9:01:41 AM Vendredi, 19 Juillet 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Observation électorale : "Espérance pour le Togo" juge "inacceptable" et "insupportable" les arguments de Boukpessi

Togo - Politique
iciLome | | 8 Commentaires
observation-electorale-esperance-pour-le-togo-juge-inacceptable-et-insupportable-les-arguments-de-boukpessi


Le sujet à l'ordre du jour sur le plan politique depuis la fin de la semaine dernière reste le refus, par le gouvernement, de permettre aux organisations de la société civile d'observer les élections municipales qui se sont déroulées le dimanche 30 juin dernier. le mouvement Forces Vives "Espérance pour le Togo" monte au créneau et fustige les arguments fallacieux développés par le ministre de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi. Lire la réaction du mouvement.

MESSAGE DE PROTESTATION DU MOUVEMENT ESPERANCE POUR LE TOGO

NOUS N’ACCEPTONS PAS !

Non nous n’acceptons pas la réponse qui a été donnée à la demande d’accréditation d’observateurs de la Commission Episcopale Nationale Justice et Paix (CEJP) et de l’ACAT (Action Chrétienne pour l’Abolition de la Torture) associée à la CNSC (Concertation Nationale de la Société Civile). Nous n’acceptons aucun des deux arguments utilisés : les sources de financement et la partialité des demandeurs.

Commençons par les sources de financement qui constitueraient une "préoccupation" pour les autorités. Que signifie cette préoccupation ? Que ces autorités auraient droit de regard sur la manière dont des associations privées comptent rémunérer leurs observateurs ? Au nom de quoi ce droit de regard ? Et les autres observateurs que les autorités convoquent pour ces élections, comment sont-ils rémunérés ? Ce sont les citoyens qui devraient plutôt poser la question des fonds utilisés pour la campagne, alors que les candidats de la majorité, ne se privent pas d’utiliser les moyens de l’État comme les voitures gouvernementales (payées avec l’argent des contribuables !), ce qui est interdit par l’article 72 du code électoral !

5000 observateurs pour l’ACAT (et la CNSC) et la CEJP, les autorités trouvent que c’est un nombre trop important. Combien de bureaux de vote y a - t-il sur le territoire national ? Plus de 8000, alors Combien d’observateurs par bureau de vote alors, moins d’un ? Pour nous membres de la société civile, c’est largement insuffisant. Les autorités savent-elles que la société civile aurait pu trouver des milliers d’observateurs bénévoles, des hommes et des femmes de bonne volonté, mus par le souci de la vérité et non par l’appât du gain.

Les autorités peuvent-elles faire une telle intolérable ingérence dans la vie des associations privées : ont-elles détourné des fonds publics ? Et si elles ont trouvé des bailleurs de fond, en quoi cela regarde-t-il les autorités ?

NON ! NOUS N’ACCEPTONS PAS L’ARGUMENT DU FINANCEMENT !

Fédérer les énergies et les efforts des organisations de la société civile pour bâtir un Togo nouveau Et qu’en est-il de la neutralité ? Selon les termes des autorités ministérielles, les associations incriminées auraient "affiché des positions partisanes au cours des débats sur différentes questions d’intérêt national". Et donc ne présenteraient pas le caractère de neutralité exigible d’un observateur.

Il est temps de revenir sur cette question de neutralité toujours évoquée à propos de la société civile.

La neutralité signifie-t-elle absence de prise de positions sur la manière de conduire les affaires d’un pays ? Prendre position est un droit de tout citoyen et donc des organisations de la société civile. Et prendre position ce n’est pas nécessairement une position partisane car on peut prendre position au nom du droit ou de principes comme la vérité, la liberté, la justice ! Malheureusement, il semble qu’au Togo, l’argument de la neutralité devienne un moyen de réduire au silence la société civile lorsqu’elle ne s’aligne pas de manière, partisane justement, sur les positions du parti au pouvoir !

En effet, qui peut être qualifié de partisan, le ministre membre du parti au pouvoir, parti qui s’aligne pour les élections en cours ? La CENI contrôlée par le parti au pouvoir ? Ou les associations de la société civile qui demandent juste à déployer des observateurs ? En quoi ceux qui ont observé sont- ils plus neutres que CEJP, ACAT CNSC ?

NON ! NOUS N’ACCEPTONS PAS L’ARGUMENT DE LA NEUTRALITÉ !

La présente prise de position de notre part ne s’explique pas seulement par le fait que la CEJP fait partie de notre mouvement Espérance pour le Togo, mais par le fait qu’il est inacceptable que le Gouvernement croit qu’il peut utiliser n’importe quel argument, n’importe quel procédé pour mettre hors-jeu les personnes physiques ou morales qui ne s’alignent pas sur ses positions! C’est insupportable et inacceptable !

Si la transparence était un des principes de ces élections pourquoi va-t-il utiliser des procédés innommables pour empêcher la société civile de jouer son rôle de veille citoyenne ? Et n’est-ce pas vraiment honteux pour lui de manquer d’assurance au point d’envoyer un courrier un vendredi soir après 19h, pour des élections se déroulant le dimanche suivant, pour annoncer un refus d’accréditation d’observateurs, enlevant toute possibilité de recours à son interlocuteur ?

En fonction de ce refus de l’inacceptable, nous serons du côté de la CEJP, dans toutes les actions qu’elle entreprendra pour répondre à ce traitement injuste et inique, notamment l’exploration de toutes les voies légales. Pour nous il ne s’agit même pas de la personne du ministre qui est à l’exécutant de ce traitement, mais de démontrer la mauvaise foi dont est capable le système en place. C’est pourquoi nous publions cette protestation et la diffusons le plus largement possible.

Pour cela nous nous adressons aux citoyens car s’il en est ainsi pour les élections locales, le Gouvernement ne montre-t-il pas déjà ce qu’il va faire en 2020 ?

CITOYENNES ET CITOYENS TOGOLAIS, NOUS VOUS EN APPELONS. DISONS NON À L’INACCEPTABLE !

Fédérer les énergies et les efforts des organisations de la société civile pour bâtir un Togo nouveau En effet, car comme le dit Desmond TUTU, « Si tu es neutre en situations d’injustice, tu as choisi le parti de l’oppresseur ». Ne choisissons pas d’être du côté de ceux qui nous étouffent en restreignant jour après jour notre droit à la parole.

Le Mouvement des Forces Vives Espérance pour le Togo qui proteste contre le refus d’accréditation des observateurs de la CEJP, prend acte de la libération des citoyens, qui exerçant leur droit de contrôle, ont, cependant, arbitrairement passé une nuit en détention après avoir été arrêté à leur domicile.

Donnons raison à Stéphane HESSEL, qui en 2010, à 93 ans disait : « A ceux qui feront le 21ème siècle, nous disons notre affection : CREER C’EST RESISTER, RESISTER C’EST CREER. »

Fait à Lomé, le 01 Juillet 2019

Pour la coordination

Maryse QUASHIE

3 è Porte-parole du Mouvement Espérance pour le Togo


Observation électorale : "Espérance pour le Togo" juge "inacceptable" et "insupportable" les arguments de Boukpessi
Togo - Observation electorale -




Autres titres
Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes
Togo - Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes
Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs
Togo - Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs
« Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéq...
Togo - « Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéq...
Course au poste de maire : L’ANC obligée de coaliser avec la C14…
Togo - Course au poste de maire : L’ANC obligée de coaliser avec la C14…
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 8   Abladjo | Mercredi, 3 Juillet 2019  - 12:44
  Réponse à 3-tedlesaint1
 

Ca fait au moins 5 ans que mon Abladjo essaie de trouver un grain de neutralité dans tes illucubrations mais hélas, c'est toujours la faute des victimes. Ou est ta neutralité que tu critiques aux autres.

"En situation d'injustice, tedledemon1 prefere se joindre au boureau pour martyriser les victimes"

Va prendre ta carte au rpt/Nuir et arretes de jouer les intelos a 2 Francs.

 7   La Ghanalaise | Mercredi, 3 Juillet 2019  - 6:58
  quelle question ???!!!!
Est acceptable et supportable tout ce que les institutions de la République font conformément à la volonté, aux ordres de "Espérance pour le Togo"
C' est pas difficile á comprendre, non?

 6   UN JOUR | Mardi, 2 Juillet 2019  - 14:22
  Réponse à 5-GNAROU
  GNAROU LE TRIBALISTE TU AS COMPLEMENT PERDU LA RAISON. DES GENS AVEC QUELQUES MIETTES ONT PLUS DEFENDU CE REGINE AVEUGLEMENT PLUS QUE CE QUE TU ES EN TRAIN DE FAIRE MAIS AUJOURD HUI ILS VIVENT L'ENFER. POUR LE MOMENT TOI TU ES AU PARADIS. CONTINUE DANS TA MEDIOCRITE. J' ESPERE QUE TES PARENTS VONT REGRETTER T' AVOIR MIS AU MONDE


 5   GNAROU | Mardi, 2 Juillet 2019  - 13:23
  Qu'est-ce qui est acceptable et supportable pour eux ???

L'anarchie ????

Pfffff.....!

GNAROU le fils de SOTOUBOUA

 4   Clement GAVI | Mardi, 2 Juillet 2019  - 11:18
  Le peuple Togolais, meurtri dans sa chair et dans son âme par un régime qui le terrorise les assassinats et par d'autres formes de violences a non seulement le droit, mais encore le devoir de ne pas accepter ce mépris qui vient de ce régime tyrannique. En revanche, dans ma qualité de Togolais et de Chrétien Catholique, je ne crois absolument pas que la Commission Épiscopale Nationale peut moralement condamner cette attitude du régime puisqu'il y a quelques mois, ci-après sont les mots de l'homélie de Mgr Denis Amuzu Djakpa . Lisez plutôt.

« ...La meilleure façon de remercier Dieu, c'est de participer à la messe. Et après Dieu qui a bien joué sa partition, force nous est, de féliciter comme il se doit les acteurs et les actrices de ce sommet historique tenu à Lomé la capitale du Togo. A tout Seigneur, tout honneur. Il convient au plus haut point de rendre ici un vibrant hommage au président de la République togolaise, celui qui a eu la prévision de cet important sommet historique et pris courageusement la décision d'y inviter ses pairs des cinquante trois (53) autres pays de notre continent africain... »

Un Évêque Togolais, c'est à dire, qui, en tant que Togolais, ne peut pas ignorer la nature réelle de ce régime, ne peut pas ne pas savoir la souffrance et la douleur du peuple Togolais que ce régime représente depuis plus de cinquante ans et qui, lors d'une messe va non seulement comparer cette dictature à Dieu et appeler à rendre un vibrant hommage à celui qui incarne le drame et la souffrance au Togo, explique en quelques manières, les attitudes de ce régime, qui il faut le rappeler a été également chaleureusement reçu au Vatican par le Pape il y a quelques semaines.

Je suis Catholique, Catholique Romain, mais je dois avoir l'honnête et le courage pour dire qu'en l'espèce, l'Eglise à travers, CEJP ne peut donner un fondement moral à son indignation. Elle paie le prix de ses propres contradictions. Et cela doit lui servir de leçon.

 3   tedlesaint1 | Mardi, 2 Juillet 2019  - 11:13
  Entre temps la situation sociopolitique était tendue grâce aux efforts des uns et des autres, progressivement l'on est sorti de cette situation. Le constat est frappant, sous d'autres cieux lorsque le torchon brule entre le gouvernement et l'opposition, ce sont les organisations de la société civile qui mènent des actions dans les coulisses pour trouver des ponts entre ces deux acteurs afin de les amenés à la conciliation. Malheureusement, sur la terre de nos aïeux, la société civile togolaise est très colorée, difficile de trouver une organisation de la civile qui ne soit pas proche du régime ou de l'opposition. Ces temps-ci l'église Catholique s'est profondément impliquée dans certaines actions, elle a soutenu le report du scrutin législative du 20 décembre passé, ceci pour donne un coup de pousse à la coalition des 14 partis de l'opposition togolaise. Par la suite dans la droite ligne des associations catholiques comme Forces vives Espérance-Togo, a pris des initiatives visant à soutenir la C14 mais qui n'ont pas abouti. Tout ceci montre clairement que ces organisations sont sans nul doute ont perdu leur neutralité pour devenir partisan et le Ministre de l'administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales ne dit que haut ce que tout le monde sait déjà.

 2   Atalolo | Mardi, 2 Juillet 2019  - 9:41
  Madame,

C'est faut de croire qu' au Togo on aura une élection crédible qui apportera de changement au Togolais. Nous devons nous débarrasser de cette idée et commencer à trouver d' autres moyens qui conduiront à l' alternance.

Le système a réussi à verrouiller l' horizon politique togolais et à emprisonner les hommes de foi qui auraient de vision alternative pour notre pays.

Je ne sais pas comment nous y arriverons mais je conseille que nous commencions à éduquer la jeune sur les modes de fonctionnement d' une communauté et surtout de l' organisation communale.

Une fois que la jeunesse togolaise peut s' organiser, elle saura décider et prendre ses responsabilités pour se libérer.

Nous devons commencer à quel que part car seul la prise de conscience générale entraînera forcément une révolution libérale au Togo.

Merci.

 1   citoyen libre | Mardi, 2 Juillet 2019  - 9:19
  Au vu de ces action et ce genre de comportement, le Togo ne dispose plus de dirigeant accrédités pour gouverner le pays. Si le chef de l'état lui même ne réagit pas suite à de telles comportements , c'est qu'il en est complice ou alors le donneur d'ordre de ce désordre organisé par les membres de son gouvernement.

Le Mr Payadowa Boukpessi doit tout simplement s'expliquer ou alors s'il à un brin d'honneur ou de dignité, démissionner car il ne mérite plus cette place.

C'est pour moi un citoyen de second rang, un parvenu qui tient mordicus à cette place avec des sacrifice humains consentis à l'appuis


RECOMMANDÉS
Taxe d’habitation au Togo, illustration de la problématique de « l’allergie citoyenne...
1.  Togo - Taxe d’habitation au Togo, illustration de la problématique de « l’allergie citoyenne...

2.  Togo - BEPC 2019 : Un élève (exceptionnel) se fait parler de lui

3.  Togo - Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes

4.  Togo - Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs

5.  Togo - « Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéq...



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média