8:53:21 AM Vendredi, 19 Juillet 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

L’ACAT-Togo dénombre 155 meurtres par lynchage en 2018

Togo - Societe
iciLome | | 5 Commentaires
l-acat-togo-denombre-155-meurtres-par-lynchage-en-2018


Pour le compte seulement de l’année dernière, la vindicte populaire a occasionné le décès de plusieurs dizaines de personnes, selon l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture au Togo (ACAT-Togo).

L’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture au Togo s’inquiète de ce que la vindicte populaire soit en train de devenir banale dans le pays où, en juin 2009, la peine de mort a été abolie.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est la lapidation de cinq individus d’origine nigériane, le lundi 17 juin dernier, dans le quartier Hédzranawoé. Bien avant eux, toujours cette année, l’ACAT-Togo note des cas de vindicte populaire à Adidogomé, à Dalavé aux environs de Tsévié. A Avepozo, un présumé voleur de moto a été lynché et brûlé vif le dimanche dernier.

En 2018, 155 personnes décèdent suite aux actes de lynchage, à en croire cette association. « Ce phénomène de plus en plus grandissant dans notre société, concerne à la fois le gouvernement, la population et les victimes qui ont chacun une part de responsabilité non négligeable en ce qui concerne les causes de la vindicte populaire », rappelle Bruno Haden, le Secrétaire général de cette organisation de défense des droits de l’homme dans un communiqué.

Tout en demandant à l’Exécutif d’ouvrir une enquête sérieuse « pour éclairer l’opinion publique sur ce qui s’est réellement passé dans le quartier Hédzranawoé le lundi 17 juin 2019 », l’ACAT-Togo « rappelle le caractère sacré et inviolable de la vie ».

Et d’ajouter que quel que soit le motif d’accusation, nul n’a le droit de se faire justice.

A.H.


L’ACAT-Togo dénombre 155 meurtres par lynchage en 2018
Togo - LACAT-Togo denombre 155 meurtres par lynchage en 2018




Autres titres
Taxe d’habitation au Togo, illustration de la problématique de « l’allergie citoyenne...
Togo - Taxe d’habitation au Togo, illustration de la problématique de « l’allergie citoyenne...
BEPC 2019 : Un élève (exceptionnel) se fait parler de lui
Togo - BEPC 2019 : Un élève (exceptionnel) se fait parler de lui
La Coordinatrice régionale du Programme de volontariat de l’ONU séjourne  à Lomé
Togo - La Coordinatrice régionale du Programme de volontariat de l’ONU séjourne à Lomé
Robert Dussey : « Je suis triste pour mon aîné Marcel »
Togo - Robert Dussey : « Je suis triste pour mon aîné Marcel »
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 5   tedlesaint1 | Mercredi, 26 Juin 2019  - 15:32
  On peut dire qu'enfin les organisations de la sociétés civile sortent de leur mutisme pour sonner la sonnette d'alerte en ce qui concerne le fléau de vindicte populaire que le note ici et là dans la ville de Lomé et voir sur toute l'étendue du territoire national. Il était temps, il a fallu le lynchage de citoyens nigérians dans l'un des quartiers de Lomé, plus précisément le quartier de Hedzranawoé pour que l'ACAT-Togo fasse le bilan macabre de l'année 2018 en ce qui concerne les vindictes populaires et faire des recommandations aux autorités, et aux populations. En ce qui concerne le lynchage qui s'est passé dans le quartier Hedzranawoe selon nos informations l'enquête ouverte se poursuit. Il faille plus de civisme de la part des populations, qui doivent savoir que dans un pays de droit force reste à la loi; on ne doit pas se faire justice soi-même.

 4   MON PAYS VA MAL | Mercredi, 26 Juin 2019  - 12:30
  Réponse à 1-Clement GAVI
  CLEMENT GAVI ET TG, VOUS AVEZ TOUS RAISON. TOUT CE QUE JE PEUX DIRE EST QUE NOTRE PAYS A BESOIN DE CHANGEMENT, C'EST IMPERATIF. NOUS TOGOLAIS AVONS BESOINS D'UN AUTRE LEADER AVEC DES VISIONS PRECISES POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DEVELOPMENT DE NOTRE CHERE PATRIE. LE TOGOLAIS NE DEMANDE MEME PAS ASSEZ POUR SUBVENIR A SES BESOINS MAIS, CES MOINS QUE RIEN DE DEMANDES, LES BASICS ( L'EAU POTABLE, L'ELECTRICITE, L'EDUCATION SCOLAIRE, LA SECURITE, LES HOPITAUX ....) NE SONT MEME PAS SATISFAITS PAR UN REGIME DE PLUS DE 50 ANS.
HIER, LORS DE LA GRANDE PLUIE, LE NOUVEL AEROPORT DE LOME TOKOIN DIGNE DE STANDARD INTERNATIONAL A COULE ET LES VIDEOS SONT SUR LES MEDIAS PARTOUT ( FACEBOOK, INSTAGRAM, WHAT'SAPP...) LES RUES NOUVELLEMENT BITUMEES SONT SOUS L'EAU DEJA. POURTANT, DES MILLIARDS DE NOS CONTRIBUABLES (IMPOTS) ONT ETE SOIT DISANT INVESTIS ET CONTINUENT DE L'ETRE "POUR UN GRAND PROJET D'ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE LOME" DIXIT FAURE GNASSINGBE. OOOOHHHHHH JUSQU'A QUAND??????? MON PAYS VA MAL....VRAIMENT MAL

 3   tg | Mercredi, 26 Juin 2019  - 11:17
  188 lynchages pour ce petit pays en un an, c'est plus qu'alarmant ! Le togolais est un "etre " atypique dans ce monde, plusieurs peuples de part le monde affirment sa gentillesse envers l'etranger, par-contre, il hait son fr`ere consanguin. Les grands vautours de la republique sont la , nous depouillent de tout ce qu'on a pour donner a l'etranger, le peuple lui se rue vers le petit voleur du quartier pour le tuer. Quel peuple , est-ce une malediction ?

 2   marclove | Mercredi, 26 Juin 2019  - 11:2
  Réponse à 1-Clement GAVI
  Voilà c'est toujours vos slogans de tous les temps. Changeons de mentalité,,,togolais...
Pourquoi tu dis ca? Vraiment...
Quand un togolais connait un slogan, même 20 ans il a toujours mes mêmes phrases dans sa grosse bouche...

 1   Clement GAVI | Mercredi, 26 Juin 2019  - 10:24
  Tout en demandant à l'Exécutif d'ouvrir une enquête sérieuse « pour éclairer l'opinion publique sur ce qui s'est réellement passé dans le quartier Hédzranawoé le lundi 17 juin 2019 », l'ACAT-Togo « rappelle le caractère sacré et inviolable de la vie ».

A quel exécutif? A ce terrorisme qui a souillé le Togo de sa violence? Hédzranawoé n'est pas très loin de la lagune de Bè où les corps sans vie de personnes assassinées par ce régime diabolique avaient été repêchés, Hédzranawoé n'est pas très loin du Fréau Jardin qui a vu l'assassinat collectif d'une vingtaine de personnes par ce régime. Les tueries de 2005 n'ont pas épargnés la quartier de Hédzranawoé. La dictature, par la violence qui la caractérise a façonné cette culture psychologique. Ces Nigérians sont victimes de la colère que les Togolais portent en eux du fait de ce régime. Un régime qui torture au Togo et qui a les moyens de torturer dans d'autres pays Européens où il use de torture psychologique.
Le drame que nous vivons a un nom, la dictature, ce régime qui est un mal absolu.

ACAT Togo aurait dû demander des clarification à Tony Blair, ancien Premier Ministre Britannique, à Chatham House et à The Law Society basées à Londres et qui sont les promoteurs de ce régime terroriste.

Un régime qui comme ce terrorisme institutionnel. C'est cela, le problème et c'est cela qu'il faut traiter afin de façonner une autre atmosphère psychologique où la vie et vivre trouvent une signification. Ce régime dictatorial, tyrannique est une condamnation de la vie. Par elle, à travers elle et avec elle, la vie devient condamnation. Il faut absolument que cela s'arrête ici et maintenant.



RECOMMANDÉS
Taxe d’habitation au Togo, illustration de la problématique de « l’allergie citoyenne...
1.  Togo - Taxe d’habitation au Togo, illustration de la problématique de « l’allergie citoyenne...

2.  Togo - BEPC 2019 : Un élève (exceptionnel) se fait parler de lui

3.  Togo - Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes

4.  Togo - Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs

5.  Togo - « Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéq...



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média