3:22:35 AM Jeudi, 19 Septembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Des journalistes de plus en plus accros aux per diem, ces « frais de déplacement »

Togo -
iciLome | | Commenter


Ce n’est un secret pour personne, encore moins pour les journalistes. Le per diem (au cours d'un reportage) est devenue une drogue dont des journalistes sont dépendants. On l'appelle dans le jargon "communiqué finale". Et quand au cours de l'événement l'organisateur n'en donne pas, ces journalistes peuvent aller jusqu’à péter le plomb.

Débout dans le hall d’un grand hôtel de Lomé, un groupe de journaliste discutent à tue-tête après la cérémonie d’ouverture d’un séminaire.
« J’espère que les organisateurs ne vont pas nous laisser partir. Ils doivent nous payer le déplacement », chuchote l’un des journalistes au milieu du groupe.

Et un autre journaliste de renchérir : « Nous devons voir l’attaché de presse, parce que les organisateurs du séminaire ne disent rien. Ils ne nous regardent même pas. Je me demande s’ils savent que les journaliste les attendent ».

« Si ces organisateurs ne font aucun geste, je vais simplement tirer un trait sur l’évènement », menace un autre.

Ces journalistes, malheureusement, conditionnent leur travail par le "communiqué final", sinon l’article sur l’évènement risque de ne pas passer sur l'antenne ou dans le journal.

Or en principe, ce n’est pas une obligation pour les organisateurs de déplacer les journalistes invités pour couvrir l’évènement. Après tout, ils sont à la recherche de l'information. C’est plutôt leurs organes s'occuper de ce détail.

Il y a aussi certains journalistes très futés qui sont de vrais accros à ces communiqués finaux. Et même s’ils ne sont pas invités par les organisateurs, ils viennent quand même sur le terrain de leur plein gré. Et ce sont eux qui réclament plus ces frais de déplacements.

Ces « frais de déplacements » varient entre 2.000 et 10.000fr CFA.

AKG (stagiaire)



Des journalistes de plus en plus accros aux per diem, ces « frais de déplacement »
Togo - Des journalistes de plus en plus accros aux per diem, ces « frais de déplacement »




Autres titres
Plus de nouvelles






RECOMMANDÉS
L'ANC a 6 maires et 5 adjoints...
1.  Togo - L'ANC a 6 maires et 5 adjoints...

2.  Togo - « L’Afrique d’abord » : L’ouvrage qui retrace le parcours de Gervais Koffi Djondo

3.  Togo - Fabre : « Je suis en permanence l’objet de calomnie… »

4.  Togo - Revue de presse du mercredi 18 septembre 2019

5.  Togo - L’ANC remet en cause le processus ayant conduit aux élections locales





Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média