7:20:45 AM Jeudi, 19 Septembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Le chef rebelle Jamil Mukulu accusé de multiples meurtres

Ouganda - Societe
Xinhuanet | | Commenter


Un tribunal ougandais a accusé mercredi le chef et des Forces démocratiques alliées (ADF) Jamil Mukulu, ainsi que deux autres membres de ce groupe rebelle, de multiples meurtres.


Jamil Mukulu a comparu avec Mohammad Matovu et Omar Abdallah Mutuka devant le tribunal de Jinja dans l'est de l'Ouganda, dans des conditions de sécurité renforcées.
Ils ont été accusés du meurtre de plusieurs personnes, dont trois présidents de conseils locaux et deux policiers.
Les trois personnes ont été convoquées pour entendre les chefs d'inculpation et M. Mukulu doit encore répondre d'autres chefs d'inculpation, a indiqué à Xinhua le porte-parole de la police métropolitaine de Kampala, Patrick Onyango.
M. Mukulu devra répondre de plusieurs accusations concernant les attaques commises par le groupe, dont le massacre de l'institut technique de Kichwamba, commis dans le district de Kabarolé en 1998, et au cours duquel 80 étudiants avaient été tués, ainsi que des accusations de meurtre des principaux dirigeants musulmans de Kampala, la capitale, ont révélé les responsables.
M. Mukulu, 51 ans, échappait aux arrestations depuis 20 ans, et l'organisation de police internationale avait émis un mandat d'arrêt contre lui.
Les ADF, créées dans les années 1990 en Ouganda, sévissent ces dernières années en République démocratique du Congo (RDC) et sont accusées de meurtres, d'enlèvements et de recrutement d'enfants soldats en Ouganda et en RDC.
M. Mukulu a été arrêté en Tanzanie en mars alors qu'il demandait un document de voyage pour son enfant. Il a été extradé en Ouganda en juin. Fin


Le chef rebelle Jamil Mukulu accusé de multiples meurtres
Ouganda - Le chef rebelle Jamil Mukulu accusé de multiples meurtres




Autres titres
39 journalistes suspendus pour avoir couvert l’arrestation d’un opposant
Ouganda - 39 journalistes suspendus pour avoir couvert l’arrestation d’un opposant
Des journalistes violemment agressés par des militaires
Ouganda - Des journalistes violemment agressés par des militaires
La journaliste ougandaise Gertrude Uwitware enlevée et sévèrement battue (RSF)
Ouganda - La journaliste ougandaise Gertrude Uwitware enlevée et sévèrement battue (RSF)
Un code vestimentaire régit désormais la fonction publique
Ouganda - Un code vestimentaire régit désormais la fonction publique
Plus de nouvelles






RECOMMANDÉS
39 journalistes suspendus pour avoir couvert l’arrestation d’un opposant
1.  Ouganda - 39 journalistes suspendus pour avoir couvert l’arrestation d’un opposant

2.  Ouganda - Des journalistes violemment agressés par des militaires

3.  Ouganda - La journaliste ougandaise Gertrude Uwitware enlevée et sévèrement battue (RSF)

4.  Ouganda - Un code vestimentaire régit désormais la fonction publique

5.  Ouganda - Le président ougandais veut modifier la Constitution





Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média