8:04:03 PM Vendredi, 15 Novembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

« Il faut jouer sur deux leviers pour gagner contre Faure Gnassingbé en 2020 » selon Antoine Folly

Togo - Politique
iciLome | | 9 Commentaires
-il-faut-jouer-sur-deux-leviers-pour-gagner-contre-faure-gnassingbe-en-2020-selon-antoine-folly


A l’Union des démocrates socialistes du Togo (UDS-Togo), parti membre de la C14, le combat contre le pouvoir en 2020 ne peut se jouer que sur deux leviers. C’est en substance ce qu’on peut retenir de l’intervention d’Antoine Folly sur la stratégie a adopté par l’opposition face au régime de Faure Gnassingbé dans quelques mois.

La course pour l’alternance à la prochaine élection présidentielle s’annonce serrée et des idées pour atteindre cette alternance, n’en manquent pas. Pour la formation politique UDS-Togo, il faut nécessairement mener le combat sur deux fronts.

D’abord, la lutte pour la transparence dans le processus électoral par lequel le régime use souvent des astuces pour frauder les élections et la synergie des forces vives de l’opposition togolaise autour d’une politique claire, sans doute dans la dynamique de l’unicité d’action, une idée que beaucoup d’opposants togolais ne partagent pas.

« Pour gagner, il faut jouer sur 2 leviers. Stratégiquement, les forces de l’opposition doivent se rassembler autour d’un projet politique clair, d’un candidat unique dans le cadre d’une organisation commune. Le second levier réside dans les conditions d’organisation des élections doivent être transparentes », a-t-il soutenu.

Au sujet de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) qui a récemment investi son président Jean-Pierre Fabre comme candidat à cette élection, le leader du parti a indiqué que l’ANC toute seule ne fait pas le poids face au candidat du pouvoir

« L’ANC, toute seule, ne pourra pas gagner cette élection. Les partis au sein de la C14 savent qu’individuellement, ils n’ont aucun poids mais ensemble, nous représentons quelque chose, un poids que les Togolais reconnaissent », a-t-il déclaré avant d’ajouter que le combat contre le régime de Faure Gnassingbé, ne doit plus être ce qu’il a été contre son père, Feu Eyadéma Gnassingbé.

Antoine Folly pense qu’il ne s’agit pas qu’il ne s’agit pas de dire que tel a un poids et tel autre n’en a pas. Le politique a même souligné qu’aux dernières élections locales, les bruits courraient que la C14 allait être le dernier des derniers au sortir de ces élections, les résultats en termes d’élus disent le contraire, a-t-il noté.

L’acteur politique ne jure que par la C14 pour arracher l’alternance au peuple togolais lors de la prochaine présidentielle. « La C14 est porteuse d’une dynamique qui répond aux aspirations d’une large majorité des Togolais et c’est à cela qu’il faut que l’on revienne », a-t-il lancé.

Antoine Folly a également abordé lors de son intervention, la position du Parti national panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam. Pour lui, le fait de crier tous les jours à la démission du chef de l’Etat togolais, à une transition et à l’organisation d’une élection par la suite, est une option pour ce parti, instigateur du soulèvement populaire du 19 août 2017.

Cependant, a-t-il poursuivi, pour la gouverne du PNP, la C14 dans sa version originelle, avait boycotté les dernières élections législatives sans avoir un plan B. Au finish, elle n’a rien gagné. La position du PNP, selon lui, est une option et si cette option réussit, l'opposition applaudira.

"Mais il ne faut pas qu’au nom de cette option, ils refusent aux autres qui ont une autre option de la mettre en œuvre. Je ne jette la pierre à personne, le PNP a sa position et sa stratégie, tant mieux. En l’absence de la mise en œuvre de cette option, qu’on permette aux autres de mettre en œuvre la leur ", a souligné le collaborateur de Mme Adjamagbo.


« Il faut jouer sur deux leviers pour gagner contre Faure Gnassingbé en 2020 » selon Antoine Folly
Togo - « Il faut jouer sur deux leviers pour gagner contre Faure Gnassingbé en 2020 » selon Antoine Folly





Autres titres
Election/Recomposition de la Cour constitutionnelle : Togo Debout saisit l’ONU
Togo - Election/Recomposition de la Cour constitutionnelle : Togo Debout saisit l’ONU
Qui en veut à Monseigneur Kpodzro ?
Togo - Qui en veut à Monseigneur Kpodzro ?
Présidentielle de 2020 : Les inquiétudes de Me Agboyibo
Togo - Présidentielle de 2020 : Les inquiétudes de Me Agboyibo
Présidentielle 2020 : Pour le régime RPT-UNIR, c’est la révision des listes électoral...
Togo - Présidentielle 2020 : Pour le régime RPT-UNIR, c’est la révision des listes électoral...
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 9   tedlesaint1 | Mardi, 29 Octobre 2019  - 11:23
  A bien voir, les militants de l'opposition togolaise, nous parlons évidement des vrais militants, ceux de la première heure. Ceux qui ont toujours été berné, embarqué dans des aventures sans lendemain. Oui, ces militants doivent se demander pour quelles raisons ils se sont battus bec et ongle pour arracher la limitation du mandat présidentiel et le scrutin à deux tour et aujourd'hui certains dirigeants osent encore ramener cette histoire de candidat "unique" de l'opposition togolaise pour la présidentielle qui s'annonce? Certaines indiscrétions disent clairement que c'est un moyen pour le reliquat de la C14, Dame Adjamagbo-Jonhson en tête d'écarter un certain Jean-Pierre Fabre entre temps Maire d'Amoutiévé et surtout porte flambeau de l'Alliance nationale pour le changement (ANC). Nous n'apprenons rien à personne, puisque Mgr Philippe Kpodzro, le parrain de cette coalition en décadence avait clairement dit que l'ancien chef de file de l'opposition togolaise était le "Juda" du regroupement c'est-à-dire celui qui empêchait les choses d'avancer. Pour les tenant de cette C14, il fallait aller à la recherche de cet oiseau rare qui serait "apolitique" mais ayant assez de popularité pour accéder à la magistrature suprême. Les conditions d'un scrutin transparent et libre, un fichier électoral apuré, sans nul doute c'est ce l'opposition togolaise devait mettre lors de discussion inter-togolais sur la table. Il faille rafraichir la mémoire de tout un chacun; la C14 avait obtenu la parité au niveau de la CENI au cours du dialogue sous l'égide de la Cedeao. Pour quelles raisons alors ses membres n'ont pas siégé dans cette commission ? Il faille ce dire la vérité, l'opposition togolaise n'est pas encore mature pour diriger le pays. le mot leadership n'est pas encore dans leur vocabulaire.

 8   brahima | Mardi, 29 Octobre 2019  - 1:34
  Depuis qq temps je comprends pourquoi la lutte des togolais pour le changement et l'alternance n'aboutit pas. une des causes de l'echec est le croc en jambe que se font les opposants. Je viens d'ecouter (youtube) un certain Nador du CAR qui affirme que en aucun moment JP Fabre n'a jamais politiquement fait vibrer le regime RPT/Unir depuis 1990.
C'est tout simplement malhonnete, intellectuellement malhonnete. Le journaliste et le Pr Wolou (l'autre invite0 etrangement le regardait.
Moi je peux meme le qualifier de revisionniste de l'histoire recente du Togo.
J'ai aussi note un fait. C'est aussi un invite du CAR dans une emission debat il y a qq semaine. Il affirme que le RPT/Unir n'a jamais gagne d'elections au Togo. je suis d'accord avec lui. Mais je me rappelle que en 1998 lorsque Gilchrist revendiquait la victoire aux elections presidentielles, Agboyibo du CAR avait affirme que lui ne peut pas considerer que Gilchrist a remporte la victoire puisque le depouillement n'est pas alle a son terme. La popularite du candidat de l'UFC etait telle qu'il pourrait suffir du soutien de toute l'opposition pour faire flechir le Pouvoir RPT. Ah c'est du croc en jambe.
Par ailleurs, il peut y avoir des croc en jambes contre la formation d'Agboyibo. Je ne l'exclus pas.


 7   Nyahoo | Mardi, 29 Octobre 2019  - 0:26
  "Antoine Folly ne jure que par la C14". La C14 existe t-elle aujourd'hui? Je me demande combien de partis politiques sont membres de la C14 en ce moment par rapport a sa version originale. De 14 on est passe' de 3 ou 4 au plus. Conclusion logique: 3/14 = 21%. La C14 est morte. Seule l'emotion reste. SVP ne venez pas faire la gaffe de comparer le reliquat de la C14 a l'ANC vu les dernieres locales ou les cartes etaient distribuees d'avance. La C14 aujourd'hui est devenue un fonds de commerce pour certains qui ne dit pas son nom. Bonne digestion.

 6   Yevigolotoe | Lundi, 28 Octobre 2019  - 22:26
  Les elections n'ont pas leurs raisons d'etre au Togo des gnassimgbe. Ne gaspiller pas vos temps et votre energie. Une desobeissance civile et les boycotts des produits francais ont plus de valeur que les elections au Togo actuel.

 5   Fernando garcia | Lundi, 28 Octobre 2019  - 21:56
 
En analysant bien nos oppositions, la seule chose qui les differe des uns aux autres c' est leur COSTUME. A part cela ils ont les memes visages et meme QI.
Ce sont ces memes CAFARDS qui reclamaient depuis des annees une election presidentielle a deux tours qui devait les permettre de s'unir contre le candidat du regime.
On les a tout accorde mais au lieu de battre campagne sur le terrain ils perdent leur temps a pleurer dans des salles de conferences.
Il n'ya person parmi eux qui disposent un gros compte bancaire pour financer sa campagne. Ils n'attendent que la subvention de l'Etat pour faire deux ou trois copies de Fabre ou Agboyibor avec une vilaine photo et aller afficher cela derriere le vieu batiment de Gnarou ou derriere le vieu VC de Elnino.

 4   CIKN | Lundi, 28 Octobre 2019  - 17:47
  L'opposition dit que l'ANC ne peut pas gagner seule. Ne venez pas nous dire que l'ANC a gagné et qu'on lui a volé sa victoire!

 3   CAP2025 | Lundi, 28 Octobre 2019  - 16:27
  " une idée que beaucoup d'opposants togolais ne partagent pas"



par-là meme la victoire de l' UNIR est assurée et sera confirmé par " on m# a volééééé'".

 2   SacréeC ? | Lundi, 28 Octobre 2019  - 14:47
  En voilà un qui dit la vérité. Pour une première fois, un homme politique de l'opposition reconnaît de façon explicite que le boycott des législatives du 18/12/2018 a été un choix catastrophique.
Les américains disent qu'en toute chose l'action vaut mieux que l'inaction.
Préparez-vous donc pour la présidentielle même si vous même vous êtes certains que vous ne la gagnerez pas.
Au moins vos aurez l'opportunité d'exposer vos programmes au peuple togolais si vous en avez.

 1   Pragmatism | Lundi, 28 Octobre 2019  - 14:30
  Au moins il a reconnu que boycotter les législatives passes était une erreur. Signe de sagesse. Celui qui reconnait ses erreurs est mieux préparé pour le futur.


RECOMMANDÉS
Vers une politique nationale de la sécurité routière
1.  Togo - Vers une politique nationale de la sécurité routière

2.  Togo - Décès de Dagbo Parfaite de Gbanamè : Rumeurs ou intox ?

3.  Togo - Campus France Togo poursuit sa tournée d’informations sur la procédure Etudes en Fran...

4.  Togo - Une délégation de l’ambassade de France à Nadjouni dans le cadre d’un projet de l’ONG...

5.  Togo - Election/Recomposition de la Cour constitutionnelle : Togo Debout saisit l’ONU




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média