3:11:37 AM Vendredi, 10 Juillet 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Selon Christian Trimua, Pas discussion avec l’opposition pour la recomposition de la Cour Constitutionnelle

Togo - Politique
iciLome | | Commenter


Dans un peu plus de deux mois, les Togolais seront dans les urnes pour accomplir leur devoir civique. Alors que l’opposition dénonce un processus électoral unilatéral totalement verrouillé, le régime RPT-UNIR avance ses pions et huile ses machines électorales.

Reçu dimanche dans l’émission « Forum » sur les plateaux de New World TV, Christian Trimua, ministre des Droits l'homme chargé des relations avec les Institutions de la République a réagi par rapport aux revendications de l’opposition relatives à la recomposition des institutions en charge de l’organisation et de la supervision des élections au Togo, notamment la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

D’entrée de jeu, le conseiller de Faure Gnassingbé a rejeté toute idée de discussion avec l’opposition. A l’en croire, entamer un dialogue avec « l’opposition radicale » en ces périodes électorales revient à dire que le pays est dans une situation de crise.

« Comparativement aux élections présidentielles de 2015 et les législatives de 2018, nous pouvons dire sans se tromper que la situation sociopolitique actuelle à l'approche de la présidentielle de 2020 s’est améliorée. Et ce, grâce aux réformes réalisées par le gouvernement togolais », s’est époumoné Christian Trimua.

Le ministre pense que les revendications portées par l’opposition togolaise extraparlementaire par rapport au processus électoral en cours ne tiennent pas la route. Pour M. Trimua, le code électoral actuel est le fruit d’un consensus. Et tout le processus électoral respecte à la lettre les dispositions de ce code.

Selon le militant du parti présidentiel UNIR, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson et ses amis de l’opposition doivent cesser de vouloir à tout prix réadapter la loi à leur stratégie.

« Le Code électoral actuel est issu d’un consensus. Ce n’est pas parce que la C14 est en train de fondre comme un chocolat au soleil qu’il faut réadapter la loi à leur stratégie. Non. Il faut qu’ils (ndlr, les leaders de l’opposition extraparlementaire) commencent par adapter leur stratégie à loi, au lieu de vouloir le contraire », a-t-il lâché.

A en croire Christian Trimua, c’est sur la base des résultats des dernières municipales que les responsables de la C14, du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) et surtout de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC)… pensent qu’ils ont un mot à dire sur la composition de l’actuelle CENI.

« Ils ne peuvent pas se baser sur les résultats des dernières municipales pour revendiquer qu’ils sont la deuxième force politique du pays, et donc sur cette base, demander la recomposition de la CENI. C'est l’Union des Forces du Changement (UFC) qui est le parti du chef de file de l'opposition. En tout cas, jusqu’à preuve du contraire, la loi togolaise ne dit pas que la CENI doit être recomposée sur la base des élections locales, mais sur la base des législatives », a-t-il indiqué.

Sur la question du fichier électoral, le ministre Trimua dénonce une hypocrisie de la part des responsables de l’opposition, surtout de l’ANC. Il estime que c’est le même fichier électoral qui a permis à certains de ces leaders, à l’instar de Jean-Pierre Fabre, d'être élus maires lors des dernières élections municipales.

« S’ils pensent que ce fichier qui leur avait permis d’être élus maires n’est pas bon, ils peuvent démissionner de leur fonction, puisque cela revient à dire qu’ils sont mal élus », a débité Christian Trimua avant de préciser qu’il n’y aura pas de discussion avec l’opposition pour la recomposition de la Cour constitutionnelle.

Au cours du débat, le ministre est revenu sur d’autres sujets de l’actualité, surtout sur la question de la candidature de Faure Gnassingbé en 2020.

Suivez plutôt l’émission dans son intégralité !

Godfrey Akpa


Selon Christian Trimua, Pas discussion avec l’opposition pour la recomposition de la Cour Constitutionnelle
Selon Christian Trimua, Pas discussion avec l'opposition pour la recomposition de la Cour Constitutionnelle









RECOMMANDÉS
Togo - ASVITTO alerte/Tentative d'élimination physique : Agbéyomé Kodjo dans le maqui...
1.  Togo - ASVITTO alerte/Tentative d'élimination physique : Agbéyomé Kodjo dans le maqui...

2.  Togo - Agbéyomé Kodjo : « L’ultime but de cette nouvelle convocation est de m’élimine...

3.  Togo - Nicolas Lawson : Qu’est-ce qui s’est passé entre-temps ?

4.  Togo - Raoul Le Blanc libéré provisoirement

5.  Togo - Abalo Dosseh : Le report du CHAN « est une bonne décision »




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média