3:18:10 PM Mardi, 20 Août 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Le mariage précoce n’a pas disparu

Togo - Societe
iciLome | | Commenter
le-mariage-precoce-n-a-pas-disparu


Au Togo, les résultats de la sixième enquête par grappe à indicateurs multiples (MICS-6) et de l’analyse du chevauchement des privations (MODA) ont été présentés le 17 juillet dernier par l’Institut national de la statistique et des études démographiques (INSEED). L’étude faite en 2017 indique que 30,4% de femmes entrent qu foyer avant 18 ans, l’âge minimum requis.

L’échantillon MICS 2017 a été effectué du 10 juillet au 24 octobre 2017 dans les 5 régions administratives du Togo, avec le soutien de l’Unicef. Les résultats indiquent que 6,4% des femmes âgées de 20 à 24 ans étaient mariées pour la première fois avant l’âge de 15 ans, 24% des femmes mariées âgées de 20 à 24 ans étaient mariées pour la première fois avant l’âge de 18 ans. Le bilan global montre que 30,4% de femmes entrent au foyer avant l’âge de 18 ans.

A l’instar de nombreux pays de l’Afrique subsaharienne, le mariage précoce demeure encore une réalité au Togo, malgré les efforts du gouvernement et de ses partenaires financiers.

En 2018, une enquête réalisée par Women in Law and Development in Africa (WiLDAF-Togo), dans le cadre du programme « Lutter contre les mariages précoces par l’autonomisation des filles en Afrique de l’Ouest », initié par WiLDAF-Afrique de l’Ouest, révèle que les Régions Centrale et des Savanes concentrent le plus fort taux de ce fléau social. Elles enregistrent respectivement 37,9% et 44,5% du taux de mariage précoce.

Les mariages précoces ont des conséquences graves au niveau de la jeune fille. Ils présentent souvent des risques de santé pour elles. Ils sont sources de grossesses précoces qui constituent la première cause de mortalité chez les filles âgées de 15 à 19. Il y a également des risques au VIH. Il faut aussi noter la déscolarisation. Car une fois mariée, la jeune femme dans la majorité des cas, n’a plus droit à l’école, entre autres.

Edem A.







Autres titres
Affrontements entre les populations de Gbamakopé et les forces de l’ordre
Togo - Affrontements entre les populations de Gbamakopé et les forces de l’ordre
Ras-le-bol des instituteurs normaliens de la promotion 2017-2018
Togo - Ras-le-bol des instituteurs normaliens de la promotion 2017-2018
Moto/Permis de conduire : Le Gal Yark Damehame hausse le ton
Togo - Moto/Permis de conduire : Le Gal Yark Damehame hausse le ton
67e session du Comité de l’ONU contre la torture : La CTS relève des insuffisances da...
Togo - 67e session du Comité de l’ONU contre la torture : La CTS relève des insuffisances da...
Plus de nouvelles






RECOMMANDÉS
D1 : Un arbitre exclu de toutes activités pendant 10 ans pour corruption active
1.  Togo - D1 : Un arbitre exclu de toutes activités pendant 10 ans pour corruption active

2.  Togo - Affrontements entre les populations de Gbamakopé et les forces de l’ordre

3.  Togo - Football: Kossi Koudagba au tournant de sa carrière

4.  Togo - Ras-le-bol des instituteurs normaliens de la promotion 2017-2018

5.  Togo - Saisie de 67 tonnes de médicaments contrefaits



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média