5:57:07 AM Vendredi, 23 Août 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

"Chef de file de l'opposition": D'Eric Dupuy aux détracteurs de Jean-Pierre Fabre

Togo - Politique
iciLome | | Commenter


Les débats autour du décret portant statut de l'opposition sont loin de finir. Dans une intervention ce lundi 1er février chez de nos confrères de la radio Victoire Fm, le chargé à la Communication de l’Alliance nationale pour le changement (Anc), Eric Dupuy a répondu aux responsables politiques de l’opposition qui contestent le statut de chef de file de l'opposition à Jean Pierre Fabre.

D’entrée, Eric Dupuy a précisé que son parti n’a pas seulement réclamé le décret de la loi portant sur le statut de l’opposition. Il aussi revendiqué plusieurs autres décrets qui, s'ils sont pris, devraient favoriser l'alternance et la démocratie dans le pays.

A l’en croire, cette loi, votée depuis le 13 juin 2013, avait reçu l’assentiment des responsables politiques. Et pourtant, elle était critiquée par l’Anc pour 2 raisons.

« Je précise que nous n’avions pas voté cette loi d’autant plus 9 de nos députés étaient exclus de l’Assemblée nationale. Nous avons aussi critiqué dans cette loi deux articles (2 et 3) qui définissent la notion de l’opposition. Dans cette loi, il suffit de se déclarer de l’opposition pour que cela soit ainsi. A part nous, aucun parti politique ne l’avait critiqué», a-t-il souligné.

Pour lui, ce n’est qu’au lendemain de la proclamation des résultats des législatives que les responsables politiques, après s’être rendus compte que le titre du chef de file de l’opposition leur échappait, ont entamé une campagne de dénigrement contre celui à qui revient de droit ce titre.

Ces récriminations se sont accentuées depuis la semaine dernière avec l’adoption de ce décret par le gouvernement à cause des avantages pécuniaires qu’il confère à Jean-Pierre Fabre, selon ce responsable de l'Anc.

Contrairement à ce que laissent entendre certains responsables politiques, Eric Dupuy a affirmé que Jean Pierre Fabre a été élu par le peuple alors qu’il n’a jamais postulé pour le titre de chef de file l’opposition qui, selon lui, est le cadet de ses soucis.

« Jean Pierre Fabre n’a jamais postulé pour être chef de file de l’opposition. Il a été élu par le peuple, malgré une élection critiquée pour les fraudes électorales, la non équité du fichier électoral et autre. C’est le dernier de ses soucis en ce moment », a-t-il martelé.

Poursuivant, il n’a pas manqué de lancer un coup de gueule aux détracteurs de son mentor Jean-Pierre Fabre. C'est-à-dire ceux qui ne cessent d’insister sur les devoirs qui incombent au chef de file de l’opposition. Pour lui, ces devoirs ne sont pas une obligation.

« Tous ces devoirs dont ils parlent ne sont pas une obligation. Si par exemple, Monsieur Faure Gnassingbé demande au chef de file de l’opposition de venir assister à la cérémonie du 13 janvier qui est une date très importante pour les Togolais. Nous n’avons pas la même conception de la chose que Rpt-Unir. Nous n’avons pas la même compréhension du drame du 13 janvier et vous voulez qu’on partage quoi? Ce n’est pas parce qu’on est chef de file de l’opposition qu’on est obligé d’abandonner le sens même de sa lutte pour une quelconque responsabilité», a-t-il laissé entendre.

Et d’énumérer, entre autres, ce qu’il estime être des obligations pour Jean Pierre Fabre.

« Les obligations sont là. Le respect de la constitution, de la loi et des règlements, la défense des intérêts supérieur de la nation, renforcement de l’unité nationale, la consolidation de la cohésion nationale, l’effort au développement », a-t-il dit.

Il a pour conclure, corroborer les promesses de son président qui comptent faire de ce titre une arme pour obtenir l’alternance politique au Togo.

SJ


"Chef de file de l'opposition": D'Eric Dupuy aux détracteurs de Jean-Pierre Fabre
Togo -




Autres titres
Présidentielles en 2020/ Togo-Guinée-Côte d’Ivoire : Trois pays à risques
Togo - Présidentielles en 2020/ Togo-Guinée-Côte d’Ivoire : Trois pays à risques
Elections locales : Les UST dressent un bilan négatif du processus
Togo - Elections locales : Les UST dressent un bilan négatif du processus
Elections locales partielles : Les résultats provisoires donnent la majorité des sièg...
Togo - Elections locales partielles : Les résultats provisoires donnent la majorité des sièg...
Habia plutôt
Togo - Habia plutôt "content" de l'adoption de la 'loi Boukpessi'
Plus de nouvelles






RECOMMANDÉS
Une femme de New York a pêché un poisson ayant deux bouches
1.  Togo - Une femme de New York a pêché un poisson ayant deux bouches

2.  Togo - ASVITTO : lettre ouverte au PR relative à un arrêté ministériel illéga

3.  Togo - PIRATERIE MARITIME EN AFRIQUE : Prise de conscience et budget affecté permettent une ...

4.  Togo - Lettre ouverte au Président de la Commission Électorale Independante du HCTE

5.  Togo - L’Association des usagers du service public monte au créneau



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média