Mardi, 23 Janvier 2018 | Version mobile |    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
Home|  Sport | Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Lu :1258 fois | Imprimer | Envoyer | 1 Commentaires  


 

Le regime RPT-UNIR à bout de souffle. Faure a atteint les limites de ses capacités
- [ 12/15/2017 9:03:39 AM ]


 
Commentaires

1 LU POUR VOUS | 12/17/2017 9:49:23 PM
"Bernard Mornah, le leader du PNC arrêté

© koaci.com– Samedi 16 Décembre 2017 – La marche prévue ce samedi à Accra auGhana Search Ghana par le Mouvement pour laSolidarité Ghana-Togo Search Solidarité Ghana-Togo n’est pas allée à son terme comme l’ont souhaité les organisateurs.

Deux des principaux organisateurs de la marche à savoir Bernard Mornah, le président du parti People’s National Convention (PNC) et Irbard Ibrahim, un analyste en sécurité, ont été arrêtés dans la matinée de ce samedi à Accra la police de Nima pour avoir participé à un rassemblement illégal.

Mornah, Irbard et dix autres personnes ont été arrêtés par la police tandis que le reste de la foule a été dispersée. Selon nos premières informations, les manifestants ont été arrêtés au moment où ils se rassemblaient au parc Kawukudi près du lycée des jeunes filles à Accra. La manifestation a pour but d’apporter un soutien aux togolais qui manifestent dans leur pays dans l’espoir qu’un changement démocratique advienne.

Dans une première déclaration, Mornah a qualifié de «grossière» les arrestations intervenues. Le leader du PNC a qualifié son arrestation d’étrange et a accusé le ministre ghanéen de la Sécurité nationale, Albert Ken-Dapaah, d'être de connivence avec le gouvernement togolais pour le système « antidémocratique auTogo Search Togo ».

Après les arrestations, des informations non encore officielles font état de ce que Mornah, qui est le chef du mouvement, n'a pas informé la police de son action sur la route de Kanda à Accra, d'où l'action de la police.

Avant la tentative de la manifestation en soutien aux togolais, une lettre datée du 05 décembre dernier et signée par Mornah avait été envoyée à la police ghanéenne en ces termes «Notre rassemblement vise à attirer l'attention sur la situation dégradante auTogo Search Togo ».

Rappelons que le 28 octobre dernier, 26 togolais ont été arrêtés à Accra par la police pour avoir tenté d'organiser une « manifestation illégale » dans la perspective de protester contre la situation politique dans leur pays.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com"
 



TOUT AFFICHER

VIDEOS
Ces images qui doivent interpeller Faure et lui faire réfléchir 2 fois dans son entêtement  

Une manifestante met en garde le ministre OURO KOURA Agadazi  

Invite Fsa Idelphonse Akpaki: Regard sur une actualité politique tendue au Togo  

Elles étaient munies d’ustensiles de cuisine, signe d’indignation de colère  

Les principaux leaders de la coalition ont soutenu les femmes durant la manifestation  

« Les braves femmes togolaises ont encore osé aujourd’hui », dixit Fousséna DJAGBA  

Des milliers de femmes togolaises dénoncent la gouvernance de Faure GNASSINGBE dans les rues  

Le point de Mme.Brigitte ADJAMAGBO-JOHNSON sur la tournée de la Coalition en Guinée au Ghana  

Me Isabelle AMEGANVI reçue comme invitée du débat par Jacob AHAMA sur Victoire Fm  

Emmanuel Sogadji échappe à la peau18 janvier 2018  

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .