5:42:57 AM Jeudi, 12 Décembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Présidentielle 2020 : Bawara exclut tout dialogue avec l'opposition

Togo - Politique
iciLome | | 15 Commentaires
presidentielle-2020-bawara-exclut-tout-dialogue-avec-l-opposition


Le ministre de la Fonction publique, de la Réforme administrative, du Travail et de la Protection sociale, dans une interview consultable dans certains organes de la place, comme à son habitude, nargue les opposants du régime cinquantenaire.

Gilbert Bawara tout d’abord, dans cet entretien, rappelle aux détracteurs de l’Union pour la République (UNIR) que toute discussion avec l’opposition avant l’élection présidentielle de l’année prochaine est exclue.

Le Togo, à son point de vue, ne se trouve « ni dans une situation de crise, ni de tensions ou de crispations politiques particulières pour ouvrir un dialogue ». En clair, le processus enclenché unilatéralement par le gouvernement et la Commission électorale nationale indépendante (CENI) continuera et débouchera sur l’organisation du scrutin présidentiel de 2020.

Ce proche de Faure Gnassingbé, le chef de l’Etat, va plus loin en accusant les partis politiques de l’opposition et une partie de la société civile réclamant des pourparlers visant l’amélioration du cadre électoral, de faire « des agitations habituelles…à la veille de chaque échéance électorale ».

Revenant ensuite sur les cas du fichier électoral, de la CENI, de la Cour constitutionnelle dont beaucoup exigent un consensus parce que le premier est truffé d'anomalies inacceptables et les deux dernières composées des partisans du pouvoir, Gilbert Bawara se montre encore une nouvelle fois catégorique : pas question d’ouvrir un quelconque dialogue sur ces sujets, convaincu que le cadre électoral existant respecte les normes internationales « en matière d’élections libres, démocratiques, fiables et transparentes ».

Ce membre du gouvernement de Komi Selom Klassou II va jusqu’à déclarer qu’en réalité, si le pouvoir a même accepté une révision des listes électorales de trois jours, prorogée ensuite d’une journée, c’est parce qu’il s’inscrit « dans un esprit d’écoute, d’ouverture, d’apaisement ». «… et c’est aussi parce que nous sommes soucieux de renforcer la transparence et de la fiabilité du fichier électoral. Il n’y a pas lieu de contester le fichier électoral togolais qui est un fichier fiable et crédible », ajoute-t-il.

Toute exigence de l’opposition n’est motivée que par la « logique de blocage », tacle celui qui fait office du porte-parole du gouvernement, l’invitant à « apprendre à respecter les lois et les règlements » du pays.

Gilbert Bawara montre-là encore une fois la position du parti UNIR incarné par Faure Gnassingbé, arrivé en 2005, réélu en 2010 et 2015 et qui fait tout pour s’éterniser au pouvoir.

Il n’a pas besoin de faire encore ces sorties médiatiques qui, certes, sont provocatrices puisque toutes les institutions intervenant dans l’organisation de l’élection au Togo sont verrouillées et programmées à ne connaître qu’un seul vainqueur depuis des lustres.

A.H.


Présidentielle 2020 : Bawara exclut tout dialogue avec l'opposition
Togo - Présidentielle 2020 : Bawara exclut tout dialogue avec l'opposition





Autres titres
Présidentielle 2020 : La C14 demande à la CEDEAO d'être impartiale
Togo - Présidentielle 2020 : La C14 demande à la CEDEAO d'être impartiale
Présidentielle 2020 : Prof Wolou Komi investi candidat le 21 décembre prochain
Togo - Présidentielle 2020 : Prof Wolou Komi investi candidat le 21 décembre prochain
Présidentielle 2020 : La CEDEAO au parfum de l’état d’avancement du processus élector...
Togo - Présidentielle 2020 : La CEDEAO au parfum de l’état d’avancement du processus élector...
Présidentielle 2020 : Les Vérités de Togo Debout à la CEDEAO
Togo - Présidentielle 2020 : Les Vérités de Togo Debout à la CEDEAO
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 15   Ruse-de-siou | Lundi, 2 Décembre 2019  - 21:51
 
"La vache qui rit ...et elle ne sait pas pourquoi elle rit!"
Hum, rira bien qui rira le dernier...

 14   TOKR KPAKR | Lundi, 2 Décembre 2019  - 21:13
  Vous aussi d'ici Lome vous protegez ce GNAROU comme cela? Etes vous devenus une branche de la HAAC?
Quand un internaute ecrit un poste que je venais de lire disant qu'un GNAROU parle comme un GNAROU vous avez tout simplement supprime le posting?

En tout cas la declaration du GNAROU de Sotouboua ne surprend guere. Le contraire seul aurait etonne

Memes pipes memes tabacs!


 13   GNAROU | Lundi, 2 Décembre 2019  - 19:53
  C'est comme cela qu'un garçon parle !!

Merci BAWARA .

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.

 12   Hodaloup | Lundi, 2 Décembre 2019  - 19:28
  Réponse à 6-Fernando garcia
  Oh oui! Notre porte betises du pouvoir a parle et la terre entiere dit Amen Amine

On verra bien la suite et la fin du discours!

Qui maitrise l'Histoire? Elle bascule quand elle veut et les hommes ne sont que de pauvres acteurs

Ne l'oublions pas, chers zeles!

 11   Tché | Lundi, 2 Décembre 2019  - 16:5
  Tout est clair dans les propos du ministre Bawara. Le pouvoir de Lomé 2 n'est pas acculé actuellement pour le Faible Gnassingbe saute encore d'avion en avion pour solliciter la CEDEAO et l'UA pour venir apaiser l'opposition. Cela doit être clair et c'est ainsi pour toutes les dictatures dans le monde. C'est quand les regimes de répression sont acculés et menacés qu'ils demandent à nègocier. Ce qui reste à notre Opposition est de créer cette situation de crise que le pouvoir veut avant d'engager des négociations . Sans cette situation créée par Tikpi Atchadam en 2017, l'opposition doit oublier des avances de négociations de la part du Pouvoir UNIR.

Que tous soient conscients de cette réalité et retournent à la rue sinon ils prêchent dans le desert.

La lutte populaire est invincible dans la rue actuellement. ( Au Soudan, en Algérie, Au Liban, en Irak, en Bolivie, au Chili, en Colombie......) pourquoi pas dans les pays d'Afrique noir?

 10   President encombrant | Lundi, 2 Décembre 2019  - 15:38
  Tous ces encombrants disent quoi encore?Qui a dit qu'il veut negocier avec des farfelus?Votre regime est vomi.Vous etes deteste's.Votre seule option,la force animale comme d'habitude.

 9   Sentinelle | Lundi, 2 Décembre 2019  - 15:36
  "L'humanite est loin d'avoir dit son dernier mot" disait quelqu'un ce matin.

Wait and see

 8   Lucrece | Lundi, 2 Décembre 2019  - 13:23
  Réponse à 7-Vodoua
  Cure de catharsis derrière les claviers!
J'espère que tu seras bientôt guéri.

Du n'importe quoi.

 7   Vodoua | Lundi, 2 Décembre 2019  - 13:5
  Faute d'avoir une opposition fiable la seule option aujourd'hui pour mettre d'état de nuire les bandes de voyous mis en place par la France depuis 1963 est la lutte armée car l'ennemi on ne négocie pas avec ont rentre dedans soit sa casse soit il survit

 6   Fernando garcia | Lundi, 2 Décembre 2019  - 12:6
  Réponse à 1-Tanga
  Le fils de Doufelgou a parler.
J'espere que ces MOUTONS ont bien compris. S'ils n'ont pas compris on peut leur traduire le text en Ewe ou mina.
BANDE de CRY BABIES.


RECOMMANDÉS
Présidentielle 2020 : La C14 demande à la CEDEAO d'être impartiale
1.  Togo - Présidentielle 2020 : La C14 demande à la CEDEAO d'être impartiale

2.  Togo - La Brasserie BB Lomé dote Agoènyivé d’un centre agroécologique

3.  Togo - L’ancien ministre des Finances, Dadzie est décédé

4.  Togo - Fucec-Togo : L'histoire du Coopératisme et du réseau née à Kougnohou

5.  Togo - Présidentielle 2020 : Prof Wolou Komi investi candidat le 21 décembre prochain




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média