3:54:20 AM Lundi, 18 Novembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

La plupart des entreprises appartenant aux femmes font dans l’illégal

Togo - Societe
iciLome | | 4 Commentaires
la-plupart-des-entreprises-appartenant-aux-femmes-font-dans-l-illegal


Au Togo, une large part des entreprises appartenant aux femmes existent de façon illégale. De ce fait, elles font des chiffres d’affaires importants qui, malheureusement, échappent à la comptabilité nationale.

Selon Ayélé Ekue-Amegnyran, fonctionnaire au ministère en charge du Commerce, 22 entreprises créées sur 100 pour le compte de l’année 2019 appartiennent à des femmes.

« En cette année 2019, des statistiques qu'on a obtenues du CFE, sur 100 entreprises créées, 22 seulement appartiennent aux femmes », a-t-elle confié à agridigitale.net.

A en croire ce fonctionnaire du ministère de Commerce, cette réalité est loin d’être liée au fait que les femmes ne créent pas d’entreprises.

« Elles en créent, mais ces entreprises n’ont pas d'existence légale. Il n'y a pas d'enregistrement au niveau fiscal, pas d'enregistrement au RCCM. Il n'y a pas de statistiques qui démontrent les activités qu'elles font et ça saque l'économie Togolaise », a-t-elle précisé à notre confrère.

Une enquête similaire réalisée en 2018, indique 94, 4% des femmes cheffes d’entreprise évoluent dans le secteur informel.

Ce fonctionnaire du ministère de commerce invite donc ces femmes responsables d’entreprise à formaliser leur entreprise afin de bénéficier de financement au niveau des banques, mais aussi de pouvoir jouir des avantages qu’offre l’Etat togolais pour la promotion du secteur privé.


La plupart des entreprises appartenant aux femmes font dans l’illégal
Togo - La plupart des entreprises appartenant aux femmes font dans l'illégal





Autres titres
Les étudiants des universités publiques et privées se retrouvent dans « MileTop »
Togo - Les étudiants des universités publiques et privées se retrouvent dans « MileTop »
Banques, télécoms/Le pillage et le bradage continuent : Une nébuleuse fait main basse...
Togo - Banques, télécoms/Le pillage et le bradage continuent : Une nébuleuse fait main basse...
Hommage au casque bleu Agounwandjé Kossi tué au Mali
Togo - Hommage au casque bleu Agounwandjé Kossi tué au Mali
FCFA : Le Bénin de Talon lève le ton, le Togo de Faure rase les murs
Togo - FCFA : Le Bénin de Talon lève le ton, le Togo de Faure rase les murs
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 4   Kapi Ten | Samedi, 9 Novembre 2019  - 18:2
  Réponse à 3-2W
  au Benin voisin on parle d' informel ! Mais au Togo comme il suffit d' être en mesure d' aligner quelques mots français pour devenir journaliste rien n'est surprenant....

 3   2W | Samedi, 9 Novembre 2019  - 14:42
  LE TITRE EST FAUX.

LE MOT "ILLÉGAL" EST INCORRECTE ET PRETE À CONFUSION.

LE MOT JUSTE EST LE MOT "INFORMEL"

 2   Franck | Samedi, 9 Novembre 2019  - 13:38
  Un gros mensonge du régime, c'est la fiscalité qui est le problème de cette femme là qui visiblement n'a rien à offrir à ses consœurs, de véritable arnaque du régime et les entreprises légales votre ministère fait quoi comme prouesses pour les accompagner

 1   yo | Samedi, 9 Novembre 2019  - 10:38
  vous faites quoi pour les femmes au Togo. vous n'aidez pas les femmes á se prouvoir


RECOMMANDÉS
ECCE  HOMO
1.  Togo - ECCE HOMO

2.  Togo - Les FDR se repositionnent sur l’échiquier politique

3.  Togo - L’Assemblée nationale se déplace à Kpalimé pour un séminaire

4.  Togo - Les étudiants des universités publiques et privées se retrouvent dans « MileTop »

5.  Togo - Gestion des conflits de voisinage : Le rôle des "Maisons de justice" expliqué aux pop...




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média