4:58:49 PM Lundi, 14 Octobre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Le nouveau port de pêche de Gbétsogbé boudé par les pêcheurs

Togo - Societe
iciLome | | 7 Commentaires
le-nouveau-port-de-peche-de-gbetsogbe-boude-par-les-pecheurs


Le nouveau port de pêche de Gbétsogbé à Baguida (banlieue-Est de Lomé) n'attire pas de monde. Il est plutôt abandonné par ceux pour qui il est construit. En tout cas, le moins qu’on puisse dire, c’est que malgré les 20 milliards de FCFA engloutis dans sa construction, les activités peinent à démarrer dans ce nouveau port de pêche.

Inauguré en grande pompe le 24 avril dernier par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, ce nouveau port de pêche, dit moderne, se veut un cadre devant favoriser l’accroissement de la production halieutique, jusqu’à 25 000 tonnes de poissons par an, a-t-on appris.

Fruit de la coopération entre le Togo et le Japon à travers l'agence de coopération internationale japonaise (JICA), l’ouvrage dispose d’une capacité de 300 à 400 pirogues et est doté d’infrastructures modernes de débarquement, de conservation et de vente.

Selon le gouvernement togolais, au moins 8 000 personnes interviendront sur ce nouveau port de pêche. Il s'agit de 3 000 pêcheurs et 5 000 mareyeuses et transformatrices de poissons.

Seulement voilà, presque 5 mois après son inauguration, les activités peinent à démarrer dans ce nouveau port de pêche censé améliorer les conditions de travail et de vie des acteurs du secteur halieutique. Jusqu’à présent, aucun poisson n’a été pêché ni vendu dans ce port, même pas un simple alevin.

L’endroit est toujours désert comme certains marchés construits par le gouvernement, mais boudés par les populations à travers tout le pays. Ce port de pêche construit à coût de 20 milliards de francs CFA est même devenu le repère des rats, des chauves-souris et des lézards. Les vrais occupants ont tout simplement boudé les lieux.

Selon les informations, si ce nouveau port pêche de Gbétsogbé est toujours inoccupé, c’est parce que les pêcheurs avaient, entre-temps, posé quelques revendications avant tout démarrage d’activités dans ce port.

Ils exigeaient donc la construction d’une clôture, d’un marché aux poissons, d’un magasin de stockage des matériels de pêche. Mais jusqu’à présent, la clôture, la principale revendication des pêcheurs, n’est pas encore sortie de terre. Seules quelques briques y ont été entreposées en guise de clôture. Ce qui frustre encore les pêcheurs. Ces derniers préfèrent plutôt exercer leurs activités génératrices de revenus sur l’ancien site communément appelé Habor.

« C'était promis et assuré qu'au moins la clôture serait en train d’être terminé. Mais, je ne sais plus où se situe le blocage », confie Abdou Derman, Secrétaire général du SYNAPETO (syndicat national des pêcheurs du Togo) à nos confrères de Agridigitale.

Pour rappel, la construction du nouveau port de pêche a démarré le 25 avril 2017. Les travaux sont financés à hauteur de 14 milliards de francs CFA par le Japon et de 6 milliards par l’Etat togolais.

Godfrey Akpa


Le nouveau port de pêche de Gbétsogbé boudé par les pêcheurs
Togo - Le nouveau port de pêche de Gbétsogbé boudé par les pêcheurs





Autres titres
Outre-Mer Network ouvre son bureau au Togo
Togo - Outre-Mer Network ouvre son bureau au Togo
« L’Urgence africaine » du Prof. Kako Nubukpo au cœur d’un débat à Paris
Togo - « L’Urgence africaine » du Prof. Kako Nubukpo au cœur d’un débat à Paris
Les chances de gagner à la loterie visa 2021
Togo - Les chances de gagner à la loterie visa 2021
Des fonctionnaires des ministères de la santé et des enseignements en Chine pour acqu...
Togo - Des fonctionnaires des ministères de la santé et des enseignements en Chine pour acqu...
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 7   Cyrille le Linguiste | Mardi, 17 Septembre 2019  - 9:22
  Cela grogne, ça boude partout dans presque tous les secteurs. La jeunesse qui représente 60 pour cent de la population togolaise, fer de lance de la bataille contre les prédateurs pilleurs du pays, est sur son pied de guerre.
A quelque chose malheur est bon: pour dire que la bataille peut ne pas avoir de leader puisse que la trahison de la classe politique, toutes obédiences confondues est bien perceptible. Donc la bataille qui prendra une allure spontanée n'aboutira qu'à la finalité populaire voulue des dignes fils du pays, décidés à enfin s'affranchir de l'APARTHEID TOGOLAIS, ce développement séparé entre la petite minorité pilleuse RPT-URINe et la grande majorité silencieuse martyr.
VAINQUONS ET VIVONS MAIS DANS LA DIGNITÉ !

 6   Jagua | Lundi, 16 Septembre 2019  - 20:32
  Faure et sa bande verront la colère de ce peuple bientôt. Ils se croit tout permis. Les autres dictateurs ont fait plus que ça mais ils sont partis par la petite porte.

 5   Comptage | Lundi, 16 Septembre 2019  - 17:22
  Peuple Togolais, lève-toi comme un seul Homme.

4ème MANDAT = REVOLUTION

 4   Comptage | Lundi, 16 Septembre 2019  - 16:44
  Un régime vomi jusqu'à la lie.

Un peuple qui ne veut plus du régime, ni de ses réalisations! C'est évocateur!

Si c'était possible de rouler en l'air, je suis certains qu'aucun togolais n'aimerait circuler sur les voies tracées par le régime sanguinaire. Ce régime vampire sera dégagé par l'aide divine; les signes sont évidents.

Vive le Togo libre.

 3   Clement GAVI | Lundi, 16 Septembre 2019  - 14:29
  'Le nouveau port de pêche de Gbétsogbé à Baguida (banlieue-Est de Lomé) n'attire pas de monde. Il est plutôt abandonné par ceux pour qui il est construit.'

La dénomination 'Gbétsogbé' de ce port de pêche est très évocatrice en l'espèce. Si ce projet avait été élaboré en concertation avec ceux et celles pour qui il est destiné, ce port de pêche ne serait pas abandonné. C'est précisément le sens de Gbétsogbé, qui parle d'accord, de consentement. 'Gbé', la parole, 'tso' correspond, 'gbé', parole, autrement dit, accord.

Ce régime tyrannique et tous ces hypocrites qui soutiennent la souffrance sur la terre, ignorent la misère du monde et la souffrance dans le monde.

 2   Kombaté | Lundi, 16 Septembre 2019  - 14:26
  Cela tombe bien l ancien ministre Agadasi a la reponse .Voila ce que je reproche au regime en place quand ils prennent les coprs habillés pour ministre .Ces Mrs ont du mal a comprendre un simple mot venant des civiles . Ils ne veulent aucun ordre des civiles .

 1   Ups! | Lundi, 16 Septembre 2019  - 12:57
  Leur revendication est quand même legitime. C'est un paradoxal, avant le demarrage des travaux de construction, je comprends que les discussions avec ceux qui vont utiliser l'ouvrage devraient avoir lieu pour que cela ne soit pas une oeuvre vaine ou une construction ncomplète.



RECOMMANDÉS
Outre-Mer Network ouvre son bureau au Togo
1.  Togo - Outre-Mer Network ouvre son bureau au Togo

2.  Togo - « L’Urgence africaine » du Prof. Kako Nubukpo au cœur d’un débat à Paris

3.  Togo - Monsieur le Maire Jean-Pierre Fabre prend fonction ce mercredi 16 octobre 2019

4.  Togo - Téléphone au volant : Un chauffeur et ses passagers finissent dans les champs de pata...

5.  Togo - Claire Ayivon a obtenu sa qualification en aviron pour les JO 2020




Restez connectés sur iciLome Video Youtube
Google plus
https://www.Facebook.com/iciLomecom/
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média