10:52:09 AM Lundi, 18 Novembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Projet de loi du gouvernement togolais sur le vote des Togolais de l’extérieur : NON à une nouvelle duplicité !

Togo - Politique
iciLome | | 3 Commentaires
projet-de-loi-du-gouvernement-togolais-sur-le-vote-des-togolais-de-l-exterieur-non-a-une-nouvelle-duplicite-


Au cours du conseil des ministres du 18 octobre 2019, le gouvernement togolais a adopté un projet de loi portant modification du code électoral, pour permettre aux Togolais de l’extérieur de participer au vote lors des élections nationales.

Si le gouvernement togolais se targue ainsi de satisfaire à une des recommandations faites par la CEDEAO en juillet 2018 pour le règlement de la situation politique togolaise, et s’il prétend ainsi
donner suite à une revendication majeure de la Diaspora togolaise, il y a toutefois lieu de rester vigilant pour éviter une nouvelle duplicité et une arnaque de ce régime. Car, dans ce fameux projet
de loi, le gouvernement indique textuellement que le nombre d’électeurs potentiels minimum pour l’ouverture d’une Commission Electorale d’Ambassade Indépendante (CEAI) est « déterminé à
partir du nombre des Togolais détenteurs de la carte consulaire en cours de validité depuis au moins six (06) mois à la date de la révision des listes électorales, délivrée par les ambassades
togolaises couvertes par les CEAI. »

Le gouvernement togolais, fidèle donc à ses habitudes et à sa mauvaise foi, veut donc imposer des règles dilatoires qui vont exclure de facto une très grande partie de la Diaspora togolaise de
participer au vote lors de l’élection présidentielle de 2020 qui doit avoir lieu au plus grand tard en avril 2020. En considérant en effet que :
- Il ne s'agit pour le moment que d'un projet de loi, qui n’est pas encore présenté au « Parlement », et dont l’adoption risque de ne pas se faire avant longtemps ;
- Les révisions des listes électorales sont déjà en train d’être organisées par la CENI aux ordres ;
Combien de membres de la Diaspora togolaise peuvent alors disposer de la carte consulaire six mois avant la date de la révision des listes électorales ? Autrement dit, en supposant que par
miracle, le projet de loi venait à être rapidement adopté, seuls les Togolais de l’extérieur disposant de carte consulaire depuis mai ou juin 2019 pourront voter lors de l’élection présidentielle de 2020 !

NON, NON et NON ! Le gouvernement togolais continue par se moquer de la Diaspora togolaise !
Comment définir des règles de vote qui excluent dès le départ, la très grande majorité des personnes concernées ? Et cela en toute connaissance de cause, donc de mauvaise foi ? Car, en plus des recommandations faites par la CEDEAO depuis plus d’un an :
- Le droit de vote est constitutionnellement reconnu à tous les nationaux togolais, y compris donc les Togolais de l’extérieur ;
- La Commission Justice, Vérité et Réconciliation (CVJR) en a fait une de ses recommandations principales en 2012 au régime qui régente notre pays depuis plus de 50 ans, quand elle a cité le « droit de vote des Togolais de la diaspora » comme étant l’un des sujets devant « faire l’objet d’un débat national propre à dégager un large consensus ».

- Le droit de vote de la Diaspora a fait partie des revendications principales, de la Diaspora depuis bien longtemps, puis depuis août 2017, repris sans cesse dans des nombreuses manifestations politiques au Togo et dans la Diaspora.
Le gouvernement togolais ne peut donc pas faire la sourde oreille durant plusieurs mois, durant plusieurs années, puis venir soumettre subitement un projet de loi en trompe-l’œil !
CODITOGO presse la Diaspora togolaise de se mobiliser massivement pour faire entendre raison, pour une fois au moins, au gouvernement togolais. Cette mobilisation devra être intense et soutenue, pour forcer le régime togolais à refaire ses devoirs, pour proposer un texte législatif qui favorise la pleine expression démocratique des Togolais de l’extérieur, dès la prochaine élection présidentielle.
Ce respect élémentaire d’un droit fondamental d’une très grande partie de la population togolaise passe aussi par un nouveau recensement électoral à la place d’une simple révision des listes électorales. Il suppose aussi la volonté et la réalisation de profondes réformes électorales et institutionnelles, pour rendre effective la vérité des urnes au Togo, dès 2020.

Fait à Paris, le 26 octobre 2019
Pour CODITOGO,
Raymond Ayivi
Coordinateur général.


Projet de loi du gouvernement togolais sur le vote des Togolais de l’extérieur : NON à une nouvelle duplicité !
Togo - Projet de loi du gouvernement togolais sur le vote des Togolais de l'extérieur : NON à une nouvelle duplicité !





Autres titres
Incendies des marchés/Révélations de Loum : Faure Gnassingbé à la barre !
Togo - Incendies des marchés/Révélations de Loum : Faure Gnassingbé à la barre !
Après la sortie de Mohammed Loum : Le pouvoir de Lomé dos au mur !
Togo - Après la sortie de Mohammed Loum : Le pouvoir de Lomé dos au mur !
Les FDR se repositionnent sur l’échiquier politique
Togo - Les FDR se repositionnent sur l’échiquier politique
L’Assemblée nationale se déplace à Kpalimé pour un séminaire
Togo - L’Assemblée nationale se déplace à Kpalimé pour un séminaire
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 3   gbogbogba | Dimanche, 10 Novembre 2019  - 16:55
  Le Rpt unir a ce projet dans son sac depuis plus d'un an. Consigne a été donné aux adhérants du Rpt-unir de l'extérieur de faire établir une carte consulaire depuis Janvier 2019. Et ils l'ont fait. On laisse passer un peu de temps pour faire une proposition de loi en ce sens pour que les autres n'aient pas le temps nécessaire de faire la carte ayant 6 mois d'échéance. Hop les votants extérieurs seront donc 90% du Rpt-unir. La supercherie en route. Ces gens là sont prêts à toutes les manigances pour faire croire qu'ils sont gagnants. Vous gagnez depuis 52 ans, mais vous ne faites rien. Incapables, tarés, .....

 2   Lucrece | Samedi, 9 Novembre 2019  - 12:53
  <<...Cette mobilisation devra être intense et soutenue, pour forcer le régime togolais à refaire ses devoirs...>>

Forcer le régime de Faure, en faisant quoi?
Quand on a rien de concret à dire, on se tait!

Du n'importe quoi.

 1   GNAROU | Samedi, 9 Novembre 2019  - 9:2
  La dictature commence toujours par la mise à mort de la liberté d'expression!!

Que defendez-vous dans votre machin de Coditogo ???

Empêcher GNAROU de vous contredire ! Votre conscience est malade !!

GNAROU le fils de SOTOUBOUA


RECOMMANDÉS
Golfe 1 : Le Maire Gomado et les chefs traditionnels pour un développement harmonieux
1.  Togo - Golfe 1 : Le Maire Gomado et les chefs traditionnels pour un développement harmonieux

2.  Togo - Incendies des marchés/Révélations de Loum : Faure Gnassingbé à la barre !

3.  Togo - Après la sortie de Mohammed Loum : Le pouvoir de Lomé dos au mur !

4.  Togo - Economie : Secteur privé, un faire-valoir pour le RPT/UNIR. Qui sont les vrais « ache...

5.  Togo - ECCE HOMO




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média