7:54:53 AM Jeudi, 6 Août 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Djibouti dénonce l'intrusion des "mercenaires érythréens" dans le nord du pays

Djibouti - Politique
Xinhuanet | | Commenter


Les autorités djiboutiennes ont dénoncé samedi l'intrusion des hommes lourdement armés mercredi soir dans un villag au nord du pays, les decrivant comme étant des "mercenaires érythréens".


"Des mercenaires venus d'Erythrée" ont incendié une ambulance et deux véhicules qui appartiennent à une compagnie travaillant sur l'axe routier Tadjourah-Balho, et "amassés comme des bêtes sauvages et terrorisés ... des vieillards, des femmes et des enfants", déclare un communiqué signé par le Sultant de Tadjourah (nord du Djibouti), Abdoulkader Houmed Mohamed.
Le Suldan Houmed qui a condamné "cet acte de banditisme inqualifiable", et appelé à la "conscience et à la responsabilisation de chaque citoyen à faire front uni contre ces actes de terreur mettant en danger la sécurité, le développement et la concorde nationale".
Cette attaque armée a provoqué également des réactions unanimes et vigoureuses des autorités politiques djiboutiennes qui ont toutes pointé du doigt l'Erythrée.
Dans un communiqué publié au lendemain de cette attaque, le ministre djiboutien de l'intérieur, Hassan Omar Mohamed, a dénonce aussi avec fermeté "une manœuvre érythréenne" destinée, selon lui, à "torpiller l'avancement des grands travaux d'édification des infrastructures de développement en République de Djibouti".
"Nous savions que des actions terroristes de ce genre étaient préparés afin de susciter la peur, de créer un climat d'insécurité et retarder, voire stopper les travaux en cours dans les régions du nord. Mais cela n'entravera en rien notre détermination à doter notre pays d'infrastructures de base solides afin d'asseoir notre développement. La route Tadjourah-Balho en fait partie. Je dis à ces mercenaires que leurs actes sont voués à l'échec", a indiqué le ministre.
M. Mohamed a par ailleurs promis que les mercenaires et leurs acolytes seront traqués et traduits devant la Justice.
De son côté, M. Ali Mohamed Daoud, président du Front pour la Restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD), ancienne rébellion armée membre de la coalition au pouvoir, a condamné également "des actes visant à déstabiliser Djibouti pour mettre fin au processus de développement en cours tant au nord qu'au sud du pays".
Djibouti et l'Erythrée se sont opposés du 10 au 13 juin 2008 dans un conflit armé né d'un différend frontalier dans la région de Doumeira. Fin


Djibouti dénonce l'intrusion des "mercenaires érythréens" dans le nord du pays
Djibouti dénonce l'intrusion des









RECOMMANDÉS
Conseil des Ministres : Le compte rendu de la 12ème séance
1.  Conseil des Ministres : Le compte rendu de la 12ème séance

2.  Une conférence internationale sur la résilience, la recherche et l'innovation

3.  Des investisseurs sud-africains à Djibouti pour prospecter les opportunités d'affaire...

4.  Djibouti souhaite developper avec l'Ethiopie un "modèle d'intégration économique"

5.  Une société canadienne construira des centrales solaires d'une capacité totale de 200...




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média