7:19:03 PM Jeudi, 18 Avril 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Le PNP maintient ses itinéraires : De l'électricité dans l'air ce samedi

Togo - Politique
iciLome | | 33 Commentaires
le-pnp-maintient-ses-itineraires-de-l-electricite-dans-l-air-ce-samedi


Les manifestations synchronisées du Parti National Panafricain (PNP) auront bel et bien lieu ce samedi 13 avril 2019. Malgré la sortie de Payadowa Boukpessi, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, le parti au cheval blanc maintient ses itinéraires et les 10 localités.

S’achemine-t-on vers un bras de fer entre les militants du PNP et les forces de l’ordre et de sécurité ? Les Togolais attendent la réponse à cette question demain samedi.

Visiblement, les leaders du Parti National Panafricain ne s'inscrivent pas dans la logique du gouvernement togolais par rapport à leurs marches pacifiques prévues demain samedi 13 avril 2019 sur toute l'étendue du territoire.

Selon nos informations, le parti de Tikpi Atchdam ne compte pas respecter les itinéraires à eux imposés par le régime. « Nous maintenons nos itinéraires. Vous croyez qu’on va aller manifester à Togblekopé ? C’est du n’importe quoi. Les Togolais doivent sortir massivement demain. Ce n'est pas la lutte d'un tel ou tel parti. La lutte continue », nous a confié un cadre du parti.

A en croire ce dernier, les arguments avancés par le régime pour déplacer et interdire les manifestations dans certaines localités ne tiennent pas la route.

Pour rappel, le PNP prévoit manifester ce samedi pour exiger la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO et les réformes institutionnelles et constitutionnelles avec le retour de la constitution de 1992, la limitation de mandat présidentielle, et le vote de la diaspora.

Godfrey Akpa


Le PNP maintient ses itinéraires : De l'électricité dans l'air ce samedi
Togo - Le PNP maintient ses itineraires - De l-electricite dans l-air ce samedi



Autres titres
Jean Kissi : « L’unicité d’action est nécessaire pour réaliser l’alternance en 2020 »
Togo - Jean Kissi : « L’unicité d’action est nécessaire pour réaliser l’alternance en 2020 »
Arrestation de deux leaders du PNP : La C14 très remontée contre le pouvoir
Togo - Arrestation de deux leaders du PNP : La C14 très remontée contre le pouvoir
Nador Awuku : « Le CAR est à la CENI en son propre nom »
Togo - Nador Awuku : « Le CAR est à la CENI en son propre nom »
Mme Adjamagbo-Johnson : « Oui, l'alternance pacifique est encore possible 2020 »
Togo - Mme Adjamagbo-Johnson : « Oui, l'alternance pacifique est encore possible 2020 »
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 33   @ | Mardi, 16 Avril 2019  - 6:29
  Il faut les chasser. Ce sont des comediens politiques.

@"Le régime a l'haitude de dire que les hommes politiques mènent le peuple à l'abattoir. Or un pays n'est pas un abattoir." comme le dit un sage.

Le regime a raison. Car le regime et la communauté internationale savent que ces "hommes politiques" au togo sont tout juste á la recherche des Valises d'argent et butins et non pour mener une lutte politique. Il faut un nettoyage compléte au sein de l'opposition du togo, surtout l'opposition pour redonner confiances aux "hommes politiques"...

 32   Franck | Samedi, 13 Avril 2019  - 5:21
  Quand je vois comment en Algérie et au Soudan les populations ont maintenu au respect leur président respectif je me dis qu'au Togo nous avons affaire aux abrutis bruts suu comparent , lorsque les images passent sur les écrans l'on se demande s'il y'a les ethnies alors qu'au Togo après balkaniser le territoire en des partis tribalistes créer et maintenir une ambiance socio politique on faut des manifestations ethno idéologiques pour prétendre rassembler tout le monde,de tout façon cette journée se samedi est un test pour apprécier les forces en présence, aujourd'hui on pense amadouer l'armée qui est vilipendée et c'est quand même inconcevable de vilipender quelqu'un et pretebdre sa clémence c'est du coup l'autre insulte et l'ignominie du siècle, car en Algérie et au Soudan y'avait il des calomnies et insultes à l'endroit des corps habillés inaperçus en tout cas moi je suis de leur avis s'ils n'interviennent ou ne soutiennent cette initiative des partis politiques car logiquement cela sonne mal et c'est une contraction idiote et stupide

 31   Traore | Samedi, 13 Avril 2019  - 5:1
  Les prisons sont deja pret pour accueillir les djihadistes. Ne vous inquietez pas.

 30   Etiko | Vendredi, 12 Avril 2019  - 21:35
  Réponse à 23-Lucrece
  Ehhii Etiko bambino tu trouves vraiment le someil de notre cher monsieur entre deux avions gnassional. Hihiiiihihi pofff pofff 🙆💁

 29   Etiko | Vendredi, 12 Avril 2019  - 21:31
  Réponse à 20-Fernando garcia
  Hihiiiihihi notre âne gnassional revient au galop

 28   tedlesaint1 | Vendredi, 12 Avril 2019  - 21:26
  L'heure ne doit plus être aux affrontements entre les militants du PNP et les forces de l'ordre, il faut beaucoup de retenu de part et d'autres. Les évènements sociopolitiques en Algérie et tout dernièrement au Soudan semblent galvaniser les militants du PNP, un grand nombre refont leur retour sur les réseaux sociaux et tenter de mobiliser leurs militants et sympathisants à tenir tête au gouvernement. Comparaison n'est pas raison, les contextes sociopolitiques en Algérie et au Soudan ne sont pas les mêmes qu'au Togo. En Algérie par exemple, c'est toute la population qui est dans la rue pour exprimer son ras-le-bol de la gouvernance du clan Boutéflika, les manifestants ont contraint, le Président Bouteflika à quitter la scène politique, sous la pression de l'armée. Mais c'est un proche de l'ancien président qui a pris l'intérim à la tête du pays. Au Soudan, Omar el Bechir, a été renversé par sa propre armée. Aujourd'hui c'est son ancien ministre de la défense qui est à la tête de la junte qui a pris le pouvoir. Dans les deux cas, peut-on parler véritablement de révolution? Il faille que les gens puissent chercher à faire de bonnes analyses pour ne pas créer des tensions inutiles dans sur la terre de nos aïeux.

 27   Ogbonè | Vendredi, 12 Avril 2019  - 20:31
  Réponse à 26-Lucrece
  « Papa nous a dit de ne pas laisser le pouvoir au risque de ne plus le retrouver ». C'est ça aussi la FrancAfrique? Arrêtons de divaguer, des gens Veulent garder le pouvoir aussi longtemps que possible, c'est tout le problème. Ah La FrancAfriue, l'impérialisme, la communauté internationale qu'est ce que c'est ? Une idée, une vision, la mafia? En tout cas au peuple togolais de dire non, non et non à l'asservissement.

 26   Lucrece | Vendredi, 12 Avril 2019  - 20:10
  Réponse à 25-Ogbonè
  Mon cher, à part les officiers, tout le reste des corps habillés souffre plus que les togolais. Qui ne veut pas l'alternance au Togo? Tout le monde, même les sympathisants d'UNIR. Nous sommes tous otages de la FranceAfrique y compris les militaires et même le Président.

 25   Ogbonè | Vendredi, 12 Avril 2019  - 18:58
  Réponse à 24-Lucrece
  Si tu as attends, ton armée de médeux ne sera jamais prête. Il faut l'y contraindre à devenir républicaine. C'est depuis 1963 qu'on attend, fais-toi même le calcul!

 24   Lucrece | Vendredi, 12 Avril 2019  - 18:45
  Réponse à 13-Ogbonè
  Ma réponse c'est pour le posting 13 et non à l'enfant Etiko.

Du n'importe quoi.

RECOMMANDÉS
Et le doyen de la FASEG est… Kako Nubukpo
1.  Togo - Et le doyen de la FASEG est… Kako Nubukpo

2.  Togo - Jean Kissi : « L’unicité d’action est nécessaire pour réaliser l’alternance en 2020 »

3.  Togo - Arrestation de deux leaders du PNP : La C14 très remontée contre le pouvoir

4.  Togo - Nador Awuku : « Le CAR est à la CENI en son propre nom »

5.  Togo - Média : La HAAC plaide pour le financement de la presse publique et privée en période...



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média