6:33:06 AM Samedi, 7 Décembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Edoh Komi refuse d' "être esclave" de ce régime

Togo - Societe
iciLome | | 11 Commentaires
edoh-komi-refuse-d-etre-esclave-de-ce-regime


L’adoption, mercredi dernier, de la nouvelle loi fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation pacifiques publiques au Togo fait toujours des vagues. Les acteurs de la société civile et des organisations de défense des droits de l’homme n’hésitent pas à cracher leur indignation face à cette « forfaiture ».

Au Mouvement Martin Luther King (MMLK, la voix des sans voix), l’on estime que l’adoption de la fameuse « loi Boukpessi » relative aux manifestations publiques pacifiques au Togo est un « recul démocratique » auquel l’Assemblée « Unir-colore » a largement contribué.

« C’est un recul, les gens n’ont pas voulu que le Togo devienne une démocratie. Ils croient que c’est une avancée, mais en réalité, c’est un recul », a dénoncé Pasteur Edoh Komi, président du MMLK.

Pour l’homme de Dieu, cette nouvelle disposition est quand même l’arme dont le peuple togolais a besoin pour en finir avec ce régime cinquantenaire de Faure Gnassingbé qui s’inscrit dans la logique d’un règne ad vitam æternam.

« Un peuple opprimé et martyrisé qui veut se libérer des dirigeants indélicats et autoritaires ne demande pas à ses bourreaux de manifester, ou n'attend pas un mot d'ordre des leaders politiques, mais agit spontanément. Et c'est ce qu'on attend du peuple togolais », a-t-il souligné.

Et d’ajouter : « Je refuse d'être esclave dans mon propre pays et j'ai le droit de savoir comment il est géré. J'ai le droit dire non quand tout va mal et surtout à braver toutes sortes d'intimidation et de menaces qui sont de nature à me faire taire. Car l'oppression se nourrit du silence ».

Rappelons que Pasteur Edoh Komi est actuellement dans les viseurs des autorités togolaises. Et ce, à cause de son désir d’exposer la vérité dans la fameuse affaire des deux présumés braqueurs abattus récemment par la Police.

En conférence de presse vendredi à Lomé, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Gal Yark Damehame, a annoncé qu'il compte porter plainte contre le président du MMLK et les familles des deux présumés malfrats.

Godfrey Akpa


Edoh Komi refuse d' "être esclave" de ce régime
Togo - Edoh Komi refuse d'





Autres titres
Début du forum E-Day à Lomé : Un cadre d'échanges d'idées pour la croissance des entr...
Togo - Début du forum E-Day à Lomé : Un cadre d'échanges d'idées pour la croissance des entr...
Renouvellement du partenariat entre ESA et EPAC-UAC
Togo - Renouvellement du partenariat entre ESA et EPAC-UAC
La solution de Pierre Alanda pour une transhumance apaisée
Togo - La solution de Pierre Alanda pour une transhumance apaisée
Me Kadjaka-Abougnima, lauréate de Tam-Tam d’Afrique Awards à Cotonou
Togo - Me Kadjaka-Abougnima, lauréate de Tam-Tam d’Afrique Awards à Cotonou
Plus de nouvelles






RECOMMANDÉS
Les Labo du régime militaro-clanique des Gnassingbé fabriquent de faux révolutionnair...
1.  Togo - Les Labo du régime militaro-clanique des Gnassingbé fabriquent de faux révolutionnair...

2.  Togo - Début du forum E-Day à Lomé : Un cadre d'échanges d'idées pour la croissance des entr...

3.  Togo - Renouvellement du partenariat entre ESA et EPAC-UAC

4.  Togo - La solution de Pierre Alanda pour une transhumance apaisée

5.  Togo - La Chronique de Yves de Fréau : Insurrection armée, vous avez dit ? Silence, Claude L...




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média