5:29:28 AM Jeudi, 12 Décembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

La position de la CDPA-BT à propos de la présidentielle 2020

Togo - Politique
iciLome | | 3 Commentaires
la-position-de-la-cdpa-bt-a-propos-de-la-presidentielle-2020


Dans une analyse, la CDPA-BT donne sa position par rapport au processus électoral dans le cadre de l'élection présidentielle de 2020.

LA CDPA-BT ET LES PRESIDENTIELLES DE 2020

Pour les présidentielles de 2020, la situation politique se clarifie. Le premier tour est envisagé pour février 2020. Reste à fixer la date du scrutin. La CDPA-BT estime que le moment est venu de donner sa position sur l’événement.

On sait que depuis la mascarade électorale du 20 décembre 2018 (une de plus !), les conditions de l’organisation des élections dans le pays n’ont pas changé. Aucune réforme du système électoral ne se fera avant 2020. De toute évidence, les présidentielles en vue auront ainsi lieu dans les mêmes conditions que ces législatives du 20 décembre 2018, et finalement dans les mêmes conditions que tous les scrutins qui se sont succédés depuis 1993. L’issue de la rencontre du 19 novembre 2019 confirme cette affirmation. On sait aussi que pour chacun de ces scrutins passés, le régime s’est à chaque fois proclamé abusivement vainqueur, afin de continuer de se maintenir au pouvoir contre la volonté populaire.

A partir du moment où les élections de 2020 vont se faire, de toute évidence, dans les mêmes conditions que les précédentes, le processus électoral de 2020 est, lui aussi, plombé d’avance par le régime, comme tous les autres. Dans ces conditions, les mêmes causes produisant les mêmes effets, le régime en place voici 56 ans continuera de confisquer le pouvoir d’Etat après 2020.

Des partis du courant majoritaire de l’opposition s’agitent, comme d’habitude, pour participer à ce scrutin de février 2020. Et comme d’habitude, ils font croire qu’ils vont « arracher l’alternance » si la masse des opposants va massivement aux urnes voter pour les candidats qui se présenteront pour le compte de l’opposition. Mais ces partis savent bien que rien de tel ne se passera ce jour-là. Et ils semblent avoir tous oublié le « pas de réformes, pas d’élection », ce slogan qu’ils ont eux-mêmes proclamé à plusieurs occasions. Une fois de plus, ils abusent la population pour des raisons inavouables. Tout comme ils l’ont fait depuis 1993.

La CDPA-BT avait commencé à dire depuis 1998 que dans la situation politique, qui prévaut dans le pays depuis des années, un parti d’opposition qui participe à des élections pipées d’avance par le régime accompagne ce dernier, en ce sens qu’il participe objectivement au fonctionnement des institutions antidémocratiques mises en place par le régime despotique pour continuer de confisquer le pouvoir d’Etat. En plus, le parti d’opposition qui participe à ces élections plombées d’avance offre au régime l’occasion de se faire passer pour un régime démocratique. Dans un cas comme dans l’autre, il contribue à le maintenir en place.
Un parti d’opposition logique avec lui-même ne peut pas prétendre combattre pour la fin d’un régime autocratique en allant au même moment à des pseudo-élections qui permettent à ce même régime de se maintenir au pouvoir. Ce n’est pas logique. Et un opposant à un régime de dictature devrait s’interdire d’offrir à ce dernier des occasions d’abuser l’opinion extérieur en se faisant passer pour un régime démocratique. Ce faisant, il est logique avec lui-même.

La CDPA-BT entend rester logique avec elle-même. En tant que parti d’opposition, elle s’est constamment opposée à toutes ces élections qui ont, à chaque fois, permis au régime despotique de se maintenir au pouvoir. Elle a toujours estimé que, face à de telles pseudo-élections, l’opposition devrait rechercher les voies les plus appropriées pour se donner la bonne organisation pouvant la mettre en mesure de mener la lutte d’opposition avec efficacité.

Aussi, la CDPA-BT ne participera-t-elle donc pas aux présidentielles de 2020. Elle estime qu’à partir du moment où tout indique que le scrutin se déroulera dans les mêmes conditions que les présidentielles précédentes, le régime se proclamera encore vainqueur comme par le passé, et continuera, par ce fait inacceptable, de se maintenir au pouvoir. Ainsi, la CDPA-BT se voit une fois encore dans l’obligation d’appeler les citoyens opposants, qui veulent rester logiques avec leurs aspirations profondes aux libertés essentielles, à la justice sociale et à la dignité humaine, de boycotter ce scrutin présidentiel de 2020.

Pour la CDPA-BT, le problème fondamental de l’opposition à la veille de ces présidentielles de 2020 n’est, par conséquent, pas un problème de candidature unique, de candidature plurielle, un problème « d’amélioration consensuelle du cadre électoral » ou le problème d’un nouveau dialogue à organiser avec le régime... Le problème de fond aujourd’hui plus que jamais, c’est celui de l’état d’organisation actuelle de l’opposition.

Le boycott des présidentielles de 2020 ne veut donc pas dire se croiser les bras et attendre la suite. Au contraire. En demandant le boycott, la CDPA-BT demande en même temps à ses membres, à ses sympathisants et à la grande masse des opposants de prendre les dispositions nécessaires pour contribuer aux efforts en cours en vue de permettre à l’opposition de se donner une organisation susceptible de la mettre en mesure de faire face aux situations difficiles auxquelles le pays sera confronté au lendemain du scrutin de 2020 avec l’application des dispositions de la révision constitutionnelle du 8 mai 2019.

Fait à Lomé, le 1er décembre 2019


Pour la CDPA-BT
Son Premier Secrétaire
Prof. E. GU-KONU


La position de la CDPA-BT à propos de la présidentielle 2020
Togo - La position de la CDPA-BT à propos de la présidentielle 2020





Autres titres
Présidentielle 2020 : La C14 demande à la CEDEAO d'être impartiale
Togo - Présidentielle 2020 : La C14 demande à la CEDEAO d'être impartiale
Présidentielle 2020 : Prof Wolou Komi investi candidat le 21 décembre prochain
Togo - Présidentielle 2020 : Prof Wolou Komi investi candidat le 21 décembre prochain
Présidentielle 2020 : La CEDEAO au parfum de l’état d’avancement du processus élector...
Togo - Présidentielle 2020 : La CEDEAO au parfum de l’état d’avancement du processus élector...
Présidentielle 2020 : Les Vérités de Togo Debout à la CEDEAO
Togo - Présidentielle 2020 : Les Vérités de Togo Debout à la CEDEAO
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 3   Edemos | Mercredi, 4 Décembre 2019  - 8:5
  Réponse à 2-Hii
  Qui vient au pouvoir par la force doit repartir par la force . ce gouvernement n'est pas prêt a quitter ce pouvoir par les urnes. On doit reprendre la rue. Et je suis sur que cette fois ci ils n'auront pas la communauté internationale derrière eux. Mon papa ma dit de ne pas laisser le pouvoir . vous imaginez que ce genre de personne qui tient ce genre de propos quittera facilement ce pouvoir. Attendons de voir

 2   Hii | Mercredi, 4 Décembre 2019  - 4:21
  Réponse à 1-Chauve souris
  Combien de fois voulez vous dénoncer les fraudes ?
combien de fois Faure ou eyadema à gagné lles élections au Togo ?
il faut changé de méthodes togolais.. Mobilisez vos compatriotes et dégagez ce régime même s il faut verser beaucoup plus de sans.
Dans le cas contraire oubliez l alternance et allez voter pour faure gnassingbe

 1   Chauve souris | Mardi, 3 Décembre 2019  - 23:53
  La CDPA-BT n'a jamais participer à des élections et ne fait rien du tout sur le terrain politique.
Elle reconnaît que les élections d 2020 auront bien lieu sans réformes. Que faire?
Il revient à l'opposition de s'organiser pour aller à ses élections et apporter les preuves que Le regime a encore frauder. Ne pas aller c'est laisser un boulevard au regime de se proclamer vainqueur dans une transparence sans contestation.
Accuser ceux qui ont pris le courage à deux mains pour aller combattre ce régime en 2020 c'est faire le jeu du régime .
Encourager 1 ou 2 candidats et mobiliser Le peuple derrière ces candidats pour dévoiler les fraudes de Lome à Dapaong avec les preuves. Et si Le regime s'entête à s'autoproclamer , le peuple mobiliser dira son dernier mot.


RECOMMANDÉS
Présidentielle 2020 : La C14 demande à la CEDEAO d'être impartiale
1.  Togo - Présidentielle 2020 : La C14 demande à la CEDEAO d'être impartiale

2.  Togo - La Brasserie BB Lomé dote Agoènyivé d’un centre agroécologique

3.  Togo - L’ancien ministre des Finances, Dadzie est décédé

4.  Togo - Fucec-Togo : L'histoire du Coopératisme et du réseau née à Kougnohou

5.  Togo - Présidentielle 2020 : Prof Wolou Komi investi candidat le 21 décembre prochain




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média