5:03:20 AM Vendredi, 22 Mars 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

PLUS DE DETAILS...

Au-delà des incompréhensions, les leaders de la C14 sont unanimes sur les réformes avant les élections

Togo - Politique
iciLome | | 3 Commentaires
au-dela-des-incomprehensions-les-leaders-de-la-c14-sont-unanimes-sur-les-reformes-avant-les-elections


Le vent de l'incompréhension qui souffle actuellement sur la Coalition des 14 partis de l'opposition n'a visiblement pas encore tout ravagé sur son passage. Au-delà des calculs politiciens, les leaders de ce regroupement sont au moins unanimes et intransigeants sur l'opérationnalisation des réformes, avant la tenue d'une quelconque élection au Togo.

La problématique des réformes avant les élections préoccupe tous les responsables de la Coalition des 14 partis politiques de l'opposition. La question est devenue leur dénominateur commun, et ce malgré les remous au sein du regroupement.

Intervenant ce lundi matin sur la radio Zéphyr, Pascal Adoko de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) est encore revenu sur le sujet des réformes. A l'en croire, le bon sens a quitté le régime cinquantenaire de Faure Gnassingbé.

« Nous avons été étonnés que le gouvernement nous invite à participer à des élections dans ce pays sans avoir fait les réformes. Et ce, malgré tous les engagements pris depuis 2006 jusqu’aux derniers soubresauts qui ont conduit à ce qu’on a appelé feuille de route dans laquelle ce même gouvernement s’est engagé à faire les réformes. Qu’on vienne après le coup de force du 20 décembre nous dire encore qu’on veut organiser, dans ce pays, des élections sans les réformes, nous trouvons cela surprenant de la part du régime. On peut vouloir garder le pouvoir, mais il faut faire preuve de bon sens un peu », a noté Pascal Adoko.

Pour l'homme politique, le gouvernement togolais se berce d'illusion en voulant organiser des élections locales dans moins de 3 mois alors que toutes les conditions requises par le code électoral ne sont pas encore réunies.

« Les dossiers ne sont pas clairs. D’abord parlant du découpage. Nous avions dit que ce découpage n’est pas bon. Aujourd’hui, personne n’est capable de donner les contours géographiques et les limites des cantons ou des quartiers qui composent les communes. On va faire ces élections dans quelle condition ? Cela fait 32 ans au moins qu’on n’a plus organisé des élections locales au Togo, donc le peuple ne s’y connait pas. On a besoin de communiquer davantage pour que les populations soient imprégnées de cette réalité.

On veut faire ces élections dans 3 mois et on ne nous a pas encore dit ce que c’est que la liste électorale. Les élections locales, ce n’est pas comme les élections nationales. Chaque commune doit avoir sa liste électorale. On va les faire quand ? Et le code prévoit également une révision des listes électorales avant toute élection, on va les faire quand ? Voilà autant d’éléments qui nous préoccupent actuellement au niveau de la CDPA », s'est inquiété le Secrétaire Général Adjoint du parti rose.

Le leader de la Coalition estime que la tenue de ces élections locales doit également être l'occasion pour le régime RPT-UNIR de relâcher ses « otages politiques », histoire de donner une chance à ces derniers de pouvoir représenter leur commune respective lors de ce scrutin.

Godfrey Akpa


Au-delà des incompréhensions, les leaders de la C14 sont unanimes sur les réformes avant les élections
Togo - Au-dela des incomprehensions, les leaders de la C14 sont unanimes sur les reformes avant les elections



Autres titres
François Boko rentre à Lomé ce 28 mars
Togo - François Boko rentre à Lomé ce 28 mars
Faure Gnassingbé appelle la C14 à travailler pour la démocratie et la paix
Togo - Faure Gnassingbé appelle la C14 à travailler pour la démocratie et la paix
Coalition des 14 : Le Parti des Togolais quitte la barque
Togo - Coalition des 14 : Le Parti des Togolais quitte la barque
Prof. Aimé Gogué : « Le gouvernement doit vraiment faire attention en tirant trop sur...
Togo - Prof. Aimé Gogué : « Le gouvernement doit vraiment faire attention en tirant trop sur...
Faure Gnassingbé reçoit la Coalition des 14 ce mercredi
Togo - Faure Gnassingbé reçoit la Coalition des 14 ce mercredi
Le mal togolais
Togo - Le mal togolais
Kohan Binafam et Eric Dupuy défendent l'intégrité des leaders de la C14
Togo - Kohan Binafam et Eric Dupuy défendent l'intégrité des leaders de la C14
Fulbert Attisso : « Nous voulons rompre avec le culte de la coalition messie »
Togo - Fulbert Attisso : « Nous voulons rompre avec le culte de la coalition messie »
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 3   tedlesaint1 | Mardi, 12 Mars 2019  - 12:40
  Il va falloir que le peuple togolais puisse oublier définitivement tous ces comédiens de la C14 qui a bien voir ne s'intéressent pas aux réformes politiques dans un sens constructif, ces messieurs de l'opposition précisément ceux de la C14 qui voulaient tout simplement instrumentaliser ces réformes politiques pour empêcher le président Faure Gnassingbé de briguer un nouveau mandat présidentiel. Comme si il revenait à un groupuscule de politiciens de choisir celui ou celle qui pouvait présenter sa candidature à une élection présidentielle au Togo ? Il faille suivre la nouvelle Commission nationale électorale indépendant (CENI) pour voir les décisions que celle-ci va prendre en ce qui concerne l'organisation des élections locales prochaines. Doit-on faire une révision des listes dans le sens de l'apaisement ? Ou attendre l'année prochaine pour le faire comme d'habitude?

 2   Togolais | Lundi, 11 Mars 2019  - 21:31
  Vous encore ? Décidemment vous êtes vraiment incorrigibles, hein !!!

 1   Clairon | Lundi, 11 Mars 2019  - 16:23
  Les discours plus acerbes que celui que tient Pasacal Adoko , on en a vu par le passé. Grande sera la stupéfaction des togolais de se rendre compte que même sans réformes, ces messieurs iront aux élections en courant.
Ces messieurs devraient être tous balayés pour qu'une nouvelle classe politique émerge avec de nouvelles idées et un nouveau sang. Ils sont tous conscients qu'ils ne pourront en aucune façon réaliser l'alternance au Togo mais surfent sur l'ignorance de leurs militants moutons pour continuer à se la couler douce.Personne n'est dupe messieurs les opposants!

RECOMMANDÉS
Primes de 2 milliards aux enseignants : Le gouvernement compte verser la première par...
1.  Togo - Primes de 2 milliards aux enseignants : Le gouvernement compte verser la première par...

2.  Togo - Il fait bon vivre à Lomé qu’à Abidjan, Lagos…

3.  Togo - L’édition 2019 de la Journée Internationale Francophonie célébrée avec faste à Lomé

4.  Togo - Conseil des ministres du mercredi 20 mars 2019

5.  Togo - Eperviers/Foli Bazi Katari : « Nous sommes derrière eux jusqu’au dernier coup de siff...



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média