7:22:46 PM Jeudi, 18 Avril 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Boko empêché d’embarquer pour le Togo: des interrogations aux zones d’ombre

Togo - Politique
iciLome | | 32 Commentaires
boko-empeche-d-embarquer-pour-le-togo-des-interrogations-aux-zones-d-ombre


Il y a quelques jours nous publiions un article où nous nous demandions d’après les tenants et les aboutissants de la décision du compatriote Akila-Esso Boko de revenir au pays. Nous émettions plusieurs hypothèses concernant les éventuelles garanties ou promesses à lui faites dans les diverses chancelleries occidentales qu’il avait eu à visiter. Nous nous posions surtout, comme beaucoup de nos compatriotes au pays et dans la diaspora se les posent, moult interrogations sur le rôle qu’il aura à jouer sur le plan politique une fois revenu. Ira-t-il avec armes et bagages vers le régime qu’il avait dû dénoncer il y a 14 ans, ou rejoindra-t-il la lutte contre la dictature aux côtés de l’opposition vraie? Voilà quelques-unes des nombreuses questions que notre dernier texte posait.

Aujourd’hui nous en savons un peu plus, ou pas du tout. François Akila-Esso Boko n’est pas revenu comme annoncé au Togo jeudi 28 mars 2019. Il fut empêché d’embarquer à bord de l’avion de la compagnie Air-France. Après cette humiliation de Boko à l’aéroport Charles de Gaulle, et après nos dernières interrogations, d’autres questions encore plus pressantes, et surtout beaucoup de zones d’ombre viennent s’ajouter à la confusion de la saga Boko.

Pourquoi malgré l’assurance du début qu’affichait Akila- Esso Boko, les choses n’ont pas marché? À quel niveau le ver s’est -il introduit dans le fruit? Pour une personnalité d’une telle grande intelligence, il est curieux que l’entourage, dont d’éminents avocats, et Boko lui-même n’aient pas pris des précautions pour éviter un tel faux pas, surtout quand on connaît la dangerosité du régime qu’on a en face. Pour quelqu’un qui a des ambitions de présidentiable dans son pays, de telles erreurs de parcours ne sont pas permises. Et s’il est avéré que la fuite de son interview sur RFI dans les réseaux sociaux avant diffusion officielle vient d’une maladresse de l’intéressé lui-même, alors M. Boko doit à l’avenir revoir ses méthodes, son entourage et surtout sa façon de communiquer.

Dans cet imbroglio il y a les théoriciens d’un deal caché entre Boko et Faure Gnassingbé pour qui le refus du régime Gnassingbé de laisser le Saint-Cyrien revenir au Togo ne serait que joué afin de faire passer Akila-Esso Boko pour un opposant redoutable, et ensuite revenir pour faire semblant d’être contre le pouvoir alors qu’il est à son service. Personnellement je ne penche pas vers cette hypothèse.
Et si Boko avait refusé de mordre à certaines des conditions que Faure Gnassingbé lui posait à travers ses émissaires, pour revenir en citoyen libre, cela pourrait avoir indisposé le régime de Lomé qui ne supporterait pas d’avoir dans ses murs une personnalité qui ne cesse de dire dans ses interviews qu’elle ferait une offre politique à l’opposition.

Trève de spéculations! Que ceux qui pensent que Faure Gnassingbé accepterait une solution à la Congolaise cessent de rêver. Nous avons en face un régime qui n’entend pas faire des réformes dignes de ce nom pour permettre des élections libres et transparentes. Nous avons en face un pouvoir, dont au centre Faure Gnassingbé, qui n’entend pas quitter le pouvoir de sitôt. Pour lui tout opposant qui refuse de se faire corrompre et qui n’est pas avec lui, est un ennemi à abattre. Tant que le statu quo sans réformes persiste, Faure continuera à se choisir ses opposants et ses candidats surtout pour la présidentielle de 2020. Les candidatures sérieuses seront empêchées, et puisque nous sommes en dictature les raisons fallacieuses et fantaisistes ne manqueront pas.

C’est pourquoi il faut s’organiser pour mettre fin à la dictature. C’est pourquoi la solution à la crise togolaise se trouve entre les mains du peuple. Seules les populations togolaises sont à même de renverser ce régime et mettre fin à l’arbitraire. Imaginez une marée humaine dans toutes les principales villes du Togo et le tour est joué. Le Parti National Panafricain (PNP) organise le 13 Avril prochain des manifestations pacifiques de rue dans plusieurs localités au pays et dans la diaspora de façon synchronisée. Peut-il y avoir meilleure occasion pour que travailleurs, étudiants, organisations des femmes, associations de toutes sortes et tous les indignés togolais se mettent dans la rue jusqu’à ce que ce régime d’un autre âge déguerpisse?

Samari Tchadjobo

L'AUTEUR
Samari Tchadjobo
Allemagne

Boko empêché d’embarquer pour le Togo: des interrogations aux zones d’ombre
Togo - Boko empeche dembarquer pour le Togo- des interrogations aux zones dombre



Autres titres
Jean Kissi : « L’unicité d’action est nécessaire pour réaliser l’alternance en 2020 »
Togo - Jean Kissi : « L’unicité d’action est nécessaire pour réaliser l’alternance en 2020 »
Arrestation de deux leaders du PNP : La C14 très remontée contre le pouvoir
Togo - Arrestation de deux leaders du PNP : La C14 très remontée contre le pouvoir
Nador Awuku : « Le CAR est à la CENI en son propre nom »
Togo - Nador Awuku : « Le CAR est à la CENI en son propre nom »
Mme Adjamagbo-Johnson : « Oui, l'alternance pacifique est encore possible 2020 »
Togo - Mme Adjamagbo-Johnson : « Oui, l'alternance pacifique est encore possible 2020 »
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 32   Peuple à terre | Mardi, 2 Avril 2019  - 8:38
  Réponse à 30-fantasmagoric
  Tout ça c'est du bluff. Pendant 14 ans, Faure n'a fait qu'appauvrir les porte-monnaies des Togolais et de les endetter avec des prêts ici et là. Et tout d'un coup, il veut changer et construire le pays et vous y croyez. Le président rwandais n'a pas attendu avant de construire son pays. Quelle naïveté.

 31   Tikpiii | Lundi, 1 Avril 2019  - 19:1
  Réponse à 30-fantasmagoric
  Je réalise là qu'on n'a pas du tout la même vue des choses, en effet; mais pas grave, gardez le votre, je garde le mien, c'est toujours positif ce type de discussion; c'est dejà ça;

aAors que ce Faure Gnassingbe avec sa dictature et son sa pègre tente donc s'eterniser et de mettre les Togolais (qui le vomissent depuis 14 ans) au travail et developpe alors comme votre Rwanda et votre Japon.

PUIS ON VERRA QUI A RAISON

Bon courage à vous. Idem, je passe aussi à autre chose. Merci / FIN 😊


 30   fantasmagoric | Lundi, 1 Avril 2019  - 18:1
  Réponse à 29-Tikpiii
  Une précision. Vous donniez comme exemple des pays démocratiques pour un meilleur développement or ceux comme le Rwanda mais et pratiquement tous les pays asiatiques ont connu des régimes autoritaires. Les USA ont ouvert le Japon à l'extérieur au XIX e puis ce pays a adopté Meiji l et II sorte de modernisation. C'est qu'il faut mettre les gens au travail, l'africain parle trop et peu de résultat.

Le Togo peut devenir un centre financier de 1er ordre avec les 4 banques majeures qu'il a. Quant à la production au sein de la CEDEAO dans l'optique de la création de la monnaie unique, faudrait que les grands producteurs de M.Premières transforment pour l'export, qu'il y ait des petites unités pour la consommation locale pour les pays à faible production....encore une fois cela passe par une planification sous regionale avec des écueils, l'UE est dans ces méandres communautaire à cause de la disparité économique et intérêts. Le Togo est bien loti en la matière avec sur son sol la Banque de Développement de la CEDEAO (BIDC). Ce pays a des atouts il suffirait de. ...!

Fin et merci pour l'aparté Makani!

 29   Tikpiii | Lundi, 1 Avril 2019  - 16:24
  Réponse à 28-fantasmagoric
  Là ai du mal à vous suivre ! je répète:

Les autres Etats de la CEDEAO ont prespre des tous des economies qui se portent bien ou qui s'analysent et se diagnostiquent d'abord comme des economies nationales ( sur plan macro ) ; ils n'ont aucun interets à jouer ce jeu protectionniste sous pretexte de synergie pour venir en aide au trainard Togo, trainard parce que mal gouverné et se vidant de ses cerveaux et competences, n'arrivant pas à changer ses gouvernants pour enfin se concentrer sur problemes et reformes enomiques et sociales ;

Et qu'est ce que le Rwanda a à voir dedans ?! on parle du Togo, pas du Rwanda ; Vous voulez parler aussi de la Guinée equatoriale? pour dire que son economie se porte bien et croissance à trois chiffres alors que ses gouvernants sont pas de grands democrates ? son territoire fait la moitié duTogo, mais ils possedent du petrole, et l'or noir se vend comme ça , sans le transformer en . allumettes !

Le Rwanda est 6è prod africain de thé et en exporte massivement vers la chine, et surtout le pays est porté à bout de bras depuis le tristement célèbre genocide, par un important soutien d'aide international, et affiche une croissance de 8%, un des plus fort du continent, et ... un tout petit pays ( comme la guinee equatoriale ) sur un petit territoire d'une trentaine de milliers de km2 ( un peu plus de la moitié du territoire du Togo, bref vous prenez en gros Lomé jusqu'à Sokoké et c'est fini !) densement peuplé, qui et surtout .... AUTRE HISTOIRE

 28   fantasmagoric | Lundi, 1 Avril 2019  - 14:46
  Réponse à 27-Tikpiii
  Vous avez remarqué que dans mon approche je n'ai pas isolé le Togo, l'économie et la finance gouvernent l'univers aujourd'hui. J'ai intégré la CEDEAO pourqu'il ait une synergie entre ces pays: sous régionalisation de la production et débouchés et une seule entité face à l'OMC, et échanges ACP/UE.


Les marchés étroits obligent la mutualisation et spécialisations pour éviter chevauchement entre pays d'une même zone. Une élection démocratique n'est pas une condition absolue: Rwanda mais bien avant les dragons d'Asie. C'est qu'il faut investir dans le productif l'argent volé ! !!


Cordialement ! !

 27   Tikpiii | Lundi, 1 Avril 2019  - 13:57
  Réponse à 25-fantasmagoric
  Vous avez entièrement raison sur les pays emergents; c'est absolument vrai mais ils peuvent se le permettre parce qu'ils sont des "emergents", pèsent economiquement dans le monde et peuvent prendre le risque economique de ce type d'audace.

Notre Togo fait partie, à l'intérieur des pays en voie de developpement, d'un groupe en queue de traineau qu'on qualifie de Pays les moins avancés, à croissance quasi nulle ou negative, ultra-endettés, vivant de la quémande permanente ( et volée , détournée par ses gouvernants ) et qui soit vegètent, soit s'enfoncent dans le sous developpement, surtout avec des illegitimes et incompetents aux manettes par forrce et menaces.

Au sujet de ces emergents nouveaux grands "capitalistes" surtout de ceux qu'on appele les BRICS ( Bresil, Russia, India, China, South Africa ) , il y a en trois d'entres eux qui sont des producteurs de phosphates: Chine, Bresil, Afrique du Sud.

Le 1er producteur mondial est ... La Chine; Le 2è mondial est un Africain, Le Maroc ( lequel detient d'ailleurs les plus grandes reserves mondiales non encore exploitées: soit 70% ! ) ;

En Afrique de l 'Ouest, les reserves de la Mauritanie et du Senegal sont infimes par rapport aux volumes d'autres pays , mais de loin 1000 fois plus enormes que les miettes du Togo issue du très micro-miniscule site de Hahotoe et autres pauvres villages rasés dans la région.

Et personne ne fait des allumettes; le phosphate sert plus à autre chose; la chimie du soufre pour faire des trucs alumettes a evolué, et le process est industriel est autre et à bas coùt).

Sur le coton, nos Etats se sont fait remplacés depuis ( par exigence des baiĺleurs de fonds internationaux, que ce soit bilateral ou multilateral) par des sociétés cotonnières étrangères.

Elle ont repris les sociétés ( locales ) d'Etat corrompues et saignées à blanc par la dictature.

Elles préfinancent la production sur des dizaines d'années, fournissent les plants/grains et intrants, et sont prioritaires del'achat de la production.

Leurs filatures attendent la matière première en Italie et autres coins.

Elles ont reçu une totale option sur le stock recolté; exception du Benin qui a su laissé un acteur national ( Mr P. Talon, son actuel President de la Republique ) monter un groupe privé national dans le secteur et une filière de production, même si toujours liée aux multinationales occidentales.

Oui, l'espace CEDEAO peut essayer de prendre des mesures de protection; mais à l'interieur de l'espace, il y a libre circulation et le Togo n'a rien à gagner en fermant ses frontieres aux economies de l'espace, via un Togoexit ( sorte de Brexit local ) ; il signerait sa mort rapide, économique et sociale.

Car le pays est très dependant de l'import; signerait aussi sa mort en recettes, car dans ce cas l'import de l'hinterland ( Burkina, Niger surtout) passerait par le Benin, Ghana, et tout ce Coton du Burkina ne descendrait plus via le Togo pour son export par bateau.

Et 80% de l'Economie de la Cedeao ( les pays à croissance très positive ) n'ont aucun interet à faire du protectionnisme et eriger des barrières douanières, pour avoir l'OMC à dos, et pour ne plus vendre à l'exterieur car eux, ce sont de très dynamiques exportateurs .

Le Togo se retrouverait seul dans son aventure de Togoexit et s'il ose bloquer les produits chinois qu'est ce qu'il se passerait de dramatique ?

Eh bien la Chine, qui a financé des projets de travaux publics ( Aeroport, Presidence, Parlement, routes, etc.... ) et qui entretien sa stratégie par des cadeaux de tel ou tel materiel ou argent ( détournés pour la plupart ) demanderait le remboursement de de la centaine de milliard de dettes en vertu de telle ou telle clause, .. !

COMMENT CES ACCORDS ET CONTRATS ONT ETE SIGNES, QUELLE FACILITE, OUVERTURE, CONTREPARTIES, SANCTIONS ILS CONTIENNENT-ILS, QUELS GROS AVANTAGES ETAIENT ACCORDES, QUELLE RISTOURNE DONNEE ?, A QUI, COMMENT, COMBIEN ??

EPILOGUE:

COMMENCONS PAR CONFIER LA GESTION DE TOUTES AFFAIRES PUBLIQUES A DES GENS ELUS DEMOCRATIQUEMENT, ET TOUT LE RESTE SUIVRA EN TOUTE TRANSPARENCE , EFFICACITE ET RESPONSABILITE, ... POUR LE BONHEUR ET LE RESPECT DE NOS CHERES POPULATIONS SOUFFRANTES ET OPPRIMEES ! DEPUIS 56 ANS POUR LE TOGO!!





 26   Kassanda | Lundi, 1 Avril 2019  - 12:25
  Réponse à 25-fantasmagoric
  Les pays émergents ????
Le Togo est devenu un pays émergent quand ?
Qui dans la Cedeao est émergent ?
Hihihohi. Des Rigolos Qui fantasment.

 25   fantasmagoric | Lundi, 1 Avril 2019  - 12:0
  Réponse à 24-Tikpiii
  Votre démonstration des contraintes liées aux marchés très étroits et non rentables comme le Togo est juste. Mais vous avez omis de relever que les pays émergents à un moment donné ont pratiqué le dumping et surtaxes afin de protéger le marché local.

L'espace CEDEAO peut prendre des mesures de ce genre ce que fait TRUMP avec le monde entier y compris la Chine en ce moment.Il est exact qu'on ne peut multiplier des unités de fabrication du même produit (coton), il va falloir les que cotonculteurs s'unissent pour spécialiser des gammes pour amoindrir les coûts. Protéger la production locale contre la mondialisation dévorante et vorace.

Merci pour vos remarques pertinentes!

 24   Tikpiii | Lundi, 1 Avril 2019  - 10:54
  Réponse à 23-Gerry
  Si "on ouvre" ?!!!
"on" c'est qui ? toi ?! qui? quel investisseur? ton allumette est produit avec quel coût de revient? et l'alumette va se vendre à quel prix ? est competitive fasse à la production nigeriane ou ghanneene ? lesquelles ne sont pas à base de ton fameux phosphate?, et qui en plus se fabriquent rapidement et à très bas coût, et sont dans une zone de libre échange, la CEDEAO.

Et les tonnages d'allumettes qui viennent ici de Turquie, et les conteneurs de briquets de chine , tu veux leur fermer les frontières ?

Pour toi phosphate = allumettes !!! ; proposes-tu que de l'argent public ( quel tresor ) soit mis dans ton truc d'usine d'allumettes? tu veux construire une société publique, une entreprise d'Etat ? comme la fameuse raffinerie ou l'ancien OTP ou l'ancien SOTOCO ?

Tiens connais-tu les plus grands pays producteurs de coton de la région ? ils ne sont pas loin, ouvres juste les rideaux du Togo et tu peux les voir par la fenètre ! et sais-tu ce qu'ils font de leur coton ? et toi tu viens parler de ce viel usine de Datcha , on dirait que tu récites la leçon que tu a copier dans ton cahier d'école il y a 50 ans du temps de nos pères, tu as quel age ? ,

tu veux produire quoi à datcha ? du fil, de la laine, des tissus, des vetements ? à quel cout ? à quel prix ? pour quel marché et quel benefice ? sais-tu qui finance , produit et vend le coton du Togo et aussi des autres pays voisins ?;

< ce petit pays> , < notre phosphate à alumettes> , < rehabiliter> ' des gens trouveront à faire> < mettre en valeur> , < ouvrir une usine > , < faire un peu ce pays >

TU COMPRENDS RIEN A LA FINANCE, A L'ECONOMIE, AU COMMERCE, GESTION ; ET ENCORE MOINS AUX PREREQUIS DU DEVELOPPEMENT ; TU AS UNE VUE SIMPLISTE , EMOTIVE ET AFFECTIVE DES CHOSES ET DU PAYS. CE N'EST PAS UN DEFAUT, MAIS CE N'EST PAS CA QUI FAIT DEVELOPPER UNE ECONOMIE. QUE CE SOIT SUR PLAN MACRO OU MICRO, C'EST UNE AFFAIRE PLUS SERIEUSE ET PLUS RIGOUREUX;

Bon courage😊

 23   Gerry | Lundi, 1 Avril 2019  - 5:3
  Réponse à 12-Tikpiii
  Tu es trop decevant toi!
Ne penses tu pas qu'un pays qui produit du bon phosphate comme le nôtre puisse se developper en exploitant son propre produit????
Imagines si on ouvre une usine de fabrication d'allumettes et autres derivés venant de notre phosphate (engrais) pour soutenir nos passons! Ne trouves tu pas cela pour faire un peu ce pays!
En dehors du phosphate j'ai cité certaines usines qu'on peut rehabiliter. Avec tout ça je crois que beaucoup de gens trouveront à faire.
Mettons en valeur ce que nous produissons sur place mon frère.
Tu es quelqu'un qui montre sa maison de sa main gauche.
Moi je suis trop fier de mon pays meme si on avance pas comme cela se doit. Je ne peux jamais denigrer ce petit et beau pays.

RECOMMANDÉS
Et le doyen de la FASEG est… Kako Nubukpo
1.  Togo - Et le doyen de la FASEG est… Kako Nubukpo

2.  Togo - Jean Kissi : « L’unicité d’action est nécessaire pour réaliser l’alternance en 2020 »

3.  Togo - Arrestation de deux leaders du PNP : La C14 très remontée contre le pouvoir

4.  Togo - Nador Awuku : « Le CAR est à la CENI en son propre nom »

5.  Togo - Média : La HAAC plaide pour le financement de la presse publique et privée en période...



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média