6:40:43 PM Dimanche, 18 Août 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Chefferie dans le canton de Bè : La filiation Sodjédo Adéla réclame le Trône royal à Togbui Aklassou

Togo - Politique
LaManchette | | 7 Commentaires
chefferie-dans-le-canton-de-be-la-filiation-sodjedo-adela-reclame-le-trone-royal-a-togbui-aklassou


« Il faut rendre à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu ». Cette locution proverbiale est connue de tous y compris des fils et filles du canton de Bè. Après plusieurs années de confiscation ou d’usurpation du Trône royal de Bè par la progéniture Aklassou, selon les déclarations de la filiation Sodjédo Adéla dont l’ancêtre fut fondateur et premier chef canton de Bè, aujourd’hui, la descendance de Sodjédo Adéla réclame la paternité et la restitution du Trône en se fondant sur des actes officiels du gouvernement togolais.

Visiblement fatigué sous le poids de l'âge, plus 120 ans selon son entourage, c'est Togbui Mihesso Sodjédo Zégbla Adéla qui, le weekend dernier, a convié la presse pour lever du coin du voile sur le problème de chefferie dans le canton.

Dans ses explications pointilleuses de l’historique sinon la genèse de fondation du canton de Bè, il assure clairement que la détention actuelle du Trône royal par la progéniture Aklassou est une usurpation : « C’est mon papa Togbui Adéla qui a fondé Bè et a été le premier chef canton. A sa disparition, son fils unique du nom de Zégbla Adéla a pris la succession.

Mais au décès de Zégbla, les enfants des étrangers dont Chimadoui accueillis par l’ancêtre Adéla usurpent le Trône royal. La fille de Chimadoui avait épousé la famille Aklassou de Zowla et ses enfants sont restés sur la terre de leur grand-père maternel, c’est-à-dire dans le canton de Bè pour fréquenter. Donc au décès de Zégbla, âgés et aussi instruits, les petits-fils de la descendance de Chimadoui, les Aklassou usurpent le Trône qui, normalement devait revenir au fils unique de Zégbla qui est Sodjédo.

La revendication du Trône par les autochtones a porté ses fruits et la chefferie fut restituée de droit à Sodjédo, issu de la filiation Adéla. Mais plus tard, cette chefferie fut encore reprise par les Aklassou dont la descendance détient jusqu’aujourd’hui le Trône royal du canton de Bè, » explique Togbui Mihesso Sodjédo Zégbla Adéla.

Pour tout masquer et donner l’impression d’être aussi digne d’occuper la chefferie à Bè, selon les explications de la filiation Adéla, la famille Aklassou est obligée de joindre au titre royal, le nom de famille Adéla. Raison pour laquelle, l’actuel chef canton de Bè porte le titre de Togbui Mawuko Adéla Aklassou IV.

Aujourd’hui, le chef de la collectivité Sodjédo Adéla réclame la paternité et la restitution du Trône royal du canton de Bè en se fondant sur des actes officiels du gouvernement togolais. Il demande en effet, au pouvoir public que justice soit faite pour que le Trône revienne à qui de droit, c’est-à-dire à la filiation Sodjédo Adéla comme ce fut le cas le 17 avril 1965 où le gouvernement togolais par le biais du Ministre de l’intérieur de l’époque, M. Fousseni Mama a présidé une cérémonie officielle de réinstallation du chef coutumier Sodjédo Adéla dans ses fonctions de chef canton de Bè. Ce dernier a été destitué en avril 1959.

Les échos de cette cérémonie de réinstallation du chef Sodjédo Adéla ont été publiés dans le journal officiel de la République Togolaise, TogoPresse du Mardi 20 avril 1965. La rédaction du journal La Manchette a d’ailleurs reçu une coupure de Togo-Presse d’alors.

Le chef de la collectivité Sodjédo Adéla assure qu’ils ont toutes les infrastructures nécessaires pour installer l’un des leurs sur le Trône, car leur palais royal construit par les Allemands existe encore à Bè-Adjrométi, premier quartier de Bè. « Il y a une chambre à coucher pour le chef, une autre réservée au secrétaire…», précise-t-il.

Autre problème, la filiation Sodjédo Adéla alerte l’opinion que tous ceux qui ont acheté et achètent encore des terrains du titre n°255 à son insu, le font à leur risque et péril.

« C’est une propriété de la famille Sodjédo Adéla, » a-t-elle prévenu. Elle soutient cela par une décision de la Chambre judicaire de la Cour suprême du Togo qui, dans son arrêt du 25 janvier 1968, a conféré le droit de propriété définitif aux consorts Adéla, le chef de la collectivité Sodjédo VI, chef du canton de Bè.

Puis dans un communiqué en date du 07 mars 1968 signé par le chef Sodjédo Adéla et publié dans le quotidien national TogoPresse à l’époque, le chef mettait « en garde tout acquéreur à compter de la date de l’arrêt, des parcelles comprises dans le titre n°255 au sieur Aklassou Joseph de Bè ». Aussi invitait-il « tous acquéreurs munis de titre de propriété ou non de se présenter auprès du chef Adéla de Bè ».

Le chef de la collectivité Sodjédo Adéla, dit mettre les gens en garde parce qu’aujourd’hui, certains, dépossédés de leur propriété, viennent les voir pour des plaintes.

A suivre…


Chefferie dans le canton de Bè : La filiation Sodjédo Adéla réclame le Trône royal à Togbui Aklassou
Togo - Chefferie dans le canton de Be - La filiation Sodjedo Adela reclame le Trone royal a Togbui Aklassou




Autres titres
La 'loi Boukpessi' vue par les Togolais
Togo - La 'loi Boukpessi' vue par les Togolais
Prof. Apédo-Amah dézingue le pouvoir et chiffonne l’opposition
Togo - Prof. Apédo-Amah dézingue le pouvoir et chiffonne l’opposition
David Kpelly : « J’utilise mes mots pour l’éradication d’une dictature violente »
Togo - David Kpelly : « J’utilise mes mots pour l’éradication d’une dictature violente »
Incendie des marchés : Naboudja Bouraima saisit Faure Gnassingbé et réclame réparatio...
Togo - Incendie des marchés : Naboudja Bouraima saisit Faure Gnassingbé et réclame réparatio...
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 7   BÈTOH | Dimanche, 28 Juillet 2019  - 3:56
  Réponse à 3-Mamanin
  La chefferie rapporte gros puisque c'est le minima du président de la république!
Pourquoi FAURE GNASSINGBÉ EYADEMA ne veut pas quitter le pouvoir???
Il ya le mangement éternel!
Allez au mois d'août dans le canton de Pya, je veux parler des cérémonies des jeunes filles dans la région....
Une fille correspond à une pintade...

 6   GNAROU | Samedi, 27 Juillet 2019  - 21:1
  Chefferie et terres !!! Plus precisement , chefferie et vente de terres !!!
Apres avoir vendu pour des milliards de milliards de fcfa les lopins de terre à Lomé , qu'ont -ils fait de cet argent !!
En Europe, une telle cette communauté ( d'escrocs specialisés dans la double vente) serait dejà dans une classe d'aristocratie tres elevée detentrice de l'immobilier et de l'industrie !

Dans tout le Sud du pays le probleme No1 reste la chefferie traditionnelle .
D'aneho à Lomé , c'est le même scenario !!

La honte de toute une communauté corrompue !!

D'ailleurs , à mon avis, on devrait nationaliser toutes les terres du pays et abolir la chefferie traditionnelle.
Elle est le seul support des regimes autocratiques et dictatoriaux en Afrique !

Quelle place pour le code civile et le droit coutumier dans une democratie moderne !
Il va falloir un jour choisir !!

Pffffff... !

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.

 5   Venez-M'enculer | Samedi, 27 Juillet 2019  - 17:9
  Réponse à 4-Gbevou
  Africain colonise, africain acculture. L Allemand a construit une 2 pieces pour voler vos matieres premieres.

 4   Gbevou | Samedi, 27 Juillet 2019  - 17:4
  Réponse à 2-K. Kofi FOLIKPO
  Moi je n'ai pas compris comme tu l' interpretes . La question est de se demander pourquoi c'est a elle- collectivite Sodjedo Adela- que le palais royal a ete construit par les Allemands? L'une des reponses serait que ces Allemands seraient venus a l'epoque trouver un certain Sodjedo Adela comme chef de Be. Maintenant il faut faire recours a l'histoire du Togo pour retablir la realite. C'est la ou je te dirai que je pleure un digne fils du Togo. Atsoutse Agbobli, paix a ton ame.

 3   Mamanin | Samedi, 27 Juillet 2019  - 17:4
  Oooh chefferie royale en Afrique a apporte quoi aux Africains? Si ils veulent etres rois ok, appeler les rois.
Faure prepare son 4ieme mandat, c est ca le vrai probleme...

 2   K. Kofi FOLIKPO | Samedi, 27 Juillet 2019  - 14:25
  Réponse à 1-Clement GAVI
  "Le chef de la collectivité Sodjédo Adéla assure qu'ils ont toutes les infrastructures nécessaires pour installer l'un des leurs sur le Trône, car leur palais royal construit par les Allemands existe encore à Bè-Adjrométi, premier quartier de Bè. « Il y a une chambre à coucher pour le chef, une autre réservée au secrétaire...», précise-t-il. " (dixit le machin chef de collectivité)

C'est dire donc ce bonhomme veut faire croire que la Chefferie a commencé à Bè avec l'arrivée des Allemands en Terre Afrcaine ???
Voyez-vous quel est degré l'Aliénation mentale et culturelle introduite par les blancs en Afrique ???
La Grande Prêtresse MAMA KPONU de Togoville très vertueuse (RIP!) serait encore venue gifler proprement ce machin de "chefion de collectivité" qui déverse tant de mensonges et de contre-Vérités devant le Public!!!


K. Kofi FOLIKPO
PYRAMID OF YEWE

 1   Clement GAVI | Samedi, 27 Juillet 2019  - 9:55
  'Aujourd'hui, le chef de la collectivité Sodjédo Adéla réclame la paternité et la restitution du Trône royal du canton de Bè en se fondant sur des actes officiels du gouvernement togolais.'

La question qui se pose aussitôt est sur quel fondement moral, un pouvoir qui est lui même l'expression la plus pure de l'arbitraire, c'est à dire, pour qu'il devienne tel, a usé de l'usurpation en assassinat des milliers de Togolais depuis 1967, peut-il ordonner en l'espèce?

Le régime terroriste, terrorise le peuple Togolais en installant ça et là des faux chefs traditionnels qui n'ont aucune légitimité ancestrale dont le rôle est d'être des relais de la propagande dictatoriale. Il est clair le Togo aura à régler des différends liés à ces successions. Car, le régime a tout souillé.

Je suis né dans le quartier Tokoin Gbonvié à Lomé, la dictature a fait monter un monsieur sur un cheval et l'a promené dans le quartier et hop! Il devient une sorte de roi crée par le régime. En 2005, certains anciens du quartier avec qui j'ai discuté m'ont expliquer à voix basse leur désaccord. A l'époque, s'il y avait des problèmes c'était dans la maison royale à Bè que les gens du quartier se rendaient. La dictature pour envahir les quartiers les inonde de ces faux rois, chefs traditionnels.


RECOMMANDÉS
Pouvoir et opposition se retrouvent à l’apothéose de DUNENYO ZAN
1.  Togo - Pouvoir et opposition se retrouvent à l’apothéose de DUNENYO ZAN

2.  Togo - Mitterrand, Macron et les Gnassingbé : entre « limitation » et « dé-limitation » des ...

3.  Togo - Hépatites : De nombreuses personnes dépistées ce samedi à Lomé

4.  Togo - Football : Un coach togolais pour l’USS Kraké du Bénin

5.  Togo - MUTAA : Une lettre ouverte à de Faure Gnassingbé



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média