sportif, avec ses plusieurs disciplines, le sport , l´ART ROI sera exalté. On cultivera le BEAU et l´IDEAL. On cultivera aussi l´esprit civique, l´esprit de la Republique, de l´effort, de la persévérance, de l´abnégation, du don de soi. On s´efforcera d´avoir un corps sain oú se logera un esprit sain. Ainsi, les énergies criminelles seront canalisées; les pulsions instinctives, animales et primaires seront domptées. Alors, le coeur vibrera positivement d´amour...et nous n´auront plus á voir au Togo ces épouventails d´éléments incontrôlés, de milices et de militaires directement sortis des arénes EVALA, pleins de haines et de terreurs, prêts á aller faire la guerre au sud.
 

 13   More | 11/4/2005 3:22:03 AM
C´est une grande urgence que le nord a besoin d´un stade; le plus tôt sera le mieux, car grâce á ce stade la démocratie s´installera trés facilement et rapidement au Togo. On comprendra que la politique est un simple jeu et que dans tout jeu, il faut respecter les régles du jeu. On ne triche pas, on ne vole pas, on ne tue pas. L´adversaire n´est pas un ennemi. Le fair play est la régle d´or. Ainsi , nos élections au Togo se feront sans problémes. On ne volera plus les urnes, on ne bourrera plus les urnes, on ne fera plus voter les enfants de 10ans, et le nombre de population électorale ne sera plus supérieur ou égal au nombre de population globale... Dans ce stade ou complexe sportif, avec ses plusieurs disciplines, le sport , l´ART ROI sera exalté. On cultivera le BEAU et l´IDEAL. On cultivera aussi l´esprit civique, l´esprit de la Republique, de l´effort, de la persévérance, de l´abnégation, du don de soi. On s´efforcera d´avoir un corps sain oú se logera un esprit sain. Ainsi, les énergies criminelles seront canalisées; les pulsions instinctives, animales et primaires seront domptées. Alors, le coeur vibrera positivement d´amour...et nous n´auront plus á voir au Togo ces épouventails d´éléments incontrôlés, de milices et de militaires directement sortis des arénes EVALA, pleins de haines et de terreurs, prêts á aller faire la guerre au sud.
 

 12   abu zabeida | 11/3/2005 3:02:14 PM
la ville de sokode est la ville qui habitait plus d'habitant favorable au sport,mais helas ca resemble a un gros village.merci.,
 

 11   abu zabeida | 11/3/2005 3:02:05 PM
la ville de sokode est la ville qui habitait plus d'habitant favorable au sport,mais helas ca resemble a un gros village.merci.,
 

 10   kossanou | 11/3/2005 12:18:00 PM

Bonne idée.
Mais attention, il faut bien choisir la ville. Il ne faut pas que ces cons qui sont au pouvoir, ne voulant pas se débarasser des habitudes dEyadema, prennent encore cette idee pour aller installer le stade à nyamtougou. Sous peine de voir seulement des perdris et les rats défilés dans le gazon.
Sokodé est plus indiqué. Les raisons sont bien claires. Ceux qui doivent venir de Lomé pour les matchs ne peuvent pas traverser tout le togo avant de retrouver de le stade, car que nous le voulons ou non, c est de Lomé que viendra la grande partie des spectateurs.


A bon attendeur salut
 

 9   Remo | 11/3/2005 2:59:04 AM
C´est beau, louable, et légitime de souhaiter un complexe sportif au nord !!! Comme c´est triste que les passionnés du cuir rond du nord soient condamnés, 40ans durant, á ne suivre les championats togolais et les performances des éperviers que sur les antennes de radio ou les écrans de TV ! La réalité, c´est que la Culture et la Culture du sport n´a jamais été une priorité. Une société qui veut atteindre l´Idéal de société dite civilisée, accorde la priorité á la Culture sous toutes ses formes saines dont la Culture du sport. Au lieu de cela, on a prisé au Togo, et on continue de le faire, hélas, la culture du vice, de la perversité, du mensonge, de la débauche, du brigandage, du gangstérisme, de la haine... bref la culture du mal qui est destructive pour toute société humaine . Actuellement, au Togo et pour la société togolaise, il est plus que nécessaire de concrétiser ce rêve de complexe sportif au nord. Au lieu de former chaque année, des centaines de miliciens et de militaires dans les académies EVALA pour les déverser au sud afin de tuer, voler, violer, pourchasser et terroriser d´innocents et paisibles citoyens togolais, un sérieux complexe sportif au nord serait une grande aide royalement capitale pour la survie du TOGO . " MEN SANA IN COPORE SANO" " LA CULTURE DU SPORT ADOUCIT LES MOEURS" Notre ami ne doit pas prêcher dans le désert ....
 

 8   Remo | 11/3/2005 2:58:48 AM
C´est beau, louable, et légitime de souhaiter un complexe sportif au nord !!! Comme c´est triste que les passionnés du cuir rond du nord soient condamnés, 40ans durant, á ne suivre les championats togolais et les performances des éperviers que sur les antennes de radio ou les écrans de TV ! La réalité, c´est que la Culture et la Culture du sport n´a jamais été une priorité. Une société qui veut atteindre l´Idéal de société dite civilisée, accorde la priorité á la Culture sous toutes ses formes saines dont la Culture du sport. Au lieu de cela, on a prisé au Togo, et on continue de le faire, hélas, la culture du vice, de la perversité, du mensonge, de la débauche, du brigandage, du gangstérisme, de la haine... bref la culture du mal qui est destructive pour toute société humaine . Actuellement, au Togo et pour la société togolaise, il est plus que nécessaire de concrétiser ce rêve de complexe sportif au nord. Au lieu de former chaque année, des centaines de miliciens et de militaires dans les académies EVALA pour les déverser au sud afin de tuer, voler, violer, pourchasser et terroriser d´innocents et paisibles citoyens togolais, un sérieux complexe sportif au nord serait une grande aide royalement capitale pour la survie du TOGO . " MEN SANA IN COPORE SANO" " LA CULTURE DU SPORT ADOUCIT LES MOEURS" Notre ami ne doit pas prêcher dans le désert ....
 

 7   Ablode Gbadza | 11/2/2005 5:26:14 PM
100% Raison
100%Patriote
100%Togolais
 

 6   BLACK POWER,U.S.A | 11/2/2005 12:33:39 PM
En atttendant d'avoir assez du temps pour reagir sur ton article je te dirai tout simplement BRAVO YAYA.
Lome seul n'est pas la REP du TOGO.Voyant un peu le GHANA un habitant de KUMASSI ,HO,BOLGATANGA,SEKONDI etc n'a rien a envier un habitant d'ACCRA.Si de tous les jours les autorites de notre pays ont toujours des difficultes c'est d'avoir faire croire a se qui veulent les ecouter que si lome va mal tout le pays va mal et si lome va bien tout le pays va bien .C'EST FAUX CETTE ASSERTION.
EXEMPLE .Pendant la greve generale illimitee quand lome etait invivable les habitants se sont replier sur certaines villes de l'interieur telles SOKODE et KPALIME .
 

 5   Bodjona | 11/2/2005 5:52:58 AM
patron Eyadema,raconte moi un peu comment est l'enfer car moi et ton fils revons bcp d'y venir?
 

 4   Eyadema | 11/2/2005 5:50:25 AM
Mon enfant,si je savais qu'il y a des enfants qui pensaient au Nord de cette facon,je ne mourai pas.Helas,,je suis deja mort mais j'inviterai mes fils Rock et Faure a mettre en oeuvre ton idee.
 

 3   manou makou | 11/2/2005 5:30:17 AM
hé ya ya
ils vont te taxé d'RPTiste de de sauvage du nord. Tu veux faire jouer des matchs dans les montagnes ? c'est ce qu'ils vont te demander , mais en vérité en verité , t'as trop raison.
 

 2   solaya | 11/2/2005 4:38:28 AM
t'as complètement raison, rien à ajouter
 

 1   DORENAVANT | 11/2/2005 4:25:28 AM

LOME SEUL, N'EST LE TOGO



YAYA,
félicitations à tous les propos que vous venez de tenir.

Mais , il n'ya pas que dans le foot, les autres disciplines aussi.

Mais, quand on va plus loin,nous constatons que, les pouvoirs successifs sont tous polarisés sur LOME

Même leurs innombrables déplacements à l'extérieur, dans les pays européens ne leur apprennent rien.

Comme vous l'avez mentionné, la plupart des dirigeants au pouvoir ne sont pas originaires de LOME. Mais, ils ont une carence notoire en ouverture d'esprit, vers leur propre région.

LOME SEUL N'EST PAS LE TOGO

- Il faut aussi des ASSEMBLEES REGIONALES, afin que les députés de chaque région décident de l'avenir de leur région. Bien sûr, en respectant les lois votées par l'ASSEMBLEE NATIONALE.
 

Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

L'inexcusable excuse Une mission plutôt impossible : présenter les excuses du gouvernement aux Béninois malmenés, maltraités, ces jours-ci, par un délestage sauvage. Voilà les terres ingrates sur lesquelles Barthémy Kassa, ministre de l'Energie était allé en mission. [ 3/22/2013 ]
Situation Socio-politique du Bénin : réagir aujourd’hui pour ne pas perir demain Il y a quelques mois, nous avons décrit comment notre pays, jadis admire et apprécie par la communauté internationale par le bond qualitatif que nous avons fait dans notre quête de démocratie et de développement, évoluait depuis quelques années vers ce qu’il convenait d’appeler une République bananière. [ 3/17/2013 ]
En politique, on peut quitter le Réal et être le meilleur au Barça « En politique, on peut quitter le Réal et être le meilleur au Barça». Cette déclaration est d’Isidore Zinsou. Le maire de la commune de Bonou a ainsi jeté le froc aux orties.  [ 3/2/2013 ]
Boni Yayi et sa parodie de panafricanisme Il rêvait d’être pasteur. A la fin de sa présidence à la tête de la Banque ouest africaine de développement (Boad), il pensait revenir au Bénin pour prêcher la bonne nouvelle quand le virus de la politique l’a atteint. Au détour d’une conversation avec un des plus grands stratèges politiques de notre temps, nous a-t-on soufflé.  [ 2/12/2013 ]
Lutte contre la pauvreté et déviances : le cas de la politique du logement Lorsqu’un mal sévit dans la cité ; que l’on cherche à y remédier par tous les moyens ; que l’on n’y arrive pas et qu’aucune perspective salvatrice ne pointe clairement à l’horizon. Lorsque l’on a fini de faire le tour des possibles causes exogènes et que rien ne va toujours pas ; alors l’on est fondé à se demander si le mal n’est pas dans la cité et si le ver n’est pas dans le fruit. [ 2/7/2013 ]
Obama va dévoiler mercredi des propositions sur le contrôle d'armes à feu Le président américain Barack Obama va dévoiler mercredi des propositions sur le contrôle d'armes à feu, y compris le renouvellement de l'interdiction des armes d'assaut, a annoncé mardi la Maison blanche. [ 1/16/2013 ]
Ma lecture du Bénin de 2012, Un avant-goût  « Un mensonge donne des fleurs mais jamais des fruits» : Face à cette idée largement partagée chez nous au Bénin, je ne suis pas surprise que les Béninois avouent ne pas se retrouver dans ce qui a été lu le Vendredi 28 Décembre 2012, depuis la Représentation Nationale sur ce qu’il est convenu d’appeler «discours sur l’Etat de la Nation». [ 12/31/2012 ]
Election au Togo : Grève de la faim de Mathieu CICHOCKI   [ 3/12/2010 ]
Togo, citoyens démotivés = honte nationale. Par Kossivi Oyono DAGBENYO   [ 3/12/2010 ]
L’éternel traquenard françafricain nommé GUN nous attend…Par Kignoh Kofi ADEKETEW   [ 3/9/2010 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Offre de voyance gratuite immédiate en direct | Hotelsavecvue.com : Hôtel Lyon | Demandez une voyance en ligne
EX-IN Consult
iciLome.com