5:05:01 PM Samedi, 20 Juillet 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Ce que cache le renvoi du procès de Foly Satchivi

Togo - Justice
iciLome | | 4 Commentaires
ce-que-cache-le-renvoi-du-proces-de-foly-satchivi


A part le fait d’avoir assisté à un procès militarisé hier à la Cour d’appel de Lomé, ceux qui ont été témoins de l'audience de Satchivi ce jeudi ont vu à quel points les grands magistrats du pays sont des experts dans le déni de droit. Pourquoi convoquer une audience si c’est pour la renvoyer à une date ultérieure sans sa tenue ? Le mouvement "En Aucun Cas" tente de trouver une réponse à cette interrogation.

A en croire l’avocat général (Procureur de la cour d’appel), lui, le Procureur Général et le celui de la République n’étaient pas prêts pour ce procès.

Vraisemblablement, l’audience relative au renvoi du dossier Foly Satchivi à la date du 22 août ne s’est pas déroulée de manière courante. L’audience, à peine débutée que « l'avocat général ayant à ses côtés le Procureur Général et le Procureur de la République demandèrent un renvoi du dossier Foly SATCHIVI au 22 août 2019 », a constaté un des collègues de l’accusé présent au procès hier.

Ce fut une stupéfaction totale dans le rang des avocats de Satchivi qui ont à tour de rôle tenté de raisonner les procureurs afin que l’activiste soit remis en liberté, au lieu d’un report d’audience. Et suite au plaidoyer de Me Raphaël KPANDE-ADZARE, Me Dodji APEVON, Me Célestin AGBOGAN et Me Claude AMEGAN (avocats de Satchivi), l’audience a été suspendue par le président de la Cour d'Appel.

Le Procureur de la Cour d’Appel revient quelques minutes après avec le Procureur général et celui de la République pour annoncer que la décision indiquant le renvoie de la remise en liberté provisoire du porte-parole du mouvement ‘En aucun cas’ demeure inchangée et la séance fut levée après cette ces mots. L’accusé et ses avocats vont à nouveau comparaître devant la Cour le 22 août prochain.

Pour certains, les juges ont choisi délibérément de renvoyer l’audience à la date du 22 août, date à laquelle l’activiste a été arrêté en 2018. En claire, il doit passer 1 an en prison, avant de recouvrir sa liberté.


Ce que cache le renvoi du procès de Foly Satchivi
Togo - Ce que cache le renvoi du proces de Foly Satchivi




Autres titres
Cour d'assises de Lomé: Accusé de trafic international de drogue, un Cap-verdien plai...
Togo - Cour d'assises de Lomé: Accusé de trafic international de drogue, un Cap-verdien plai...
La Cour d’assises de Lomé ouvre ses audiences publiques
Togo - La Cour d’assises de Lomé ouvre ses audiences publiques
L’entraide pénale internationale au cœur d’une rencontre des acteurs de la justice to...
Togo - L’entraide pénale internationale au cœur d’une rencontre des acteurs de la justice to...
Affaire Kamal Adjayi/Marc Aboflan: Le CONAPP arrache un accord à l'amiable et le retr...
Togo - Affaire Kamal Adjayi/Marc Aboflan: Le CONAPP arrache un accord à l'amiable et le retr...
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 4   Boniboboni | Mardi, 16 Juillet 2019  - 10:4
  Un être humain a le cerveau qui lui permet d`améliorer son mode de vie et faire des choses plus intelligents que cela . L`arrestation de Satchivi est un crime contre l`humanite'. je Proteste.

 3   Clement GAVI | Dimanche, 14 Juillet 2019  - 10:19
  'Ce que cache le renvoi du procès de Foly Satchivi'

Ce que cache le renvoi du procès de ce brave Togolais, Foly Satchivi se trouve dans les raisons qui ont déterminé son kidnapping. La dictature a sa nature et ses principes qui font d'elle ce qu'elle est. Rappelons qu'un principe, c'est cela qui est posé en premier. Ce qui détermine. L'un des principes qui sont à la racine de la dictature, c'est la crainte. C'est à dire, le peuple doit avoir peur. Pour se soumettre le peuple, la dictature est obligée de créer une atmosphère de peur. Le terrorisme devient l'outil qui matérialise cette nécessité dictatoriale. Terroriser Foly Satchivi comme un message qui rappelle, qui remémore cette crainte. Paralyser le désir de liberté des populations en terrorisant ceux et celles qui osent briser le silence. C'est ce que cache le kidnapping de Foly Satchivi.

Ce régime est la matérialité d'une idéologie terroriste.

 2   Gil2 | Samedi, 13 Juillet 2019  - 6:9
  Réponse à 1-GNAROU
  Tu es plus petit que lui, au moins lui , il voit plus loin que le bout de son nez! Tu n'es qu'un minable et minuscule poux comparativement à lui!

 1   GNAROU | Vendredi, 12 Juillet 2019  - 21:8
  Cessons de faire des martyrs inutiles !!
Dans le temps des petits impolis comme SATCHIVI, on les fessait correctement et ensuite on les remettait à leurs familles !!

GNAROU le fils de SOTOUBOUA .


RECOMMANDÉS
La Voix du peuple du 19 juillet
1.  Togo - La Voix du peuple du 19 juillet

2.  Togo - La foire « Village Evala » se poursuit à la Maison des jeunes de Kara

3.  Togo - Oulimata Sarr souhaite « une masse critique de femmes députés »

4.  Togo - La CCIT, garante des PME-PMI

5.  Togo - Le mariage précoce n’a pas disparu



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média