Mardi, 2 Septembre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Fenêtre sur l’Afrique du 07 janvier 2012 : Tour d'horizon des grands événements politiques africains de 2011


  [1/8/2012]  | Kiosque |Kanal K | Lu :5867 fois | 14 Commentaires
 

Fenêtre sur l'Afrique du 07 Janvier 2012 sur Radio kanal k en Suisse a été consacrée aux grands événements politiques africains de 2011




  nvités:

1- M. Allain Jules, Journaliste Blogeur résident à Paris

Comment ouvrir et développer sa propre entreprise au Togo?

Pour réponse à cette questioin, Sylvain Amos s'est entretenu également dans cette émission avec M. Apaloo Kokougan Samuel, Directeur fondateur de l'Institut Internationale de Formation des Entrepreneurs et des Gestionnaires, IFEG créée en 1998 à Lomé au Togo.

Fabbi Kouassi, Correspondante de "Fenêtre sur l'Afrique" au Togo a fait une rétrospective des actualités politiques du Togo pour l'année 2011.

C'était au micro de Sylvain Amos avec la collaboration de Romain Koudjodji et Fabbi Kouassi

fenetre.afrique@gmail.com

Tel: 0041 78 949 19 14
Source : Kanal K


...
.
Publicité>


Commentaires


 14   Antibiotics Canada | 6/1/2012 7:40:07 PM
Pourquoi est- mâcher habitude mauvaise conduite ? :)
 

 13   kamagra 100 mg | 5/28/2012 4:31:33 PM
Félicitations aux gagnants de l'Eurovision ! Plus de la Suède ! :)
 

 12   kamagra gold | 5/15/2012 6:47:05 PM
Combien de jours reste à l'Euro 2012 ?
 

 11   antibiotics over counter | 5/11/2012 12:17:09 PM
Le à haute température favorise le développement de micro-organismes !
 

 10   coupon for chantix | 4/29/2012 1:25:22 PM
Fumer nuit à votre santé ! : (
 

 9   Mommy Live Cams | 4/16/2012 1:08:02 PM
Bientôt l'été ! Je vais aller en Turquie ! :)
 

 8   Antibiotics Online | 4/14/2012 12:26:50 PM
Le Christ est ressuscité :) je vais sur un pique-nique!
 

 7   Nizoral en Ligne | 4/13/2012 2:38:58 PM
Félicitations à tous - Bientôt Pâques ! :)
 

 6   500mg amoxicillin | 4/11/2012 6:20:17 AM
Croyez-vous en fin du monde ? Je suis très peur ! : (
 

 5   Ami | 2/4/2012 8:15:31 AM














SENEGAL: Abdoulaye Wade répond à la France : « J’attends que Sarkozy parle pour répondre ; je ne répondrai ni à Alain Juppé ni aux religieux»



























Par Malickou Ndiaye | 04/02/2012 | 10:39:07


SÉNÉGAL :: POLITIQUE

















::ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE SENEGAL 2012::

DAKAR LE 4 FÉVRIER 2012 © koaci.com -« Alain Juppé n’est qu’un ministre ; je ne réponds pas en public. Si Sarkozy parlais, je pourrais le répondre ». Ses propos sont du chef de l’Etat Sénégalais, Abdoulaye Wade ; il l’a déclaré ce vendredi, en marge d’une inauguration d’un centre technique .

Le chef de l’Etat Sénégalais est largement revenu sur la situation tendue du pays. « On n’a pas besoin de permission pour tenir une réunion, de même qu’une marche. Le Sénégal est un pays libre. On a l’impression qu’il y’a trop désordre » loin de là renseigne Abdoulaye Wade.

Wade d’ajouter : « On va en campagne électorale ; tous les coups sont permis. Si on est sûr de gagner, on n’a pas besoin d’insulter. Je suis chargé de veiller à l’ordre public et à la sécurité des gens. Nous sommes des libéraux » dira t-il.

Pour le chef de l’Etat Sénégalais, il est trop tolérant et il pardonne beaucoup. Aux yeux d’AbdoulayeWade, cela ne veut pas dire que tout le monde fait ce qu’il veut.

Interpellé sur la sortie du ministre français des affaires étrangères, Alain Juppé, Me Wade a fait savoir qu’il ne répond pas à un ministre en public : « Si Sarkozy parle, je le répondrai .Je ne répondrai ni aux religieux ni à Alain Juppé » dira t-il.
E tout cas, promet-il, l’ordre régnera durant la campagne

S’agissant de l’opposition Sénégalaise, il estime que, celle-ci, pense tout son temps, à se livrer au dilatoire. « Ils sont partis, dans une télévision pour appeler à des émeutes. Dans n’importe quel pays au monde, cette télévision serait fermée. Mais, le Sénégal est un pays particulier. Les opposants sont des lâches ; ils sont couchés chez eux avec leurs enfants, en envoyant ceux des autres devant les forces de l’ordre » s’indigne Me Wade.

Toutefois, il regrette de ceux qui ont rendu l’âme tout en s’indignant du comportement des politiciens qui, d’après lui, utilisent les fils d’autrui. « Ces politiciens ne se mettent jamais devant. Pourquoi ne marchent-ils pas devant le palais en se mettant en tête ? S’interroge le chef de l’Etat Sénégalais.
« Ils préfèrent les fils des autres : c’est de la lâcheté » a laissé entendre Wade.

Malickou Ndiaye, KOACI.COM DAKAR, copyright © koaci.com


 

 4   Ami | 2/3/2012 3:14:59 PM














COTE D'IVOIRE: Alassane Ouattara ne donne plus de nouvelles, les ivoiriens s'inquiètent




Par Akkou | 03/02/2012 | 10:07:31


CÔTE D'IVOIRE :: POLITIQUE

















Nous sommes toujours sans nouvelles d'Alassane Ouattara depuis le 30 janvier

ABIDJAN LE 3 FÉVRIER 2012 © koaci.com - Plus aucune nouvelles officielles du président ivoirien depuis le 30 janvier après l'annonce d'un communiqué de la présidence qui indiquait le retour de ce dernier en France pour des raisons "privées". En effet, arrivé de Paris à Addis Abéba où il participait au sommet des chefs d'Etat de l'union africaine, Alassane Ouattara a soudainement, à en croire son programme qui l’annonçait de retour à Abidjan le 30 janvier, modifié son agenda pour repartir expressément en direction de la France. Depuis lors plus malgré nos tentatives de renseignements auprès de certains de ses proches, plus aucunes informations ne seront communiquées sur l'actualité du chef de l'Etat de la République ivoirienne.

Une situation inédite et, compte tenu des zones d'ombre relatives au silence, qui inquiète les ivoiriens. C'est en tout cas le constat effectué par l'équipe de KOACI ce jeudi sur deux marchés de la capitale économique. A Treichville Aicha, une cliente, avouant volontiers sa sympathie pour Ouattara, venue acheter des mandarines, exprime son inquiétude tout en ne souhaitant pas tomber dans la paranoïa la plus alarmante. "Je suppose qu'il avait besoin de repos mais c'est vrai que partir sans donner de nouvelles ne rassure pas". Jean à l'angle d'une allée du marché alors qu'il s’apprêtait à attraper ses deux sacs remplis de papaye, tomate et d'aubergine sera quant à lui plus radical "Est ce normal qu'un président s'absente sans donner de raison et ça ne choque personne, imaginez vous si le même scénario arrivait en France, inimaginable mais bon c'est la Côte d'Ivoire..." nous livre ce père de famille tout fraichement au chômage.

A Adjamé sur le marché qui borde la grande mosquée, le constat sera quasiment le même à la différence près que bon nombre étaient eux même dans l'ignorance de l'absence du chef de l'Etat. "Ah bon il n'est pas revenu! ah je me disais bien qu'il y avait quelque chose car je sens que depuis quelques jours tout est au ralentit, Ouattara c'est le moteur du pays, quand il part tout le monde en profite pour ne rien faire" témoigne Souleymane un réparateur de mobylette interrogé en pleine séance de sauvetage d'une vielle pièce de moteur. Françoise venue avec ses sœurs pour choisir une série de pagnes en vue d'un mariage osera quant à elle ouvertement briser le tabou. "S'il est malade ils n'ont qu'à nous le dire, c'est un homme pas un Dieu, en plus il n'a plus vingt an... pourquoi voudraient ils nous cacher la vérité, partir sans rien dire c'est là ou toutes les suspicions arrivent".

Durant notre reportage bon nombre exprimeront leurs avis sur la question parfois avec passion voire véhémence. Le sujet ne laisse, en conclusion, pas indifférent les ivoiriens soucieux du bien être de leur pays.


Akissi , KOACI.COM ABIDJAN, copyright © koaci.com




 

 3   Ami | 1/19/2012 8:32:47 AM

BÉNIN: Boni Yayi tient à auditer la Lépi et quitter le pouvoir en 2016





Par sekodo | 19/01/2012 | 09:38:24 BÉNIN :: POLITIQUE


Boni Yayi (ph)

::ACTUALITÉ INFO NEWS BÉNIN::

© koaci.com - Délivrant hier mercredi 17 janvier 2012 son message de présentation de vœux à la suite de celui du Nonce apostolique, doyen de l’ensemble du corps diplomatique accrédité au Bénin, le chef de l’Etat a annoncé l’arrivée sous peu d’experts de l’Organisation internationale de la Francophonie pour auditer la Liste électorale permanente informatisée (Lépi). Pour ce qui est de son départ du pouvoir en 2016, il réaffirme son engagement à respecter le nombre de mandats fixés par la loi fondamentale du pays et à rester fidèle au peuple béninois à qui, il doit respect absolu.


C’était aussi l’occasion pour le président de la République de passer en revue les grandes réformes qu’il entreprend, lesquelles il entend poursuivre en mettant un accent particulier sur la lutte contre la corruption. C’est à juste titre qu‘il déclare avoir placé cette année sous le signe de la gouvernance de qualité aux plans politique, économique, social, administratif et judiciaire. A l’endroit de la classe politique, il dit vouloir promouvoir le dialogue et invite par ailleurs les confessions religieuses à ce comportement. Aussi, promet-il poursuivre la collaboration avec les organisations et pays représentés au Bénin.



Lire son message à cet effet.


L’année 2012 ouvre ses portes, assurément avec ses promesses mais sans doute ses incertitudes également. Cette réalité nous est imposée par le mystère du temps.
L’essentiel est que, par la grâce de Dieu, nous sommes en bonne santé en cette occasion solennelle, pour échanger nos vœux. Que le Seigneur, notre créateur, soit remercié et glorifié pour cette grâce qu’il nous accorde.

Excellence Monsieur le Nonce Apostolique,
Doyen du Corps Diplomatique,
Mesdames et Messieurs,
Je reçois, avec beaucoup de bonheur, les vœux que vous formez à l’endroit de ma personne, de ma famille, de mon Gouvernement et du Peuple béninois.

En retour, j’adresse à chacune et à chacun de vous, à vos Nations et Organisations respectives, mes vœux ardents d’une bonne et heureuse année 2012.

Je vous prie tout particulièrement, Excellence monsieur le Nonce apostolique, de transmettre mes vœux de santé et de bonheur à sa Sainteté le Pape Benoît XVI. Le peuple béninois gardera toujours un souvenir impérissable de sa visite pastorale au Bénin du 18 au 20 novembre 2011. Cette visite papale est absolument une grâce pour notre pays, notre sous-région et notre cher Continent.

Excellence Monsieur le Nonce Apostolique,

Vous venez de rappeler et je vous en sais gré, l’admiration qu’éprouve le Corps Diplomatique pour le Peuple béninois et ses Institutions, pour la sagesse et la clairvoyance dont leurs responsables à divers niveaux, ont régulièrement fait montre dans la conduite des affaires publiques, particulièrement à certains moments décisifs de l’histoire du Bénin et de sa marche vers le progrès.

Je suis convaincu, comme vous, que notre démocratie va évoluer et prospérer, dans un climat de plus en plus apaisé. J’en veux pour preuve l’organisation et le déroulement sans difficulté majeure des récents scrutins présidentiel et législatif, au cours desquels notre peuple a encore donné la mesure de sa maturité et de son attachement à la paix, à la démocratie et à l’Etat de droit.

Ces efforts contribuent sans nul doute à renforcer le capital de sympathie dont le Bénin bénéficie auprès des pays et Organisations que vous représentez si dignement.

Au nom de mon Gouvernement, je voudrais réitérer ici les sentiments de gratitude du peuple béninois, pour l’appui multiforme de nos partenaires techniques et financiers, que je n’aurai cesse de remercier dans la mise en œuvre de la Liste électorale permanente informatisée (Lépi), instrument décisif de garantie de la transparence des scrutins de mars et avril 2011.

Le peuple béninois est déterminé à poursuivre sa marche résolue vers l’amélioration des consultations électorales. Dans ce cadre et à ma demande, le Secrétaire général de l’organisation internationale de la Francophonie sollicité en novembre 2011, enverra très prochainement des experts internationaux pour procéder à l’audit de la Lépi.

Dans le même temps, notre institution parlementaire a déjà engagé des réflexions en vue d’adopter le cadre légal approprié pour la mise en œuvre des différents points d’application de cet instrument dont l’objectif est d’élaborer un nouveau code électoral qui garantisse la transparence et la crédibilité des élections dans notre pays.

Excellence Monsieur le Nonce Apostolique,

Doyen du Corps Diplomatique,

Mesdames et Messieurs,

J’ai été très sensible aux messages de félicitation que vos Etats et Organisations m’ont adressés à l’occasion de ma réélection à la tête du Bénin.

C’est le lieu de vous redire mon attachement sincère et absolu à la démocratie, à la consolidation de l’Etat de droit et au respect strict de la Constitution du 11 décembre 1990 dont le peuple béninois s’est doté. Est-il vraiment nécessaire que je revienne ici sur ce que j’ai toujours affirmé à propos du nombre de mandats présidentiels établi par notre Constitution ?

Pour moi, il s’agit à la fois d’une exigence de notre Loi fondamentale mais également de ma propre appréciation de ce qui relève de l’éthique, de la morale, de la justice et de la fidélité à un Peuple qui m’a adopté et à qui je dois respect absolu. Oui je suis sincèrement attaché à la paix pour ma patrie et au respect scrupuleux de nos institutions.

Excellence Monsieur le Nonce Apostolique,

Mesdames et Messieurs,

Tout au long de l’année écoulée, mon Gouvernement s’est attelé à la mise en œuvre méthodique des Orientations Stratégiques de Développement afin d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (Omd), à travers notamment la mise en route de grands chantiers et l’adoption de réformes structurelles pour la relance économique et l’amélioration des conditions de vie et de santé de nos populations.

Ces réformes structurelles s’articulent autour des principaux pôles de croissance que sont notamment :

• Le pôle agriculture ;

• Le pôle coton-textile, palmier à huile ;

• Le pôle agroalimentaire ;

• Le pôle Bâtiment-Travaux-Publics et matériaux de construction incluant le bois ;

• Le pôle transport, commerce, services et logistique et ;

• Le pôle culture, tourisme et artisanat.

Je place mon mandat actuel sous le signe de la poursuite desdites réformes et de la refondation de notre République.

Cette refondation appelle une restauration des valeurs spirituelles, morales et éthiques, vecteurs fondamentaux pour la formation de ressources humaines de qualité, soucieuses du respect du bien public, du respect des lois et de l’amour de la patrie.

J’apprécie à leur juste valeur les appuis et contributions de toutes sortes et sous diverses formes, que vos Etats et Organisations n’ont cessé d’apporter pour soutenir tous les projets et programmes issus des réformes. C’est dans cette optique que je me réjouis de votre promesse de poursuivre votre soutien au développement harmonieux et intégral de mon Pays.

Excellence Monsieur le Nonce Apostolique,

Doyen du Corps Diplomatique,

Mesdames et Messieurs,

L’année 2011 nous a aussi permis de renforcer nos relations de partenariat coopération avec vos Pays et Organisations internationales.

Le Bénin a été honoré de la visite de hautes personnalités, des Chefs d’Etat ou de Gouvernement et responsables d’organisations internationales. Je ne puis m’empêcher de rappeler, une fois encore, le séjour mémorable et inoubliable au Bénin, de sa Sainteté le Pape Benoit XVI.

Qu’il me soit également permis de mentionner, au plan bilatéral, la visite de leurs Excellences messieurs les Présidents Idriss Deby Itno, de la République du Tchad, Issoufou Mahamadou, de la République du Niger, Alassane Ouattara, de la République de Cote d’Ivoire et Jacob Zuma, de la République d’Afrique du Sud.

Les activités diplomatiques au cours de l’année dernière se mesurent également à travers les sommets auxquels j’ai pris part dans le cadre de l’intégration sous-régionale, régionale et de la coopération panafricaine ainsi que les visites qu’il m’a été donné d’effectuer dans divers pays dont la Côte-d’Ivoire, le Nigeria, la Guinée Equatoriale, la France, la Chine, les Etats-Unis d’Amérique et l’Afrique du Sud.

Excellences Mesdames et Messieurs,

Dans le même cadre et au plan international, le Bénin a participé à la 66ème session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies et a été élu membre du Conseil des droits de l’homme au cours de sa session du 20 mai 2011. Je voudrais saisir cette occasion pour remercier tous les Etats qui ont soutenu la candidature de mon pays.

Le Bénin a également pris part à plusieurs autres réuni­ons internationales dont le Forum Economique de Davos en Chine, la Conférence des Nations Unies sur les Pays les moins avancés à Istanbul en Turquie, la réuni­on de haut niveau des Nations Unies sur la jeunesse, à New-York, et la 36è Conférence Générale de l’Unesco, à Paris.

Les résultats obtenus par notre pays sur le plan de la politique extérieure sont la concrétisation des efforts que déploie notre diplomatie et que vous avez bien voulu mentionner.

Excellences Mesdames et Messieurs,

La vie politique a été particulièrement agitée en Afrique au cours de l’année 2011. Je veux citer les événements en Côte d’Ivoire, au Soudan et dans certains pays du Maghreb.

Je suis aussi d’avis avec vous que quelles que soient la gravité et la complexité de la situation politique et économique internationale aggravée par la crise des dettes souveraines dans la zone Euro, les responsables politiques doivent œuvrer avec détermination en faveur d’un monde de foi en Dieu le Père, d’un monde de paix, de justice et d’équité.

Il est nécessaire et urgent de conjuguer les efforts, dans un élan de solidarité agissante, pour sortir les pays vulnérables, comme vous l’avez si bien dit, du marasme économique, du cycle infernal des effets des pandémies et de la pauvreté ainsi que de la misère dans lesquels ils se trouvent. Cette situation résulte du fait notamment des échanges inégaux, de la rareté de l’Aide Publique au Développement, de la mauvaise gouvernance des affaires de notre Monde, des rivalités et conflits d’intérêts ainsi que des défis liés au changement climatique.

Il est maintenant clair que notre Monde, tirant leçon des évènements du Printemps Arabe, exige de nouveaux mécanismes dans la gestion des Affaires de notre planète pour prendre en compte les jeunes et les femmes soucieux aujourd’hui de leur avenir.

Excellence Monsieur le Nonce Apostolique,

Il me plait d’indiquer ici quelques actions que mon Gouvernement envisage de mener pour l’année 2012.

Il s’agit de notre détermination et du rôle de leadership que mon Gouvernement s’est engagé à jouer dans la lutte contre la corruption dont les effets sapent les bases d’une meilleure gouvernance et conduisent à la ruine de notre société.

Je n’en veux pour preuve que la tournée gouvernementale de vulgarisation et de sensibilisation sur toute l’étendue du territoire national dont l’objectif est d’expliquer à nos populations le contenu de la Loi portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes afin qu’elles se l’approprient.

Le même exercice se poursuit au niveau de nos départements ministériels pour permettre aux agents des services publics d’internaliser à leur tour cet important instrument juridique. Des discussions sont en cours en vue d’obtenir l’adhésion de nos populations et de la société civile pour une profonde sensibilisation de la République sur la vertu que véhicule cette Loi.

Aussi, cette année est-elle placée sous le signe de la gouvernance de qualité aux plans politique, économique, social, administratif et judiciaire.

S’agissant notamment de la gouvernance politique et sociale, mon Gouvernement accorde une importance particulière au dialogue politique et social avec la classe politique et les partenaires sociaux.

C’est dans ce cadre qu’il a fait une ouverture à toutes les formations politiques de l’opposition afin qu’elles se joignent à l’effort de développement de notre commune patrie dans la paix et la solidarité.

Excellences Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez, il ne peut avoir de prospérité et de développement sans la paix. C’est pourquoi, pour renforcer cette paix, mon Gouvernement s’investira mieux que par le passé pour promouvoir le dialogue interreligieux afin que les confessions religieuses vivent dans l’amour, la tolérance, la concorde et l’acceptation mutuelle.

Par ailleurs, au plan économique, nous sommes décidés à poursuivre les réformes structurelles en vue d’accélérer, grâce à un partenariat public/privé, la création de la richesse pour porter le taux de croissance économique à 7 ou 8 % dans les prochaines années en vue de réduire sensiblement la pauvreté. Et c’est possible ! Nous sommes vraiment déterminés pour l’avènement d’une forte croissance de qualité et de développement mieux partagée et mieux répartie, au profit de notre Peuple.

Excellence Monsieur le Nonce Apostolique,

Doyen du Corps Diplomatique,

Mesdames et Messieurs,

Pour terminer, je voudrais vous assurer de ma ferme volonté de poursuivre au cours de l’année 2012, la parfaite collaboration avec vos pays respectifs et les organisations que vous représentez, afin que se renforcent davantage nos relations de partenariat et d’amitié.

En vous réitérant mes sincères vœux de bonne et heureuse année 2012, je vous prie, Excellences monsieur le Nonce apostolique, mesdames et messieurs les Chefs de Mission diplomatique et consulaire et les Représentants des Organisations internationales, de bien vouloir transmettre à vos illustres Chefs d’Etat et de Gouvernement et aux Hauts dirigeants des Organisations internationales dont vous êtes les fidèles Représentants au Bénin, mes souhaits de santé, de paix, de succès et de bonheur.

Vive le partenariat équitable international !

Vive le Bénin !

Que Dieu le Père Céleste vous bénisse et bénisse vos Nations et Institutions.

Bonne année !

Je vous remercie.

Sékodo, KOACI.COM COTONOU, copyright © koaci.com


 

 2   Ami | 1/18/2012 1:50:05 PM
AfriqueAfrique du SudAlgérieAngolaBéninBotswanaBurkina FasoBurundiCamerounCap-VertCentrafriqueComoresCongoCongo (RDC)Côte d'IvoireDjiboutiEgypteErythréeEthiopieGabonGambieGhanaGuinéeGuinée BissauGuinée EquatoKenyaLesothoLibériaLibyeMadagascarMalawiMaliMarocMauritanieMozambiqueNamibieNigerNigeriaOugandaRwandaSao ToméSénégalSierra LeoneSomalieSoudanSwazilandTanzanieTchadTogoTunisieZambieZimbabwe ThemeTOUTPolitiqueSciencesEconomieCultureSportTribuneSociétéTecnologies



CAMEROUN: Gaspillage : 120 millions de francs CFA par jour pour la présidence de la République !





Par mh | 18/01/2012 | 18:43:09 CAMEROUN :: ECONOMIE


::ACTUALITÉ INFO NEWS CAMEROUN::

© koaci.com - Au moment où partout dans le monde l'heure est à l'austérité et à la rigueur budgétaire, la présidence camerounaise mène un train de vie princier et se taille l'un des plus gros budgets.

Au regard du projet du Cameroun contenu dans la loi des finances 2012, le budget de fonctionnement de la présidence de la République est passé d’environ 39 milliards à 40 milliards de francs CFA (38 852 000 000 à 40
927 000 000) soit une augmentation de plus d’un milliard de francs CFA. Toujours pour la présidence de la République, le budget d’investissement public est resté stable et se situe à 6,5 milliards de francs CFA (6 500 000 000) comme en 2011. Le budget global de la présidence de la République se situe donc à un peu plus de 47 milliards de francs CFA (47 427 000 000). Il est à noter qu’une dotation de 8 milliards de francs CFA (8 380 000 000) est prévue pour les « services rattachés à la présidence de la République ». Un petit calcul pour déterminer la valeur journalière de ce budget permet de constater que la présidence de la République devrait dépenser approximativement 129 millions de francs CFA (129 936 986) par jour.
Ce budget peut sembler excessif mais, un coup d’oeil sur les chiffres budgétaires de certains pays montre bien que le budget présidentiel est presque toujours important. En France, selon le site Internet de l’Elysée, le budget 2010 était de 112 533 700 euros soit environ 73 milliards de francs CFA (73 709 573 500). Ce qui représente 0,029 % du budget de l'Etat. Or au Cameroun, le ratio entre le budget de la présidence de la République et celui de l’Etat est de 0,016 %. Au Sénégal, le budget 2011 de la présidence de la République était de 90 milliards de francs CFA.
Le budget de la présidence camerounaise semble donc quelque peu conforme aux grandes tendances. Seulement, dans un contexte de crise internationale où partout, l’heure est à la mise en oeuvre des politiques d’austérité ; au moment où le Cameroun, pays pauvre et très endetté, se prépare à engager des grands chantiers et où l’Etat collecte de l’argent à travers des émissions des bons de trésors et des emprunts obligataires, une telle ligne donne à réfléchir. La présidence de la République n’aurait-elle pas pu réduire son train de vie ?

Gaspillage

Il y a quelques mois, le député Ayah Paul Abine dénonçait des gaspillages au sommet de l’Etat. « La loi de finance de 2011 est donc présumée connue de tous. J’ai bien dit que selon ladite loi les frais du carburant pour le secrétaire général à la présidence de la République sont de 922.000.000 de francs CFA. En d’autres termes,
les dépenses journalières sont supérieures à 2.500.000 ». S’inspirant d’une étude du député, un confrèrjournaliste s’est même interrogé en ces termes : « Comment peut-on comprendre que la présidence de la République reçoive à elle seule 3.318.307.000 FCFA (trois milliards trois cent dix-huit millions trois cent sept mille) de frais de carburant pour l’année 2011 ? Une interrogation pertinente en ces moments de crise où, les ressources vont encore plus se raréfier. Et où, le ministère des Finances vient de réduire substantiellement les frais de missions et supprimer les per diems pour les colloques et séminaires. Tout se passe comme si tout le monde doit consentir et "serrer les ceintures " pendant que la présidence de la République roule sur de l'or.

Mh, KOACI.COM YAOUNDÉ, copyright © koaci.com

budget | présidence | loi | finances | gaspillage | austérité |

 

 1   Ami | 1/16/2012 7:57:28 AM


Hu Jintao va inaugurer le nouveau siège de l'Union Africaine
16/01/2012

Le président chinois attendu à Addis Abeba d'ici la fin du mois



Par Redaction Grioo.com








Le président chinois Hu Jintao ici avec le président sud-africain Jacob Zuma
© getty



Le président chinois Hu Jintao est attendu à Addis Abeba d'ici la fin du mois pour inaugurer le nouveau siège de l'Union Africaine qui a été financé par la Chine et construit en partie avec de la main d'oeuvre chinoise.

Des sources officielles de l'Union Africaine et éthiopiennes ont confirmé que Hu Jintao se rendrait à Addis Abeba le 28 janvier pour inaugurer ce qui est appelé le "cadeau de la Chine à l'Afrique". L'inauguration aura lieu la veille du traditionnel sommet des chefs d'Etat de l'Union Africaine qui se tiendra pour la première fois dans le nouveau siège.

La construction des ces nouvelles installations a commencé en août 2009 alors que la position d'Addis Abeba comme capitale diplomatique de l'Afrique était mise en doute. Mouammar Kadhafi, le défunt président libyen, souhaitait à la même époque délocaliser le siège de l'Union Africaine dans sa ville natale de Syrte. Mais ce projet a été contrarié lorsque la Chine a accepté de payer 200 millions de dollars pour la construction du nouveau siège.


Publicité






Les installations ont été construites par la China State Construction Engineering Corporation.

Le premier ministre éthiopien Meles Zenawi a visité les nouvelles installations et a révélé qu'il avait fait du lobbying auprès des autorités chinoises pour que la Chine construise le nouveau siège. L'Ethiopie a fait don de terrains adjacents à l'ancien siège et exempté de taxes toutes les importations de matériel servant à la construction du nouveau siège.

Le nouveau complexe comprend un amphithéâtre de 2500 places, un héliport qui permettra aux dirigeants politiques d'être transportés directement par voie aérienne de l'aéroport jusqu'au siège de l'Union Africaine. Ce qui permettra de ne pas bloquer la circulation. La nouvelle tour construite avec le complexe accueillera 700 des 1300 membres du staff de l'Union Africaine. Le rôle de la Chine dans la construction de ce nouveau siège illustre son influence croissante au sein du continent africain, à la fois dans les relations avec l'Union Africaine et dans les relations bilatérales.



TOGO: Cdt. Olivier Amah : « J’ai été torturé… »






Par Aghu | 16/01/2012 | 12:18:50 TOGO :: POLITIQUE


Le Commandant Olivier Amah (ph)

::ACTUALITÉ INFO NEWS TOGO::

© koaci.com - Jeudi, le 12 janvier 2012, une présence suscitait curiosité et admiration dans les rangs des manifestants contre les violations des droits de l’homme au Togo. Le Commandant Olivier Amah, condamné à l’issue du procès dans l’affaire Kpatcha Gnassingbé, a décidé de rompre le silence.

Alors que l’Avocat général avait plaidé pour cause de « manque de preuves suffisantes », une relaxe de certains coaccusés de Kpatcha Gnassingbé dans l’affaire de « tentative d’attentat à la sûreté de l’Etat », le juge Pétchélébia a trouvé les moyens de les condamner. Juste de quoi les « neutraliser » et éviter qu’ils en se retournent contre l’Etat. Parmi ces cobayes, le Cdt Olivier Amah. Originaire de Pya comme Faure Gnassingbé, ce proche de la famille présidentielle vient d’être radié à l’instar de 16 autres de ses compagnons d’infortune, de l’armée togolaise.

Jugé après 17 mois de détention par des militaires de la garde présidentielle avant d’être transféré à la Prison civile de Lomé, cet officier supérieur de la Gendarmerie nationale continue par clamer son innocence. « Je suis un chrétien né de nouveau et je ne peux que dire la vérité. Je ne suis en rien coupable. Avant mon arrestation, je n’avais plus aucun contact avec le principal accusé dans cette affaire. C’est à tort que j’ai été arrêté, détenu puis condamné », nous a-t-il confié en marge de la marche de protestation organisée par les Organisation de Défense des Droits de l’Homme (ODDH).

Loin de se résigner, Olivier Amah promet se continuer le combat pour un rétablissement de leurs droits. « L’affaire a été connue en dernier ressort au plan national, mais des possibilités s’offrent à nous au plan international, a dit l’officier avant d’ajouter qu’il laisse le soin à ses avocats de juger de la voie la plus opportune ». Alors qu’un rapport demandé par le Gouvernement à la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) est très attendu sur les allégations de tortures, le natif de Pya dit haut et fort avoir été torturé. « Je suis officier de police judiciaire et je sais de quoi je parle. J’ai été torturé moralement et psychologiquement lors de ma détention », a-t-il affirmé précisant qu’il n’a cependant pas « été touché physiquement ».

Le Commandant Olivier Amah qui dit désormais se consacrer à sa famille et à la lecture, fustige un montage dont il a été victime de la part de l’entourage du Chef de l’Etat. « Ceux qui ont ourdi ce plan machiavélique savent très bien que je suis innocent », martèle t-il. Cinq mois après le verdict dans cette affaire, l’opinion reste divisée sur la réalité de l’existence d’un coup d’Etat. Dans le bastion du parti au pouvoir où Kpatcha Gnassingbé continue par jouir d’un fort courant de sympathie, le malaise est perceptible. Le pouvoir tente pour l’instant vainement de reprendre la situation en main par la corruption. Pour Olivier Amah, la solution réside dans le rétablissement des droits des condamnés et le pardon mutuel. Une option qui est loin d’être celle de Faure Gnassingbé. Les conditions de détention de Kpatcha Gnassingbé et consort ont été durcies malgré leur demande de grâce présidentielle.

« Nous sommes prêts à reprendre du service si on nous en donne l’occasion. Il suffit juste que la sagesse prévale à un certain niveau et qu’une loi d’amnistie soit prise », suggère t-il dans ce contexte de processus de réconciliation.

L’officier dit d’ailleurs avoir demandé à son avocat Me Zeus Ajavon, de solliciter auprès de la Commission Vérité, Justice, Réconciliation (CVJR) qu’il puisse être entendu sur des évènements de 1993 et les violences de 2005. Mais jusqu’à ce jour, il attend désespérément une convocation de Mgr. Nicodème Barrigah, président de la CVJR.

Pour certains, le Cdt Olivier Amah paie son refus de « collaboration pour enfoncer Kpatcha Gnassingbé », comme cela lui aurait été plus d’une fois proposée lors de sa détention par le Directeur de l’Agence Nationale de Renseignement (ANR), le Col. Massina Yotroféï. Une hypothèse qui relance le doute sur la crédibilité de la thèse de coup d’Etat.

Aghu,KOACI.COM LOME; copyright © koaci.com
 

Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Fenetre sur l'Afrique du 30 aout 2014 : Débat public ouvet aux auditeus de FSA  [ 8/30/2014 ]
Fenetre sur l'Afrique du 30 aout 2014 : Actualité politique au Togo  [ 8/30/2014 ]
Fenetre sur l'Afrique du 23 aout 2014 : (2ème partie) Débat public avec les auditeurs de Kanal K Débat public avec les auditeurs de Kanal K 2ème partie 1-Suite des interventions des auditeurs sur le thème du jour 2- Actualité politique en Guinée Conakry  [ 8/24/2014 ]
Fenetre sur l'Afrique du 23 aout 2014 : (1ere partie) Débat public avec les auditeurs de Kanal K Débat public avec les auditeurs de Kanal K La candidature unique de l'opposition, une alternative pour l'alternance en 2015? [ 8/24/2014 ]
Fenetre sur l'Afrique du 09 aout 2014 : Débat sommet USA-Afrique; Épidémie d'ébola  [ 8/10/2014 ]
Fenetre sur l'Afrique du 09 aout 2014 : Alberto Olympio face à la diaspora  [ 8/10/2014 ]
Fenetre sur l'Afrique du 02 aout 2014 : Crise en RCA  [ 8/3/2014 ]
Fenetre sur l'Afrique du 02 aout 2014 : Débat public avec des auditeurs de Fenêtre sur l'Afrique  [ 8/3/2014 ]
Fenetre sur l'Afrique du 26 juillet 2014 : Réactions des Auditeurs de la Diaspora togolaise après le débat 2ème partie: Réactions des Auditeurs de la Diaspora togolaise après le débat Discussion sur la Manifestation des africains contre la rencontre Obama et des Chefs d'Etat Africains le 05 aôut prochain aux USA  [ 7/26/2014 ]
Fenetre sur l'Afrique du 26 juillet 2014 : Débat sur l'actualité politique au Togo entre UNIR France et ANC Fédération Europe Asie  [ 7/26/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Offre de voyance gratuite immédiate en direct | Hotelsavecvue.com : Hôtel Lyon | Demandez une voyance en ligne
EX-IN Consult
iciLome.com