Le portail togolais par excellence !   Boutique  |  Immobilier  |  Séduction  |  Annonces  |  Publicité   

Proposer un site
 Rechercher   dans
Web togolais   Nouvelles   Annuaire téléphonique  
Home Contributions
Forums
Rencontre
Annonces
Annuaire
Videos
Togo
IMMOBILIER
Vie Pratique
Lomé en images 2
Lomé en images 1
  Restaurants & Bars
  Hotels
  Pharmacies
  Ambassades

Le Togo vu d'ici
  Tourisme
  D'un village à l'autre
  Hymne national
  Histoire récente
  Bibliographie
  La constitution(1992)
  La constitution(2003)
  Les affaires
  Codes des investissements
  Code de la presse
  Codes du travail
  Codes des douanes




Codes des investissements
Présentation | Les objectifs | Les innovations
Les incitations | Les Procédures | Les Bénéfices
Titre I - II | Titre III | Titre IV

Télécharger le texte complet du code des inves..(.Zip)

  Les objectifs 
LES OBJECTIFS DU CODE DES INVESTISSEMENTS
  Les principaux objectifs de ce Code sont d'encourager les investissements orientés vers l'exportation, d'accroître l'emploi de travailleurs togolais, de promouvoir la création de petites et moyennes entreprises togolaises, et de valoriser les ressources locales. Il encourage le secteur privé à jouer le rôle principal dans la production économique. Il a été rédigé en tenant compte du nouveau tarif douanier et de la loi portant statut de la Zone Franche. Le nouveau Code est fondé sur l'octroi d'incitations « liées aux résultats ». Ce type d'incitation ajuste automatiquement le niveau des avantages reçus en fonction de la réalisation des objectifs économiques fixés. En d'autres termes, les entreprises doivent désormais « mériter » les avantages à recevoir, en s'orientant vers les activités appropriées. C'est là une amélioration par rapport aux Codes antérieurs, où les avantages étaient accordés sans tenir suffisamment compte de la contribution effective des entreprises à la réalisation des objectifs nationaux. En outre, l'automaticité d’incitations liées aux résultats réduit l'ampleur des ressources administratives à affecter à l'examen des investissements, avant leur agrément et, ultérieurement, à leur suivi.