11:57:36 AM Mercredi, 22 Mai 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Pasteur Bavon note une contradiction aberrante dans la nouvelle réforme constitutionnelle

Togo - Politique
iciLome | | 6 Commentaires


La révision constitutionnelle adoptée mercredi soir à l'Assemblée nationale fait toujours objet de critique.

Intervenant hier vendredi dans l'émission "Actu Débat" sur la radio Métropolys FM, Pasteur Johannes Bavon du Front des Architectes pour la République (FAR) a décrypté point par point les nouvelles dispositions insérées dans la nouvelle constitution.

A en croire l'homme de Dieu, cette nouvelle loi fondamentale votée nuitamment mercredi dernier par les députés issus des législatives controversées du 20 décembre est truffée de contradictions aberrantes. Surtout quand on se réfère au fameux article 75 qui stipule que : Les anciens présidents de la République sont de plein droit, membres à vie du Sénat. Ils ne peuvent être ni poursuivis, ni arrêtés, ni détenus, ni jugés pour les actes posés pendant leurs mandats présidentiels...

"Avec cet article, le président est juridiquement irresponsable des crimes qu'il aura à commettre. Pourtant dans l'article 13 de la même Constitution, il est écrit que l'Etat a l'obligation de garantir l'intégrité physique et mentale, la vie et la sécurité de toute personne vivant sur le territoire national. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa liberté. Donc cela signifie que l'Etat garantit à chaque citoyen le bon vivre, la liberté et ses droits. Et celui qui est le garant de l'Etat c'est le chef de l'Etat. Maintenant, comment le chef de l'Etat puisse garantir la liberté et les droits des citoyens si ce même chef d'Etat a le plein pouvoir de commettre des crimes qui seront impunis. Tout cela, c'est une contradiction dans la nouvelle constitution", a analysé Pasteur Bavon.

Pour lui, le régime RPT-UNIR à travers cette révision constitutionnelle veut seulement assurer ses arrières après son départ au pouvoir.

Le président du FAR invite les acteurs politiques de l'opposition à travailler en synergie pour trouver des meilleures stratégies politiques pouvant dégager ingénieusement le système des Gnassingbé.


Pasteur Bavon note une contradiction aberrante dans la nouvelle réforme constitutionnelle
Togo - Pasteur Bavon note une contradiction aberrante dans la nouvelle reforme constitutionnelle



Autres titres
Prof. David Dosseh : « Nous avons décidé de prendre nos responsabilités face à l’escl...
Togo - Prof. David Dosseh : « Nous avons décidé de prendre nos responsabilités face à l’escl...
Présidentielle 2020 : « Santé du Peuple » propose une candidature unique neutre
Togo - Présidentielle 2020 : « Santé du Peuple » propose une candidature unique neutre
Elections locales : Ce qui va changer
Togo - Elections locales : Ce qui va changer
Dr Kouessan : « Les réformes comportent de graves contradictions »
Togo - Dr Kouessan : « Les réformes comportent de graves contradictions »
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 6   GNAROU | Dimanche, 12 Mai 2019  - 15:47
  Pauvre pasteur,
Il devrait plutôt relever toutes les contradictions flagrantes dan la bible qu'il adore !!

 5   Nico | Dimanche, 12 Mai 2019  - 7:17
  Réponse à 4-Amegan
  Ou se trouve la contradiction entre un article 13 qui parle des libertés fondamentales et l'article 75 nouveau de notre constitution qui exonère le Président de la République de responsabilité pénale et civile en cas de délit ou crime commis durant l'exercice de son mandat. Avec cet article 75 l'actuel président peut tout faire : voler, tuer, violer etc. il ne sera exposé à aucune poursuite judiciaire.
Cet article a bien fait de n'exonérer que le chef de l'État seul. Ses complices ou ses coauteurs ne bénéficie pas de cette immunité. Il appartient aux ministres et autres collaborateurs du chef de l'État de comprendre que la porté de cet article et ne pas se laisser utiliser dangereusement par quelqu'un qui jouit de la protection conditionnelle.

 4   Amegan | Samedi, 11 Mai 2019  - 21:35
  Ces malheureux pretres , pasteurs et évèques politiciens. on en aura tout vu au Togo.

 3   Kagbelee | Samedi, 11 Mai 2019  - 10:30
  IL N'Y A AUCUNE CONTRADICTION ENTRE LES ARTICLES 13 ET 75 DE LA CONSTITUTION. IL Y A TOUJOURS EU DES PRIVILÈGES LIÉS AUX FONCTIONS. A PART CELA, LA LIBERTÉ DE TOUT CITOYEN DOIT ÊTRE GARANTIE ET PROTÉGÉE

 2   NEW CONSTITUTION | Samedi, 11 Mai 2019  - 9:50
  Pour moi, j'aurais voulu que la révision constitutionnelle qui vient d'être opérée se fasse autrement.
Moi j'aurais vraiment voulu que l'on écrive carrément une nouvelle constitution, que l'on passe à la cinquième République. La constitution de 1992 qui vient d'être reremodifiée n'était plus à même d'unir le peuple togolais. Cette constitution, date de 27 ans et tous ceux qui ont aujourd'hui 45 ans et moins de 45 ans n'ont pas participé au référendum de 1992 soit parce qu'ils n'avaient pas la majorité requise ou bien n'étaient pas nés.

Avec les modifications et tripatouillages qu'elle a connu, la Constitution de 1992 n'était plus celle du peuple. À défaut de la remettre intégralement il fallait miser sur une nouvelle constitution.

En fait l'opposition togolaise écartait la piste de la réécriture d'une nouvelle constitution pour le simple fait que les compteurs seraient mis à zéro. Voilà on a pas une nouvelle constitution mais les compteurs sont mis à zéro.

 1   Huaty | Samedi, 11 Mai 2019  - 8:57
 

C'est le comble de l'immoralité au Togo par cette constitution qui dit que le président n'est pas justiciable.

Ce pays est une jungle !

Je me demande de qui vient cette idée contenue dans l'article 75.

Voilà le visage des gens qui dirigent ce pays.
Voilà le visage de nos députés, de nos ministres.
Voilà le visage des secrétaires généraux, des directeurs de cabinet.
Voilà ce que sont les autorités togolaises.

Mais un jour Dieu se rappellera de vos crimes. Il s'en rappellera pour vos enfants, vous qui maltraitez ce peuple.

Ne soyez pas pressés !



RECOMMANDÉS
Prof. David Dosseh : « Nous avons décidé de prendre nos responsabilités face à l’escl...
1.  Togo - Prof. David Dosseh : « Nous avons décidé de prendre nos responsabilités face à l’escl...

2.  Togo - Togoville Jazz rend hommage à Vicky Bila à l’Institut Français ce vendredi

3.  Togo - Présidentielle 2020 : « Santé du Peuple » propose une candidature unique neutre

4.  Togo - Elections locales : Ce qui va changer

5.  Togo - Dr Kouessan : « Les réformes comportent de graves contradictions »



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média