Lundi, 15 Septembre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Elections législatives au Togo : L’UFC, victime du GERRYMANDERIND


  [10/18/2007]  | Kiosque | | Lu :2579 fois | 6 Commentaires
 






 Sur la base du postulat que le déploiement d’observateurs nationaux et internationaux en vue de superviser les élections législatives au Togo est sans commune mesure avec ce qui a été d’usage pour les élections passées, nous pouvons affirmer que ces élections ont été plus transparentes que les autres (la perfection n’étant pas de ce monde) et que les résultats sont acceptables.
Les résultats que nous avons au moment où nous écrivons cet article sont de :
49 sièges pour le RPT
21 sièges pour l’UFC (avec 6 sièges litigieux de la région maritime qui vont lui revenir)
4 sièges pour le CAR
1 siège restant à attribuer probablement à un indépendant, celui qui aurait eu le plus de voix parmi ce groupe.
Appeler aujourd’hui à la fraude au cours du vote serait faire preuve de cécité flagrante et de mauvaise foi irresponsable.
Après une élection, les partis en lice doivent prendre le temps de faire des analyses objectives.
La bipolarisation du paysage politique togolais est une de « lapalissade » mais le score de l’UFC peut paraître surprenant pour les non-initiés et les partisans fanatiques.
Ceci ne le sera pas du tout pour l’observateur averti du contexte politique togolais.
En effet, l’opposition en général et l’UFC ont eu le tort de sous estimer la portée du mode de scrutin.
Le scrutin proportionnel à la plus forte moyenne est un mode de scrutin compliqué, comme nous l’avions souligné dans un précédent article. Le nombre d’habitant par circonscription électorale étant capital, le découpage a un rôle primordial a jouer .S’attelant à mettre des garanties pour éviter le bourrage des urnes (fraudes classiques et triviales), les acteurs politiques ont oublié à tort ou à raison de revoir le découpage électoral à la suite du dernier recensement
Rien de nouveau sous le soleil. Cette stratégie électorale qu’avait évoquée notre compatriote et frère Me TSAKADI dans un article datant du 07 septembre 2007 s’appelle le «PARTISAN GERRYMANDERING »,,ce qui se traduit par « le charcutage électoral à visée partisane ».
Le Gerrymandering est un terme politique nord américain pour désigner le découpage des circonscriptions électorales avec pour objectif de donner l’avantage à un parti, un candidat, ou un groupe donné.
Selon l’encyclopédie libre, ce terme vit le jour en 1811 quand le gouverneur du Massachusetts, Elbridge GERRY fut accusé d’avoir « déssiné » une circonscription en forme de salamandre afin de favoriser son parti.les intérêts étant colossaux, le moindre avantage est perçu comme très important pour un candidat et les « cartographes des circonscriptions électorales pèsent souvent sur l’issue d’un scrutin.
Certains auteurs emploient les expressions « partisan gerrymandering » lorsque le but est d’accentuer l’avantage d’un parti politique et « racial gerrymandering » lorsque le but est d’augmenter le pouvoir politique d’une minorité « ethno-raciale ».
C’est pour corriger les abus de ce phénomène que par exemple le recensement est fait tous les dix ans aux Etats-Unis pour que le découpage électoral et l’attribution des sièges reflètent l’évolution démographique pour plus d’équité.
Ceci était prévisible au Togo et les partis politiques de l’opposition ont été victimes de leur suffisance et le RPT n’a fait qu’utiliser ses compétences internes en droit publique et constitutionnel pour remporter « proprement » ces élections législatives.
Avec un découpage électoral qui donne pour la région de la Kara avec 368867 électeurs 16 sièges et à la région maritime avec 1.277.253 électeurs 21 sièges seulement, il est masochiste, irrespponsable de se plaindre après avoir accepté cette iniquité flagrante.

L’opposition togolaise n’est pas mature, réaliste et se complait trop dans un processus victimaire permanent.
Contester, c’est bien mais encore faudrait-il faire les bonnes analyses, les bonnes lectures de la situation socio-politique.
Les victoires électorales se gagnent surtout par stratégie et que l’opposition ne s’attende pas à l’auto-abolition de ses propres privilèges de la part du RPT. l’UFC ni aucun autre parti d’ailleurs ne sera assez fou pour le faires’il avait été au pouvoir (nous avons vu les morts voter aux municipales à Paris et Georges BUSH être élu avec des voix de fantômes..).
Bref ne soyons pas plus royaliste que le roi, retroussons nous les manches pour construire un Togo nouveau en participant tous aux instances de décision, en sachant dire oui avant de dire MAIS , en sachant dire pourquoi avant de dire NON.

Une assemblée nationale avec des partis de l’opposition sera malgré tout vivante et qui sait si l’amateurisme démontrer par l’UFC (bien sûr au-delà de l’épreuve de force qu’elle a eu et aura toujours avec le RPT) aurait il été corrigé à la suite de la participation de l’UFC au gouvernement d’union nationale.

Mesdames, messieurs, honorables député(es), au travail :
-pour lutter contre la prévarication dans l’administration
-pour lancer rapidement un vrai recensement de toute la population y compris celle de la Diaspora togolaise dans le monde,
-pour mettre en place les bases d’une vraie réconciliation nationales en bannissant à jamais l’impunité,
-a mettre en place un gouvernement élargi (le RPT s’étant engagé à avoir la victoire modeste),
- en ce qui nous tient à cœur dans la diaspora, à mettre en place une institution qui sera au sein de l’exécutif entièrement dévoué à la diaspora togolaise qui est une des régions du Togo,
-à respecter votre mandat et votre serment (l’IMMUNITE parlementaire n’étant pas l’IMPUNITE parlementaire)………..

Sans rancune.
Que Dieu bénisse le Togo

Jean Koffi ADOLEHOUME
Paris -FRANCE

Source :


...
.
Publicité>


Commentaires


 6   AAMC | 10/22/2007 5:10:24 PM
Bravo! Enfin, on attendait cela. Felicitatation pour le courage de dire les choses telles quelles sont reellement et avec la precision du politologue averti et de l'homme de reflexion. Une bonne lecon de strategie electorale pour tous et l'opposition surtout. Bien que ce ne soit pas votre propos, laissez moi souhaiter que l'opposition si chere a notre nation apprenne a quitter l'amateurisme pour se mettre enfin ensemble au travail pour qu'enfin l'alternance qu'elle souhaite se fasse fierement. Je souhaite que vous fassiez publier cet article dans tous les journaux togolais et qu'enfin la masse soit liberee de sa surprise si malsainement exploitee par certain compatriote. Merci.
 

 5   Yayi | 10/22/2007 5:44:53 AM
On peut vite dire, comme la plupart de ceux qui ont réagit à cet article, que cette analyse est intéressante. Attention, vous oubliez l'entêtement du Rpt à toujours s'opposer à ce qui est juste et équitable dans la conduite des affaires de la cité. Je n'en veux pour preuve que la dernière affaire d'authentification des bulletins de vote, à laquelle les tenants de l'ordre rétrograde se sont fortement opposés. J'invite nos compatriotes à ne pas avoir la mémoire trop courte. Loin de moi l'idée de soutenir aveuglément l'Ufc ou l'opposition en général. Le parti de Gilchrist OLYMPIO avait bel et bien posé le problème du découpage électoral lors de la préparation du dialogue intertogolais. Il avait proposé de l'inscrire à l'ordre du jour des négociations. Mais, comme d'habitude, l'Ufc était vue comme un parti d'extrémistes et les leaders des autres formations ont fait bloc contre cette proposition. L'Ufc n'est pas aussi immature que vous l'imaginez. Je crois qu'elle a plutôt une longueur d'avance sur les autres dans l'appréciation des problèmes avec le Rpt.
 

 4   Marc | 10/20/2007 12:00:23 PM
Bonne analyse. Il faur que l'UFC entre au parlement et participe activement. Sinon rester tout le temps en retrait et critiquer sans jamais apporter de proposition n'est pas une bonne chose.
L'UFC doit jouer normalement son role de parti d'opposition et commencer deja a reflechir sur comment elle va aborder son entree au parlement. Il faut arreter cette contestation qui ne va que leur faire perdre du temps. La democratie viendra si l'UFC accepte de jouer son role pleinement.
Eviter de perdre du temps. Preparez votre entree au parlement et les propositions que vous aurez a faire pour changer un peu les choses de l'interieur. Si vous vous obstinez a rester dehors vous n'y parviendrez jamais.

Je vous dis BRAVO pour votre score actuel. cela prouve que vous etes bien implantes.


Merci
 

 3   WAKE_UP_CALL | 10/20/2007 7:26:24 AM
Once again we have seen another electoral hold-up that we are familiar with in Togo. I commented in another article few months back that the current political crisis in Togo cannot be resolved via elections, whether presidential or legislative. The results that we are witnessing are not those that are coming from the elections. They are the results that arrange RPT to carry on regardless.

UFC is facing a tough test: can it work with RPT knowing that they (RPT) have won neither the presidential nor the legislative elections? What is left for the UFC to do?

Once again, we have been let down by the international and local organisations, as these are quite ready to declare the elections fair and transparent, living the Togolese in limbo.

We, Togolese, living abroad and in Togo, have a responsibility too, now that we konw we cannot solve this problem via elections. Where do we go from here? How long more can we put up with the RPT?
 

 2   Togovivanvan | 10/19/2007 11:53:45 AM
J'apprécie cet article à sa juste valeur. Un article d'une grande rigueur rédactionnelle et analytique. Il est possible qu'en plus de ces critères objectifs (découpage des circonscription sur mesure) l'achat des consciences et des suffrages ait également contribué à cette victoire légale. Le mécanisme est fort simple. On achète les cartes d'électeurs, on se fait établir des procurations avec et on vote en toute légalité pour son parti). Mais qui n'a jamais usé des moyens financiers et des failles d'un système pour gagner des élections?
Les armes ne servent à rien.
Avec la Côte d'Ivoire, est-ce qu'il fallait tous ces morts pour arriver ....au statu quo. Gbagbo qu'on voulait chasser est toujours là. Dans quel pays la guerre a déjà réglé un problème politique. La liste est longue (Côte d'Ivoire, Soudan, Tchad, RD Congo, tous les présidents en place dans ces pays ont fait face à la guerre et sont toujours là) C'est la boîte de pandore et ceux qui pronent les armes sont ceux là au chaux en Europe et aux USA.
Il revient maintenant à l'opposition de peser de tout son poid pour infléchir favorablement la marche du Togo.
Encore merci pour votre analyse.
 

 1   Macarus | 10/19/2007 5:04:10 AM
Je suis heureux de lire cette analyse faite de la situation du Togo. Mais je crois qu'il manque cruellement à cet article certains éléments objectifs du drame que vivent les population dans la partie septentrionale du Togo. Je crois qu'il serait plus judicieux de proposer des solutions idouanes qi aillent dans le sens de libérer ce peuple à qui on attribue à tort un vote tribal et régionaliste qui n'est malheureusement pas le sien. La réalité togolaise s'apprécie sur le terrain et non de loin. Pensez à aider les togolais à respecter leur dignité et à refuser qu'on exploite leur misère. Le découpage électoral est certes injuste, mais ceux qui vivent sur ces territoires ne sont pas des ignorants (même s'ils sont en grande partie analphabètes). On n'a pas besoin de faire de grandes études pour voir dans les résultats de la CENI du Togo, quelque chose qui dépasse l'entendement humain.
Pour términer, je me dois de préciser que je ne suis partisan d'aucun parti politique, mais un simple observateur de la vie politique du Togo et connaissant très bien la souffrance des populations du Nord Togo, je ne peux que me sentir quelque peu frustré de quelques aspects de votre analyse qui, à mon humble avis, obligeraient toujours les togolais à se résigner devant la médiocrité et l'oppression.
Merci de votre compréhension.
 

Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


.

Dans la même rubrique

L'inexcusable excuse Une mission plutôt impossible : présenter les excuses du gouvernement aux Béninois malmenés, maltraités, ces jours-ci, par un délestage sauvage. Voilà les terres ingrates sur lesquelles Barthémy Kassa, ministre de l'Energie était allé en mission. [ 3/22/2013 ]
Situation Socio-politique du Bénin : réagir aujourd’hui pour ne pas perir demain Il y a quelques mois, nous avons décrit comment notre pays, jadis admire et apprécie par la communauté internationale par le bond qualitatif que nous avons fait dans notre quête de démocratie et de développement, évoluait depuis quelques années vers ce qu’il convenait d’appeler une République bananière. [ 3/17/2013 ]
En politique, on peut quitter le Réal et être le meilleur au Barça « En politique, on peut quitter le Réal et être le meilleur au Barça». Cette déclaration est d’Isidore Zinsou. Le maire de la commune de Bonou a ainsi jeté le froc aux orties.  [ 3/2/2013 ]
Boni Yayi et sa parodie de panafricanisme Il rêvait d’être pasteur. A la fin de sa présidence à la tête de la Banque ouest africaine de développement (Boad), il pensait revenir au Bénin pour prêcher la bonne nouvelle quand le virus de la politique l’a atteint. Au détour d’une conversation avec un des plus grands stratèges politiques de notre temps, nous a-t-on soufflé.  [ 2/12/2013 ]
Lutte contre la pauvreté et déviances : le cas de la politique du logement Lorsqu’un mal sévit dans la cité ; que l’on cherche à y remédier par tous les moyens ; que l’on n’y arrive pas et qu’aucune perspective salvatrice ne pointe clairement à l’horizon. Lorsque l’on a fini de faire le tour des possibles causes exogènes et que rien ne va toujours pas ; alors l’on est fondé à se demander si le mal n’est pas dans la cité et si le ver n’est pas dans le fruit. [ 2/7/2013 ]
Obama va dévoiler mercredi des propositions sur le contrôle d'armes à feu Le président américain Barack Obama va dévoiler mercredi des propositions sur le contrôle d'armes à feu, y compris le renouvellement de l'interdiction des armes d'assaut, a annoncé mardi la Maison blanche. [ 1/16/2013 ]
Ma lecture du Bénin de 2012, Un avant-goût  « Un mensonge donne des fleurs mais jamais des fruits» : Face à cette idée largement partagée chez nous au Bénin, je ne suis pas surprise que les Béninois avouent ne pas se retrouver dans ce qui a été lu le Vendredi 28 Décembre 2012, depuis la Représentation Nationale sur ce qu’il est convenu d’appeler «discours sur l’Etat de la Nation». [ 12/31/2012 ]
Election au Togo : Grève de la faim de Mathieu CICHOCKI   [ 3/12/2010 ]
Togo, citoyens démotivés = honte nationale. Par Kossivi Oyono DAGBENYO   [ 3/12/2010 ]
L’éternel traquenard françafricain nommé GUN nous attend…Par Kignoh Kofi ADEKETEW   [ 3/9/2010 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Faites un devis sur cecomparateur mutuelle santé | Hotelsavecvue.com : Hôtel Lyon |
EX-IN Consult
iciLome.com