11:53:37 AM Mercredi, 22 Mai 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Compteur remis à zéro pour Faure Gnassingbé

Togo - Politique
iciLome | | 27 Commentaires
compteur-remis-a-zero-pour-faure-gnassingbe


Les réformes constitutionnelles et institutionnelles doivent être impersonnelles. C’est ce que les proches du régime cinquantenaire n’ont cessé de crier sur tous les toits, surtout lorsque le débat sur la rétroactivité de la loi s’est posé. Mais ce qui vient de se passer cette nuit à l’Assemblée nationale, avec les députés qui se sont pliés à la volonté du régime, montre que tout est fait pour préparer la voie au « champion d’UNIR » qui pourrait rempiler pour deux mandats.

« Les mandats déjà réalisés et ceux qui sont en cours à la date d’entrée en vigueur de la présente loi constitutionnelle ne sont pas pris en compte dans le décompte du nombre de mandats pour l’application des dispositions des articles 52 et 59 relatives à la limitation du nombre des mandats », indique l’alinéa 2 de l’article 158 de la Constitution modifiée.

Au regard de cet article, les 15 ans que Faure Gnassingbé a déjà fait ne comptent pas. Son compteur est remis à zéro. Il pourrait encore briguer deux autres mandats, quand on sait les conditions dans lesquelles les élections présidentielles sont organisées au Togo, avec achat de conscience des populations, corruption massive des observateurs nationaux et internationaux, bourrage d’urnes, etc. Tout ceci sous les yeux complice de la fameuse communauté internationale.

Le régime de Faure Gnassingbé n’a pas eu de difficulté à faire passer sa proposition de loi dans une Assemblée nationale aujourd’hui acquise à sa cause. La proposition du député Pacôme Adjourouvi à propos du mandat présidentiel qui devrait être porter à 7 ans renouvelable une seule fois, rejetée par les députés dits de l’opposition parlementaire, n’était qu’une mise en scène, à en croire des observateurs, pour distraire l’opinion. En réalité, ce sont les réformes telles que faites hier nuit qui sont visées.

Les députés ne se sont pas arrêtés là. Ils ont voulu être plus magnanimes envers leur "bienfaiteur". Mieux, ils ont prévu l’absoudre de toutes ses iniquités. C’est ainsi que l’article 75 nouveau dispose : « Les anciens Présidents de la République sont, de plein droit, membres à vie du Sénat. Ils ne peuvent être ni poursuivis, ni arrêtés, ni détenus, ni jugés pour les actes posés pendant leurs mandats présidentiels ».

Ainsi, malgré les 1 000 morts (selon le rapport de la Ligue togolaise des droits de l’homme) ou 500 morts (selon celui de l’ONU) en 2005, à son arrivée au pouvoir et plusieurs autres crimes politiques et économiques commis sous son règne, Faure Gnassingbé pourrait jouir tranquillement de l’après-pouvoir, sans être inquiété. En tout cas, s’il décide de mettre fin à son règne.

Voilà donc le chef-d'oeuvre accompli par les députés de la 6e législature. Le compteur remis à zéro, avec les avantages y afférent. Il appartient à l’opposition (pas celle qui se trouve à l’Assemblée nationale, mais celle qui a refusé « l’imposture » durant les législatures précédentes) de faire la part des choses.

Déjà, des voix s’élèvent pour dénoncer ces réformes. Le reste de la C14 se prononce sur la question tout à l’heure en conférence de presse au siège de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA).


I.K





Autres titres
Présidentielle 2020 : « Santé du Peuple » propose une candidature unique neutre
Togo - Présidentielle 2020 : « Santé du Peuple » propose une candidature unique neutre
Elections locales : Ce qui va changer
Togo - Elections locales : Ce qui va changer
Dr Kouessan : « Les réformes comportent de graves contradictions »
Togo - Dr Kouessan : « Les réformes comportent de graves contradictions »
Gérard Akoumey sur le point de quitter la Coordination de « Les Sentinelles de la Rép...
Togo - Gérard Akoumey sur le point de quitter la Coordination de « Les Sentinelles de la Rép...
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 27   Vraiment?? | Dimanche, 12 Mai 2019  - 12:46
  Réponse à 26-opposition
  la paix en Afrique du sud???!!!
l'apartheid sévit aujourd'hui plus que jamais dans le pays de Mandela.
Dieu sait si depuis son tombeau il n'est pas entrain de regretter son choix.
"Il n'y a pas de paix sans justice" DIXIT un grand penseur.

 26   opposition | Samedi, 11 Mai 2019  - 21:31
  c est une bonne choses pour le togo
l opposition doit travailler avec unir et assure une sortie safe pour eux. d ou viendra l alternance UFC l a deja dit en 2005
15ans JP et les autres n ont rien fait.
juste sabote UFC.
assure une sortie safe pour unir c est tout.

l afrique du sud est aujourd'hui safe. mandela a refuse la chase des ex et c est qui a donne la paix en afrique du sud

 25   Djikoh | Vendredi, 10 Mai 2019  - 11:24
  Ce n'est pas toujours vrai.

 24   Ogbonè | Vendredi, 10 Mai 2019  - 7:12
  Réponse à 23-1
  Avec ses dents de requin

 23   1 | Jeudi, 9 Mai 2019  - 23:51
  C'est tout a fais normal , ont remets le compteur à zéro .tout débute à compter de ce 8 /05/ 2019

 22   Saint Vodou Aguê | Jeudi, 9 Mai 2019  - 19:27
  Je pense que personne n est surpris.
Nous devons faire comme les soudanais. Si nous ne faisons rien,
le boulevard est bien tracé pour Faure à vie

 21   Abawere | Jeudi, 9 Mai 2019  - 19:14
  Réponse à 15-Lucrece
  Je ne sais pas ce que ce lucrece 15 a à la place du meninge .Des ninivites ce rpturine.

 20   Agbanvia | Jeudi, 9 Mai 2019  - 18:55
  le togo va bruler bientot et ces opposants et le regime cadavres

 19   EB_Toutmosis3 | Jeudi, 9 Mai 2019  - 18:42
 
Bonjour,

Ce put@in de pays continue par s'enfoncer de façon interminable dans une crise politique née depuis le 5 octobre 1990. En clair, les tribalistes sicaires qui ont pris ce pays en otage n'ont aucune légitimité et ne bénéficient d'aucun soutien du souverain peuple togolais qui les a proprement vomis. La démocrature à la ka.br@ise au Togo est une véritable risée de la sous-région car à chaque fois, le régime tyrannique recourt à une assemblée préfabriquée et monocolore, une assemblée criminelle sans légalité et sans légitimité pour charcuter dame constitution que les togolais ont souverainement voté à plus de 97% en 1992.

Ainsi, l'histoire retiendra qu'il a fallu une assemblée mou.tonne en 2002 pour permettre au tyran analphabète Gnassingbé Eyadema, papa de l'énergumène bat@rd Faure Gnassingbé, de cisailler tout un pan de notre constitution et de conserver le pouvoir avec des mandats illimités.

A la mort de ce minable b@r.bare, c'est encore grâce à une autre assemblée monocolore et mou.tonne que son bat@rd de fils s'incrusta dans le fauteuil présidentiel ensanglanté en catimini total le 24 février 2005, passant de simple ministre du gouvernement au poste de député, puis à celui de président de l'assemblée nationale et en fin, président de la république. Toute la filouterie politique s'est déroulée en une nuit...une première et une curiosité en Afrique et dans le monde entier !!!

Après deux mandats et se sentant acculé de partout, la vermine énergumène Faure Gnassingbé recourt aussi à une autre assemblée illégitime et monocolore pour imposer une nouvelle constitution taillée sur mesure afin de conserver le pouvoir.

Les Togolais sont-ils prêts aujourd'hui à accepter cette nième forfaiture et aberration ????

Au finish, depuis l'irruption brutale de ces ani.m@ux à la tête de notre pays depuis 1963, le souverain peuple togolais n'a jamais librement choisi ces gens. Ils se sont imposés aux populations de ce pays par la violence et par des milliers de morts. Il n'y a jamais eu d'élection libre, transparente et démocratique dans ce put@in de pays et ceci est profondément parleur...un héritage passif et lourd que la majorité des togolais n'est pas encore disposée à pardonner ou à oublier quels que soient les faux semblants et la fuite en avant du régime. La nuit a été véritablement très longue mais le jour arrive à grands pas.

Ablode Gbadza !!!
Vie, Santé, Force et Unité !

 18   sen | Jeudi, 9 Mai 2019  - 18:8
  Concernant la rétroactivité, rien à dire c'était déjà prévisible et il faut dire que c'est cette rétroactivité qui bloquait la mise en place des reformes actées aujourd'hui. C'est une nouvelle page qui s'ouvre pour le Togo. Concernant l'article 75, il doit etre revu pour éviter de consacrer l'impunité pour certains et faire d'eux des gens au dessus de la loi. Car tous nous sommes égaux et nous devront rendre compte de nos actes. Il faut dire que les hommes peuvent utiliser toutes les contorsions possibles pour échapper à la justice des hommes mais ils n'échapperont pas à celle de Dieu.

RECOMMANDÉS
Togoville Jazz rend hommage à Vicky Bila à l’Institut Français ce vendredi
1.  Togo - Togoville Jazz rend hommage à Vicky Bila à l’Institut Français ce vendredi

2.  Togo - Présidentielle 2020 : « Santé du Peuple » propose une candidature unique neutre

3.  Togo - Elections locales : Ce qui va changer

4.  Togo - Dr Kouessan : « Les réformes comportent de graves contradictions »

5.  Togo - Gérard Akoumey sur le point de quitter la Coordination de « Les Sentinelles de la Rép...



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média