8:36:28 AM Lundi, 18 Novembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Les Evêques se prononcent une fois de plus sur la situation sociopolitique

Togo - Politique
iciLome | | 9 Commentaires


La situation sociopolitique a occupé une place non négligeable dans la 122è session ordinaire de la Conférence des Evêques du Togo (CET) tenue du 15 au 18 octobre à Dapaong, une ville au nord du Togo. Ces hommes de Dieu appellent toute la classe politique à œuvrer pour que la prochaine élection présidentielle se déroule dans la paix, dans la transparence…

Les Evêques du Togo étaient réunis du 15 au 18 octobre, ce mois du rosaire et de la mission, pour leur 122è session ordinaire tenue au diocèse de Dapaong. Ces derniers ont évoqué plusieurs sujets dont ceux relatifs à la situation sociopolitique dans leur pays.

En effet, ils sont revenus sur les élections législatives de décembre 2018, les récentes réformes constitutionnelles et institutionnelles faites à l'Assemblée nationale, les locales. Sans oublier l’élection présidentielle de 2020.

« L'Eglise a porté tous ces événements dans la prière et continue de supplier le Seigneur afin qu'il éclaire et guide tous ceux et celles qui ont en charge la gestion du bien commun », précise le message publié à l’issue de cette session.

Néanmoins, elle regrette que les « législatives se soient déroulées dans un climat sociopolitique particulièrement tendu » et invite « tous les acteurs de la prochaine élection présidentielle à conduire le processus dans la paix, la transparence, la justice et le respect de la volonté des citoyens ».

Les Evêques togolais, à la suite du souverain pontife, Pape François, exhortent les fidèles catholiques à poursuivre leurs « engagements sociopolitiques » qui constituent une « mission de baptisés » car, soulignent-ils, « le véritable chrétien doit préférer sa foi et montrer que son combat pour la justice est pour la justice du Royaume de Dieu et non pour une autre justice ».

Les prélats ont en outre tenu à répondre au gouvernement qui avait refusé d’autoriser une de leur organisation à superviser le scrutin de décembre 2018. En effet, ils réaffirment « avec force qu’il n’existe aucun financement douteux dans les activités du Conseil Episcopal Justice et Paix » (CEJP).

« Nos messages sont dictés par la fidélité à l’Evangile et par la recherche du bien commun », rassurent-ils.

Le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, à l’époque, avait, lui, émis une réserve sur les sources de financement du Conseil Episcopal Justice et Paix.

A.H.


Les Evêques se prononcent une fois de plus sur la situation sociopolitique
Togo - Les Evêques se prononcent une fois de plus sur la  situation sociopolitique





Autres titres
Après la sortie de Mohammed Loum : Le pouvoir de Lomé dos au mur !
Togo - Après la sortie de Mohammed Loum : Le pouvoir de Lomé dos au mur !
Les FDR se repositionnent sur l’échiquier politique
Togo - Les FDR se repositionnent sur l’échiquier politique
L’Assemblée nationale se déplace à Kpalimé pour un séminaire
Togo - L’Assemblée nationale se déplace à Kpalimé pour un séminaire
Candidature unique de l’opposition  en 2020 : Une équation difficile selon Tchassona ...
Togo - Candidature unique de l’opposition en 2020 : Une équation difficile selon Tchassona ...
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 9   Cyrille le Linguiste | Jeudi, 24 Octobre 2019  - 9:52
  Réponse à 8-GNAROU
  Encore une bourde religieuse, après celle de Frank : Mes DIEUX sont dans nos montagnes .- dixit Gnarou . Contrairement à Frank, il prend soin de respecter l'orthographe Dieu avec la majuscule, mais par ignorance et paradoxe, pluralise encore, l'Unique, Omnipotent, Omniscient, Omniprésent DIEU de tous.
Je ne parlerai ni de blasphème, ni d'arrogance qui est leur propre au RPT-URINe, mais plutôt de BOURDE, ce vice qui saborde d'abord son auteur, avant d'avoir de bribes d'effets sur la cible visée.
UN PEU DE RESPECT A DIEU, ET PAR RICOCHET A SES SERVITEURS !

 8   GNAROU | Jeudi, 24 Octobre 2019  - 2:56
  Réponse à 6-Essosolam
  Justement, votre reaction devrait etre adressée à ceux qui passent leur vie à donner des conseils aux autres !!

La separation de l'Eglise et de l'Etat est acté dans les textes !!

Nous leur demandons de nous laisser en paix ! Qu'ils balayent devant leur propre porte .

Rien à foutre !!

Mes DIEUX sont dans nos montagnes .


GNAROU le fils de SOTOUBOUA!

 7   Clement GAVI | Jeudi, 24 Octobre 2019  - 2:9
  « L'Eglise a porté tous ces événements dans la prière et continue de supplier le Seigneur afin qu'il éclaire et guide tous ceux et celles qui ont en charge la gestion du bien commun », précise le message publié à l'issue de cette session.

La Croix, c'est l'Instrument de la Passion Rédemptrice du Christ. Le Christ est celui qui a délivré et qui a donné la lumière. Dieu n'a pas besoin d'être supplié pour éclairer les hommes. Les hommes doivent appliquer la foi, avoir la crainte de Dieu afin que la lumière qu'est Dieu soit une réalité pratique pour eux.
Dans un pays où une sanglante dictature organisée par ces gens qui ont épousé le diable, a transformée la vie en condamnation pour le peuple depuis plus de 50 ans et que malgré la souffrance que représente un tel régime, Monseigneur Djakpah Denis Amouzou va avoir le courage de dire dans son homélie 'A tout seigneur, tout honneur, rendons un vibrant hommage' a cette dictature, ce n'est certainement pas Dieu qu'il faut supplier, mais c'est le courage de la foi qu'il faut.

Il est simplement inacceptable que depuis 1967, qu'un régime soit la cause de la souffrance d'un peuple sur cette terre. Ainsi, Faure Gnassingbé qui a pris le pouvoir en 2005 par l'assassinat de centaine de personnes et qui a depuis 2009 emprisonné son propre frère Kpatcha Gnassingbé qu'il refuse de libérer et qui après 15 ans de pouvoir, change la constitution pour se maintenir au pouvoir, ne devrait pas être celui qui doit être chaleureusement reçu au Vatican par le Pape. Mais, c'est ce qui s'est produit à plusieurs reprises. Oui le Christ dit qu'il n'est pas venu pour condamner, certes. Mais, l'Eglise ne doit pas non plus être une plateforme de promotion de ceux qui moquent Dieu sur la terre par leurs méfaits contres d'autres êtres humains. Les dictateurs sont des ennemis de l'Évangile. La sanglante dictature dynastique au Togo depuis 1967 est une oeuvre diabolique.

Si le peuple Togolais doit pardonner les crimes de ce régime, nous peuple Togolais avons l'obligation sacrée de résistance. Car, ce régime ne fait pas que du mal au Togo, même en Europe les Togolais souffrent du mal dont il est constitutif.

Faure Gnassingbé doit partir.

 6   Essosolam | Mercredi, 23 Octobre 2019  - 22:55
  Réponse à 5-GNAROU
  Mr Gnarou laissez-vous en paix avec vos élucubrations intellectuelles qui ne tiennent pas debout, vous faites des affirmations gratuites. Pensez à votre vie. Vous n'avez aucune leçon à donner à qui que ce soit. Occupez-vous de votre vie. Chacun répondra de ses actes. Que vous soyez athée, agnostique animiste ca fait vos oignons. Votre arrogance et insolence gardez les pour vos enfants et votre famille on n en veut pas sur ce site. Tout passe dans ce monde les Napoléon Hitler etc sont passés tirez des leçons pour savoir que l'arrogance ne mène nulle part. Quand vous faites un tour dans les hôpitaux vous serez humble et on se fout de votre politique togolaise.

 5   GNAROU | Mercredi, 23 Octobre 2019  - 17:40
  La situation politique chaotique togolaise a eté crée par un homme de DIEU !! Monseigneur FANOKO KPODZRO!!
Si la conference des eveques du Togo etait sincere envers elle-même et envers DIEU, elle allait dejà commencé par demander pardon au PEUPLE TOGOLAIS pour l'action dementielle de l'Eglise au Togo !!

Au lieu de cela elle se met dans un etat d'equilibriste entre la chevre et le chou !!

Desolé , messieur en soutane , l'habit ne fait pas le moine !!
L'eglise a travers KPODZRO a divisé profondement ce pays !

Allez vous faire tout simplement escommunier !!
Rien à foutre de votre autorité morale !!

Continuez d'appauvrir les togolais à travers vos quêtes à l'eglise !
Vous n'etes pas mieux que ceux qui nous regentent !!

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.

 4   Cyrille le Linguiste | Mercredi, 23 Octobre 2019  - 15:35
  Réponse à 2-Franck
  Désolé Frank, nous ne sommes pas dans le même registre ou courant d'idées. Il y a une grande différence entre ton ou votre (vous au RPT-URINe) dieu avec "d" minuscule( peut-être Fraudevi ou Eyadémon ), et le nôtre, avec "D" majuscule, Dieu, l'Omnipotent, l'Omniscient et l'Omniprésent.
Alors Frank et consorts URINistes, Ôtez-vous de notre soleil.

 3   kaboua | Mercredi, 23 Octobre 2019  - 15:23
  ils commencent par nous fatigue avec ces conneries de la situation politique du pays. Dites moi qu'est-ce-qui s'est vraiment passee depuis qu'ils publient ces torchons. RIEN!

 2   Franck | Mercredi, 23 Octobre 2019  - 15:5
  Cyrille le linguiste tu alignes les mots avec relation biblique sans comprendre car pour le cas du Togo dieu est avec tout le monde sauf toi et tes acolytes ayant cette conception erronée du concept de dieu si tu me permets cette hypothèse de dieu, sinon réellement votre dieu est mort,dieu lui même a dit quand deux ou trois personnes se retrouvent en mon nom je suis au milieu d'eux voilà combien de fois on n'a pas vu ces organisations religieuse sur les écrans nous prédire la chute du régime, ces adultèriens ,chasseurs des dîmes des offrandes qui laissent de côté dieu pour servir les plats qu'est ce qui peut sortir de bon de leurs bouches pouah

 1   Cyrille le Linguiste | Mercredi, 23 Octobre 2019  - 14:51
  « le véritable chrétien doit préférer sa foi et montrer que son combat pour la justice est pour la justice du Royaume de Dieu et non pour une autre justice ».
- Sa foi = son amour, crainte, sa bonté envers Dieu, et par incidence ou par ricochet, envers l'être humain, œuvre de référence de son créateur.
- La justice du Royaume de Dieu = la justice équitable pour tout le peuple, qui se rapproche à celle de Salomon dans la Bible, et non la justice à deux vitesses et qui marche sur sa tête, comme c'est le cas sous le régime dictatoriale, cinquantenaire RPT-URINe. Ce que dénonce avec véhémence Mgr Philippe Kpodzro. Voilà comme la CET lui donne pleinement raison.
- Autre justice = cette justice inique, basée sur des lois artificiellement ou alchimiquement piochées du néant, juste dans le but de nuire à l'adversaire sociopolitique, en vue de l'affaiblir avec les gros moyens de l'État, et d'essayer de faire perpétuer ses intérêts illégaux, diamétralement opposés à ceux du peuple dudit Royaume.


RECOMMANDÉS
Après la sortie de Mohammed Loum : Le pouvoir de Lomé dos au mur !
1.  Togo - Après la sortie de Mohammed Loum : Le pouvoir de Lomé dos au mur !

2.  Togo - Economie : Secteur privé, un faire-valoir pour le RPT/UNIR. Qui sont les vrais « ache...

3.  Togo - ECCE HOMO

4.  Togo - Les FDR se repositionnent sur l’échiquier politique

5.  Togo - L’Assemblée nationale se déplace à Kpalimé pour un séminaire




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média