1:34:38 PM Jeudi, 19 Septembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Collaboration entre l’Etat, la CNDH et les OSC : La LCT proteste contre la création arbitraire d'une plateforme multi-acteurs

Togo - Societe
iciLome | | 5 Commentaires
collaboration-entre-l-etat-la-cndh-et-les-osc-la-lct-proteste-contre-la-creation-arbitraire-d-une-plateforme-multi-acteurs


Pour mettre en application les recommandations des institutions internationales des droits de l'Homme, le gouvernement, par le biais du ministre en charge des droits de l'Homme, a créé une plateforme dans laquelle ne se retrouve que des associations qui font la part belle au gouvernement. La Ligue des consommateurs du Togo (LCT) dénonce.

Lomé, le 20 Août 2019

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE MINISTRE DES DROITS DE L’HOMME

Le Président

A
Monsieur le Ministre des droits de l’homme,
Lomé.

Objet : Le caractère arbitraire de l’Arrêté N°0011/SEDH portant création d’une plateforme multi acteurs de concertation et de collaboration entre l’Etat, la CNDH et les OSC.

Monsieur le Ministre,

Votre département a pris le 25 Octobre 2018 l’arrêté N°0011/SEDH portant création d’une plateforme multi acteurs de concertation et de collaboration, entre l’Etat, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) et les Organisation de la société civile (OSC) en vue de la mise en œuvre des recommandations formulées au Togo par les instances régionales et internationales des droits de l’homme.
Quel est l’objectif poursuivi par l’Arrêté ? Rendre muettes les actions des autres organisations impliquées dans le processus des droits de l’homme ainsi que des différents droits catégoriels ? Sur la base de quelles dispositions légales ou constitutionnelles, vous mettez en place ce cadre que nous qualifions d’arbitraire car ne reposant sur aucun critère objectivement défini.

Monsieur le Ministre, la Constitution togolaise garantit la liberté d’association et les ODDH sont des associations non moins importantes en matière de défense des droits de l’homme et des droits catégoriels. Et en tant que telles, elles doivent bénéficier d’un traitement équitable, sans discrimination aucune.

Cette sélection arbitraire, pour notre part, rompt avec le principe d’égalité de traitement qui devrait garantir l’Etat, vis-à-vis des organisations de la société civile.

Vous le savez, Monsieur le Ministre, le premier violateur des droits humains, c’est le Gouvernement et, cela n’est pas une particularité du Togo. Il n’est donc pas bienséant que ce dernier puisse de manière unilatérale, faire le choix des ODDH qui devront collaborer avec lui en matière de lutte contre les atteintes aux droits de l’homme et des droits catégoriels.

Monsieur le Ministre, le suivi des recommandations en matière des droits de l’homme devant les instances internationales ne devrait aucunement pas être une entreprise commune entre le gouvernement et les OSC. Dans le monde, les organisations de la société civile ont toujours l’opportunité d’élaborer et de soumettre des rapports alternatifs pour un suivi des recommandations antérieures et ne devraient pas être coptées selon l’état d’esprit des autorités.

En conséquence, Monsieur le Ministre, pour prouver la bonne foi du Gouvernement à mettre en œuvre de manière effective les recommandations formulées à l’égard de notre pays par les instances régionales et internationales dans le respect de la constitution Togolaise, il urge donc d’agir. En procédant au retrait pur et simple de l’Arrêté portant création de la plateforme multi acteurs que nous remettons en cause.

Nous vous prions d’agréer Monsieur le Ministre, l’expression de notre haute considération.


Emmanuel Yao SOGADJI

Ampliation
UE/CNDH/USA/France/ODDH/SNU/M Justice



Collaboration entre l’Etat, la CNDH et les OSC : La LCT proteste contre la création arbitraire d'une plateforme multi-acteurs
Togo - Collaboration entre l'Etat, la CNDH et les OSC : La LCT proteste contre la création arbitraire d'une plateforme multi-acteurs




Autres titres
Permis de conduire obligatoire : La plaidoirie d’Éric Dupuy en faveur des Zémidjan
Togo - Permis de conduire obligatoire : La plaidoirie d’Éric Dupuy en faveur des Zémidjan
Escale à Lomé du patrouilleur de haute mer
Togo - Escale à Lomé du patrouilleur de haute mer "Enseigne de vaisseau Jacoubet"
Ras-Ly en veut aux promoteurs culturels
Togo - Ras-Ly en veut aux promoteurs culturels
Les textes de l’Inspection générale d'Etat sont caducs
Togo - Les textes de l’Inspection générale d'Etat sont caducs
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 5   zangbeto | Jeudi, 22 Août 2019  - 19:40
  Réponse à 2-Maximus djitri
  Merci mon frere
Nos autorites aulieu de penser a la situation de lome et d'envisager un plan B pour arreter l'exode des populations qui y descendent tous les jours ont trouve mieux de creer la prefecture de la KOZA2 (prefecture d'agoe) et de se barricader derriere des camps militaires
Des terres cultivables il en manqué partout au sud du togo pusque les barons du regime et les hauts grades de l'armee ont dejas tout acheter poussant les vllageois sur les rues de l'exode a Nope par example un general a achete pour lui seul pres de 2000 hectars de terres cultivables
Dans le grand kloto la situation est pire plus de terre cultivable pour les jeunes dans les vllages le Z et lome restent les seule issues
cher freres c'est triste mais c'est ca la realite

 4   Clement GAVI | Mercredi, 21 Août 2019  - 23:27
  Il ne peut y avoir de ministre des Droits de l'Homme dans un régime tyrannique, terroriste, dictatorial qui a à ses racines, l'assassinat, la brutalité, la violation des Droits Humains. Le régime au Togo est un terrorisme institutionnel, composé de terroristes et soutenu par des terroristes.

 3   Diable | Mercredi, 21 Août 2019  - 18:54
  Ce vauriens et assassin de nos jeunes filles, que peut-il préconiser pour sauver un Togo qui se noie chaque jour?
Des familles toutes entières sont chassées de leur maison. Que répond-il?
N' est-ce pas une violation des droits élémentaires humains?
Chuannnn, un opportuniste.

 2   Maximus djitri | Mercredi, 21 Août 2019  - 18:41
  Il faut un moratoire sur la vente des terres au Sud du tout Togo. Il faut passer une loi pour interdire a tout etranger, l acquisition des terres au Togo. Il faut deplacer la capitale de Lome vers Kara ou Atakpame ou Notse. Quelque part bien loin de la region maritime. Nous sommes etouffes. Nous n'avons plus de terres cultivables. Nos familles et parents vivent dans la misere la plus absolue. Plus personne ne doit plus etre autoriser a vendre ou a acheter des terrains au dessous de Notse. Ceci peremettra de laisser souffler les populations du Sud et de valoriser le terres des regions centrales, de la Kara, du Tone,etc... C'est un appel pressant que je lance a tous les fils et filles de la region maritime. Nous ne voulons plus de capitale a Lome. Il faut sauver nos terres, nos us et coutumes, notre religion qui est le voodoo. Qu'on deplace la capitale a Kara pourque cette ville aussi beneficie d'un peu d'immigration, de developpement et d'infrastructures. Il y a aussi des minerais sous les terres de Kara. Qu'on appellee les societies minieres de propesction pour decouvrir l'uranium et l'or qui sont caches sous les terres de la Kara. Ensuite il faut spoiler les pauvres villageois des leurs terres et exploiter massivement sans aucun benefice ces minerais. Je suis tres serieux dans ce que je dis.
Il n y a plus de capitale a Lagos mais a Abudja ( Nigeria)
Il n y a plus de capitale a Saint Louis mais transferee a Dakar (Senegal)
Il n y a plus de capitale a Abidjan mais transferee a Yamoussoukro ( RCI)
Il n y a plus de capitale a Accra mais transferee a Kumasi (Ghana)
Il n y a plus de capitale Cotonou mais transferee a Porto Novo ( Benin)
Il n y a plus de capitale a Douala mais transferee a Yaoundé (Cameroon), etc.......

La pression sur les terres a batir et le nombre croissants des gens venus de l'exode rural et de l'immigration des pays instables comme le Niger, Mali, Burkina porte une pression immense qu'un petit pays comme le Togo ne peut supporter seul surtout la region maritime qui n'est qu'une petite bande de terre de 40km de longeur sur 70km profondeur.

Nos parents sont mis sous pressions a vendre leurs terres cultivables qu'ils cultivent depuis des millenaires de fait que maintenant apres avoir tout vendu ils tombent dans une misere indescriptible.
Les eleveux de bovins aussin s en melent et viennent acheter les terres autrefois cultivables pour y faire paitre leur cheptel.
Trop c'est trop. Laisser nous respirer un peu. Il y a des terres a Tchamba, A Sotouboua, a Adjengre, a Kara, a Mango, etc.... aussi.

LE GOUVERNEMENT DOIT RAPIDEMENT PRENDRE DES MESURES POUR DEPLACER LA CAPITALE VERS ATAKPAME, KARA, NIAMTOUGOU OU NOTSE. VOILA.....
Ca permettra d'arreter l'exode rural massif des fils et filles; d'y construire des insfrastructures de developpement; d'elever le niveau de vie de la population, de juguler la migration massive et ininterrompue vers Lome et la region maritime.

Vraiment nos parents n'en peuvent plus. Sinon bientot il n y aura plus de terres cultivables en dessous de Notse et c'est la famille qui prendra le dessus.

 1   GNAROU | Mercredi, 21 Août 2019  - 18:19
  En quoi cette affaire de droits de l'homme concerne t-elle la LCT ??
Elle intervient aussi en matiere de droits de l'homme...?

Finalement toutes les associations ne luttent seulement que pour leurs ventres dans ce pays !

GNAROU le fils de SOTOUBOUA


RECOMMANDÉS
Permis de conduire obligatoire : La plaidoirie d’Éric Dupuy en faveur des Zémidjan
1.  Togo - Permis de conduire obligatoire : La plaidoirie d’Éric Dupuy en faveur des Zémidjan

2.  Togo - Escale à Lomé du patrouilleur de haute mer "Enseigne de vaisseau Jacoubet"

3.  Togo - Agoè-Fiovi : De la rivière à la place du boulevard

4.  Togo - Ras-Ly en veut aux promoteurs culturels

5.  Togo - ‘‘Denyigba’’, le nouvel album de King Mensah





Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média