6:56:30 PM Mercredi, 11 Décembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Présidentielle 2020 : Les forces démocratiques demandent la suspension du processus électoral

Togo - Politique
iciLome | | 24 Commentaires
presidentielle-2020-les-forces-democratiques-demandent-la-suspension-du-processus-electoral


La 4eme rencontre entre Mgr Philippe Fanoko Kpodzro et les forces démocratiques du Togo, regroupant les partis politiques et organisations de la société civile, s’est tenue ce mardi 12 novembre 2019 à Tokoin CESAL à Lomé. Au cours des travaux, ces acteurs réunis autour du prélat octogénaire ont adopté une plateforme revendicative commune sous forme de préoccupations concrètes à mettre en œuvre dans le cadre d’un dialogue républicain entre le pouvoir et l’opposition démocratique en vue de créer les conditions d’un scrutin présidentiel transparent et crédible, organisé dans un climat sociopolitique apaisé. Voici l'intégralité du communiqué ayant sanctionné ces 4 rencontres. Bonne lecture.

COMMUNIQUE DES FORCES DEMOCRATIQUES

A l’initiative de Son Excellence Monseigneur Philippe Fanoko KPODZRO, Archevêque Emérite de Lomé, les Forces Démocratiques du Togo, regroupant les partis politiques et organisations de la société civile dont la liste est en en tête du présent communiqué, se sont réunis les vendredis 25 octobre, 1er, 8 et 12 novembre 2019, pour mener une réflexion commune sur les conditions de transparence et d’équité du processus électoral dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020 au Togo.

A l’issue des travaux, les Forces Démocratiques ont adopté une plateforme revendicative commune sous forme de préoccupations concrètes à mettre en œuvre dans le cadre d’un dialogue républicain entre le Pouvoir et les Forces Démocratiques en vue de créer les conditions d’un scrutin présidentiel transparent et crédible organisé dans un climat sociopolitique apaisé.

La plateforme revendicative des Forces Démocratiques pour la prochaine élection présidentielle préconise entre autres mesures :
01) Un réaménagement de la CENI et de ses démembrements en vue d’une meilleure représentation du paysage politique national conformément à l’esprit de l’APG;
02) La mise en place d’un démembrement de la CENI au niveau de chaque commune conformément à l’esprit de la loi sur la Décentralisation et du Code électoral;
03) L’obligation pour la CENI et ses démembrements de collaborer étroitement avec tous les acteurs politiques dans la conduite du processus électoral;
04) La recomposition de la Cour Constitutionnelle conformément aux recommandations de la CEDEAO;

05) L’audit de l’ensemble du processus électoral et la certification des résultats avant leur publication par une structure compétente de l’ONU en vue leur conformité aux normes internationales et la prise en compte des recommandations des missions d’observation électorales au titre des élections présidentielles de 2005, 2010 et 2015;
06) Le déploiement en nombre suffisant, d’observateurs électoraux nationaux et internationaux dès le début du processus électoral;
07) Un recensement des électeurs commune par commune en vue de la constitution des listes préfectorales et nationales conformément à l’article 47 du Code électoral;

08) La possibilité pour tout Togolais de la Diaspora de s’inscrire sur la liste électorale de son pays de résidence sur présentation d’une pièce d’identité togolaise en cours de validité et d’un justificatif de domicile dans le pays d’accueil;
09) La modification du Code électoral afin d’y intégrer la notion de biométrie intégrale pour la constitution des fichiers électoraux et l’identification formelle des électeurs;
10) Un accès équitable de tous les acteurs aux médias d’Etat avant, pendant et après la campagne électorale;
11) Une application stricte des sanctions prévues par la loi en cas d’infraction aux dispositions du Code électoral;

12) Le renforcement du système de sécurisation et d’authentification des bulletins de vote par leur signature dans les BV, afin de lutter plus efficacement contre l’utilisation des bulletins pré-votés;
13) L’utilisation des données biométriques en vue d’une identification formelle de l’électeur le jour du vote;
14) La suppression du vote par anticipation des membres des Forces de Défense et de Sécurité;
15) L’obligation pour la CENI et les présidents des bureaux de vote de délivrer des copies signées des procès-verbaux à tous les membres des bureaux de vote ainsi qu’à tous les délégués des candidats;
16) La publication des résultats bureau de vote par bureau de vote, commune par commune, CELI par CELI.

Outre ces mesures liées aux conditions de transparence et d’équité du processus, les Forces Démocratiques ont également inscrit dans leur plateforme revendicative :
17) La relecture de la loi sur les manifestations publiques;
18) La libération sans condition et sans exception, de tous les détenus politiques, la fin du harcèlement exercé sur les responsables et les militants des partis politiques, ainsi que l’arrêt des entraves aux réunions et manifestations politiques même dans les lieux privés.

Au cours des travaux les forces démocratiques ont écouté les révélations graves de M. Mohamed LOUM, principal témoin à charge du pouvoir sur l’affaire des incendies des marchés d’Adawlato (Lomé) et de Kara. Une cellule de crise a été mise en place pour obtenir que la lumière soit faite sur cette affaire qui implique les responsables au plus haut niveau de l’Etat.

Les forces démocratiques ont pris le ferme engagement de défendre leur plateforme revendicative en vue de sa prise en compte par les autorités togolaises de façon à garantir un climat de paix dans notre pays au lendemain de l’élection présidentielle.

Elles demandent en conséquence la suspension immédiate du processus électoral unilatéral en cours afin de permettre des discussions entre les parties prenantes pour un processus consensuel.

Les Forces Démocratiques sollicitent solennellement l’appui des partenaires du Togo aux revendications légitimes de la plateforme et lancent un appel patriotique à toutes les populations togolaises de l’intérieur et de l’extérieur afin qu’elles apportent leur soutien à ce vaste mouvement citoyen pour la réalisation de l’alternance au Togo en 2020.

Fait à Lomé le 12 novembre 2019


Présidentielle 2020 : Les forces démocratiques demandent la suspension du processus électoral
Togo - Présidentielle 2020 : Les forces démocratiques demandent la suspension du processus électoral





Autres titres
Présidentielle 2020 : La C14 demande à la CEDEAO d'être impartiale
Togo - Présidentielle 2020 : La C14 demande à la CEDEAO d'être impartiale
Présidentielle 2020 : Prof Wolou Komi investi candidat le 21 décembre prochain
Togo - Présidentielle 2020 : Prof Wolou Komi investi candidat le 21 décembre prochain
Présidentielle 2020 : La CEDEAO au parfum de l’état d’avancement du processus élector...
Togo - Présidentielle 2020 : La CEDEAO au parfum de l’état d’avancement du processus élector...
Présidentielle 2020 : Les Vérités de Togo Debout à la CEDEAO
Togo - Présidentielle 2020 : Les Vérités de Togo Debout à la CEDEAO
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 24   L' AMI de JO & RAY | Mercredi, 13 Novembre 2019  - 10:32
  Réponse à 6-JO
  nous avons soboter tout comme l' an dernier au même moment, ramener le compteur à zéro
Maintenant que tu connais l' itinéraire que le Train Bawara prend pour nous dribbler tu es chargé de sabotter les rails.

Sabotter les rails et non le recensement comme l' an dernier !
C' est tout le train qu' il faut bloquer cette fois-ci à la gare de départ.
Surtout n' insultons plus la communauté internationale !

 23   SECRETS DU VRÈPART | Mercredi, 13 Novembre 2019  - 10:5
  Réponse à 6-JO
  Jo attention, ne tombons pas dans le piège de Gnarou. As-tu bien lu et analyser ceci ?

"Il faut que l'opposition soit terassée au vu et au su de tout le monde entier ! dixit [email protected]

Ne crois-tu pas que le monde entier comprendra qu' en 2010 et 2015 nous avions émis des cris, des cris... des cris
Nous avions promis, promis le rapprt de l' OIF en 2015 et que ce rapport nous a été transmis depuis longtemps au Canada lors d' une misson parlementaire ANC-UNIR ?
Faisons attention pour que les gens ne ressortent plus cette histoire de valises bourrées de billets de banque !
C'est bien de l' avoir suspendu il bavarde trop le vieux Dupuy!

 22   Cyrille le Linguiste | Mercredi, 13 Novembre 2019  - 9:13
  Réponse à 13-GNAROU
  Que de bourdes lorsque les Gnarous fils allogène de Sotouboua, Lucrece, Ouro, Fernando Garcia, Avouantheslave sur ce site, tout comme, le campagnard Dimas Dikodo tremblant devant l'incontournable Ambroise Kpondzo dans les débats de New World T V, le perroquet griot ballon de Baudruche Domique Alizou ..., tentent de faire l'avocat du diable du tristement célèbre RPT-URINe. L'argent n'a pas d'odeur se disent-ils du tréfonds de leurs âmes sans conscience ou à conscience très émoussée.
Loin de vous plaindre, je préfère plaindre vos respectives innocentes progénitures dont vous souillez dangereusement le devenir sur tous les plans, ceci à l'image mirage de votre pseudo champion sans BAC togolais Fraudevi, aux services de qui vous êtes . Vraiment pauvre de vous !
Heureusement que Mgr Kpodzro et les Forces Démocratiques ont bien affûté les armes avec lesquelles le peuple en découdra une fois pour de bon avec ce régime maléfique, qui n'a fait que trop durer.
VAINQUONS OU VIVONS DANS LA DIGNITÉ !

 21   pipo | Mercredi, 13 Novembre 2019  - 8:13
  un regime qui privatise tout, qu'est ce qu'il peut encore offrir? la rue, la rue rien que la rue pour les chasser

 20   koffi | Mercredi, 13 Novembre 2019  - 3:8
  Réponse à 13-GNAROU
  Pourquoi supprimez vous mes messages à Gnarou le putain fils de Sotouboua pendant que vous laissez les siennes pleines de violence et de menace à l intégrité physique de paisible citoyens Togolais. Que vous faut il de plus pour le radier de ce site à jamais pour qu il se retrouve sur republic of togo, leur truc d intoxication.

 19   Etiko | Mercredi, 13 Novembre 2019  - 0:43
  Réponse à 13-GNAROU
  Ayez le courage de concrétiser cela et nous serons tous tranquiles dans ce Pétit rectangle.
Entre-temps où en sommes-nous avec les chiens enragés de SOTOUBOUA?

 18   yaya | Mercredi, 13 Novembre 2019  - 0:41
  SEULE LA PRESSION
SEULE LA PRESSION POPULAIRE
D'abord, je constate que l'escroc béninois de SOUZA, allié du pyromane de l'ivoirien BROU a trouvé malin de se cacher sous la mission onusienne, sachant très bien les conséquences de son dernier théâtre au Togo dans leur MESQUINERIE du 20 décembre 2018 avec son slogan: QUAND ON TIRE TROP CA SE CASSE.
Le rptunir sait seulement exploiter les erreurs qui se glissent dans les décisions qui se prennent avec la complicité de ces missions en échange des valisettes remplies comme d'habitude.
On publie une feuille de route ou CHRONOGRAMME selon la terminologie de chacun, sans ordre numérique ni date ou échéance d'exécution et tout le monde applaudit.
Voilà ce qui permet aux criminels naturels pilleurs de ce pays de choisir les points qui les arrangent et selon l'ordre de préférence qui les donne l'occasion de toujours VOLER.
Quand j'écoute un universitaire comme Charles Kondi AGBA se disant SAGE développer des arguments d'un autre monde, je me demande comment l'argent facile peut rendre les gens si cyniques ?

 17   Etiko | Mercredi, 13 Novembre 2019  - 0:39
  Réponse à 16-Fernando garcia
  Hihihi notre âne gnassionnal revient au galop.

 16   Fernando garcia | Mardi, 12 Novembre 2019  - 23:47
  Pourquoi faire toutes ses demandes a 4 mois des elections presidentielles? On dirait que ces opposants savaient pas que le mandat de Faure fini en May 2020.
Le gouvernement doit faire tout pour mettre un representant de la CEDEAO ou de L'ONU dans chaque bureau de votes pour la supervision, s'il faut meme vider les caisses de l'Etat pour financer.
Il faut les battre et exposer leurs faiblesses au monde entier.
Faure n'a pas besoin de battre campagne, nous allons le Faire a sa place. Il n'y a aucun candidat dans cette opposition qui puisse affranchir la barre de 20%.
Personne n'est serieux parmi ces opposants. Leur seule mission est d'encaisser les 75 millions de FCFA.

 15   JS | Mardi, 12 Novembre 2019  - 23:28
  JS
C'est beau tout ça, mais une seule chose à savoir:
Les GNASSINGBE, c'est la misère au Togo, c'est la misère du TOGO;
La misère au TOGO et la misère du TOGO, c'est les GNASSINGBE.
A retenir: GNASSINGBE = Misère = GNASSINGBE = Misère = GNASSINGBE = Misère = GNASSINGBE = Misère = GNASS.....etc.

Seul un soulèvement populaire bien organisé peut permettre de résoudre le problème du pays; tout le reste diffère-t-il d'un grand divertissement ? Courage.


RECOMMANDÉS
Présidentielle 2020 : La C14 demande à la CEDEAO d'être impartiale
1.  Togo - Présidentielle 2020 : La C14 demande à la CEDEAO d'être impartiale

2.  Togo - La Brasserie BB Lomé dote Agoènyivé d’un centre agroécologique

3.  Togo - L’ancien ministre des Finances, Dadzie est décédé

4.  Togo - Fucec-Togo : L'histoire du Coopératisme et du réseau née à Kougnohou

5.  Togo - Présidentielle 2020 : Prof Wolou Komi investi candidat le 21 décembre prochain




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média