11:04:59 PM Lundi, 9 Décembre 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Et si le CAR, l'ANC et le reste de la C14 oubliaient les élections pour reprendre la lutte avec toute l'opposition?

Togo - Politique
iciLome | | 13 Commentaires
et-si-le-car-l-anc-et-le-reste-de-la-c14-oubliaient-les-elections-pour-reprendre-la-lutte-avec-toute-l-opposition-


«Il n'y a pas de démarche plus stérile que celle qui consiste pour un opprimé à en appeler au coeur de ses oppresseurs...»
Frantz Fanon

C'est devenu une banalité au Togo que la mauvaise foi, la duplicité et le jusqu'au-boutisme dans le mal constituent la deuxième nature du régime Gnassingbé de père en fils. C'est pourquoi beaucoup s'étonnent qu'une frange de notre opposition, malgré les malheureux précédents de 2005, 2010 et surtout 2015 en termes de mascarades électorales, accompagnées de massives violations des droits de l'homme, n'ait pas suffisamment appris la leçon et se prépare à aller à des élections présidentielles avec un régime qui ne joue jamais franc jeu.

Le 19 novembre dernier des délégations de l'ANC, du CAR et de ce qui reste de la C14 étaient invitées par le Ministre de l'Administration Territoriale et des Collectivités Locales, M. Payadowa Boukpessi pour des causeries sur le scrutin présidentiel. Alors que les délégations de l'opposition demandaient l'inscription à l'ordre du jour de la question sur l'amélioration du cadre électoral, Payadowa Boukpessi, comme à son habitude fit la sourde oreille; car pour lui il s'agissait d'informer les acteurs politiques sur l'état d'avancement des préparatifs des élections, pas autre chose. Ce qui obligea Messieurs Jean-Pierre Fabre, Yaovi Agboyibo, Madame Brigitte Adjamago et leurs accompagnateurs à quitter la salle.

Eu égard au comportement antidémocratique de ce régime depuis des décennies, surtout en période électorale, beaucoup d'observateurs de la vie politique togolaise s'étonnent qu'il y ait encore des opposants qui se bousculent au portillon pour participer à un scrutin dont les conditions d'organisation sont très loin d'être consensuelles et transparentes. Surtout que toutes les violations des droits de l'homme, faites de tueries, de disparitions, de départs massifs en exil, les quinze dernières années au moins, lors d'élections présidentielles, sont là pour nous rappeler le jusqu'au-boutisme du régime Gnassingbé dans sa résistance contre l'alternance au sommet de l'État.

«...Il est de notoriété publique que les élections qui se déroulent au Togo depuis la réinstauration du multipartisme en 1990, se caractérisent toutes, par des fraudes massives qui manifestent la volonté du régime en place d'empêcher, par tous les moyens, l'alternance au pouvoir. L'opposition se retrouve cantonnée dans un rôle d'accompagnateur...»

Un constat pertinent de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC) qu'on peut lire dans la déclaration liminaire du Parti orange écrite après l'échec des pourparlers avec le Ministre de l'Administration Territoriale. Il est d'autant plus surprenant que l'ANC et les autres partis restent dans la logique électoraliste, bien que tous ces tristes précédents soient connus de tous. Messieurs Fabre, Agboyibo et Madame Adjamago seraient toujours prêts, selon leurs déclarations, à discuter avec le pouvoir sur l'amélioration du cadre électoral. Et rien n'est sûr que le régime RPT/UNIR reviendra à de meilleurs sentiments pour livrer le matériel qui permettra de scier la branche sur laquelle il est assis sans y être contraint d'une façon ou d'une autre.

S'il y a une formation politique qui est restée constante sur toute la ligne quant à sa position depuis le 19 août 2017, c'est bien le Parti National Panafricain de Salifou Tikpi Atchadam; pour le PNP, Faure Gnassingbé devrait officiellement renoncer à sa candidature en 2020 pour qu'une transition soit mise sur pied. Le parti à l'emblème du cheval a même publié et envoyé un mémorandum à cet effet aux représentations diplomatiques en poste à Lomé le 19 novembre dernier. Du côté du Mouvement En Aucun Cas c'est le même son de cloche. Cette association de la société civile n'a pas passé par quatre chemins pour marteler la position qui est la sienne quant à 2020:

"...pour le Mouvement En Aucun Cas aucune élection ne résoudra le problème togolais. Elle ne fera qu'aggraver la situation et exacerber les tensions....La seule issue; pour nous; aujourd'hui c'est de continuer à nous battre pour le départ de Faure Gnassingbé à la fin de son mandat et la mise sur pied d'une transition."

Pour le moment la classe politique du côté de l'opposition est divisée entre deux positions: il y a d'un côté les partisans d'une hypothétique amélioration du cadre électoral par un régime qui traîne les pas, donc des partis prêts à aller aux élections avec Faure Gnassingbé en 2020. De l'autre côté on trouve la mouvance conduite par le PNP, hostile à une quatrième candidature de l'actuel Chef de l'État qui est à son troisième mandat.

Dans la situation actuelle de notre pays est -ce qu'un parti politique a le droit de faire ce qu'il veut d'après l'argument selon lequel un parti est créé pour aller aux élections? Ce raisonnement aurait son sens dans une démocratie, alors qu'au Togo nous sommes très loin d'une démocratie; nous avons à faire à une dictature impitoyable qui nécessite l'union de tous pour parler d'une voix et mener le combat qui ferait plier le régime têtu des Gnassingbé.

Entre ceux qui cherchent à discuter avec le pouvoir pour aller à des élections perdues d'avance, et ceux qui appellent à une résistance pour le départ de Faure Gnassingbé après son troisième mandat, et l'instauration d'une transition, quelle est la position qui arrange les populations togolaises? Le premier groupe devrait comprendre que ce ne sont pas des reformettes qui nous feront avoir l'alternance, il faut des réformes en profondeur; donc pendant une transition.
Les réformes à faire ne seront pas à l'avantage de tel ou tel, mais dans l'intérêt d'un Togo démocratique comme dans les autres pays de la sous région. Et il est important que les uns et les aures adoptent dès lors une position claire qui évite de semer la confusion dans les esprits. Nous croyons à cet effet qu'une passerelle est toujours possible entre les deux camps de l'opposition pour parler d'une voix et reprendre la lutte là où elle s'est arrêtée avant que la C14 ne vole en éclats.

Samari Tchadjobo

L'AUTEUR
Samari Tchadjobo
Samari Tchadjobo
Allemagne

Et si le CAR, l'ANC et le reste de la C14 oubliaient les élections pour reprendre la lutte avec toute l'opposition?
Togo - Et si le CAR, l'ANC et le reste de la C14 oubliaient les élections pour reprendre la lutte  avec toute l'opposition?





Autres titres
ASVITTO émet des doutes sur l’« insurrection armée »
Togo - ASVITTO émet des doutes sur l’« insurrection armée »
Présidentielle 2020 : 46 juges nommés pour régler le contentieux préélectoral
Togo - Présidentielle 2020 : 46 juges nommés pour régler le contentieux préélectoral
Affaire d’insurrection armée : Le PNP dénonce « un montage grotesque » du régime et a...
Togo - Affaire d’insurrection armée : Le PNP dénonce « un montage grotesque » du régime et a...
La CPP met en place ses structures dirigeantes
Togo - La CPP met en place ses structures dirigeantes
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 13   Bolingo | Mercredi, 4 Décembre 2019  - 22:46
  Si les élections ne vous semblent pas transparentes, boycottez les un point c'est tout.

Vous avez tout boycotté jusqu'à vos propres partisans. Et aujourd'hui c'est vous qui parlez d'organisation unilatérale des élections.

Donc vous avez cru que quelqu'un dans ve Togo a encore votre temps pour atteindre vos tergiversations avant de prendre des décisions ?

 12   Blunt | Mercredi, 4 Décembre 2019  - 20:35
  il y en a marre de ce tribaliste Samari Tchadjobo qui ne fait publier des chiffonneries partisannes à la noix
qu'il aille chercher et ramener son tikpi de son trou à rats pour venir terminer leur révolution.


 11   Blunt | Mercredi, 4 Décembre 2019  - 19:59
  Réponse à 10-Kakaboto
  well like i was saying and you've just confirmed it once again my thought
the craziest thing is your state of mind , you lacking lotta things when it comes to politics.
give it up , it ain't for you

peace

 10   Kakaboto | Mercredi, 4 Décembre 2019  - 14:6
  Réponse à 8-Blunt
  Sorry bro. I guess you're right !
Maintenant que la CENI est 100% unir , pour une premiere fois Aboudou assouma vas declarer Fabre president .
L'OIF aussi reviendra finalement avec son rapport .

Surtout que ce enieme dialogue viens de prouver aux partenaire diplomatique que le gouvernement togolais est ouvert et de bonne foi.
C'est Fabre et cie , qui sont recalcitrant par moment.
Mais maintenant ca vas . Everything is fine.
Fabre elue president en 2020.

Bonne annee 2020. Et surtout bonne election. Ciao

 9   Blunt | Mercredi, 4 Décembre 2019  - 12:54
  Réponse à 6-Clement GAVI
  Tu préconises quoi?
je t'ai souvent lu sur cette plateforme et tout ce que je retiens de toi comme suggestion est "zéro" , rien de rien, tu ne fais que te plaindre dans tes écris , les gens comme toi n'ont pas leur place dans la société.

Quand un parti politique marchait depuis de 2010 , vous disiez tous qu'ils vont marcher jusqu'à ce leurs chaussures s'usent et que la rue n'est pas la stratégie etc..... et vous ne proposiez rien du tout.
mais qu'est ce qui a fait ébranlé le régime ? n'est ce pas la pression de la rue?
qui a fait descendre la fièvre de la pression de la rue? ton tikpi bien qu'il était le seul satisfait à 75% du dialogue sous l'égide de la cédéao etc... la coalition avait le régime sous dans les mains pour aller prendre le pouvoir à travers les urnes des élections législatives mais à la grande surprise de tous , ton tikpi surgit pour dire qu'on doit boycotter les élections législatives, résultat? on a agrandi la route pour le régime et on s'est rétrécis notre route ...
vous voulez quoi à la fin?
le boycotte n'a jamais profité à un parti politique.
si t'as pas meilleure proposition , arrête de taper sur le clavier
Amicalement


 8   Blunt | Mercredi, 4 Décembre 2019  - 12:43
  Réponse à 2-Kakaboto
  there is nothing crazy , the craziest thing is yous state of mind .
you ain't wise , you mofo
si Fabre n'avait pas envoyé de message demandant un dialogue les autres n'auraient pas aussi demandé non plus , après sa demande de dialogue , les autres partis lui ont emboîté le pas tout comme les OSC etc..

tu as la formule magique pour faire déguerpir le régime ? applique la et on va t'applaudir , dans le cas contraire, shut that f*** up

à se demander ce que vous voulez, si c'est la révolution que vous voulez allez ramener votre tikpi pour se mettre devant vous pour faire votre révolution.
thanks

 7   Blunt | Mercredi, 4 Décembre 2019  - 12:36
  Réponse à 1-Fernando garcia
  raisonnement stupide et tordu , ce qui réflète votre état d'esprit et c'est dommage
si Fabre était "tribaliste" ou je ne sais quoi d'autre, quand ton ami tikpi avait le feu aux fesses et avait demandé à don frère de venir ils vont faire la lutte ensemble, fabre n'aurait pas annulé son agenda et rentré au lendemain de l'appel de ton tikpi et mener le combat.
Quand tikpi avait son trou entouré des gendarmes qui était le premier à lui venir au secours pour qu'il prenne la tangente les jours qui ont suivi et jusqu'à présent introuvable?
arrêter de prendre les togolais comme des "abrutis"
votre mayonnaise de division ne prend plus sa forme , changer de menu

 6   Clement GAVI | Mercredi, 4 Décembre 2019  - 11:13
  Si l'idée 'd'informer les acteurs politiques sur l'état d'avancement des préparatifs des élections, pas autre chose a poussée Messieurs Jean-Pierre Fabre, Yaovi Agboyibo, Madame Brigitte Adjamago et leurs accompagnateurs à quitter la salle, on ne peut dire qu'ils sont dans une logique électoraliste.
Et Me Apévon a clairement fait savoir qu'un parti de l'opposition ne participera pas aux élections organisées en l'état.
Le peuple Togolais et toute personne de bonne foi, savent que le régime n'organise jamais des élections. Il organise des fraudes qui ne peuvent en aucun cas refléter la volonté du peuple Togolais. Les Togolais n'ont jamais élu Faure Gnassingbé depuis 2005, comme son père durant ses 38 ans de règne sanglant. Donc, il y au Togo un pouvoir, certes, mais qui n'a aucune légitimité populaire. Il n'est pas le fait des Togolais.

La situation du Togo est la manifestation d'un monde qui n'a pas de base morale, éthique, etc. Un monde piloté par le diable. Le diable est le principe qui est à la racine de ce régime. C'est pourquoi, Salifou Tikpi Atchadam doit fuir son pays, Kpatcha Gnassingbé est en prison depuis 2005, etc. Nous sommes dans un monde contrôlé par le diable. C'est en cela que le peuple Togolais, comme d'autres peuples, semblent être condamnés à la souffrance. Ce régime est une oeuvre du diable.

 5   Migble n'toh | Mercredi, 4 Décembre 2019  - 7:46
  Ce sont des criminels

Ils rendront des comptes

 4   Franck | Mercredi, 4 Décembre 2019  - 6:47
  Je pense qu'on n'est pas obligé de participer à un scrutin et ça c'est aussi démocratique, accepter le choix de l'autre fait partie desnjeux démocratiques ,un journaleux qui étale cette tare sur la place publique est une désinformation et une intoxication, partout ailleurs c'est le gouvernement qui organise tout scrutin par le biais de son ministère de l'intérieur, maintenant c'est aux acteurs politiques de contribue positivement, arrêter un processus comme si on ne pense pas à un quelconque scrutin après cinq années d'un mandat en cours c'est faire preuve d'une cécité intellectuelle


RECOMMANDÉS
ASVITTO émet des doutes sur l’« insurrection armée »
1.  Togo - ASVITTO émet des doutes sur l’« insurrection armée »

2.  Togo - Kozah : Les Comité locaux citoyens déjà à l’œuvre

3.  Togo - Un nouveau syndicat dans la filière café-cacao

4.  Togo - Le CIPEA organise le « dîner du paysan » le 14 décembre prochain à Lomé

5.  Togo - Le SYNBANK outille ses adhérents pour plus de responsabilités dans la gestion des ent...




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média