8:25:48 PM Samedi, 21 Septembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

L'armée togolaise après l’alternance : et si on mettait fin à l’omerta ?  

Togo - Opinions
iciLome | | 8 Commentaires
l-armee-togolaise-apres-l-alternance-et-si-on-mettait-fin-a-l-omerta-  


Le 17 août dernier, les rues soudanaises étaient remplies de klaxons et de cris de joie comme on en a rarement vu dans ce pays sortant de 30 ans non seulement d'une dictature, mais aussi d'un régime islamiste abonné aux pires formes du fondamentalisme religieux. La raison de cette immense joie était celle-ci : les forces civiles de contestation et l'armée, la même armée qui fut l'épine dorsale de la dictature, venaient de signer un accord de gestion du pouvoir pour une période transitoire de 3 ans, période au cours de laquelle les institutions démocratiques seront établies, et à l'issue de laquelle des élections générales seront organisées. C'est un exploit inattendu pour l'armée soudanaise, instrumentalisée pendant 30 ans par l'ancien régime, et utilisée pour les pires basses besognes, allant des massacres et expéditions punitives contre les sud-Soudanais au génocide au Darfour. L'armée soudanaise semble ainsi avoir brisé le sort qui semblait le lier aux islamistes et permettait à ces derniers de la contrôler à dessein. 

Quelques jours plus tôt, le 14 août, avait lieu en Haïti, une cérémonie de fin de formation de la première promotion de la nouvelle version des Forces Armées d’Haïti (FAd’H). En Haïti, premier pays noir à se libérer de l'esclavage et de la colonisation (grâce à une lutte militaire), l'armée de libération était devenue au fil des années un véritable fléau au point qu’elle avait été dissoute en 1995. Au cours donc de la cérémonie, Jovenel Moïse, l'actuel président du pays, saluait la renaissance d'une armée qui selon lui « a une histoire inexplicablement imbriquée avec celle du pays: elle a créé Haïti; elle l'a gouvernée; elle l'a maltraitée ; elle l'a sauvée ; elle l'a pillée; elle l'a massacrée; elle l'a protégée ».

Ce que nous apprennent ces deux pays, ces deux armées est ceci: les relations d'une armée avec son peuple dépendent dans une grande mesure des épisodes de leur l'histoire commune, épisodes parfois contradictoires, faits de moments de complicité et des moments d'adversité, voire d'inimitié. 

Depuis la fin de la période qu’on peut appeler « les trois glorieuses de la démocratie togolaise » (Conférence Nationale Souveraine, Gouvernement de Transition et Constitution de la 4ème République), période pendant laquelle les relations des Togolais avec leur armée ont connu de rares moments de compréhension (pas de complicité), la classe politique et les acteurs de la société civile ont renoncé ou plutôt déserté l'arène concernant tout débat sur l'avenir de l'armée.

Plusieurs facteurs expliquent cela, mais le plus visible est que le régime y a beaucoup contribué, puisque la survie du régime dépend largement de cette omerta sur l'avenir de l'armée. Cette omerta a permis au régime de se positionner comme le seul et unique garant pour cette armée, la dressant contre le peuple et l’abreuvant des rhétoriques antimilitaristes proférées çà et là par certains acteurs de l'opposition pendant les trois glorieuses. Ce n'est donc pas surprenant que dans l'histoire des Togolais et de leur armée, il y ait peu ou pas du tout des moments de complicité, surtout depuis 1990. 

Cela étant, faut-il s'en tenir à ce silence, ou est-ce qu'il y a un salut à parler de l'armée et de ce que sera son avenir après l'alternance ? 

Parlant des militaires togolais dans son dernier message sur les réseaux sociaux, Tikpi Atchadam disait ceci: « ces jeunes volontaires s'engagent au service du pays mais ils sont mis au service d'une personne: le Président [...] Si seulement les forces de défense et les forces de sécurité togolaises savaient à quoi correspondraient leurs conditions de vie et de travail dans un Togo démocratique après l'alternance, elles seraient en avant-garde; elles prendraient la tête de la lutte contre le 4ème mandat de Faure en 2020, elles exigeraient même son départ immédiat ». Par rapport à ce que dit Atchadam, les militaires togolais ne cernent donc pas ce que sera leur avenir après l'alternance (c’est ma compréhension, merci).

Mais cet avenir ne se limite pas aux conditions de vie et de travail des militaires ; cet avenir est avant tout relatif à la mission que l'on assignera aux forces armées après l'alternance, car les conditions de vie et de travail ne sont que des moyens au service de cette mission. Et cette mission elle-même dépendra de la vision que les forces en lutte pour l'alternance ont de l'armée dans la société togolaise. C'est sur ce chapitre qu'il faut briser l'omerta, surtout que l'on est à 5 mois d'une élection présidentielle déterminante.

Refuser de se prononcer sur l’avenir de l’armée ou faire preuve de timidité sur cette question, c'est accepter le statut quo qui est forcément à l'avantage du régime. Se complaire dans les formules telles que « les militaires savent que rien ne leur arrivera », ou « avec nous ils vivront mieux qu’aujourd’hui » ; se résigner car « l’armée est devenue une milice », c’est manquer de l’audace que l’on attend généralement des « leaders ».

Au Togo, ce qu'on pourrait appeler "la question de l'armée" est le cœur de la politique ; c’est la gestion de cette "question" qui, officiellement, a emporté la première république et mis violemment fin à la vie du père de l'indépendance et père de la nation, Sylvanus Olympio. Et pour ceux qui doutaient de la pertinence de cette "question", les événements du 5 février 2005 ont apporté un démenti cinglant : nos rêves d'alternance se sont envolés ce jour-là pour avoir antérieurement accepté l'omerta sur la question de l'armée et laissé libre cours à la version du régime.

Une erreur maintes fois répétée devient un choix, et le Togo ne gagne absolument rien dans le choix du silence des hommes politiques sur cette question. Il est temps que la classe politique et les acteurs citoyens mettent fin à l'omerta sur l’avenir l'armée ; car pour cela, personne n'a besoin d'un itinéraire. 


A. Ben Yaya

New York, 25 août 2019


L'AUTEUR
A. Ben Yaya
New York

L'armée togolaise après l’alternance : et si on mettait fin à l’omerta ?  
Togo - L'armée togolaise après l'alternance : et si on mettait fin à l'omerta ?  





Autres titres
La croisade identitaire : l’interdiction illégale du voile musulman par l’Institution...
Togo - La croisade identitaire : l’interdiction illégale du voile musulman par l’Institution...
Tout processus électoral au Togo vise au maintient de la dictature
Togo - Tout processus électoral au Togo vise au maintient de la dictature
Lettre ouverte au Président de la Commission Électorale Independante du HCTE
Togo - Lettre ouverte au Président de la Commission Électorale Independante du HCTE
Une affectation suspecte à Kpalimé comme nouvel épisode dans l´acharnement du pouvoir...
Togo - Une affectation suspecte à Kpalimé comme nouvel épisode dans l´acharnement du pouvoir...
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 8   Maximus djitri | Jeudi, 29 Août 2019  - 16:4
  Réponse à 7-GNAROU
  CHERS LECTEURS, PRIERE LIRE LES REPONSES DU BERGER A LA MENTEUSE BERGERE EN MAJUSCULES

Dans le systeme judiciaire togolais, les ewe-mina depassent les 90% :
ABSOLUMENT FAUX. CECI ETAIT PEUT VRAI AU TEMPS D'EYADEMA MAIS DEPUIS 1990 IL Y A BIEN EU UNE POLITIQUE TRIBALISEE DE RATTRAPAGE ETHNIQUE DANS LE SYSTEME JUDICIAIRE TOGOLAIS. EYADEMA AYANT CONSTATER QUE LA MAJORITE DES JUGES ETAIT DU SUD, A DONNER DES INSTRUCTIONS FERMES POUR QUE DES BOURSES SOIENT EXCLUSIVEMENT ATTRIBUEES AUX MEMBRES DU CLAN ET MEME A L'UB IL FUT DE DECIDER DE LES PROMOUVOIRS RAPIDEMENT. DE 1990 A NOS JOURS A CAUSE DE CETTE POLITIQUE TRIBALE NON BASEE SUR LA MERITOCRATIE LA BALANCE A ETE RENVERSEE. CECI FUT POSSIBLE CAR L'ENA EST SOUS CONTROLE DU GOUVERNEMENT ET LES NOMINATIONS SE FONT PAR LA PRESIDENCE.

Dans le systeme bancaire ils depassent les 80 %:

CECI EST ABSOLUMENT FAUX DANS LES BANQUES D'ETAT COMME LA BTD, UTB, BTCI, BANQUE D'EPARGNE, ETC.. QUI SONT DES SOCIETES D'ETAT OU LES DIRIGEANT SE NOMME PAR DECRET PRESIDENTIELS ET DONC APPLIQUENT LES CONSIGNES DE TRIBALISATION QUI VIENNENT DU CLAN ET DE SA MAFIA TRIBALE. DANS LE BANQUE PRIVEES OU SEMI-PRIVEES COMME LA BIAO, SIAB, ECOBANK, LES CHOSES SONT UN PEU DIFFERENTES CAR LE PRESIDENT N'AYANT PAS DE POUVOIR DE RECRUTEMENT DANS CE BANQUES ET OU LA MERITOCRATIE Y EST PLUS OU MOINS APPLIQUEE. CES BANQUES AYANT DES ACTIONNAIRES PRIVEES ONT LE DEVOIR DE DEGAGER DU PROFIT ET DONC DOIVENT SI ELLE VEULENT SURVIVRE RECRUTER DES EMPLOYES QUALIFIES ET NON DES GENS RECOMMANDES SUR BASE ETHNIQUE PAR LE CLAN.

Dans le systeme de santé ils sont à plus 70%:
DANS LE SYSTEME DE LA SANTE, JE DIRAI QUE TOUS LES STRUCTURES D'ETAT OU PUBLIQUE COMME LES CHU, CHR, LES HOPITAUX SEMI-PUBLIQUES, LES INFIRMERIES D'ETAT SONT FORTEMENT TRIBALISES EN FAVEUR DU CLAN. IL N'Y A AUCUNE MERITOCRATIE CE QUI A D'ALLEURS TRANSFORMER NOS HOPITAUX EN MOUROIRS AVEC DES EMPLOYES INCOMPTENTS PROMUS OU CHOISIS SIMPLEMET SUR UNE BASE CLANIQUE. IL N'Y A QU'A FAIRE 1 TOUR AU CHU TOKOIN POUR Y VOIR QUE LA MAJORITE DES EMPLOYES ET DES DOCTEURS NE SONT PAS DES EWES MINAS COMME LE DIT HONTEUSEMENT SANS AUCUNE MORALE L'ENERGUMENE GNAROU.
DANS LES CLINIQUES PRIVEES QUI NE SONT PAS DU RESSORT DE L'ETAT, CHACUN FAIT CE QU'IL VEUT PUISQU'IL S'AGIT DES ENTREPRISES PRIVEES QUI DOIVENT APPLIQUER LA MERITOCRATIE AFIN DE POUVOIR SURVIVRE CAR TRAITANT DE LA VIE OU DE LA MORT DES GENS. DONC LES HOPITAUX PRIVEES ONT LE DROIT D'EMBAUCHER QUI ILS VEULENT.

Que dis-tu de la situation?

Pourquoi les NORDISTES sont eliminés systematiquement des grandes ecoles de santé à l'université de LOME , dans des ecoles qui forment aux metier de banque .

ABSOLUMENT FAUX. MENSONGES TRES TRES GROSSIER. L'UNIVERSITE DE LOME EST OUVERT A TOUS LES TOGOLAIS SANS QUELQUE DISTINCTION QUE CE SOIT. C'EST D'AILLEURS LA SEULE INSTITUTION PUBLIQUE DU TOGO OU IL Y A LE MOINS DE DISCRIMINATION. D'AILLEURS MEME IL Y A UNE UNIVERSITE A KARA DONC COMMENT QQ1 OU UN SUDISTE PEUT ALLER DISCRIMINER LE CLAN DANS DON PROPRE CHEF-LIEU???????????????? VAS-Y COMPREMDRE LES INCONGRUITES RACONTE CE GNAROU

Pourquoi il est difficile un jeune etudiant du nord de preparer sa CAPA chez un ancien avocat du sud pour sortir avocat par exemple ??

LES CABINETS D'AVOCATS PRIVEES SONT GEREES COMME DES SOCIETES PRIVEES ET LE METIER D'AVOCAT EST UNE PROFESSION LIBERALE. ETANT DONNE QUE C'EST UN BUSINESS PRIVEE OU LES GENS PAYENT ET OU LES AVOCATS SONT TENUS AU RESULTAT, CHAQUE CABINET A SES CRITERES DE RECRUTEMENT ET NE RECRUTE QUE LES JEUNES AVOCATS LES PLUS TALENTIEUX COMME CELA SE FAIT DANS TOUS LES PAYS RESPECTABLES COMME EN FRANCE, UK, USA, ALLEMAGNE, CANADA, ETC.. LE RECRUTEMENT SE FAIT SUR LA BASE DE LA MERITOCRATIE ET DES NOTES ET MENTIONS OBTENUS LORS DES ETUDES SUPERIEURES. DIRE QUE LES CABINETS D'AVOCAT DISCRIMINENT LES NORDISTES EST ABSOLUMENT HONTEUX ET FAUX. GNAROU DIT CA PCQ LE CLAN N'A PAS DE POUVOIR D'OPERER OU DE PLACER DES GENS INCOMPETENTS OU SUR UNE BASE ETHNIQUE DANS LES CABINETS D'AVOCATS PRIVES TOGOLAIS. PURE JALOUSE. LE DROIT PRIVEE CE N'EST PAS LA FONCTION PUBLIQUE. POUR LE CAS DES MAGISTRATS, DE L'ENA, DU MINISTERE DE LA JUSTICE QUI SONT DU DOMAINE DU DROIT PUBLIQUE, CELA A DEJA ETE TRAITER PLUS HAUT.

Pourquoi les kotonoli occupent à eux seuls plus de 70 % dans les transport ??
JE NE SUIS PAS SUR QU'IL Y A 70% DE KOTOKOLI DANS LE TRANSPORT CAR SUR LA ROUTE DE MON VILLAGE JE N'AI PAS ENCORE VU UN CHAUFFEUR KOTOKOLI. ET MEME SI C'ETAIT VRAI, CE SERAIT DE BONNE GUERRE CAR C'EST PAS LA FONCTION PUBLIQUE COMME L'ARMEE???? IL S'AGIT ICI D'UNE PROFESSION LIBERALE DONC LA QUESTION NE SE POSE MEME PAS. ON NE PAYE PAS LES CHAUFFEURS KOTOKOLIS AVEC L'ARGENT DE L'ETAT. ET A CE QUE JE SACHE, CE NE SONT PAS LES KOTOKOLI QUI DIRIGENT LE BUREAU DES PERMIS DE CONDUIRE DU TOGO.DONC CETTE ASSERTION EST UNE FUITE EN AVANT ET UNE LACHETE DE DIRE UNE MONSTRUSOSITE PAREILLE.
Cessez de voir du noir partout !!

" Ahoevi m'kplona Eňio " !!

RIEN QU'UN MYTHE , UN MENSONGE INVENTER LE CLAN POUR JUSTIFIER SES PURGES SANGLANTES ET SON TRIBALISME CONTRE LES AUTRE ETHNIES OU LES SUDISTES. JE RE VIENDRAI SUR CETTE QUESTION SUR MA PAGE FACEBOOK.

Cette phrase ewe à propos de l'armée en dit long sur la facon dont les autres ethnies considerent le metier des armes au Togo !

COMME JE VIENS DE LE DEMONTRER CET ENERGUMENE GNAROU N'A AUCUNE PROBITE MORALE, AUCUN SENS D'OBJECTIVITE NI DE VERITE DANS SES VERBIAGES SANS TETES NI QUEUES QU'IL DEVERSE ICI A LONGUEUR DE JOURNEE COMME UNE VIPERE SUR SES OEUFS. IL CONFONS ALLEGREMENT REPUBLIQUE ET CHEFFERIE D'ETAT, FONCTION PUBLIQUE ET SECTEUR PRIVE, FONCTIONNAIRE ET EMPLOYE RPIVEE, SOCIETE D'ETAT ET SOCIETE PRIVEE, L'ARMEE REPUBLICAINE ET LA MILICE PRIVEE DU DICTATEUR, MINISTERE DE LA JUSTICE ET CABINET D'AVOCAT PRIVE, HOPITAL PUBLIQUE D'ETAT ET CLINIQUE OU HOUPITAUX PRIVEES, DISCRIMINATION ET REFUS VOLONTAIRE DE S'ENROLER. BREF CE MONSIEUR EST UN IMPOSTEUR. ARRETEZ DE LUI DONNER DU POIDS SUR CE SITE. IL NE VAUT RIEN INTELLECTUELLEMENT.





 7   Maximus djitri | Jeudi, 29 Août 2019  - 15:15
  Réponse à 7-GNAROU
  Tu es toujours la a raconteur des aneries sur ce site?
Je ne sais pas pourquoi les webmasters d'icilome te laissent continuer par semer la division et la zizania sur ce site.
En plus tu n'as aucune probite moralite, aucun raisonnement objectif et tu as absolument horreur de la verite.
Ne t'attaques pas a la personne qui a ecrit au No6. Attaques toi plutot a des hommes de ton gabarit et de ton acabit comme moi qui sont en mesure de te render coup pour coup.
Je vais te le repeater encore une fois: l'homme du Sud que tu aimes tant n'as pas besoin de toi Gnarou et de tes semblables pour exister, vaquer a ses travaux champetres, elever sa famille et vivre dans la paix. Avant de raconte des idioties sans tete ni queue et a relent tribaliste, reflechis 2 fois encore.
Quand a tes phrases et propos sans aucun fondement comme: Les gens ont mis certains en esclavage; on a mis les gens de Tchamba en esclavage; les gens ont dit: " Ahoevi mou kplo na gni wo", etc..... ces aneries de je ne sais ou tu les lu ou trouver que tu pillules sur ce site depuis des annees, je sortirai bientot des articles avec preuves historiques et scientifiques a l'appui pour dezinguer et demistifier tout ca.
Arrete toi de t'attaquer aux petits comme No6. Tu dis que tu es fort non? Donc confronte les gens a la peau dure et a l'intellect raffine comme moi.
Espece de tribaliste ehonter.
AS-TU UNE FOIS ENTENDU PARLER DE REPUBLIQUE, BIENS PUBLICS, FONCTION PUBLIQUE, SOCIETE PUBLIQUE, PROFESSION LIBERALE, ENTREPRISE PUBLIQUE, ENTREPRISE D'ETAT, COMMERCANT PRIVE, BOUTIQUE PRIVEE, VIE PRIVEE, CHOSE PRIVEE, CHOSE PUBLIQUE??????????????????????????????????????

 6   GNAROU | Jeudi, 29 Août 2019  - 14:8
  Réponse à 6-LU POUR VOUS SUR WEB
  Dans le systeme judiciaire togolais, les ewe-mina depassent les 90%

Dans le systeme bancaire ils depassent les 80 %.

Dans le systeme de santé ils sont à plus 70%
Que dis-tu de la situation?

Pourquoi les NORDISTES sont eliminés systematiquement des grandes ecoles de santé à l'université de LOME , dans des ecoles qui forment aux metier de banque .

Pourquoi il est difficile un jeune etudiant du nord de preparer sa CAPA chez un ancien avocat du sud pour sortir avocat par exemple ??

Pourquoi les kotonoli occupent à eux seuls plus de 70 % dans les transport ??
Cessez de voir du noir partout !!

" Ahoevi m'kplona Eňio " !!

Cette phrase ewe à propos de l'armée en dit long sur la facon dont les autres ethnies considerent le metier des armes au Togo !








 5   Maximus DJITRI | Lundi, 26 Août 2019  - 11:34
  Aussi longtemps que les togolais par peur ou par lachete refuseront de nommer haut et fort ce qui constitue le noeud reel du probleme de l'armee afin de pouvoir ensemble trouver une solution, ce regime restera au pouvoir. Pour guerir un cancer il faut diagnostiquer un cancer. On ne diagnostique pas du Paludisme et pretendre traiter un cancer. Le doyen Comi Toulabor a disagnostiquer les vrais problemes de l'armee togolaise depuis 2005 et Presque 15ans apres rien absolument rien n'a changer de positif car ceux qui manipulent ethniquement cette armee a des fins d'hegemonie politique, tribale ou financiere ou revencharde ne voudront jamais couper la branche sur laquelle ils s'appuient pour mater le peuple et toute tentative d'emancipation democratique du pays. A bon entendeur salut!!!!!

 4   le fou | Lundi, 26 Août 2019  - 11:0
  Réponse à 2-abawe
  Si toi, tu profites actuellement des largesses du regime, rien n'est sur pour tes rejetons et petits rejetons.
Cherches plutot a limer ceux qui ont fait du Togo un PPTE.

 3   le fou | Lundi, 26 Août 2019  - 10:44
  Réponse à 1-marclove
  Oui, vraiment ton ventre!!!
Ton ventre gonflé par la boulimie et que tu craingnes de voir degonfler une fois que ton dieuzimna s'efface!
Ta reaction est normale. Ca s'appelle LA PEUR BLEUE!

 2   abawe | Lundi, 26 Août 2019  - 10:6
  Hummmm! Mr yaya alias mr le pnp de New York, on va vous limer un à un au Togo .....matchatchiwa!!!!

 1   marclove | Dimanche, 25 Août 2019  - 22:10
  hahahahahahaha vraiment mon ventre...


RECOMMANDÉS
Avant la prise de fonction des nouveaux maires, les délégations spéciales sommées de ...
1.  Togo - Avant la prise de fonction des nouveaux maires, les délégations spéciales sommées de ...

2.  Togo - Le budget de 2019 augmenté de 2,8%

3.  Togo - Vidéo/Un peu de réjouissance pour faire vivre le village…

4.  Togo - Contentieux OTR-Moov/La diversion du Commissaire Général Philippe Kokou Tchodiè : Qu...

5.  Togo - Présidence de la République : Nid de détourneurs et falsificateurs ?




Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média