4:41:21 AM Dimanche, 19 Janvier 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Présidentielle 2020 : Une délégation du CEJP a échangé avec la CENI

Togo - Politique
iciLome | | 2 Commentaires
presidentielle-2020-une-delegation-du-cejp-a-echange-avec-la-ceni


Une délégation du Conseil Épiscopal Justice et Paix (CEJP) a rencontré jeudi 18 décembre 2019, le bureau exécutif de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour un échange courtois et fructueux dans le cadre de l’élection présidentielle de 2020, surtout ce qui est de l’observation électorale.

Partant du contexte d’observation des élections, la délégation CEJP dans son entretien avec la CENI est revenue sur le refus de son accréditation pour l’observation des élections locales de juin dernier. A en croire le Rév. Père Gustave Sanvee, membre de la délégation, ce refus ne traduisait pas le manque de volonté de l’institution.

« Nous avons échangé et nous avons compris que de la part de la CENI, il n’y avait pas une mauvaise volonté mais d’après les documents qu’elle a reçus, elle ne pouvait pas donner cette accréditation », a-t-il déclaré au terme des échanges.

Et d’ajouter : « Il n’y avait pas une mauvaise intention ou une indifférence à notre demande. Nous sommes sur le point aussi de demander encore un rendez-vous au ministère de l’Administration territoriale, ce que l’on avait fait mais il n’y a pas encore eu de réponse. On va continuer pour que la clarté soit faite et que nous soyons au rendez-vous donc de l’observation des présidentielles 2020 ».

Pour l’heure, Conseil Épiscopal Justice et Paix (CEJP) projette mener les démarches nécessaires pour l’obtention de l’accréditation comptant pour la présidentielle de 2020. Car selon le père Sanvee, l’équivoque né du refus d’accréditation au CEJP lors des élections municipales est levé.

Il est à noter que le processus électoral comptant pour la prochaine élection présidentielle suit son cours et l’électorat est convoqué ce vendredi 20 décembre 2019 pour la consultation des listes électorales provisoires dans les centres de recensement et de vote en vue de la publication des listes définitives.

Pour rappel, le premier tour de la présidentielle de 2020 est prévu pour le 22 février prochain.



Présidentielle 2020 : Une délégation du CEJP a échangé avec la CENI
Togo - Présidentielle 2020 : Une délégation du CEJP a échangé avec la CENI





Autres titres
L’ÂGE  LUCIDE
Togo - L’ÂGE  LUCIDE
Présidentielle 2020 : Deux dossiers jugés irrecevables
Togo - Présidentielle 2020 : Deux dossiers jugés irrecevables
Chronique de Kodjo Epou : Y a-t-il à bord un CHEF pour faire cesser la chasse aux Kot...
Togo - Chronique de Kodjo Epou : Y a-t-il à bord un CHEF pour faire cesser la chasse aux Kot...
Présidentielle 2020 : Agbéyomé Kodjo reçoit de nouveau un soutien
Togo - Présidentielle 2020 : Agbéyomé Kodjo reçoit de nouveau un soutien
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 2   Franck | Vendredi, 20 Décembre 2019  - 20:39
  Réponse à 1-Clement GAVI
  Masturbations puériles

 1   Clement GAVI | Vendredi, 20 Décembre 2019  - 13:52
  « Nous avons échangé et nous avons compris que de la part de la CENI, il n'y avait pas une mauvaise volonté mais d'après les documents qu'elle a reçus, elle ne pouvait pas donner cette accréditation », a-t-il déclaré au terme des échanges.

La mauvaise volonté est structurelle et c'est ce qui explique que les conclusions de la CVJR présidée par Mgr Barrigah n'ont jamais été traduites en réalités pratiques. Il faut insérer le problème lié à l'accréditation dans le tout, c'est à dire, la réalité structurelle du Togo; elle l'éclaire d'une lumière particulière. Elle fait voir que, l'arbitraire, la violence, etc sont ces principes qui sont à la racine du régime.

On peut se demander pourquoi, la CENI n'a t-elle pas jugée opportun de motiver son refus d'accréditation afin de le rendre intelligible pour ceux et celles qui le reçoivent?

Tuer, brutaliser, violenter, assassiner les hommes, femmes et enfants depuis au moins 54 ans, et après 15 ans de pouvoir, réformer la constitution pour pouvoir conserver davantage le pouvoir et après avoir mis en prison son propre frère Kpatcha Gnassingbé depuis 2009, le problème du Togo est au delà ou en deçà de la mauvaise volonté qui est clairement manifestée.

Depuis au moins 54 ans que cela dur. Comment peut dire qu'il n'y a pas de mauvaise volonté?


RECOMMANDÉS
Fenêtre Sur l'Afrique du 18 janvier 2020 sur radio Kanal K
1.  Togo - Fenêtre Sur l'Afrique du 18 janvier 2020 sur radio Kanal K

2.  Togo - L’ÂGE  LUCIDE

3.  Togo - Fusion des directions a l'UL et prise de fonction des nouveaux directeurs

4.  Togo - RGPH-5 : Le Togo lance un appel pour mobiliser les ressources financières

5.  Togo - Trafic de faux médicaments : Faure Gnassingbé appelle à agir




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média