9:03:55 AM Vendredi, 19 Juillet 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Observation électorale : Accréditation refusée aux organisations locales

Togo - Politique
iciLome | | 8 Commentaires
observation-electorale-accreditation-refusee-aux-organisations-locales


Les élections municipales de ce dimanche 30 juin a connu beaucoup d’irrégularités qui entachent la crédibilité de ce scrutin. A ces dysfonctionnements sur lesquels nous ne revenons plus ici, s’ajoute le refus formel du gouvernement togolais et de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de délivrer des accréditations aux organisations locales pour l’observation de ces élections.

Que cachent la CENI et le gouvernement ? « Nous n’avons rien à cacher », a lancé le président de la CENI, Tchambakou Ayassor, hier lors de sa tournée dans quelques centres de vote. Mais visiblement, les Togolais, notamment les responsables des organisations à qui les autorités togolaises ont refusé les accréditations pour une observation électorale n’ont pas cette impression.

« Vous ne pourrez déployer vos observateurs que si vous obtenez l’accréditation de la CENI, à qui nous avons fait remarquer d’une part nos préoccupations par rapport à vos sources de financement qui vous permettent de mobiliser un nombre aussi élevé d’observateurs, et d’autre part, de notre doute sur la neutralité (qualité indispensable pour être observateur) de votre organisation dont certains membres ont souvent affiché des positions partisanes lors des débats sur les différentes questions d’intérêt national », a écrit le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales aux responsables de la Commission Episcopale Nationale Justice et Paix du Togo (CENJP).

Une réponse qui a surpris cette organisation, d’autant plus que les arguments invoqués par le ministre ne tiennent pas debout. « La CENJP est surprise et indignée par la réponse du ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, et compte explorer toutes les voies légales pour clarifier cette mesure injuste afin de permettre une collaboration franche et sincère comme par le passé », a indiqué l’organisation affiliée à l’Eglise Catholique.

Comme la CENJP, d’autres organisations de la société civile togolaise ont été confrontées à ce refus du gouvernement de leur permettre d’observer ces élections. Au nombre de ces organisations, on note le Front Citoyen Togo Debout (FCTD). Et lorsque certains membres de ce regroupement ont voulu faire une veille citoyenne sur le déroulement du vote hier, ils ont tout simplement été enlevé par la Gendarmerie et croupissent actuellement dans les locaux du SRI.

Comme on peut le constater, les élections municipales de ce dimanche 30 juin 2019 se sont déroulées presque sans observation électorale locale. Une situation bien déplorée par les Togolais.


I.K


Observation électorale : Accréditation refusée aux organisations locales
Togo - Observation electorale - Accreditation refusee aux organisations locales




Autres titres
Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes
Togo - Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes
Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs
Togo - Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs
« Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéq...
Togo - « Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéq...
Course au poste de maire : L’ANC obligée de coaliser avec la C14…
Togo - Course au poste de maire : L’ANC obligée de coaliser avec la C14…
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 8   sen | Lundi, 1 Juillet 2019  - 20:44
  En ce qui concerne le FCTD, c'est clair qu'il est affilé à l'opposition. Je serais curieux de voir l'affiliation de la CNSC et de la CENJP. Pour l'origine des sources de financement, le CENTIF est là pour le faire et peut valablement donner des reponses. Toutefois, que dit la loi dans le cas présent. Cela aurait été mieux de justifier ces actions par la loi. Il faut dire que comme l'a relevé entre temps le ministre Trimua, l'on ne sait plus sur quelle base les organisations se réclament défenseuses des droits de l'homme. C'est à la limite de l'amateurisme voir de l'activisme.

 7   Mawoua | Lundi, 1 Juillet 2019  - 17:31
  Tu es bête. Mawouaaaaa

 6   allah | Lundi, 1 Juillet 2019  - 15:39
  Réponse à 4-Gusto
  Mon cher ,
Un gouvernement responsable n'est pas là pour diligenter des enquêtes pour déterminer les sources de financements des groupuscules . Il tranche haut la tête ( par un refus ) et le reste s'affale . Si ces groupuscules ont reçu de l'argent d'ailleurs ( comme toujours ) ils n'ont qu'à le retourner à leurs donateurs . Les partis politiques ont leurs représentants dans les bureaux de vote pour s'assurer qu'il n'y pas fraude . Si ces derniers ne le font pas , c'est à leur détriment .

 5   Tanga | Lundi, 1 Juillet 2019  - 13:33
  Le rpt/unir gagne les elections par bourages. Les partis de l ' oppositions doivent a tout pris negocier cette observation
avant le jour d' electoral pour contraindre le regime a se respecter.


 4   Gusto | Lundi, 1 Juillet 2019  - 13:2
  Voilà un ministre (de l'Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales) qui ne vient que confirmer l'inanité de ce gouvernement qui s'impose à la tête de ce pays au grand dam de l'écrasante majorité des Togolais. Ce monsieur exprime ses « préoccupations par rapport aux sources de financement [de la CENJP] qui leur permettent de mobiliser un nombre aussi élevé d'observateurs », avant de débiter les habituels slogans sur l'impartialité présumée des membres de tel ou tel groupe qui osent critiquer les actions du gouvernement ! S'il avait des doutes sur ces sources de financement, qu'est-ce qui l'empêchait de diligenter une enquête en bonne et due forme, objective et ouverte ? Ou alors, c'est tout simplement de la mauvaise foi : ne rien dire en amont et utiliser cet argument fallacieux en aval pour justifier le refus d'accorder les accréditations aux observateurs. Des niaiseries pareilles ! Allant jusqu'à laisser entendre qu'il a pratiquement interdit à la CENI d'accorder ces accréditations. Il n'a même pas honte.

 3   marclove | Lundi, 1 Juillet 2019  - 12:20
  Hummm quelle sont ces organisations encore dans ce petit Togo?
Le grand problème de l'opposition c'est ses boycottes. Boycotter d'être parmi la CENI, boycotter les législatives, voilà ce que ca donne.
Je ne sais pas si l'opposition est dans un marché des dupes.
Trop nul l'opposition togolaise. Laisser UNIR continuer c'est mieux.
La politique c'est pour les pro.

 2   Clement GAVI | Lundi, 1 Juillet 2019  - 12:9
  « La CENJP est surprise et indignée par la réponse du ministre de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, et compte explorer toutes les voies légales pour clarifier cette mesure injuste afin de permettre une collaboration franche et sincère comme par le passé », a indiqué l'organisation affiliée à l'Eglise Catholique.

Je ne crois absolument pas qu'en l'espèce, l'indignation trouve toute sa pertinence. Ce qui devrait indigner ce sont ces mots de Monseigneur Denis Amuzu Djakpah

« ...La meilleure façon de remercier Dieu, c'est de participer à la messe. Et après Dieu qui a bien joué sa partition, force nous est, de féliciter comme il se doit les acteurs et les actrices de ce sommet historique tenu à Lomé la capitale du Togo. A tout Seigneur, tout honneur. Il convient au plus haut point de rendre ici un vibrant hommage au président de la République togolaise, celui qui a eu la prévision de cet important sommet historique et pris courageusement la décision d'y inviter ses pairs des cinquante trois (53) autres pays de notre continent africain... »

Ce qui devrait être surprenant c'est que le chef du régime qui emploi ce ministre, c'est à dire, ce Faure Gnassingbé, a lui été il y a quelques semaines chaleureusement reçu au Vatican par le Pape.

Je suis Catholique et Togolais et je considère ici que l'Eglise est responsable de ce qui lui arrive.





 1   Serieux | Lundi, 1 Juillet 2019  - 11:26
  Togo debout, observateur? je rêve ou quoi, on marche aux côtés des "opposants" et le lendemain on veut observer les élections; pour le compte de qui? opposition ou qui? soyons sérieux.


RECOMMANDÉS
Elim CAN2021 : Du lourd pour les Eperviers
1.  Togo - Elim CAN2021 : Du lourd pour les Eperviers

2.  Togo - Taxe d’habitation au Togo, illustration de la problématique de « l’allergie citoyenne...

3.  Togo - BEPC 2019 : Un élève (exceptionnel) se fait parler de lui

4.  Togo - Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes

5.  Togo - Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média