5:48:13 PM Vendredi, 22 Novembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Delali Zognrah sur la récente sortie de Faure Gnassingbé : Et si c’était lui-même la honte ?

Togo - Societe
- | | 7 Commentaires
delali-zognrah-sur-la-recente-sortie-de-faure-gnassingbe-et-si-c-etait-lui-meme-la-honte-


Beaucoup ne l’ont pas encore compris, mais notre prince héritier vient de lancer sa campagne à la présidentielle de 2020 avec la célébration du classement du Togo dans le rapport Doing business 2020. Précision très utile, le Président Faure Gnassingbé était accompagné de son ami Carlos Lopez, qu’il appelle son « Chief PND officer ». Ce même Carlos qui déclarait il y a quelques années que « les africains sont habitués à célébrer les promesses. Et qu’« Il serait temps qu’ils célèbrent des réalisations ».

Dans un environnement solennellement présidentiel, et dont seuls les membres du parti bleu ont le secret, on a v u à tour à tour des chefs d’entreprises de la République (qui voient le monde en bleu) célébrer l’amélioration du climat des affaires d’un pays indépendant depuis 60 ans et qui est incapable d’atteindre l’autosuffisance alimentairement. Un pays qui a un produit intérieur par habitant s’élevant à 682 dollars en 2019 (comparé au Ghana voisin qui est de 2205 dollars par habitant et au Benin qui est de 2415 dollars par habitant) ; un pays dont plus de 56 % de la population vit sous le seuil de la pauvreté, classé à la 11ème place du palmarès des pays les plus pauvres du monde.

Faure Gnassingbé dans son allocution aux allures d’une déclaration de candidature à la présidentielle 2020, n’a fait que citer les « prouesses » de l’amélioration du clim at d’affaire et le bond du Togo dans le rapport Doing Business 2020. Com m e on pouvait s’ y attendre, c’ est la promotion du PND et la justification de l’échec du mandat social qui ont été au menu. Pour le PR, le PND n’est pas finançable par les institut ions internationales à cause de la dette publique (trop élevée) du pays qui était de 78% par rapport au PIB en 2018. Pour le citoyen togolais lambda, on se demande où sont passés tous ces fonds d’endettement si les infrastructures routières, les écoles ainsi que les hôpitaux n’existent toujours pas dans plusieurs localités de l’intérieur et même périphériques de Lomé. Mais souvenons-nous que la dette publique était tombée de 81% à 17% du PIB de 2007 à 2010, grâce à son allègement avant de repasser a 48,6% et dépassant les 80% en 2017, ce qui faisait du Togo, le pays dont la dette est la plus élevée dans l’espace UEM OA qui en a fixé le maximum à 70%. Dans ces condit ions, l’ on est t enté de demander à notre cher Président de la république où sont passés les fonds de l’endettement public de 2007 à 2017 ? Tenez, je me souviens d’un de vos discours il y a quelques années. Dans ce discours, vous déclariez qu’ « une minorité s’accapare des richesses de l’État ». Cette phrase qui était de vous signifie pour moi que vous n’avez aucun contrôle sur la gestion de l’État. Ni les syndicats, ni les partis politiques ni les citoyens n’ont aucun contrôle sur la gestion du pouvoir en place (c’est une gouvernance débridée, sauvage et sans planification. ) C’ est un pillage collectif organisé au sommet de l’État par ceux qui nous gouvernent au profit de leur cercle. C’est tout de même ahurissant d’ entendre un chef d’ État dire que ses collaborateurs pillent les caisses de l’ État mais qu’ il ne peut pas les traduire en justice faute de preuve.

Monsieur le président, ce qu’ il nous faut , ce n’est pas encore un PND. Non. Il nous faut au préalable, un contrôle pour assainir les finances publiques. Pas un autre plan pour endetter encore la future génération. La preuve, la Scape, le Drsp, le Pudc et tous ces plans de développement que vous nous avez chanté n’ont rien produit. Au contraire, cela a contribué à alourdir la dette publique. Dans votre allocution vous déclariez que vous aviez eu des contacts fructueux en Asie avec des investisseurs dans le cadre du financement du PND. Très bien ! Si le PND est viable naturellement il devrait attirer les investisseurs. Vous aviez bien dit que c’est le secteur privé qui crée l’emploie et je suis parfaitement d’accord avec vous. Mais le paradoxe est que l’ amélioration du climat d’affaire que vous célébrez dans Togo Doing Business 2020 n’est pas la réalité du secteur prive au Togo.

Vous sembliez vraiment pointer du doigt la dette publique comme la cause de l’échec de votre mandat social. Excellence, vous savez pourquoi la dette publique peine à se réduire ? C’est parce qu’elle n’a pas servi à créer les conditions de développement et de croissance du secteur privé. Elle a plutôt permis à certains dignitaires de se faire des fortunes record que sous d’autre cieux des générations ont bâti. Dans notre pays en effet, c’ est possible de s’ enrichir en quelques années à un poste ministériel.

Parlant du climat des affaires, je pense personnellement que le secteur privé est sous financé à 30% par rapport au PIB. Les entreprises n’obtiennent pas le crédit nécessaire en fond de roulement ou d’investissement, même les ménages sont incapables de s’endetter, les taux d’intérêts et les impôts sont trop élevés (TVA Togo 18% Ghana 12.5%). Tout ça c’est la faut e à la zone monétaire dans laquelle nous sommes, et votre Chief PND officer, Carlos Lopez ne dira pas le contraire parce qu’ il y a quelques années, il disait qu’il est « impossible de se développer dans la zone monétaire du CFA ». Ce qui fait que nous nous retrouvons dans une économie d’importation, rien n’est fabriqué chez nous, même les stylos et les papiers mouchoirs de la présidence sont importés.

Bientôt la campagne. Les tricots et t-shirt made in China vont circuler un peu partout dans le pays. Nous exportons nos matières premières sans les transformer sur place et nous importons le produit finis à des coûts élevés et sur ça s’ajoute la misère et le chômage.

Dans ces conditions, justifier les mandat s passés et demander un autre serait difficile à accepter par les Togolais


Delali Zognrah, citoyen togolais


Delali Zognrah sur la récente sortie de Faure Gnassingbé : Et si c’était lui-même la honte ?
Togo - Delali Zognrah sur la récente sortie de Faure Gnassingbé : Et si c'était lui-même la honte ?





Autres titres
HCTE : Les 77 délégués élus attendus la semaine prochaine à Lomé
Togo - HCTE : Les 77 délégués élus attendus la semaine prochaine à Lomé
« Rein que pour cette dernière saison des pluies, il y a eu plus de 2 millions de sin...
Togo - « Rein que pour cette dernière saison des pluies, il y a eu plus de 2 millions de sin...
Oragroup a un nouvel actionnaire majoritaire
Togo - Oragroup a un nouvel actionnaire majoritaire
Des kits d’assainissement offerts aux quartiers vulnérables du Grand Lomé
Togo - Des kits d’assainissement offerts aux quartiers vulnérables du Grand Lomé
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 7   Zozo2 | Jeudi, 7 Novembre 2019  - 5:10
  Est ce que Delali a besoin d'etre economist avant de pointer du doigt le nepotism et le clientélisme du pouvoir en place ... Si j'ai une bonne mémoire Degaul c'est un militaire Pompidou c'est un professeur des lettres Mitterand c'est un juriste Sarkozy c'est un juriste, Obama c'est un avocat et par contre ils ont dirigé des grandes économies dans ce monde ...à t on besoin d'etre economist pour montrer la corruption de ce pouvoir en place depuis plus de 52 ans .... la question devrait être à quoi joue Faure Gnassingbé ?

Le PND est un leure et non un plan de développement ...le Tchad a eu son PND qui s'est soldé par un prêt de la France pour payer ses fonctionnaire ... Cela me fait penser aux (PAS) plan d'ajustement structurel dans les années 80 qui a conduit à la dévaluation du cfa ...reveille toi mon frère

 6   Zozo | Jeudi, 7 Novembre 2019  - 2:46
  On dirait une rancoeur couplée d'un clin d'oeil stratégique au jeune président.


Donc, tout le monde peut se lever et prendre quelques données publiques et écrire positif ou négatif. Pourquoi aller sur un terrain d'économie si Delali n'est pas économiste. À la fin tu finis par montrer du doigt l'objectif du PND comme solution quand tu parles du fait que le Togo ne transforme pas ses matières premières car c'est bien ce que le PND signifie par AXE 1' AXE 2 et AXE 3. Contradiction ou erreur? A quoi joues tu?

Si tu étais dans un débat public avec ce contenu, tu aurais ramassé la honte.

 5   XZIBIT | Mercredi, 6 Novembre 2019  - 8:8
  Réponse à 4-glozo
  Merci mon frere pour cette reponse claire et nette!
Prochainement il ne faut pas te gener pour repondre a ces che.vres qui ne veulent rien comprendre: ces gens se plaisent bien dans leur ignorance parce qu'ils recoivent 5000 fcfa pour leur travail ici. Ailleurs cette somme n'est rien du tout mais au Togo des Gnassimgbe c'est une fortune a tel point que les gens n'arrivent plus a voir la verite en face. Comme le dirait un ivoirien Yako Togo

 4   glozo | Mardi, 5 Novembre 2019  - 23:8
  Réponse à 1-Ouro
  Monsieur au togo nous ne savons qu'argrumenter nos debats en citant les mahleurs ou problemes d'un autre pays. dire que la chine dans les annee 70 ... cela devrait vous servir d'example et ne pas avoir le meme probleme, mais chez nous tels pays a eu tels problemes donc nous devons l'avoir aussi. Pardons nous ne pouvons jamais evoluer. cesser de dire tel pays ... vous ne vous comparez jamais aux bonnes choses de d'autres pays . il ya de grands hopitaux a abidjan , au ghana, non jamais pas de comparaisons aux usa le president ne peut jamais faire plus de 2 mandants pas de comparaison mais les ponts sont casses aux usa c'est normal que les pont se cassent au togo. et au moment que les africains qu 'ils sont souverains ils sont des mandiats internationaux. Chaque fois on n'a besoin d'aide , on est parti voir des investisseur pour qu'emander.cela ne nous honore pas. un mandiat n'est jamais respester.

 3   El Professor | Mardi, 5 Novembre 2019  - 22:11
  Wow , un Bon et Clair analyse de la situation. Well done brother. I wish those motherfuckers will listen to you . Big up

 2   Mawoua | Mardi, 5 Novembre 2019  - 13:56
  Et si tu disais prends ton train et allons au quartier des affaires... Ha j'oubliais il n'y ni train ni quartier d'affaire... 21 ème siècle où 11 ème siècle ?

 1   Ouro | Mardi, 5 Novembre 2019  - 10:54
  Merci mon frère pour ces remarques pertinentes je suis tout à fait d'accord avec toi.Mais n oublie pas la réussite vient après l échec,on ne peut pas être un heureux gagnant de la loterie sans la jouer, et le régime est bien sur le chemin .La Chine dans les années 70 n était rien sur le plan économique ,mais aujourd'hui les années sombres sont derrière elle,à cause de la détermination du peuple chinois.Mon frère cesse de vouloir critiquer prends ta houe sur tes épaules et on n y va


RECOMMANDÉS
Présidentielle 2020/Les Evêques du Togo :
1.  Togo - Présidentielle 2020/Les Evêques du Togo : "L’Eglise ne peut pas rester indifférente d...

2.  Togo - HCTE : Les 77 délégués élus attendus la semaine prochaine à Lomé

3.  Togo - « Rein que pour cette dernière saison des pluies, il y a eu plus de 2 millions de sin...

4.  Togo - La une des journaux parus ce vendredi 22 novembre 2019

5.  Togo - Oragroup a un nouvel actionnaire majoritaire




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média