1:09:11 AM Mardi, 17 Septembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Des blessés à Gbamakopé hier : Les populations pointent du doigt le préfet du Zio

Togo - Societe
iciLome | | 11 Commentaires


Dans la journée d’hier mardi 20 août, les habitants de Gbamakopé (Djagblé), localité située à l’Est de Lomé ont protesté contre une décision judiciaire qui ordonne la rétrocession de tout le village.

Très tôt dans la matinée d’hier mardi, les forces de l’ordre ont débarqué dans le village et ont commencé par écrire sur les murs qui devront subir les casses, attisant ainsi le courroux des villageois.

Ces derniers n’ont pas hésité à faire face aux forces de l’ordre dans l’intérêt de protéger leurs biens. Commence ainsi une course-poursuite entre eux et les forces de l’ordre avec des tirs de grenades lacrymogènes et des jets de pierres.

« Ce problème a commencé depuis 2006. Aujourd’hui nous n’en pouvons plus, le paroxysme est atteint. Nous sommes décidés à protester contre cette manœuvre qu’ils sont en train de faire. Les forces de l’ordre ont débarqué dans le village, ils tirent des gaz lacrymogènes, ils sont en train de dévaliser les maisons. Pire, ils vont jusqu’à fixer les bornes dans les chambres des habitants. Mais nous rappelons que celui qui est la base de tout ce cirque, c’est le préfet de Zio », a dénoncé un acquéreur.

« Nous demandons au Chef de l’Etat Faure Gnassingbé de nous aider à trouver une solution définitive à ce problème. C'est au prix d'un immense sacrifice que nous avons acquis ces parcelles de terres et il est impossible qu’on nous chasse de nos propriétés », a ajouté un autre acquéreur très mécontent.

Nous rappelons ici que le village de GBAMAKOPE dispose d'un certificat administratif sur tout son domaine depuis le 3 août 1995 sous le préfet A. HEVI DOGLAN avec l'effectivité de toutes les collectivités limitrophes confirmant le droit de propriété lors de l'enquête publique, selon la déclaration rendu public par les représentants du village.

Selon les informations que nous avons eues tard dans la soirée, les affrontements entre les forces de l'ordre et la population du village ont fait plusieurs blessés.



Des blessés à Gbamakopé hier : Les populations pointent du doigt le préfet du Zio
Togo - Des blessés à Gbamakopé hier : Les populations pointent du doigt le préfet du Zio




Autres titres
Le nouveau port de pêche de Gbétsogbé boudé par les pêcheurs
Togo - Le nouveau port de pêche de Gbétsogbé boudé par les pêcheurs
Retour aux sources des natifs d’Akoumapé
Togo - Retour aux sources des natifs d’Akoumapé
EVAD 2è promotion : 17 élèves ont reçu leurs attestations
Togo - EVAD 2è promotion : 17 élèves ont reçu leurs attestations
Les élèves ont repris les classes ce lundi 16 septembre 2019
Togo - Les élèves ont repris les classes ce lundi 16 septembre 2019
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 11   Maximus djitri | Mercredi, 21 Août 2019  - 18:45
  Il faut un moratoire sur la vente des terres au Sud du tout Togo. Il faut passer une loi pour interdire a tout etranger, l acquisition des terres au Togo. Il faut deplacer la capitale de Lome vers Kara ou Atakpame ou Notse. Quelque part bien loin de la region maritime. Nous sommes etouffes. Nous n'avons plus de terres cultivables. Nos familles et parents vivent dans la misere la plus absolue. Plus personne ne doit plus etre autoriser a vendre ou a acheter des terrains au dessous de Notse. Ceci peremettra de laisser souffler les populations du Sud et de valoriser le terres des regions centrales, de la Kara, du Tone,etc... C'est un appel pressant que je lance a tous les fils et filles de la region maritime. Nous ne voulons plus de capitale a Lome. Il faut sauver nos terres, nos us et coutumes, notre religion qui est le voodoo. Qu'on deplace la capitale a Kara pourque cette ville aussi beneficie d'un peu d'immigration, de developpement et d'infrastructures. Il y a aussi des minerais sous les terres de Kara. Qu'on appellee les societies minieres de propesction pour decouvrir l'uranium et l'or qui sont caches sous les terres de la Kara. Ensuite il faut spoiler les pauvres villageois des leurs terres et exploiter massivement sans aucun benefice ces minerais. Je suis tres serieux dans ce que je dis.
Il n y a plus de capitale a Lagos mais a Abudja ( Nigeria)
Il n y a plus de capitale a Saint Louis mais transferee a Dakar (Senegal)
Il n y a plus de capitale a Abidjan mais transferee a Yamoussoukro ( RCI)
Il n y a plus de capitale a Accra mais transferee a Kumasi (Ghana)
Il n y a plus de capitale Cotonou mais transferee a Porto Novo ( Benin)
Il n y a plus de capitale a Douala mais transferee a Yaoundé (Cameroon), etc.......

La pression sur les terres a batir et le nombre croissants des gens venus de l'exode rural et de l'immigration des pays instables comme le Niger, Mali, Burkina porte une pression immense qu'un petit pays comme le Togo ne peut supporter seul surtout la region maritime qui n'est qu'une petite bande de terre de 40km de longeur sur 70km profondeur.

Nos parents sont mis sous pressions a vendre leurs terres cultivables qu'ils cultivent depuis des millenaires de fait que maintenant apres avoir tout vendu ils tombent dans une misere indescriptible.
Les eleveux de bovins aussin s en melent et viennent acheter les terres autrefois cultivables pour y faire paitre leur cheptel.
Trop c'est trop. Laisser nous respire un peux.
il y a des terres a Tchamba, A Sotouboua, a Adjengre, a Kara, a Mango, etc.... aussi.

LE GOUVERNEMENT DOIT RAPIDEMENT PRENDRE DES MESURES POUR DEPLACER LA CAPITALE VERS ATAKPAME, KARA, NIAMTOUGOU OU NOTSE. VOILA.....
Ca permettra d'arreter l'exode rural massif des fils et filles; d'y construire des insfrastructures de developpement; d'elever le niveau de vie de la population, de juguler la migration massive et ininterrompue vers Lome et la region maritime.

Vraiment nos parents n'en peuvent plus. Sinon bientot il n y aura plus de terres cultivables en dessous de Notse et c'est la famille qui prendra le dessus.

 10   Issifou | Mercredi, 21 Août 2019  - 15:38
  Mise à part la polémique sur les modalités de déguerpissement des occupants illégaux des propriétés immobilières publiques et privées en zones urbaines et péri-urbaines, il y a tout de même un véritable problème de gestion de la propriété foncière dans le pays qui ne date pas d'aujourd'hui où il frôle les limites dangereuses pour la coexistence pacifique des populations. A l'origine de ce problème, il y a les double et triple ventes des propriétaires terriens véreux, certains chefs traditionnels complices, quelques autorités administratives corrompues (préfets, maires, magistrats, fonctionnaires du service des domaines et du cadastre) et enfin les corrupteurs et usurpateurs des biens d'autrui, généralement les proches des hautes autorités politiques au pouvoir. Ce phénomène a produit, outre les conflits fonciers, une urbanisation chaotique de Lomé et des principales villes de l'intérieur du pays. Il est temps que le ménage soit fait et pour cela tous les auteurs de ce désordre doivent répondre sévèrement de leurs mauvais actes.

 9   GBAROU | Mercredi, 21 Août 2019  - 14:33
  togolais tjrs la peur au ventre..et vs croyez que faure partira? laissez vous tous arreter si possible mais arretez de courrir ds tous les sens.

 8   GNAROU | Mercredi, 21 Août 2019  - 13:48
  Celui qui trouve que mon pays est une republique bananiere et que l'Etat de droit n'existe pas , il peut prendre ses baluchons et changer de nationalité !!!
La constitution actuelle le lui parmet .

C'est aussi simple que cela !!

 7   GNAROU | Mercredi, 21 Août 2019  - 12:40
  Réponse à 2-GNAROU
  LEO 2000 AGOE,vient raser ces quartier, si le dictateur Eyadema ne l'a pas fait c'est pas son fils qui le pourra pour la simple raison que c'est plutôt cet État de non droit qui a voulu deposédet les propriétaires de leurs terres.
Plus abruti que toi on ne trouve pas, va plutôt t'occuper de la préfecture de sotouboua, dont les infrastructures sont en piteux état allez voir la maire de sotouboua en face de la station cap.

 6   Flou | Mercredi, 21 Août 2019  - 12:5
  Là encore il y a un flou. La dame sur la photo nous parle de rue de 16, rue de 20 et rue de 30. Cela resemble plutot aux activités de service de cadastre pour trasser les rues et non prendre le domaine remettre à un individu.

 5   El Niño | Mercredi, 21 Août 2019  - 11:54
  Réponse à 2-GNAROU
  ' La DEMOCRATIE passe par l'Etat de droit !'

Du n'importe quoi! Est-ce la démocratie qui a placé Faure au sommet de l'État en 2005 après la mort de son bougre de père?

Pouaaah!

 4   Zogbea | Mercredi, 21 Août 2019  - 11:48
  Réponse à 2-GNAROU
  Depuis quand les décisions de justice sont prises en catimini et les dossiers afférents introuvables
Je rigole lorsqu'on me parle d un état de droit ou de justice au Togo
Le Togo est une république bananière
C est seulement les togolais du genre gnarou , gogoligo et avouanthebeast qui peuvent se reconnaître dans un état de droit au Togo

 3   Degage | Mercredi, 21 Août 2019  - 11:45
  Réponse à 2-GNAROU
  On déloge les gens pour se partager ces même parcelles entre eux donc dégage avec l'État de droit ou quelques privilégiés spolient les autres

 2   GNAROU | Mercredi, 21 Août 2019  - 11:10
  A AGOE LEO 2000, des quartiers entiers seront rasés parce que les terrains sont la propriété de l'Etat.
Des reserves administratives .

L'Etat ne peut defendre ses biens en délogeant les habitants et defendre la justice de permettre aux citoyens de jouir de leur biens !

Je suis desolé pour ces concitoyens mais la propriété privé est sacrée par la constitution de la republique.
Le premier proprietaire doit jouir de son bien !!

L'execution des decisions de justice doit aller jusqu'au bout !!

La DEMOCRATIE passe par l'Etat de droit !


RECOMMANDÉS
Revue de presse du lundi 16 septembre 2019
1.  Togo - Revue de presse du lundi 16 septembre 2019

2.  Togo - Mey Gnassingbé, le député-maire

3.  Togo - Le nouveau port de pêche de Gbétsogbé boudé par les pêcheurs

4.  Togo - Retour aux sources des natifs d’Akoumapé

5.  Togo - EVAD 2è promotion : 17 élèves ont reçu leurs attestations




Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média