Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 11:28:09 PM Vendredi, 16 Novembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Décès à Bamako du putschiste gambien Kukoi Samba Sanyang


  [6/18/2013 11:31:52 PM]  | Kiosque | Apanews | Lu :1517 fois | Commenter
 

Mali  - Kukoi Samba Sanyang, auteur du putsch manqué contre l’ex président gambien Dawada Jawara est décédé ce mardi après-midi, dans un hôpital de Bamako, la capitale malienne, où il vit depuis son expulsion du Sénégal en Mars dernier.




Des sources concordantes dans la capitale malienne ont affirmé que M. Sanyang, qui était derrière le coup d'Etat avorté de 1981 du gouvernement démocratiquement élu de l'ancien président Dawda Jawara où des dizaines de personnes ont été tuées, est décédé vers 15 heures GMT locales ce mardi.

Les sources indiquent que le défunt était tombé malade au cours des dernières semaines avant d'être admis dans un hôpital de Bamako pour une maladie inconnue. Son état de santé s'est détérioré au cours des derniers jours.

Un proche collaborateur du défunt cité par plusieurs journaux en ligne gambiens a expliqué que la dépouille de Sanyang peut être ramenée en Gambie à condition que le gouvernement de Yahya Jammeh accepte cette possibilité.

Sanyang avait été expulsé du Sénégal en Mars dernier où il a séjourné, provoquant un tollé de désapprobation de la part des ONG des droits de l'homme.

Sanyang est cité dans plusieurs rebellions en Afrique de l'Ouest notamment au Libéria où il était réputé pour avoir été un des collaborateurs les plus fiables du chef de guerre, Charles Taylor.

Il aurait aussi mené une vie d'ombre au Burkina Faso, en Guinée Bissau et en Libye, où il était un proche collaborateur de Mouammar Kadhafi.

Il a également été accusé par le gouvernement gambien d'être le chef d'orchestre principal de l'attaque de la caserne de Farafenni en 1996 dans laquelle plusieurs soldats gambiens ont été tués.

Des années plus tard les efforts de réconciliation avec le gouvernement gambien ont échoué après que le fugitif est retourné dans son pays à deux reprises et s'est entretenu avec le président Jammeh.

Les tentatives de Banjul de l'extrader à partir de la Guinée-Bissau pour trahison en 2006 se sont aussi soldées par un échec.
Source : | Apanews


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .