Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 4:45:33 PM Vendredi, 20 Juillet 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Un «Agropole» de transformation du cacao créé à Mbalmayo au Cameroun


  [1/17/2014 12:27:28 AM]  | Kiosque | Apanews | Lu :1107 fois | Commenter
 

Cameroun  - Un projet de production et de transformation de fèves de cacao a été lancé jeudi à Mbalmayo, ville située à une cinquantaine de kilomètres de la capitale camerounaise, Yaoundé, a constaté APA sur place.




Avec un investissement de l'ordre de 4,6 milliards FCFA, cette unité, qui rentre dans le programme gouvernemental «Agropoles», ambitionne de traiter annuellement 5000 tonnes de beurre et autant de poudre de cacao.

Le Cameroun, classé 5ème mondial avec une production annuelle de quelque 230.000 tonnes de fèves, dispose déjà de quatre unités de transformation traitant 45.000 tonnes par an.

La cacaoculture occupe environ 400.000 familles sur toute l'étendue du territoire tandis que le produit représente environ 28% de la masse totale des exportations non pétrolières.

Le concept «Agropoles», rappelle-t-on, a été lancé en août 2012 et est arrimé au Document de stratégie pour la croissance et l'emploi (DSCE), présenté comme un programme économique d'aménagement du territoire pour la promotion des entreprises de moyenne et grande importance dans le secteur rural.

Outil de développement des filières végétales, animales, halieutiques et forestières, il se veut un programme économique d'aménagement du territoire pour la promotion des entreprises de moyenne et grande importance dans le secteur rural.

Les exploitations visées sont celles ayant opté pour des pratiques modernes et compétitives et qui ont démontré leur viabilité sur les trois dernières années et les cinq prochaines années en termes de comptes d'exploitation.

Les appuis prévus par le gouvernement concernent le financement, à 100% par l'Etat, des infrastructures socio-communautaires ainsi que 20 à 30% des investissements directs d'accroissement des capacités des entreprises.

Les pouvoirs publics, en contrepartie, sollicitent des opérateurs des «Agropoles» un encadrement de la production, de la transformation et de la commercialisation des petits entrepreneurs riverains.

Le gouvernement exige aussi de ces partenaires de servir d'interface entre le projet et toutes les autres parties prenantes.
Source : | Apanews


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .