8:54:32 AM Vendredi, 19 Juillet 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Chronique de Kodjo Epou : Assez des rabibochages

Togo - Politique
iciLome | | 13 Commentaires
chronique-de-kodjo-epou-assez-des-rabibochages


Patatras! Une fois de plus, l'opposition togolaise s'est fait piéger. La trappe – piège pour prendre des bêtes – pourtant, était si large qu’il était visible de loin. Plus qu'une peau de chagrin, notre opposition s’est réduite à piloter l’arrière-train des farces de la CENI. "C'est mieux que rien", bredouillent-ils. Au total, d'éternels perdants ne sachant que crier "on nous a volés". Y aller, revenir bredouille et pointer les doigts. Une posture de travers, cocasse, insensée, synonyme d'une faiblesse notoire qui revèle cette opposition sous ses véritables traits. Etait-ce une malédiction quand il se disait d’elle qu’elle est “la plus bête du monde”? Dans tous les cas, sous nos yeux, la tête des “démocrates” est tombée sur l'échafaud et sa marge de manœvre, amenuisée, ne tient plus qu’à un choix unique, pénible: faire hara-kiri et disparaître. Il s’agit, pour l’honneur, de baliser la voie à un leadership nouveau capable de préparer les Togolais aux défis de 2020.

Par Kodjo Epou

L'opposition togolaise a perdu, le 30 juin dernier, les quelques bribes d'autorité, de crédit et de vogue qui lui restaient. Sa défaite aux locales est lourde. A peine trois cents conseillers municipaux contre près de neuf cents pour UNIR. Fraude ou pas fraude, c’est une défaite. cuisante. Pour des partis dans les rangs desquels de nombreux militants sont arrêtés et jetés en prison ou fauchés par balles en défendant la démocratie, le verdict de ces locales est une débâcle, humiliante, douloureuse. Il faut le dire, le pouvoir dispose de notre opposition, tel un objet, telle une possession. Hormis le PNP resté constant. Pourtant, on a vus nos opposants s'adresser aux foules surchauffées des slogans de vaillants cavaliers, ratisser large, bien large, pour galvaniser leur base, fanfaronner comme s’ils ont les moyens d’empêcher les mascarades électorales de se reproduire apres la présidentielle de 2015. Pourtant, on les a vus entonner les hymnes harangueurs appelant à l’élimination de satan et de ses auxiliaires. Enfin pourtant, on les a même applaudis. Naïvement mais avec enthousiasme et conviction. Alors que parmi eux se trouvaient des "agents doubles", des sous-marins déguisés en preux chevaliers avec des agendas cachés.

Le Togo est une république malade. Pas que du RPT mais aussi de son opposition. Pour s'en convaincre, il suffit de jeter un regard sur l’état de désordre organisé et de démence généralisée dans lequel le pays est plongé. C’est palpable, le Togo a mal, victime des bourreaux prédateurs d’une part et, de l’autre, d’infâmes populistes branlants que nous avons en lieu et place des grands hommes porteurs d’une solide équation politique, ce qui aurait permis au Togo de sortir enfin de sa longue léthargie. Leurs lacunes principales: manque de crédibilité à domicile comme à l'extérieur, cruel défaut d'atouts susceptibles de contraindre le pouvoir cinquantenaire à donner ses lettres de noblesse à une République togolaise qui défaillit sur ses assises.

Il faut oser dire à ces opposants qu’ils ont trop de fois raté trop d'occasions, certaines en or, pour empêcher l’irréversible. Ils doivent en tirer les conclusions et, conséquemment, accepter d’assumer leur part de responsabilité dans la déconfiture actuelle. Enfin il faut oser dire au courant du futur que c’est parce qu’il hésite, s’empêtre dans ses propres contradictions, se fourvoie par la couverture légale qu’il apporte chaque fois au RPT à travers les élections frauduleuses que la démocratie, chez nous, est devenue un dangereux serpent de mer. De la longue liste des revendications, toutes légitimes, dont elle était porteuse au nom de notre peuple, laquelle a été satisfaite, qui indique que la même chaine de crimes et de mascarades ne va plus se répéter? On croyait la C14 tenir le bon bout. Mais c’est sans compter avec l’étonnante capacité de ses leaders (?) à traillir les seuls pouvoirs qu’ils possèdent pour faire aboutir la lutte populaire, le pouvoir de l'union et celui des principes. La nouvelle pantalonnade issue des locales vient confirmer le parcours caotique d’une opposition qui, chaque fois, bénéficie du soutien populaire, commence droit dans ses bottes et, par la suite, se tiraille autour du sexe des anges, pour finir maladroite dans ses babouches.

Ces dernières élections du 30 juin sont une farce inutile, une aventure inénarrable, un luxe vain. C’est à peine si notre peuple, dans sa majorité, s’y retrouve réellement. Les conditions de transparence n'étaient pas réunies. C'est ainsi que Tikpi Atchadam, depuis son maquis forcé, devient le grand devin Michel de Nostradamus. Toute fois, le leader du PNP doit se mordre les doigts pour avoir commis l’erreur de minimiser ses propres capacités, en laissant dans un faux giron l’impeccable travail de remobilisation qu’il avait accompli tout seul, en abandonnant l'espoir qu'il avait joliment suscité entre les mains d’un collectif à plusieurs têtes, incapable de se doter d’un agenda transparent, fixe et porteur. Tikpi aurait été beaucoup plus courageux, plus pugnace au-delà du 19 Août 2017, que la majorité des Togolais auraient, pour un temps, ranger aux vestiaires les couleurs de leurs partis et le suivre jusqu’à la victoire. L’homme de Kparatao était bien parti pour transformer le célèbre concept “démocratie d’abord, multipartisme après” en une réalité gagnante. N'avait-il pas réussi à secouer la scène politique, à déverrouiller le nord du pays et à faire trembler le pouvoir sur ses bases? Mais hélas …! Il n’a pas pu ou n'a pas su aller jusqu'au bout. La suite est connue de tous et étreint les coeurs.

Il est sans doute venu le temps de prêter attention aux “théories de certaines éminences de la Diaspora”. N’est-il pas vrai que les révolutions réussies partent des grandes théories qui préparent les coeurs et aiguisent les ardeurs chez les peuples? C'est le lieu de dire très haut et sans ambage que l’opposition a mal fait son lit, lorsqu’elle s'est laissé berner par la CEDEAO et commis le pire en acceptant, un “bakchich”, ce dessous de table clandestinement arrangé par un adversaire rusé qui sait trouver les failles et taper là où ça fait mal. A l'orée de 2020, le ballet des connivences ne peut plus reprendre son cours et les chefs mégalos ne doivent plus venir nous liquefier le moral avec leur langue de bois. Assez des rabibochages! Assez des chèques en blanc à des leaders trop imbus de leur personne, trop soucieux de leurs intérêts personnels!
La question qui vient d'emblée à l'esprit, c'est celle de savoir comment et par où reprendre la mobilisation? Qui peut capitaliser sur les échecs, et de l'opposition et du pouvoir, de façon à obtenir le changement à la tête du pays et redonner l'espoir d'un bien-être à la population et aux générations montantes? Les Togolais doivent désormais ouvrir les yeux car, le militantisme béat de type Taliban", la dévotion outrée et hypocrite ne peuvent plus être de mise. Vivement ce courant nouveau, de préférence indépendant des deux bords et qualifié aux tâches de la bonne gouvernance. L'enjeu en vue, l'urgence d'une aube nouvelle pour notre peuple et l'état désagréable de l'opposion actuelle interpellent tous les Togolais …. Beaucoup plus la Diaspora. Il est question, comme le dit l’autre, que le parti de tous soit unique, jusqu’en 2020, et ait pour nom le Togo.

Kodjo Epou



L'AUTEUR
Kodjo Epou
Washington DC
USA

Chronique de Kodjo Epou : Assez des rabibochages
Togo - Chronique de Kodjo Epou - Assez des rabibochages




Autres titres
Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes
Togo - Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes
Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs
Togo - Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs
« Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéq...
Togo - « Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéq...
Course au poste de maire : L’ANC obligée de coaliser avec la C14…
Togo - Course au poste de maire : L’ANC obligée de coaliser avec la C14…
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 13   harrison | Vendredi, 12 Juillet 2019  - 17:47
  Réponse à 10-Lucrece
  je veux partager mon expérience de vie à chaque corps sur la façon dont je rejoindre les grands illuminati et je deviens riche et célèbre dans la vie, contactez-nous à [email protected] un de mes amis me présenter à la bonne façon de rejoindre les illuminati. i, était très pauvre, je ne peux pas prendre soin de ma famille, j'ai été confus, je ne sais pas quoi faire jusqu'à ce que j'ai décidé de devenir le membre des illuminati je les ai contactés et aujourd'hui je suis parmi l'homme le plus riche de mon pays. J'ai été en mesure d'avoir beaucoup d'industrie et je change l'histoire de la vie de ma famille, aujourd'hui, nous vivons heureux. Etes-vous un garçon ou une fille souffrant de pauvreté ici est l'occasion pour vous de rejoindre les illuminati et devenir riche et célèbre ou vous êtes un homme d'affaires ou une femme ou un politicien ou un artiste qui veulent chercher le pouvoir pour devenir célèbre et puissant. vous pouvez nous contacter immédiatement

 12   Nyawo | Mercredi, 10 Juillet 2019  - 10:16
  Ce texte est l'un des plus éclairés du compatriote Epou. Par sa position, il rejoint ceux qui ont en un moment de notre lutte, commencé à défendre la réalité que les leaders actuels de l'opposition n'ont plus l'ettofe et doivent logiquement passer le témoin.
Epou est à respecter pour ce changement de posture, lui qui a laissé des chances à l'opposition actuelle de corriger ses erreurs.
Ainsi, les a-t-il defendus.
Bravo brave fils du Togo.

 11   Lucrece | Mercredi, 10 Juillet 2019  - 0:55
  Réponse à 9-Ogbata Nahou
  Vous avez tout dit mon cher; j'espère que les togolais te liront à tête reposée et comprendre quelque chose.

Bonne réflexion!

 10   Lucrece | Mardi, 9 Juillet 2019  - 17:42
  Excellente rédaction, fulgurantes analyses mon cher Epou. Cependant, je dirai que tu es arrivé trop tard dans un monde trop vieux!
Je n'ai cessé de dire à l'envi que notre opposition est surannée, pleutre et veule et qu'il faut tout refaire. La plupart de ces leaders tartuffes et faux dévots sont encore dans les arènes pour satisfaire leur vilaine concupiscence et non pour une révolution politique.
Sans mentir, pour une première fois, j'ai bien savouré ta prologue en te lisant!

 9   Ogbata Nahou | Mardi, 9 Juillet 2019  - 16:14
  Il y a une hostilité contre les sans voix( le peuple) et les édentés (les pauvres).
Le peuple tout entier est pris en otage par un petit groupe d'illuminés d'obédience société secrète (je voudrais pas citer de nom) Il faut appeler un chat un chat.

Nous sommes sur une fausse piste en cherchant les coupables parmi les leaders politiques est ( impressionné ) sous une pression terrible émanant de haute hiérarchie à qui la classe politique de tout bord est soumise aujourd'hui. Il faut desserrer la pression. C'est une piste qu'il faut sérieusement et systématiquement creuser.

Au cours de la guerre 1914- 1918, c'était l'Eglise Catholique avec siège à Ho qui a géré la transition au Togoland jusqu'en 1922 avant la création de la SDN par les sociétés secrètes. Contre tout attente, (the Illuminati, Knights Templar, Francs maçons et autre société secrète) ont soutenu les futurs dirigeants ghanéens membre de Knights Templar à annexer le West togoland.
Ce soutien de la coalition de société secrète à pour but : le togo y compris le togo ouest (togo britannique ) est situé sur le parallèle longitude et verticale 0'00° sur l'échelle du méridien de Greenwich source d'énergie et de vibration pour la synagogue de satan.
La station de radio sans fil de Kamina détruite dans les plateaux est une des exploitations de cette position stratégique énergétique et vibratoire de notre territoire.

Soyons attentifs à la collégialité des membres issus de la société secrète sur un projet de laboratoire politique sur la planète.
L'agenda caché de ces togolais « traites à la notion » est un grand danger pour la démocratie en particulier et le Togo en général. L'important est d'expliquer pédagogiquement la situation. Faut-il une démocratie ou un multipartisme ?
Ou les deux à la fois. Ou alors un agenda caché ? M. Tikpi Atchadam à bien compris « un seul parti le Togo », « la démocratie d'abord ensuite le pluralisme »
Figurez-vous la personne morale pointée du doigt, et combattue, la protectrice des valeurs ?
L'église catholique et l' lslame sont combattus au Togo par des obédiences de société secrète qui opèrent a travers des compatriotes politiques tout bord confondu là il n'y a pas de connotation politique partisane.
Ou les deux à la fois, démocratie pluraliste limitée.

La démocratie telle que nous l'imaginons sur la terre de nos aïeux est en réalité flou le contraire de ce que pense la communauté internationale. Imaginons que nous arrivons à leur niveau de démocratie, les occidentaux seraient du coup en concurrence avec nous et tout serait parfait dans le meilleur des mondes. C'est pourquoi ne perdons de vue cet aspect (indice du classement de la démocratie en 2018 et 2019 dit tout ).
Ne nous faisons pas d'illusions, nous ne serons jamais au niveau des huit pays à l'échelle de la planète qui l'applique à 100%
Ne perdons pas de vue ceci :
Une député française d'origine togolaise propose une loi soutenue par Président Macron devant le Crif en février 2019 est le plus grand danger qui guette tous les pays du Monde : « Obligation pour les services d'une certaine taille, d'une certaine importance de retirer dans les vingt quatre heures, le contenu ».

À voir bien c'est un conflit latent pour la liberté d'expression.
C'est flou , donné une délégation de justice à une entreprise privée : Californie, Google etc. Y aurait il une approche de laboratoire avec la démocratie ?

Le problème du Togo est donc ailleurs. Société secrète contre le Vatican ? Il faut bien qu'on se parle pour régler ça !


 8   Clement GAVI | Mardi, 9 Juillet 2019  - 10:16
  'L'opposition togolaise a perdu, le 30 juin dernier, les quelques bribes d'autorité, de crédit et de vogue qui lui restaient. Sa défaite aux locales est lourde. A peine trois cents conseillers municipaux contre près de neuf cents pour UNIR.'

Une chose est l'erreur de l'opposition, c'est à dire, la représentation de la très grande majorité du peuple Togolais et une chose est la défaite aux élections. C'est une induction fausse de dire que l'opposition, c'est à dire, le peuple meurtri, a été défaite. Non, l'opposition n'a pas perdue les élections. La dictature a organisée des fraudes. Car, la structure dans laquelle l'élection est organisée, l'intention du régime qui l'organise, affectent nécessairement la forme et le contenu de ces élections. Le régime n'organise les élections que pour les gagner. Il n'organise que des fraudes appuyées de violences et d'assassinats.

Toute personne dotée d'un minimum de bon sens, ne peut affirmer une perte des élections au Togo quant à ce qui concerne le peuple Togolais. Et toute âme sérieuse ne peut non plus affirmer une avancée en exhibant ces réformes et ces élections.

La dictature au Togo est une entreprise terroriste qui a des soutiens.

 7   GNAROU | Mardi, 9 Juillet 2019  - 8:27
  Kodjo mon ami ,
Tu as fait une bonne analyse de la situation politique togolaise. Mais le péché orginel commis par cette opposition le suit partout !!
On ne fait pas de la politique avec la HAINE !!
On ne fait pas de la politique en transformant certaines entités nationales en ennemies à abattre !

De la conference nationale dite souveraine jusqu'aujourdhui, toute la demarche de l'opposition est basée sur l'exclusion . L'exclusion de l'ancien ordre, l'exclusion de tous : De Celle de leurs amis , Ils sont même arrivés à une autoexclusion ....

L'opposition togolaise a peché en s'appuyant sur ce qui fait des ravages en Afrique : LE TRIBALISME!!
Ils ont choisi la voie la plus facile en politique : Celle qui soulève les populations sans que celles-ci ne comprennent les fondamentaux de la lutte : La DEMAGOGIE POLITIQUE .

Je suis assez satisfait sur les diagnostics que vous venez de poser .
Le mal est si profond qu'il faut une nouvelle generation de politiciens qui vont penser le TOGO comme un parti politique, et mettre l'interet de ce peuple au dessus des interets partisans !
Il a fallu donc 30 ans pour que le peuple s'en rende compte que nos opposants ne sont pas mieux que ceux qu'ils veulent chasser : Tous des loubards !!

Un chef de file incapable dans son fief de battre tous ses concurents lors d'une election communale doit demissionner de la politique .
En effet lors de ces elections,NI FABRE , ni ADJAMAGBO n'est capable de diriger une mairie sans passer par une coalition avec UNIR ou l'UFC !!


Le fils de GHANDI a perdu les elections en Inde ! Lui le fils du pere de l'independance a ete battu dans son fief .
Il a compris et a rendu le tablier !!!

Mais FABRE ET consorts ne connaissent pas la HONTE . Ils mouront à la tête de leurs partis empêchant ainsi l'eclosion de cette nouvelle classe politique que vous appelez de tous vos voeux !

Je prefere la dictature à l'anarchie !!


GNAROU le fils de SOTOUBOUA.


 6   montogo | Mardi, 9 Juillet 2019  - 6:41
  Réponse à 2-Etiko
  ca je pense cette idee est normale. il faut trouve la voie qui permette de deraciner ce regime et apres tout va se simplifier. ceux qui ne comprennent pas ca vont devoir attendre pour longtemps....

 5   Pauvre pays | Mardi, 9 Juillet 2019  - 6:0
  Le problème de l'opposition togolaise est très simple. Il n'ont aucun programme pour le peuple, leur seul cris de ralliement est «RPT à trop duré au Pouvoir «. Mais ça ne marche pas comme ça. Les politiciens togolais des deux bords actuellement au Togo s'occupent exclusivement que de leur poche. Je plains les malheureux citoyens qui doivent les suivre comme éclaireurs.
Il faut dire que Atcadam est un peut radical et cela a joué en sa défaveur. Mais il a fallu un seul homme très franc avec le peuple pour voir les choses bouger dans le pays.
Ceux qui sont là à croire que par magie 2020 est la fin de Faure continuez par rêver, c'est votre droit absolue. Mais sachez aussi que la vie n'est pas un jeu

 4   Kozah Nostra | Mardi, 9 Juillet 2019  - 3:13
  Il nous faut un gars de la société civile autour duquel toute l'opposition doit se rassembler!!!
A vos claviers pour les propositions!!!
Tous les politicards de l'opposition sont hors-course!!! Ils sont tous corrompus dans le pays, ma parole!!!


RECOMMANDÉS
Taxe d’habitation au Togo, illustration de la problématique de « l’allergie citoyenne...
1.  Togo - Taxe d’habitation au Togo, illustration de la problématique de « l’allergie citoyenne...

2.  Togo - BEPC 2019 : Un élève (exceptionnel) se fait parler de lui

3.  Togo - Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes

4.  Togo - Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs

5.  Togo - « Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéq...



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média