8:58:34 AM Vendredi, 19 Juillet 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Refus d’observer les municipales : ACAT-Togo demande des explications à Payadowa Boukpessi

Togo - Politique
iciLome | | 8 Commentaires
refus-d-observer-les-municipales-acat-togo-demande-des-explications-a-payadowa-boukpessi


Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi a refusé de donner des accréditations aux observateurs des organisations de la société civile, dont ACAT-Togo, en vue d’observer les élections municipales du 30 juin 2019. Une situation qui indigne ces organisations. Voici la réaction de l’ACAT-Togo.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Réaction de l’ACAT Togo à l’interdiction d’observer les municipales de 2019

Lomé, le 02 juillet 2019. L’ ACAT Togo a pris connaissance d’une correspondance du Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales par le biais des réseaux sociaux et exprime ses stupéfactions face à une telle décision fondée sur un simple doute, sans preuves et sans aucune enquête préalable d’un département d’Etat qui pourtant dispose de moyens conséquents pour élucider des faits qui sont de nature à porter atteinte à la sûreté de l’Etat, à la sécurité des personnes et des biens et à la sauvegarde de la paix civile et sociale dans le pays.

L’ACAT Togo est une organisation de défense des droits humains, Apolitique, membre de la Fédération Internationale de l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (FIACAT) ayant un Statut consultatif auprès de l’ONU, du Statut participatif auprès du Conseil de l’Europe et du Statut d’Observateur auprès de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, accréditée auprès des instances de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

L’ACAT TOGO est également membre du réseau SOS-TORTURE de l’Organisation Mondiale contre la Torture (OMCT) et membre à part entier de la Coalition pour une Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.

Elle a collaboré avec les départements d’Etat de façon sincère, franche et impartiale depuis plusieurs années sur plusieurs sujets d’intérêt national.

La présente décision du Ministre de l’Administration Territoriale d’écarter ACAT Togo de l’observation nationale des élections municipales du 30 juin 2019 est en contradiction avec l’article 8 du Code électoral et du point 4 du Guide et Code de bonne conduite de l’observateur en sa deuxième partie. Cette décision est également en flagrante contradiction avec les principes généraux pour une approche des élections fondée sur les droits de l’homme et de la démocratie.

L’ACAT–Togo sera heureux de savoir disponible le Ministre de l’Administration Territoriale à apporter les preuves des financements d’origine douteuse alléguées et les actes incriminés de notre impartialité dans les sujets d’intérêt national dans les meilleurs délais.

L’ACAT TOGO constate également le déficit de communication entre ledit ministère et la CENI, le chiffre de cinq mille cinq cent (5.500) observateurs dans ladite correspondance le prouve.

Les droits de l’homme, la démocratie, la paix, la cohésion sociale, le vivre ensemble, l’amour entre les fils et filles de la terre de nos aïeux ont été toujours la ligne de conduite de l’ACAT TOGO, s’inscrivant dans ce cadre elle reste ouverte à toute discussion pour que la lumière soit faite.

Contacts presse:

- ACAT Togo : Bruno HADEN – [email protected]
Ampliation: Présidente de l’Assemblée Nationale, Premier Ministre, Ministre des Affaires Etrangères,

Ministre des Droits de l’homme, Présidente de la CNDH, UA, CEDEAO, Ambassades (UE, USA, Allemagne, France), FIACAT, ACAT France, OMCT, FIDH, SIDH, CCFD-Terre Solidaire ROADDH, CTDDH, Pan-African Human Rights Defenders Network, Rapporteur Spécial de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des peuples chargé du Togo, Rapporteur Spécial des Nations Unies sur le droit de réunion pacifique et association, Rapporteur Spécial des Nations Unies sur la situation des défenseurs des droits de l’homme.


Refus d’observer les municipales : ACAT-Togo demande des explications à Payadowa Boukpessi
Togo - Refus dobserver les municipales - ACAT-Togo demande des explications a Payadowa Boukpessi




Autres titres
Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes
Togo - Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes
Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs
Togo - Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs
« Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéq...
Togo - « Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéq...
Course au poste de maire : L’ANC obligée de coaliser avec la C14…
Togo - Course au poste de maire : L’ANC obligée de coaliser avec la C14…
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 8   1122 | Mercredi, 3 Juillet 2019  - 7:3
  qu' il demande audience auprés de monsieur le Ministre et tout lui sera expliqué plus clairement.

 7   Mme Abété d | Mardi, 2 Juillet 2019  - 22:3
  Réponse à 6-Diable
  Si Payadowa Boukpessi à tué sa femme ce n'est vous simple citoyens qu'il va épargné!

 6   Diable | Mardi, 2 Juillet 2019  - 16:55
  Réponse à 3-Églolooo
  Toi, tu es dans un État de droit! Drôle 😂 ! Est-ce que tu peux définir un État de droit et le comparer à ton État de salubrité?

 5   Kadanga | Mardi, 2 Juillet 2019  - 12:19
  Réponse à 4-Clement GAVI
  Mr Gavi, cessez de nous donner des cours d'explication de mots ou de groupe de mots. Vous avez la meme façon de commencer vos commentaries et cela devient ennuyeux. Nous n'avons pas besoin d'explication, dis nous ce que tu as à dire en 2 mots un point c'est tout.

 4   Clement GAVI | Mardi, 2 Juillet 2019  - 10:55
  'Les droits de l'homme, la démocratie, la paix, la cohésion sociale, le vivre ensemble, l'amour entre les fils et filles de la terre de nos aïeux ont été toujours la ligne de conduite de l'ACAT TOGO, s'inscrivant dans ce cadre elle reste ouverte à toute discussion pour que la lumière soit faite.'

Les droits de l'homme sont nés d'une conviction. Celle que l'homme, dès qu'il est, a des droits, et ces droits sont imprescriptibles. C'est cette conviction qui a fondée les droits de l'homme.
La démocratie est un vouloir être qui devient habitudes. C'est pourquoi, la démocratie renvoie à la culture, la culture démocratique.

Mais, la dictature est également la manifestation d'une conviction. Celle qui pose comme axiome l'idée que, pour survivre, les êtres humains doivent être conquis, dominer et exploiter pour assurer la survie d'autres êtres humains. Ainsi, les hommes, les dictateurs s'instituent en prédateurs à d'autres hommes, femmes et enfants sur la terre. C'est cette conviction qui est matérialisée dans le régime qui, depuis 1967, représente la mort, la souffrance et la misère au peuple Togolais, au Togo, mais aussi à l'extérieur du Togo. Le mépris que ce régime a pour la vie et le vivre est une culture psychologique partagée, c'est en cela que malgré la souffrance et la douleur des peuples sur cette terre, des personnalités telles que l'ancien Premier Ministre Britannique Tony Blair et les Institutions telles que le Chatham House et The Law Society n'ont aucun problème pour promouvoir, encourager, défendre ce régime qui fait tant souffrir le peuple Togolais.

Un régime qui, même en France, à Paris a les moyens, par le biais de citoyens Français d'agir avec les mêmes brutalités et violences qui le caractérise dans ses agissements sur le sol du Togo. Les tenants de ce régime à Lomé, tels que Yacoubou Boukari et son beau fils Razak déterminent en France.
Alors, le drame que nous peuple Togolais vivons depuis plus de cinquante ans s'enracine dans une philosophie qui est la condamnation même de la vie sur cette terre.

Cette dictature est leur co-propriété. C'est aussi là le drame.

 3   Églolooo | Mardi, 2 Juillet 2019  - 10:39
  Une arrogance pour un rien du tout. Si les explications du ministre ne vous convainquent pas, il y a la justice. Nous sommes dans un État de droit.

 2   Général Oko | Mardi, 2 Juillet 2019  - 10:20
  Sur le plan international, c'est une association qui joue un rôle noble, avec des femmes et hommes moralement irréprochables. Or, chez nous, c'est une bande de déchets toxiques.

 1   citoyen libre | Mardi, 2 Juillet 2019  - 9:21
  Au vu de ces action et ce genre de comportement, le Togo ne dispose plus de dirigeant accrédités pour gouverner le pays. Si le chef de l'état lui même ne réagit pas suite à de telles comportements , c'est qu'il en est complice ou alors le donneur d'ordre de ce désordre organisé par les membres de son gouvernement.

Le Mr Payadowa Boukpessi doit tout simplement s'expliquer ou alors s'il à un brin d'honneur ou de dignité, démissionner car il ne mérite plus cette place.

C'est pour moi un citoyen de second rang, un parvenu qui tient mordicus à cette place avec des sacrifice humains consentis à l'appuis


RECOMMANDÉS
Taxe d’habitation au Togo, illustration de la problématique de « l’allergie citoyenne...
1.  Togo - Taxe d’habitation au Togo, illustration de la problématique de « l’allergie citoyenne...

2.  Togo - BEPC 2019 : Un élève (exceptionnel) se fait parler de lui

3.  Togo - Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes

4.  Togo - Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs

5.  Togo - « Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéq...



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média