7:46:14 PM Mardi, 20 Août 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Pour l’histoire… Tavio est mort le 26 juillet 1992

Togo - Politique
iciLome | | 14 Commentaires
pour-l-histoire-tavio-est-mort-le-26-juillet-1992


À propos de la date exacte du décès de Tavio AMORIN... Un jeune ami activiste démocrate m'a posé la question suivante : "Tavio a rendu l'âme le 26 ou le 29 ?" (Juillet 1992). Voici la réponse que je lui ai faite et qui mérite d'être partagée à tous. Afin que nul n'en ignore...

♦♦♦Claude AMEGANVI♦♦♦

Il a rendu l’âme le dimanche 26 juillet 1992, c’est mensongèrement que les leaders de l’opposition ont fait pression sur sa famille pour qu’on n’annonce pas son décès le 26 juillet, car cela aurait contrecarré leurs plans machiavéliques et de trahison de la mémoire de Tavio.

Voici les faits…

Victime de l’attentat de Tokoin-Gbonvié le jeudi 23 juillet, il a immédiatement été évacué sur l’unité de soins intensifs de l’Hôpital de Tokoin où les jeunes du MO5, qu’on avait ensemble fondé, s’étaient mobilisés pour assurer une chaîne de sécurité autour du lieu de son hospitalisation. Parce qu’il perdait beaucoup de sang, les balles tirées sur lui ayant touché des organes vitaux, une chaîne de solidarité s’était spontanément constituée pour recueillir des dons de sang afin de le perfuser. Cela avait très bien marché, de nombreux volontaires s’étant présentés. Mais, dès qu’on le perfusait, le sang ressortait par les trous causés par les balles et on n’arrivait pas à stopper l’hémorragie. On se rendit alors compte que Tavio était condamné et qu’il n’en avait plus pour longtemps.

Après s’être concertés sur le sort de Tavio, les leaders de l’opposition et le régime d’EYADEMA décidèrent que, s’il venait à trépasser, l’annonce de son décès, dans le contexte d’alors, allait conduire à une terrible explosion populaire qui pourrait emporter le régime d’EYADEMA qu’ils se résolurent à sauver à tout prix. Ils décidèrent donc de faire évacuer Tavio sur la France où la complicité des autorités françaises leur permettrait de mieux maîtriser la situation. On s’empressa pour que, dès le surlendemain de l’attentat, samedi 25 juillet, un avion médicalisé soit à disposition, à Lomé, pour l’évacuation de Tavio sur l’Hôpital St Antoine de Paris. Dès le samedi 25 juillet, l’avion arriva effectivement à Lomé pour cette évacuation sanitaire. Ce qui s’est passé lors du transfert de Tavio de l’Hôpital de Tokoin à l’Aéroport de Lomé permet de comprendre qu’un véritable complot a été concocté pour que Tavio ne puisse plus jamais revenir vivant au Togo.

Ce fut cet incroyable et rocambolesque sabotage de la courroie de l’ambulance transportant Tavio sur le trajet de l’Hôpital à l’aéroport qui obligea, avec l’immobilisation du véhicule, à transférer Tavio, de cette ambulance à une autre qui faisait partie du cortège. Pourquoi : savait-on donc d’avance que l’ambulance tomberait en panne ? Toujours est-il que ce fut lors de ce transfert, d’une ambulance à une autre, qu’un individu surgit d’on ne sait où pour poignarder Tavio au niveau du sourcil droit, avec un poignard empoisonné, lui causant cette blessure, bien visible sur sa dépouille mortelle, qu’il n’avait pas à son départ de l’Hôpital. Plus tard, sommé de s’expliquer sur ce qui s’est passé, on verra le ministre de la santé d’alors du gouvernement de KOFFIGOH, David Ékoudé IHOU, tenter de se justifier maladroitement en brandissant à la télévision la courroie sectionnée du sabotage criminel. Il devra bien s’expliquer davantage un jour... Toujours est-il, qu’évacué sur Paris ce samedi 25 juillet, Tavio rendait l’âme dès le lendemain, dimanche 26 juillet, comme ceux qui lui ont fait quitter précipitamment le Togo le savaient d’ailleurs d’avance. Face aux conséquences explosives que pourraient avoir l’annonce de ce décès, les leaders de l’opposition, en accord avec EYADEMA et les autorités françaises, firent d’incroyables pressions sur la famille pour qu’elle garde le silence et se soumette au plan machiavélique qu’ils concoctèrent pour désamorcer l’inévitable explosion.

Accord de trahison

Rapidement, dès le lendemain, lundi 27 juillet, on annonça la tenue d’un dialogue, sous l’égide des représentants des grandes puissances, entre le régime d’EYADEMA et certains leaders de l’opposition soigneusement sélectionnés pour la cause : on l’appela « Commission mixte paritaire ». Dès le lendemain de cette première rencontre, mardi 28 juillet, on annonça la conclusion d’un « Accord de la Commission mixte paritaire » entre le régime RPT et l’opposition. Par cet accord de trahison, EYADEMA obtint ce qu’il voulait : pouvoir se présenter à l’élection présidentielle à venir, ce que lui interdisait, d’une part, la Constitution de la période de transition adoptée par la Conférence nationale et dont il avait « solennellement » proclamé l’acceptation, et, d’autre part, le nouveau projet de Constitution que venait d’élaborer le HCR, et que défendait farouchement Tavio. Ce fut seulement une fois cette trahison consommée qu’on annonça le lendemain, mercredi 29 juillet, la mort de Tavio.

Toutes ces révélations ont été faites par un des protagonistes de cette trahison qui, traumatisé par les remords, s’est confessé pour soulager sa conscience. Non, Tavio n’est pas mort le mercredi 29 juillet 1992 mais bien trois jours auparavant, le dimanche 26 juillet 1992.

Qu’on arrête donc de continuer à trahir sa mémoire en prétendant faussement qu’il est mort le 29 juillet 1992.

Pour conclure, il y a lieu de faire remarquer que le plan concocté pour désamorcer l’explosion populaire à l’annonce de la mort de Tavio a « bien fonctionné ». Lors d’une houleuse réunion du COD2, les leaders de l’opposition se sont farouchement opposés aux jeunes du MO5 qui voulaient immédiatement décréter une grève générale illimitée pour chasser du pouvoir EYADEMA qui venait d’assassiner leur camarade et ami. Ils n’acceptèrent qu’un seul jour de grève de protestation, parfaitement symbolique. Ce qu’on appelle dans le jargon politique un « baroud d’honneur ».

Quant à la population, totalement désemparée, elle fut réduite à l’impuissance du fait de la trahison des leaders en qui ils avaient jusqu’alors une confiance aveugle. C’est ainsi que le peuple togolais fut seulement contraint à rendre un hommage grandiose à Tavio lors de ses obsèques.

Ainsi continue à aller le Togo depuis 27 ans que Tavio a quitté le monde des vivants. Mais, un de ces quatre matins, ce même peuple vengera Tavio et tous ceux qui ont été lâchement assassinés comme lui. Que les assassins et les traîtres se le disent !

Epilogue :

Après la première publication de ces informations, ce vendredi 26 juillet 2019, date que le sort a mystérieusement voulu faire coïncider avec le jour même du 27e anniversaire de la mort de Tavio Ayawo Tobias AMORIN, un ami, après en avoir pris connaissance, nous a fait parvenir une judicieuse réaction relevant notamment ceci :
« Condoléances et courage à nous tous… Est-ce pour cet imbroglio que la date complète ne fut pas mentionnée sur la pierre tombale ? Probablement… »
Ce à quoi nous avons répondu ceci :
« Cela ne m’avait pas frappé mais, maintenant que tu le dis, je réalise que c’est certainement pour cette raison. Merci pour cette perspicacité. »
En effet, si on observe bien la photo de la pierre tombale de Tavio AMORIN ci-dessous, outre son portrait en médaillon à droite et une croix à gauche, elle ne porte, gravée au milieu, que cette inscription : « Tavio A. AMORIN – 1958-1992 »
Or, il est généralement de coutume, de par le monde entier, d’inscrire sur le tombeau d’un défunt la date de son décès. Pourquoi cela n’a-t-il pas été fait pour Tavio ? Poser la question n’est-ce pas y répondre ? Après les ignobles pressions antérieures qui l’ont réduite au silence à son décès, sa famille, surtout son inconsolable maman, aurait-elle ainsi subtilement trouvé la formule lui permettant de se dissocier de la profanation de sa mémoire ?

Claude AMÉGANVI
27 juillet 2019

L'AUTEUR
Claude AMÉGANVI
.

Pour l’histoire… Tavio est mort le 26 juillet 1992
Togo - Pour lhistoire… Tavio est mort le 26 juillet 1992




Autres titres
Habia plutôt
Togo - Habia plutôt "content" de l'adoption de la 'loi Boukpessi'
Acharnement du régime contre le PNP : Prof Apedo-Amah dénonce l'immobilisme des autre...
Togo - Acharnement du régime contre le PNP : Prof Apedo-Amah dénonce l'immobilisme des autre...
Les acquis du 19 août 2017, selon Prof Kuakuvi Magloire
Togo - Les acquis du 19 août 2017, selon Prof Kuakuvi Magloire
Bodjona prend ses distances par rapport à la 'loi Boukpessi'
Togo - Bodjona prend ses distances par rapport à la 'loi Boukpessi'
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 14   gnadoè | Lundi, 29 Juillet 2019  - 6:38
  les complexés pensent régler leur mal-être en exerçant sur les autres des actes de violence: assassinats, arrestations arbitraires, spoliations, actes de terreur.
nier les faits est inutile. car les faits sont têtus.
mettre une sorte d'embargo sur la diffusion de l'information est un leurre. un jour, tout deviendra clair pour tous.
aujourd'hui, des éléments de la garde de yahya jammeh confessent des crimes horribles. c'est donc une affaire de temps
gnarou prétend "avoir choisi le courage d'être politiquement incorrect". quel est donc ce courage qui se cache derrière un pseudonyme?
arrêtez votre galimatias!

 13   Justin | Dimanche, 28 Juillet 2019  - 22:17
  Réponse à 10-1
  Ah bon ? Il s'est suicidé ? Renseigne nous davantage .
J'espère néanmoins que tu es lucide. Tu as lu et compris cet article.

 12   Justin | Dimanche, 28 Juillet 2019  - 19:39
  Réponse à 3-GNAROU
  Le même silence pour ce que tu es : un sot !
Tant pis si tu es écœuré.

 11   Ahannn | Dimanche, 28 Juillet 2019  - 16:36
  Réponse à 10-1
  Eh mon frère. Dis-moi. Il a fait quoi de mal, Tavio? Moi j'en connais un qui cherche sa mort activement. Il a tué plus de 500 Togolais comme des mouches, des enfants y inclus et ne veut pas comprendre qu'on ne veut pas de lui. Hmmmm

 10   1 | Dimanche, 28 Juillet 2019  - 14:28
  Ils ne faut pas gêné le monde pour un qu'elqu'un qui avait cherché sa propre mort

 9   Agba | Dimanche, 28 Juillet 2019  - 13:34
  Réponse à 1-GNAROU
  Quand tu dis qu'il faille plutot oeuvrer pour l'enracinement de la democratie en douceur alors que vous vous opposez aux SIMPLES MARCHES PACIFIQUES je te dis tout simplement que toi GNAROU ,tu es ne bete !! Je plains ta progeniture.

 8   GNAROU | Dimanche, 28 Juillet 2019  - 13:13
  Réponse à 5-gnadoè
  Je ne vais pas encore repeter ce que " fanrasmagorique " vient de t'apprendre comme leçon d'histoire !.

Une chose que je vais me faire le Plaisir de t'apprendre est que la plupart des dirigeants du 3e Reich viennent des familles bien instruites et équilibrées socialement .
Les NAZIS n'étaient pas des cas sociaux ou des gens complexé . Loin de là ...!

Nous avons le courage d'être politiquement incorrect. Puisque nous denonçons ceux que vous tentez d'ériger en Hero alors qu'ils ont eté des tribalistes révanchards !

Liér donc l'elimination d'une vernine à un quelconque mal être interieur est le signe que vous etes intellectuellement limité . C'est plus complexe que ce que votre niveau vous permet de comprendre !

Si ces radicaux avaient reussi leur plan machiavelique, le Togo aurait connu la situation de la Coté d'ivoire au meilleurs des cas, ou celui de la SOMALIE d'aujourdhui !!

D'ailleirs les tueries de BODJE ET MEDJE dans le kloto etaient le point de depart d'une tragedie qui s'annoncait ....

Heureusement que le regime d'alors a su reprendre la main !!

Voilà la triste realité .

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.


 7   GNAROU | Dimanche, 28 Juillet 2019  - 13:9
  Réponse à 5-gnadoè
  Je ne vais pas encore repeter ce que " fanrasmagorique " vient de t'apprendre comme leçon d'histoire !.

Une chose que je vais me faire le Plaisir de t'apprendre est que la plupart des dirigeants du 3e Reicht viennent des familles bien instruites et équilibrées socialement .
Les NAZIS n'étaient pas des cas sociaux ou des gens complexé . Loin de là ...!

Nous avons le courage d'être politiquement incorrect. Puisque nous denonçons ceux que vous tentez d'ériger en Hero alors qu'ils ont eté des tribalistes révanchards !

Liér donc l'elimination d'une vernine à un quelconque mal être interieur est le signe que vous etes intellectuellement limité . C'est plus complexe que ce que votre niveau vous permet de comprendre !

Si ces radicaux avaient reussi leur plan machiavelique, le Togo aurait connu la situation de la Coté d'ivoire au meilleurs des cas, ou celui de la SOMALIE d'aujourdhui !!

D'ailleirs les tueries de BODJE ET MEDJE dans le kloto etaient le point de depart d'une tragedie qui s'annoncait ....

Heureusement que le regime d'alors a su reprendre la main !!

Voilà la triste realité .

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.


 6   fantasmagoric | Dimanche, 28 Juillet 2019  - 12:12
  Réponse à 5-gnadoè
  Voilà comment l'Histoire officielle a fabriqué des zombies comme vous quand vous écrivez les "forces d'occupation depuis 1963". Alors qu'on vous a légué un héritage mal ficelé source d'incompréhension jusqu'à ce jour.

Êtes-vous capable de définir ce qu'est un togolais, ses origines?

L'Etat lui-même ses fondements et ses composantes? Alors que le Togo d'aujourd'hui est plus structuré juridiquement que post indépendant.

Le Togo est l'un des États mal fondés sur ses bases: ses frontières, sa capitale et propos incohérents de ceux qui demandaient la souveraineté pendant le processus.

Il serait souhaitable que de vrais historiens juristes revisitent ces soixante dernières décennies pour éclairer certains esprits. Tavio Amorin a été victime de l'obédience qui l'utilisait. À son âge il avait encore beaucoup à apprendre, certains de ses commanditaires sont encore en vie.

Dommage pour sa famille !

 5   gnadoè | Dimanche, 28 Juillet 2019  - 11:18
  Réponse à 3-GNAROU
  monsieur gnarou, dit de soutouboua, vous êtes à plaindre. je suis certain que vous êtes un garçon frustré, complexé et donc malheureux.
se féliciter de l'assassinat de son prochain est signe de votre mal-être. vous n'êtes pas différent des troupes nazies qui ont massacré en europe, notamment à oradour-sur-glane, dans les camps de concentration.
c'est vrai que le comportement des assassins de janvier 1963 est proche des agissement des forces d'occupation.
monsieur gnarou, vos outrances ne changeront pas votre nature. au contraire
paulo coelho avait écrit ceci: ''ne vous découragez pas; c'est souvent la dernière clef du trousseau qui ouvre la porte"
s'agissant de vous, gnarou, j'ajouterai "ne vous découragez surtout pas, gnarou; c'est souvent la dernière clef du trousseau qui ouvre la porte de la bêtise crasse".
bravo, vous y êtes!
je vous plains


RECOMMANDÉS
Graines du Togo 2019 : Séjour à Paris des lauréats à partir du 22 août prochain
1.  Togo - Graines du Togo 2019 : Séjour à Paris des lauréats à partir du 22 août prochain

2.  Togo - L'ONG « Water for All » a offert 150 kits de filtrage d'eau aux populations d'Ando-Bé...

3.  Togo - D1 : Un arbitre exclu de toutes activités pendant 10 ans pour corruption active

4.  Togo - Affrontements entre les populations de Gbamakopé et les forces de l’ordre

5.  Togo - Football: Kossi Koudagba au tournant de sa carrière



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média