5:55:58 PM Mardi, 19 Mars 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

PLUS DE DETAILS...

Elections locales : Le régime pousse-t-il encore la Coalition des 14 au boycott ?

Togo - Politique
iciLome | | 10 Commentaires
elections-locales-le-regime-pousse-t-il-encore-la-coalition-des-14-au-boycott-


Tout porte à croire que c’est là où le régime de Faure Gnassingbé veut encore amener la Coalition des 14 partis de l’opposition. Boycotter aussi les élections locales prévues au plus tard à la fin du premier semestre de cette année. Puisque même si les membres de cette coalition ne sont pas d’accord sur la manière de procéder dans la lutte pour l’alternance au Togo en 2020, ils arrivent à s’entendre au moins sur une chose : la mise en œuvre des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales avant toute élection au Togo.

La mise en œuvre de ces réformes a été au cœur du combat que la Coalition des 14 mène depuis août 2017. Elle l’a conduit à boycotter les élections législatives du 20 décembre dernier. Et le régime de Faure Gnassingbé a promis d’opérer ces réformes une fois la nouvelle Assemblée nationale mise en place. Mais depuis, on ne parle plus de ces réformes. Le pouvoir est plutôt préoccupé par l’organisation des élections locales dans les mêmes conditions que les législatives.

La consultation par le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi des partis membres de la Coalition des 14, démontre bien cette volonté du régime de mettre à l’écart ces réformes que tous les Togolais appellent de leurs vœux. La situation fait révolter les membres de la coalition.

« L’ANC élève une vive protestation contre le fait que le gouvernement annonce une fois encore des élections dans notre pays sans que n’aient été mises en œuvre à ce jour, les réformes politiques et électorales, que l’ensemble des populations togolaises appellent de leurs vœux comme préalables à toute nouvelle élection au Togo. L’ANC rappelle que c’est en raison de la non réalisation de ces réformes que les partis d’opposition, regroupés au sein de la coalition C14, n’ont pas pris part aux élections législatives du 20 décembre 2018 », a indiqué le parti de Jean-Pierre Fabre dans un communiqué rendu public en début de semaine.

Et d’ajouter : « Dans l’intérêt de la cohésion nationale et de la paix, l’ANC demande instamment au gouvernement, de traduire dans les faits la volonté exprimée par le Premier Ministre quant à l’adoption des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales en attente, et d’engager sans tarder, une initiative courageuse en vue de leur mise en œuvre effective. L’ANC demeure ouverte et disponible pour toute sollicitation allant dans le sens d’une telle initiative ».

Quant à la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), pour l’intérêt supérieur du Togo, il faut réaliser les réformes prévues par l’Accord politique global, réitérées par la feuille de route de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) recommandée par les chefs d’Etat et de gouvernement de l’espace communautaire.

« La CDPA observe que le gouvernement qui avait tout mis en œuvre pour exclure l’opposition des élections législatives pour avoir les coudées franches pour nommer ses candidats à l’Assemblée nationale, enclenche dans cette même logique un processus électoral, puisqu’il n’a pas encore réalisé les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales, causes de la profonde crise politique que traverse notre pays », a indiqué Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Secrétaire générale de la CDPA, dans un communiqué.

Pour le Parti national panafricain (PNP), il n’est pas question de parler d’élection au Togo sans les réformes. « Pour nous, l’urgence réside aujourd’hui dans la lutte du peuple togolais pour obtenir les réformes, nous permettant ainsi de retrouver la Constitution de 1992, et l’effectivité du droit de vote de la diaspora, avant toute élection », a déclaré Dr Kossi Sama lors de la conférence de presse du parti hier à Lomé. Le parti de Tikpi Atchadam n’a d’ailleurs pas répondu à l’invitation de Payadowa Boukpessi.

Toutes ces positions sont partagées par le Comité d’action pour le renouveau (CAR) de Me Yawovi Agboyibo et les autres partis membres de la Coalition des 14. Sauf qu'ils ont des difficultés à s'entendre sur les méthodes devant les conduire à obliger le régime à faire les réformes.

Or le régime en place veut rester dans sa logique jusqu’au bout. Raison pour laquelle ces derniers jours, des députés dits de l’opposition à l’Assemblée nationale circulent dans les médias et annoncent qu’il faut aller à ces locales sans les réformes. Ceux-là même qui avaient promis aux Togolais lors de la campagne électorale pour les législatives, que ces réformes seront faites une fois l’Assemblée nationale en fonction, surtout avant toute autre élection.

Face à cette situation, quelle sera la stratégie de la Coalition des 14 ? Dans tous les cas, ces partis ne veulent entendre parler d’élection sans les réformes. On peut d’ores et déjà deviner leur attitude si le parti au pouvoir persiste à organiser ces élections.


I.K


Elections locales : Le régime pousse-t-il encore la Coalition des 14 au boycott ?
Togo - Elections locales - Le regime pousse-t-il encore la Coalition des 14 au boycott ?



Autres titres
Kohan Binafam et Eric Dupuy défendent l'intégrité des leaders de la C14
Togo - Kohan Binafam et Eric Dupuy défendent l'intégrité des leaders de la C14
Fulbert Attisso : « Nous voulons rompre avec le culte de la coalition messie »
Togo - Fulbert Attisso : « Nous voulons rompre avec le culte de la coalition messie »
Coalition des 14 : Fabre regrette le comportement des déserteurs
Togo - Coalition des 14 : Fabre regrette le comportement des déserteurs
François Boko: 'Mon retour est acté'
Togo - François Boko: 'Mon retour est acté'
Gabriel Dosseh-Anyron: « La Coalition fera sa remontada en 2020»
Togo - Gabriel Dosseh-Anyron: « La Coalition fera sa remontada en 2020»
Me APEVON : « Je suis vraiment triste… »
Togo - Me APEVON : « Je suis vraiment triste… »
Appel de Nicolas Lawson aux forces de défense et de sécurité
Togo - Appel de Nicolas Lawson aux forces de défense et de sécurité
Ekué Pierre Kpodar : « Je crois que la pression est la seule arme dont dispose le peu...
Togo - Ekué Pierre Kpodar : « Je crois que la pression est la seule arme dont dispose le peu...
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 10   MAKI | Samedi, 9 Mars 2019  - 6:20
  Réponse à 3-@opposition
  Ce n'est pas une question du nord ou du sud. Tout le monde bouffe là où il peut, qu'il soit d'Aneho, Kara, Kanté, Dapaon, Notsé, Bassar, Atakpamé, Sokodé, Palimé, etc. Faites le compte des originaires de toutes ces régions dans le gouvernement et aux hauts postes de responsabilité dans le pays et vous rentrerez votre langue dans votre bouche régionaliste.

 9   Etiamé | Vendredi, 8 Mars 2019  - 18:36
  Arrêtez d'appeler cette voleuse d'épreuve « dame de fer »

 8   AIE Ayih | Vendredi, 8 Mars 2019  - 17:48
  quoi, Bawara veut encore tenter un coup de force électoral !!!!!?

La Dame de Fer doit tout de suite mettre le régime en garde contre toute tentative d' organiser des élections sur le territoire national et balayer immédiatement du dos de la main l' annonce faite par le régime cinquantenaire !
La Femmelette doit déclarer l'annonce nulle et de nul effet sur le territoire national de Bè.
Atakpama et Habia doivent rappeler à Yark qu' il ne leur fait pas peur !

 7   Soldat Démocrate | Vendredi, 8 Mars 2019  - 12:32
  Réponse à 5-LU POUR VOUS
  Attention attention, l' opposition béninoise n'a pas de Daame de fer qui balaie du dos de la main tout et rien !
Au Bénin l' opposition n' a jamais réussi á faire trembler le régime en place au Bénin ! Imaginez-vous que pendant plus de 5 ans avec le Carnaval á la plage Ibis, tout tout le régime en place au Togo tremblait !
Vraiment l' opposition béninoise doit venir faire un stage á Lomé. A Codjindji un homme et une femme chez la Dame de fer histoire d'apprendre á balayer du dos de la main.
Ensuite 2 ou 3 délégués de chaque parti d' opposition béninoise devront assister à un séminaire de deux semaines.
Voici quelques thèmes
- comment se présenter á une élection présidentielle sans Réformes
- comment cumuler les fonction de Président de la République de Bè et celle de CFO
- comment être intransigeant à Conakry
- comment voyager á bord d' un Jet Privé de Luxe tout en évitant les effets du Champagne
- comment devenir porte-parole de la CEDEAO
- comment boycotter un récensement
- comment se déclarer victorieux á un scrutin qu' on n'a boycotté
- comment faire d' une opposition un travail de Sisyphe pour s' assurer une retraite sans peine
- comment proposer un texte d' augmentation de salaire de 85% sans éveiller l'attention des membres du parti
- comment organiser un Carnaval pour faire trembler Talonvi
-

 6   JACHÈRE Setr&egrav | Vendredi, 8 Mars 2019  - 12:14
  Réponse à 5-LU POUR VOUS
  et dire que la C14 a même compté sur cette opposition béninoise que Talon fait marcher aux pas !

 5   LU POUR VOUS | Vendredi, 8 Mars 2019  - 12:12
  Allah | Jeudi, 7 Mars 2019 - 20:57
Au Togo nous sommes sympa dans les palabres . Au Bénin Talon a suspendu tous les partis d'opposition des prochaines législatives . Il ne reste que son parti et un second qui le soutien. Qui dit mieux ?

 4   GNAROU | Vendredi, 8 Mars 2019  - 12:6
  Le gouvernement ne pousse pas l'opposition au boycott.
Le gouvernement invite l'opposition a prendre le train en marche de BAWARA .

Rien n'a changé depuis ! Ni le cadre electoral ni le cadre constitutionnel.
Alors si l'opposition veut participer elle participe .
Il n' y aura plus de discussions qui vont perdre le temps aux peuple togolais.

L'opposition togolaise est choutoutée dans ce pays .
Ils n'ont qu'à tater le terrain au BENIN pour voir ce qui se passe actuellement.

Le loi , c'est la loi !

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.



 3   @opposition | Vendredi, 8 Mars 2019  - 10:26
  La Coalition des 14 doit dejá avoir en tête. Egal le Gouvernement va aller aux elections sans reformes ou un pseudo- reformes avec l'association de quelques soit disant opposant's sudistes. En Politique il faut avoir une claire Strategie soit on fait ou soit on se met á l'ecart pour defendre son Programme. ...C'est ce qui manque longtemps á cette Opposition....
.

 2   L' AMI de JO & RAY | Vendredi, 8 Mars 2019  - 9:53
  journaliste, je n' aime pas ton cynisme !
Pourquoi nous sors-tu cette image d' achives où la désolation, la fatigue et le désespoir des perdants se lit sur les visages après l'arrivée du Train El Bawara á destination ?
La Dame de Fer ayant demandé d' inscrire le 20.12.18 dans les annales de l'histoire, ces images appartiennent aux archives!!!

 1   FIN DEKRISE | Vendredi, 8 Mars 2019  - 9:30
  plusieurs d' entre ces "cékatorziens" étaient au Parlement payé à prix d'or !
Ils avaient eu donc le temps, les moyens et l' occasion de faire les Réformes.... Qu' est-ce qui les en avait empêché?

RECOMMANDÉS
Chronique de Kodjo Epou : Le temps des questions douloureuses
1.  Togo - Chronique de Kodjo Epou : Le temps des questions douloureuses

2.  Togo - Menace sur la radio Taxi FM : L’émission « Taxi Presse » mise sous éteignoir

3.  Togo - Kohan Binafam et Eric Dupuy défendent l'intégrité des leaders de la C14

4.  Togo - Fulbert Attisso : « Nous voulons rompre avec le culte de la coalition messie »

5.  Togo - Économie : La Banque Mondiale s’engage à aligner son Cadre de Partenariat Pays sur le...



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média