8:56:11 AM Vendredi, 19 Juillet 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Les 7 commandements de "Espérance pour le Togo" pour voter utile le 30 juin prochain

Togo - Politique
iciLome | | 10 Commentaires
les-7-commandements-de-esperance-pour-le-togo-pour-voter-utile-le-30-juin-prochain


Dans leur mission de veille citoyenne, les Forces Vives "Espérance pour le Togo" viennent de rendre publics 7 commandements qui peuvent guider les électeurs, à faire un vote utile. Lisez plutôt !

MESSAGE DES FORCES VIVES « ESPERANCE POUR LE TOGO » POUR LES ELECTIONS LOCALES DU 30 JUIN 2019

THEME : SEPT QUESTIONS POUR DEVENIR DES ELECTEURS RESPONSABLES LE 30 JUIN 2019 !

Chers concitoyens, sœurs et frères Togolais, Nous voici à la veille de nouvelles échéances électorales et notre mouvement, Espérance pour le Togo, dans son devoir de veille citoyenne, ne saurait vous laisser aller aux élections locales, sans vous adresser ses réflexions et recommandations. Car si voter est un droit, souvent acquis de haute lutte, voter est également un devoir, devoir du citoyen qui veut apporter sa pierre à la construction nationale ; mais le citoyen conscient de sa responsabilité doit accomplir ce devoir en toute connaissance de cause.

Voilà déjà six mois, que les Togolais ont été appelés aux urnes pour des élections législatives. L’histoire retiendra, qu’on avait alors tendu un piège aux citoyens : malgré les appels de la Société Civile, des Eglises catholique et protestantes, des responsables musulmans, des partis de la coalition des 14, des Togolais de la diaspora, le Gouvernement soutenu par la CEDEAO et tous ceux qui sont restés sourds à ces appels, a maintenu la date du 20 décembre 2018 pour des élections législatives sans réformes préalables. Nous n’avions que deux choix, soit, aller docilement à ces élections, soit répondre non, alors encore une fois, le vieux schéma reprenait : violences, contestations, négociations et accord non appliqué…

Mais voilà le peuple Togolais a déjoué ce piège : non seulement très peu de citoyens sont sortis pour voter, mais il n’y a pas eu de violence…
Par conséquent le 20 décembre 2018 constitue la première étape de notre victoire. Le 30 juin 2019, il s’agit pour nous de transformer les élections locales en seconde étape de notre victoire. Comment ? En répondant aux sept questions suivantes.

Première question : Faut-il aller voter ?

Les autorités disent que les élections locales ont pour enjeu principal de désigner des élus de proximité pour gérer le quotidien des Togolais. Soit, nous les prenons alors au mot. Nous allons sortir massivement pour choisir ces élus ; ce sera un test pour le Gouvernement, mais un test pour nous-mêmes aussi. Nous allons nous transformer en électeurs responsables. Car il ne s’agira pas simplement d’aller déposer un bulletin dans une urne, il s’agit de prendre pleinement conscience de l’impact de chaque vote.


Deuxième question : Tous ceux qui auraient aimé voter ont-ils pu s’inscrire sur une liste électorale ?

Il semble bien que non. Mais si vous connaissez quelqu’un qui n’a pas pu le faire ou si vous faites partie de ceux qui n’ont pas pu s’inscrire, conservez un témoignage, une trace, une preuve. Ils seront utilisés au moment opportun.

Troisième question : Quel candidat choisir ?

Evidemment celui qui va travailler dans l’intérêt du plus grand nombre des citoyens, celui qui ne cherche pas d’abord son propre intérêt, celui qui est du côté des pauvres et non des riches, celui qui favorise un meilleur vivre-ensemble, c’est-à-dire qui ne sème pas des germes de division au sein de la communauté locale et nationale. Donc celui qui est honnête, qui ne se laisse pas corrompre, et qui est soucieux du bien commun.

Quatrième question : Comment connaitre les candidats ?

C’est au cours de la campagne que l’on peut connaître les candidats. Alors il faut, suivre cette campagne, assister aux meetings, poser des questions sur les projets des uns et des autres. Mais attention lisons bien l’article 72 du code électoral : « Pendant la campagne électorale sont interdites :

• Les pratiques publicitaires à caractère commercial par la voie de presse, de radiodiffusion et de télévision, les dons et libéralités en argent ou en nature à des fins de propagande pour influencer ou tenter d’influencer le vote ;
• l’utilisation des biens ou moyens d’une personne de droit moral de droit public, d’une institution ou d’un organisme public aux mêmes fins. »

Ainsi, ils ne respectent pas la Loi tous ceux qui distribuent argent et cadeaux pour influencer les électeurs ; il en est de même de ceux qui utilisent pour faire campagne, les voitures gouvernementales, par exemple. Méfiez-vous d’eux, s’ils ne respectent pas la Loi pendant la campagne, pourquoi la respecteront-ils après quand ils seront élus ?

Par contre la loi N° 2011-10 du 16/05/2011, dite loi BODJONA, n’interdit à personne de manifester durant la campagne électorale !

Cependant, n’entravons pas la liberté de circuler de ceux avec qui nous ne sommes pas d’accord, laissons-les organiser leurs meetings!

Cinquième question : Faut-il pour autant se désintéresser de l’actualité ?

Non, parce que des événements de l’actualité servent à certains candidats comme éléments pour tenter d’influencer les votes. C’est probablement dans ce sens que les autorités gouvernementales ont organisé le 13 juin dernier avec l’aide de l’Union Européenne une rencontre sur le Plan National de Développement (PND).

Sixième question: Que faire durant les opérations de vote du 30 juin 2019 ?

Il ne suffit pas d’aller déposer son propre bulletin dans l’urne. Pendant les élections, lors du vote et du dépouillement, ouvrons les yeux et les oreilles ! Notons tout ce qui nous semblera irrégulier. C’est ainsi que nous pourrons tester le travail de la CENI et de ses démembrements ! Soyons des observateurs, c’est aussi une forme du contrôle citoyen.

Septième question : Que penser des résultats ?

N’acceptons pas les résultats avec fatalisme : s’ils nous semblent impossibles, ne nous taisons pas ! Informons-nous et dénonçons tout ce qui peut nous sembler irrégulier ! La violence est, elle aussi, un piège, faisons-tout pour l’éviter !

Si nous arrivons à être nombreux, très nombreux à répondre efficacement à ces sept questions, alors, Le 30 juin 2019, ce sera la seconde étape de notre avancée vers la victoire finale, mobilisons-nous pour cela !

Fait à Lomé, le 26 juin 2019

Pour la coordination

Maryse QUAHIE
3è Porte-parole du Mouvement Espérance pour le Togo


Les 7 commandements de "Espérance pour le Togo" pour voter utile le 30 juin prochain
Togo - Les 7 commandements de




Autres titres
Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes
Togo - Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes
Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs
Togo - Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs
« Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéq...
Togo - « Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéq...
Course au poste de maire : L’ANC obligée de coaliser avec la C14…
Togo - Course au poste de maire : L’ANC obligée de coaliser avec la C14…
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 10   Mentalist | Jeudi, 27 Juin 2019  - 8:58
  Réponse à 7-Paradoxe Togolais
  Oooh Togolais, c est tjr vous, on vs trouve tjr du mauvais coté, Notez bien qu on se trouve ici das le contexte Politique et non Biblique, alors c est egal sie RECOMMANDATIONS ou COMMANDEMENTS prenez un et laissee l autre. Tt ce qui importe ici est de noter ce qui a été dit et de le mettre en pratique.

Germano Tem

tu sais, ns ne sommes pas tous doué comme toi alors si tu peux expliquer a la persone du nom de "Amevi" ce quel na pa bien compris ce serait cool de ta part que de critiquer comme d habitude ala togolaise. Soit tu ne sais pas et tu la ferme.

 9   Dommage | Jeudi, 27 Juin 2019  - 8:34
  Réponse à 7-Paradoxe Togolais
  Comme Dieu a interdit l'Adultère dans les 10 Commandements, avec leurs 7 nouveaux Commandements j' ai cru qu' ils saisiraient l' occasion pour compléter avec des solutions d'autres maux qui minent l'Eglise : la pédophilie, le détournement de l' argent de Dieu et les salaires des enseignants catholiques .

 8   Kpata Kotoè | Jeudi, 27 Juin 2019  - 8:23
  Réponse à 7-Paradoxe Togolais
  je suis de ton avis ! Au lieux de COMMANDEMENTS n'auraient-ils du parler de 7 RECOMMANDATIONS

 7   Paradoxe Togolais | Jeudi, 27 Juin 2019  - 8:20
  Par Bible, Dieu nous a fait connaître les dix commandements.
Il y a au Togo de très malins concitoyens qui, plus intelleigent et plus sage que Dieu, ont senti le beoisn d'en ajouter 7 autres pour parfaire l' oeuvre divine

 6   Germano Tem | Jeudi, 27 Juin 2019  - 8:15
  Réponse à 4-amevi
  " C'est bizarre!!! "

tu as dit cela de trop !
"Tu ne comprends pas " point barre !

 5   Clement GAVI | Jeudi, 27 Juin 2019  - 6:19
  'Si nous arrivons à être nombreux, très nombreux à répondre efficacement à ces sept questions, alors, Le 30 juin 2019, ce sera la seconde étape de notre avancée vers la victoire finale, mobilisons-nous pour cela !'

Le peuple meurtri dans sa chair et dans son âme par ce régime tyrannique a toujours, lors des élections, massivement exprimé son rejet de cette dictature et les résultats ont toujours été falsifié donnant la victoire au régime. Si le peuple meurtri se mobilise, la tyrannie elle aussi se mobilise à travers des propagandes à grand frais faite par des personnalités telles, l'ancien Premier Ministre Britannique, Tony Blair et des Institutions telles le Chatham House, the Law Society et autres qui ont pris fait et cause pour le régime meurtrier.

Alors, il est déterminant d'être attentifs aux situations, au détails afin de poser, avec rigueur les messages implicites dont elles sont porteuses. Ce régime est une conviction, une philosophie soigneusement conçue et délibérément mise en oeuvre. Une conviction que des hommes peuvent souffrir si d'autres hommes devaient améliorer leurs sorts. Une conviction qui est comme une condamnation de la vie. C'est pour cela que nous peuple Togolais sont comme des otages au Togo, mais également à l'extérieur du pays. Ce régime est un drame, un drame humain, un drame politique et un drame philosophique. Depuis 1967 à nous jours, nous ne cessons de souffrir et de mourir. Depuis plus de cinquante ans nous ne cessons d'espérer. Si c'est un mal les vies brisées par une dictature soutenue ça et là par des personnes qui n'ont aucune moralité, des personne qui ne voient jamais dans l'angle du juste et du sage, c'en est un terrible de s'y résigner. Alors, suivons les lignes tracées par le Mouvement Citoyen Espérance pour le Togo et espérons. Espérons dans une vigilance et dénonçons.

De 1967 à nos jours, ces gens, c'est à dire, ce régime et ses co-propriétaires ont déjà planifié l'après. Maintenir ce régime contre la volonté du peuple Togolais. C'est dans cette perspective que Tony Blair se charge de la propogande sur Twitter et ailleurs. C'est pourquoi, si c'est un drame ce que nous vivons au Togo depuis des décennies, et si nous devons trouver le courage de pardonner les crimes de ce régime, il est hors de question d'accepter ce que ce régime et ses supporteurs, Tony Blair et compagnie ont planifié comme prolonger la souffrance du peuple Togolais.

De 1967 à nos jours, ça suffit.

 4   amevi | Jeudi, 27 Juin 2019  - 2:49
  Je ne comprends pas. Comment se fait il que les forces armées et de sécurité doivent voter avant les autres togolais? Puisqu'il s'agit des elections locales et chaque togolais doit obligatoirement voter dans sa propre commune.

Tous les bureaux de vote sur toute l'etendue du territoire national seront ils ouverts lors du vote anticipe des forces de l'ordre? Si oui. C'est bizarre!!!

 3   GNAROU | Mercredi, 26 Juin 2019  - 21:54
  Réponse à 2-NEDJI
  En periode electorale toutes ces associations tribalistes doivent faire parler d'elles !! Juste pour exister dans la conscience collective .

Sinon , toute cette ejaculation verbale n'a aucun sens !
Aucune logique politique ni semantique !

Pffffff......!


GNAROU le fils de SOTOUBOUA.

 2   NEDJI | Mercredi, 26 Juin 2019  - 18:30
  Réponse à 1-Kagbelee
  Elle a raison elle dit bien celui qui a choisi de se mettre du côté des riches et non celui qui veut unir les deux. Les riches ont toujours existé au Togo mais ils n'ont jamais rien fait pour le bien de la communauté nationale.

 1   Kagbelee | Mercredi, 26 Juin 2019  - 18:6
  ... "CELUI QUI EST AU CÔTE DES PAUVRES ET NON RICHES... JE DIRAIS PLUTÔT CELUI QUI PEUT METTRE ENSEMBLE LES PAUVRES ET LES RICHES POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA COMMUNE...


RECOMMANDÉS
Taxe d’habitation au Togo, illustration de la problématique de « l’allergie citoyenne...
1.  Togo - Taxe d’habitation au Togo, illustration de la problématique de « l’allergie citoyenne...

2.  Togo - BEPC 2019 : Un élève (exceptionnel) se fait parler de lui

3.  Togo - Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes

4.  Togo - Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs

5.  Togo - « Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéq...



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média