10:20:46 PM Samedi, 16 Novembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Chronique de Kodjo Epou : Pillage en grande pompe

Togo - Politique
iciLome | | 42 Commentaires
chronique-de-kodjo-epou-pillage-en-grande-pompe


Togocom est donc vendu. Les acheteurs ne sont pas, peut-être, d’Antananarivo mais de Didjolé, non loin de chez la vendeuse Cina, une Lawson. Ministre 4G, membre tout feu tout flamme de la coterie pilleuse. Un matin, les Togolais vont se réveiller sans leur pays. Faure is « doing business ». Déjà, on se demande ce qui en reste des propriétés de l’Etat. La réponse, ces derniers jours, abonde dans la presse locale. Il nous est décrit une réalité plutôt glaçante. Pour Anani Sossou, un confrère proche des dossiers du bradage tous azimuts, plus grand-chose ne reste du patrimoine national. Hormis, ironise-t-il, le tchouk, le sodabi (boissons locales), les viandes de chien, de chat et de varan et bien sûr … la prostitution à gogo. Le Togo – tous les témoins s’accordent – est cédé à des tiers. Par ordonnances. Même pas aux plus offrants. Ce qu’on déclare au peuple cache un juteux business en toile d’araignée, complexe. Derrière les apparats princiers, une ruine abyssale, une nation abîmée jusque dans ses murs porteurs.

Les Malgaches (?) ont pris possession de l’entièreté du réseau de télécommunication du Togo, pourtant élément stratégique de tout pays, c’est ce que rapporte sur son mur le confrère Anani Sossou. L’ensemble de la presse locale abonde dans le même sens. Et le journaliste Anani d’égrener un long chapelet de biens publics livrés à un bradage systématique, à l’appétit gourmand du pouvoir: « Le port de Lomé est franco-chinois, le stade de Kégué est exclusivement chinois, le phosphate israélien, la BIA est marocaine, les parcs à centenaires et de dépôts de vente de voitures d’occasion sont libanais de même que les grandes surfaces et les supermarchés, les bâtiments commerciaux et le commerce au grand marché relèvent de l’exclusivité des pays sahéliens notamment Nigériens, Maliens, Burkinabé, la brasserie est du ressort des Français, la BTCI et l’UTB seront dans quelques jours des sociétés privées détenues par les étrangers etc… »

La liste d’Anani n’est pas exhaustive, si l’on sait aussi que la plage et son sable marin, les hôtels, les carrières de clinker cimentier et, bientôt, la mine de manganèse de Nayega etc … sont concédés, derrière portes closes, à des étrangers, malgré les cris de colère des citoyens éclairés. Quel est finalement l’objectif de ce régime qui ne prend jamais en compte l’opinion publique? Gnassingbé nous renvoie l’image d’un président par défaut qui ne sait pas pourquoi il occupe son poste ou, juste pour s’enrichir. Visiblement, l’homme a une idée très limitée de l’État. C’est la seule explication plausible qu’on peut donner à cette gouvernance tordue qu’il pratique, sans jamais faire preuve d’une attention particulière aux questions d’intérêt national, même les plus brûlantes. Comment dire la chose autrement lorsque les spectaculaires accusations de bradage des biens du pays qui remplissent les journaux n’émeuvent guère notre président? Les Togolais auraient-ils carrément à faire à un système de voyous barricadés?

La bande, panse pleine, poche profonde, a tout d’une caste co-optée et c’est Faure Gnassingbé, « himself » qui est chargé de la barre du siphonnage, faisant de la corruption un mal endémique, un véritable sport national. L’esprit régnant, au sommet de l’Etat, fait tomber à la renverse? « Le peuple a beau gémir de sa misère, notre caravane passe ». Le tout dans un silence ostracisant et enrageant qui cache à peine une chape de plomb ambiante, dans un pays exsangue, d’une pâleur avancée, totalement livré aux étrangers.

Mais, ce président s’en rend-il seulement compte? Certainement, mais n’en a cure. Car, il croit dur comme fer que la culture de la peur que son système a installée dans le pays à définitivement pris le dessus, que l’opinion publique ne peut influencer en rien ses choix et actions et qu’il reste le seul maître à bord. Personne à la tête de l’État pour parler aux Togolais en des termes portant l’empreinte de la conciliation, du respect et de la solidarité. Aussi le chef de l’État ne sent-il nul besoin de rendre compte ni le devoir de s’expliquer, même sur les scandales les plus effarants qui, ailleurs sur le continent, auraient menacé son fauteuil et obligé ses services à monter au créneau pour au moins calmer les esprits.

Il faut éviter de se cacher la face et reconnaître que le peuple Togolais est encore un peuple faible. Plus de joyeux poltrons que d’impétueux braves. Pour le moment, le Togolais, très appauvri, tire le diable par la queue s’il ne danse pas devant son buffet. C’est, possiblement, la raison de sa faiblesse. Mais viendra le jour où il va devoir mettre fin au piétinement sourd de son destin. Autrement, le vrai danger qui mine le régime de Faure et qui va forcement provoquer son effondrement, c’est cet étonnant mépris qu’il a du PEUPLE, ignorant que le peuple peut faire montre de volt-face subites, qu'il peut conspuer le soir après avoir acclamer le matin. Ce peuple qui, en hormis les origines de l’univers, est la plus complexe et insaisissable des réalités qui existent. Ceci étant, Faure et ses sbires, dans leur fuite en avant, se savent condamnés. Forcement. Car, un jour, ils rencontreront ce peuple souverain sur les pentes savonneuses de leur politique de la terre brûlée.

Kodjo Epou
Washington DC
USA

L'AUTEUR
Kodjo Epou
Kodjo Epou
Washington DC
USA

Chronique de Kodjo Epou : Pillage en grande pompe
Togo - Chronique de Kodjo Epou : Pillage en grande pompe





Autres titres
Les FDR se repositionnent sur l’échiquier politique
Togo - Les FDR se repositionnent sur l’échiquier politique
L’Assemblée nationale se déplace à Kpalimé pour un séminaire
Togo - L’Assemblée nationale se déplace à Kpalimé pour un séminaire
Candidature unique de l’opposition  en 2020 : Une équation difficile selon Tchassona ...
Togo - Candidature unique de l’opposition en 2020 : Une équation difficile selon Tchassona ...
Election/Recomposition de la Cour constitutionnelle : Togo Debout saisit l’ONU
Togo - Election/Recomposition de la Cour constitutionnelle : Togo Debout saisit l’ONU
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 42   GABÉGNA | Mercredi, 13 Novembre 2019  - 2:2
  Réponse à 41-Schopenhauer
  Gnarou, je te soutiens dans ton projet de société comme président. Pour la punition des criminels, retenons la punition du posting 41. L'impôt pour tous, parfaitement d'accord car son absence crée de la paresse au sein de la population jeune surtout. Le fonctionnaire doit faire du sacerdoce, être le serviteur du citoyen et non le contraire et n'a aucune raison de s'enrichir s'il ne choisit pas de faire carrière plutôt dans le privée. Le contraire de ces choix a rendu peu laborieuse l'Afrique jusqu'ici. Je reconnais ton projet de société dans celui d'Éyadéma qui a toujours nommé les dirigeants de ce pays en tenant compte de la géopolitique. Ce qui fait qu'on avait des super ministre comme les Laclé, les Alipui, les Djondo parce que lui-même était du nord. C'est cet héritage qui fait de rpt ou unir des grands partis sans précédent avec une assise nationale incontestable comme le témoigne les locales passées.

Pour une première fois, les échanges sur ce site ont été civilisés et constructifs pour peu qu'on y mette de la volonté en regardant les seuls intérêts du pays. Je prierais les quelques professionnels d'invectives d'emboiter les pas par les idées qui aideraient faire à mettre en oeuvre son programme très alléchant en 2025.

 41   Schopenhauer | Mardi, 12 Novembre 2019  - 12:38
  Réponse à 18-GNAROU
  Bonjour à tous,

Aujourd'hui il y a moins d'insultes de part et d'autre et cela incite à participer au débat plus que d'habitude.
Cher GNAROU, j'admire ton programme de Président (mais comme pour toute campagne, est-ce que ce ne serait tout simplement pas une promesse de politicien,c-à-d jamais suivi d'effet?). Le seul point où je ne te suivrais pas est la nature de punition des corrompus. Pourquoi la peine capitale pour eux? Je pense que c'est la peur de la mort qui nous fait croire que la peine suprême qu'on puisse infliger à un criminel, c'est la peine "capitale",
pourquoi capitale, je n'en sais rien.
En réalité celui à qui on ôte la vie (en forme de punition), celui là a quel regret, quel mal? puisqu'il n'est assujetti à aucun désir, aucune passion, bref il n'existe pas. Vous pensez que vous faites du mal à ce qui n'existe pas?
Si tu acceptais de me prendre comme disons, ton conseiller, je te soufflerais que les criminels cad les dé tourneurs du denier public soient chantiés corporellement, humiliés en public tous les matins et privés de toute liberté jusqu'à ce qu'ils aient remboursé le double du préjudice causé à l'Etat.
Mon ami, il est permis de rêver, mais la République parfaite, comme celle de Platon, c'est difficile à créer.

 40   Adanlété Ju | Lundi, 11 Novembre 2019  - 22:49
  Réponse à 35-squadra
  Un lecteur a posé des questions bien précises à Epou Kodzo. Et comme l'auteur de l'article n'a pas pour vocation de répondre à toutes les interrogations suscitées par ses chroniques que j'aime bien parce que réelles, pourquoi monsieur Squadra du post #35, ne répondriez-vous pas a ces questions suivantes intelligentes du lecteur Gnarou. Voici les questions:

- Que valait TOGOCOM avant la cession !
- Que represente les 51 % cedés en milliards ?
- Que fait l'Etat de l'argent recolté ??
Voilà ce que le PEUPLE veut savoir !!

Moi j'ai rien contre la personne de Faure, mais je déteste son systeme mafieux qui rend méconnaissable notre pays abandonné entre les mains des étrangers comme les Bolloré et consorts. C'est pas bien. Cher monsieur Squadra, réponds moi. Dans quel autre pays en Afrique de l'Ouest ou on détourne des milliards et mettent a genoux les societés d'Etat et le president sous serment ne dit rien. Votre président a trahi notre peuple. JE SUIS SIDEREE, REVOLTEE, DE CONSTATER QUE DES GENS QUI VIVENT ICI EN EUROPE N'ONT AUCUNEMENT PAS HONTE EN DEFENDANT AVEC ONGLES ET BEC CE SYSTEME DE FAURE. C'est pas bien.

 39   squadra | Lundi, 11 Novembre 2019  - 18:55
  Réponse à 36-Koffitse
  Mon frère,

Nous disons presque les mêmes choses de 2 manières différentes.

Veux-tu mettre tout le monde au gnouf avant d'ouvrir le capital de Togocom? Soyons réalistes

Cette opération permet de limiter un tant soit peu les dégâts.

ECP est un fonds d'investissement de rang mondial et n'oubliez pas qu'il est le premier actionnaire de Oragroup, donc un partenaire financier de référence qui va apporter d'une manière ou d'une autre son expertise.

Les détournements, je ne les cautionne pas mais nous tous nous savons qu'il y en a partout y compris la Suisse que vous défendez tant.

N'allons pas vite en besogne. C'est un bon début. N'oubliez pas l'histoire de ce pays.

Après la conférence de 1991, vous avez tellement fait peur à Gnass qu'il s'est enfermé et a tout repris.

Apprenons du passé et construisons sagement ce pays

 38   Kozah Nostra | Lundi, 11 Novembre 2019  - 17:48
  Kodjo Epou vient de décrire exactement les mêmes causes qui ont amené à la ruine le régime policier de Ben Ali!!! Ce mon.gole cleptomane Faure Gnassingbé et sa bande de pilleurs n'y échapperont pas!!! 2020, c'est le terminus pour la Kozah Nostra, la mafia togolaise pilleuse, diabolique, satanique, maléfique et sadique des man.geurs de chi.en, dirigée par l'énergumène fainéant Faure Avéléléléble Gnassingbé!!!

 37   Nesta | Lundi, 11 Novembre 2019  - 17:30
  Faure gnasingbe sait que son pouvoir pourrait lui échapper en 2020.. pour eviter des audits, il suffit de changer les noms des sociétés qui ont été massacrées .. c'est tout !!!

c'est pourquoi F.G est en train de liquide le togo tout entier, afin d'éviter des éventuels audits qui exposeront le génocide économique que lui et son groupe de vautours ont fait subir à l'économie togolaise, plongeant les populations dans la misère la plus insupportable !!! Non,tous ceux qui soutiennent ce pouvoir manquent d'humanité..ils sont pires que Satan lui-même !!

 36   Koffitse | Lundi, 11 Novembre 2019  - 16:38
  Réponse à 35-squadra
  Cher Toto, tu n'etes pas oblige de lire sur Icilome les articles qui vous genent. Deux questions pour vous. Citez nous un seul des pays dont vous parlez et ou des gens n'ont pas ete arretes et mis en prison apres qu'ils aient mal gere ou detourne de l'argent des societe publiques ou para-publiques? En France? Les contextes n'ont rien a voir avec ce qui se passe au Togo. Deuxieme chose, parlez-nous un peu, monsieur, des processus ayant abouti a la privatisation de France Telecom ou de Air France? Vous racontez des histoires en essayant de defendre une situation pourrie au Togo. Voulez vous nous dire que Mitterand s'est leve un beau matin et, avec ces ministres, pour ceder France Telecom a des etrangers. Et puis vous etes alle gauchement trouver des exemples tordus qui expose advantage vos tares immondes. Vous voulez qu'on vous fasse la genese de Togotelecom depuis la mort d'Eyadema? Savez-vous combien de milliards ont ete detourne dans cette societe entre 2005 et 2010? Savez-vous que les malfrats sont toujours libres au Togo? Vous minimisez toujours les degats et quand on parle, vous alllez sortir des comparaisons a la con. Que defendez-vous? Ici en Suisse, tu ne peux pas prendre un(1) sous dans une compagnie qu'elle soit familiale, privee, nationale, sans etre soumis a la rigueur de la loi. VOLEURS, on vous dit de deguerpir. Mais de toutes les facons, tous vos biens seront saisis et vendus aux encheres.

 35   squadra | Lundi, 11 Novembre 2019  - 15:47
  Mr Kodjo EPOU,

Je suis pas d'accord avec vous. Vous critiquez juste pour la forme.

Vous n'avez pas encore compris que les télécoms ne sont plus de nos jours dans le giron des états. Télécoms rime avec de lourds investissements et ça se renouvèle très vite à telle enseigne que les états ne peuvent plus suivre.

Prenez France Télecom devenu Orange et vérifiez la part de l'état français.

Suis sûr que quand vous venez à Lomé, vous vous plaisez sur Air France. Vérifiez la part de l'état français dans cette compagnie.
De grâce, taisez-vous quand vous n'avez rien à dire.

Citez-moi en Afrique une compagnie télécoms étatique qui rivalise avec Orange et MTN, les leaders.
Il n'y en a pas.

Ces leaders parlent en milliards et millions d'euros quand vos sociétés d'état parlent en millions de cfa. Ils déploient des technologies de pointe sur leurs réseaux au moment où nos sociétés d'état traînent avec de vieux systèmes. N'avez-vous pas envie d'évoluer en vous mettant avec ces leaders ou du moins ceux qui leur sont proches?

Au Togo, citez-moi une banque togolaise qui est plus performante que Ecobank, Orabank, BAT qui sont internationales.

Pardon, arrêtez de nous fatiguer les oreilles.

 34   Ebizovo | Lundi, 11 Novembre 2019  - 15:9
  Réponse à 33-GNAROU
  Idiot de Gnarou tu tromperas personne sur ce site.Tu defends le RPT et non le Peuple togolais.

 33   GNAROU | Lundi, 11 Novembre 2019  - 7:13
  Réponse à 31-Josiane
  Josiane , il n' y a pas plus opposant au regime sur ce site que moi !!

Mon parti Politique c'est le TOGO .

L'opposition institutionelle est passée du statut de sauveur à celui d'oppresseur . Faisant de FAURE le moindre mal dans ce pays !!

Fraternellement !

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.


RECOMMANDÉS
Les FDR se repositionnent sur l’échiquier politique
1.  Togo - Les FDR se repositionnent sur l’échiquier politique

2.  Togo - L’Assemblée nationale se déplace à Kpalimé pour un séminaire

3.  Togo - Les étudiants des universités publiques et privées se retrouvent dans « MileTop »

4.  Togo - Gestion des conflits de voisinage : Le rôle des "Maisons de justice" expliqué aux pop...

5.  Togo - Banques, télécoms/Le pillage et le bradage continuent : Une nébuleuse fait main basse...




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média