11:48:37 PM Dimanche, 19 Janvier 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Energie : Le Togo, 1er pays réformateur en Afrique bientôt plongé dans le noir

Togo -
Lalternative-togo.com | | 4 Commentaires
energie-le-togo-1er-pays-reformateur-en-afrique-bientot-plonge-dans-le-noir


On ne le dira jamais assez. Le seul projet de société que le régime RPT/UNIR propose aux Togolais, c’est la conservation à tout prix du pouvoir. Les derniers événements confortent les uns et les autres dans cette assertion. Malheureusement, le bien-être et l’épanouissement des Togolais ne sont pas encore dans les préoccupations de ceux qui dirigent de main de fer le pays. Ils sont prêts à dépenser des centaines de millions pour acheter un rapport qui encense. Pendant ce temps, le peuple peut vivre son quotidien fait de misère.

Aujourd’hui, l’on ne peut comprendre comment le Togo peut encore devoir au Nigeria qui se voit obligé de le menacer pour des factures d’électricité impayées. Le pays risque de plonger dans le noir. Le Nigeria hausse le ton.

«Ce n’est pas parce que je suis le président du West African Power Pool (WAAP) que je permettrai aux clients internationaux de tromper le Nigeria. (…) Le gouvernement fournit de l’électricité aux clients internationaux sous contrat et ceux qui sont en défaut de paiement seront déconnectés. Le Togo et le Bénin nous doivent 7 millions de dollars. Le Niger doit moins de 2 millions de dollars. Bref, nous ne les quittons pas. Nous les déconnectons comme nous déconnectons les clients ici au Nigeria. L’électricité n’est pas de la charité. Nous ne pouvons pas simplement permettre aux gens de consommer de l’électricité et de nous laisser ainsi », menace Usman Mohammed, président du West African Power Pool (WAAP).

Il y a quelques semaines, dans les médias et sur les réseaux sociaux, on ne parlait que des prouesses qu’aurait faites le pays dans le classement Doing Business. Le Togo, comme le clament ses dirigeants, est le premier pays réformateur en Afrique. Tout le gouvernement s’était mis en transe, même Faure Gnassingbé qui, dans son euphorie, s’est exprimé en mina (langue locale au sud du Togo). Et voilà donc le 1er pays réformateur qui n’honore pas ses engagements envers ses voisins qui sont obligés de le menacer. Le Togo n’arrive pas à asseoir une politique d’énergie pour être indépendant vis-à-vis du Nigeria.

Contour Global construit à coût de plusieurs milliards se révèle finalement un éléphant au pied d’argile. Les petits barrages qui se trouvent à l’intérieur du pays sont mal entretenus, et donc ne peuvent pas répondre à la demande nationale.

Face à la situation, au lieu de songer à solder tout ce que le pays doit à ses fournisseurs, on gaspille de l’argent dans des choses futiles qui n’apportent rien aux populations. A l’approche de la présidentielle de 2020, le parti au pouvoir, comme à son habitude, utilise des moyens de l’Etat pour se faire confectionner des gadgets et autres pour acheter la conscience des électeurs. Le clan au pouvoir dépense énormément d’argent pour asseoir sa machine à fraudes et corrompre des gens dans le but de se faire déclarer vainqueur de cette élection.

Au Togo, lorsqu’il y a une élection, surtout s’il s’agit d’un scrutin présidentiel, tout le pays semble s’arrêter de fonctionner, puisque le régime cinquantenaire doit consacrer toute son énergie à la fraude qui connaît plusieurs niveaux (que nous n’allons pas étaler ici).

Aujourd’hui, les Togolais ont besoin de l’électricité, cette énergie qui leur permet de mener à bien leurs activités et vivre comme les autres peuples. Mais depuis quelque temps, le Nigeria menace. Cela ne semble pas inquiéter les gouvernants. Parce qu’eux, ils peuvent avoir facilement la solution et s’éclairer chez eux lorsqu’une coupure de courant interviendrait. Si le Nigeria passe à l’action, c’est le pauvre peuple togolais qui en pâtirait. Tout simplement triste !

Dommage pour ce pays d’avoir des dirigeants qui ne pensent qu’à le piller. Le peuple l’a toujours sanctionné dans les urnes. Mais la machine à fraudes a la peau dure.


Energie : Le Togo, 1er pays réformateur en Afrique bientôt plongé dans le noir
Togo - Energie : Le Togo, 1er pays réformateur en Afrique bientôt plongé dans le noir





Autres titres
Le MIFA a mobilisé 8 milliard de francs CFA en 2019
Togo - Le MIFA a mobilisé 8 milliard de francs CFA en 2019
Coopération germano-togolaise : 22,107 milliards de F CFA pour les secteurs de la for...
Togo - Coopération germano-togolaise : 22,107 milliards de F CFA pour les secteurs de la for...
Sabotage : Le Symposium régional sur l’intelligence artificielle à Aného tourne au fi...
Togo - Sabotage : Le Symposium régional sur l’intelligence artificielle à Aného tourne au fi...
7,9 milliards de la BAD pour la résilience communautaire de 500 localités rurales
Togo - 7,9 milliards de la BAD pour la résilience communautaire de 500 localités rurales
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 4   Navi | Dimanche, 22 Décembre 2019  - 17:9
  Je ne comprends pas. A tous moments on lit des trucs comme quoi le Togo reçoit de l'argent des USA, de UE, de l'UEMOA, de la banque mondiale, du FMI. Mais putain, ils font quoi avec tout cet argent ? Ils ne paient même pas les factures d'électricité. Qu'on m'explique !

 3   Navi | Dimanche, 22 Décembre 2019  - 17:6
  Je ne comprends pas. A tous moments on lit des trucs comme quoi le Togo reçoit de l'argent des USA, de UE, de l'UEMOA, de la banque mondiale, du FMI. Mais putain, ils font quoi avec tout cet argent ? Ils ne paient même pas les factures d'électricité. Qu'on m'explique !

 2   tedlesaint1 | Dimanche, 22 Décembre 2019  - 12:2
  Energie : Le Togo n'a aucune dette à payer au Nigéria
« Le Togo, 1er pays réformateur en Afrique bientôt plongé dans le noir ». Peut-on lire dans une colonne. Une information à prendre avec des pincettes. La réalité est tout autre. Le délestage était un mauvais souvenir il y a quelques années. Ce qui n'est pas du gout de certains compatriotes.La CEET n'a aucune dette envers ses fournisseurs d'énergie électrique notamment la société nigériane de l'énergie, citée en référence. Gouverner, c'est prévoir. Le Togo a déjà réglé ses facteurs qui couvrent les trois mois à venir, décembre inclus.
Le Togo sous le leadership du Chef de l'Etat Faure Essozimna Gnassingbé a initié depuis quelques années une politique nationale d'électrification. Objectif : atteindre une couverture universelle à l'horizon 2030 et réduire sensiblement la dépendance énergétique.
Bien sur la CEB, un partenaire, a accumulé d'énormes dettes envers le fournisseur nigérian. Il s'agit belle et bien des arriérés de la Compagnie, et non des Etats membres.
Le Togo et le Bénin étant passés sous un nouveau statut de négociation directe avec les fournisseurs.
Le Togo n'est pas en défaut de paiement. Notre ne sera jamais déconnecté des réseaux du West African Power-Pool (WAAP).
Apôtre de l'intégration sous régionale, le Chef de l'Etat honore toujours ses engagements envers ses pairs de l'espace communautaire.

 1   Clement GAVI | Samedi, 21 Décembre 2019  - 8:15
  'Il y a quelques semaines, dans les médias et sur les réseaux sociaux, on ne parlait que des prouesses qu'aurait faites le pays dans le classement Doing Business. Le Togo, comme le clament ses dirigeants, est le premier pays réformateur en Afrique. Tout le gouvernement s'était mis en transe, même Faure Gnassingbé qui, dans son euphorie, s'est exprimé en mina (langue locale au sud du Togo). Et voilà donc le 1er pays réformateur qui n'honore pas ses engagements envers ses voisins qui sont obligés de le menacer. Le Togo n'arrive pas à asseoir une politique d'énergie pour être indépendant vis-à-vis du Nigeria.'

Dans un monde de souffrances et de misères, la Banque Mondiale fait de son classement 'Doing Business' l'alpha et l'oméga de toute chose. Ainsi, une sanglante dictature dynastique qui représente la mort et la souffrance, les privations et la misère à tout un peuple depuis au moins 54 ans, devient comme par magie, le premier pays réformateur en Afrique. La liberté, la démocratie, les droits de l'homme n'ont plus aucune espèce d'importance dès lors, que le régime permet l'exploitation égoïste des bénédictions de Dieu, c'est à dire, les ressources naturelles, il devient l'exemple à suivre

Cela dit, il ne s'agit pas d'arriver 'à asseoir une politique énergétique pour être indépendant vis à vis du Nigéria. Le Togo, peut dépendre du Nigéria, comme le Nigéria peut dépendre du Togo, nous parlons de choses que nul d'entre nous n'a crée. Personne n'est venu au monde avec l'électricité dans la poche. Le Togo a l'obligation de respecter ses engagements vis à vis du Nigeria et vis versa.
Nous devons avoir le courage de dire en Afrique que l'univers est un don commun du Dieu créateur et donc une interdépendance est une bonne chose.


RECOMMANDÉS
Fenêtre Sur l'Afrique du 18 janvier 2020 sur radio Kanal K
1.  Togo - Fenêtre Sur l'Afrique du 18 janvier 2020 sur radio Kanal K

2.  Togo - L’ÂGE  LUCIDE

3.  Togo - Fusion des directions a l'UL et prise de fonction des nouveaux directeurs

4.  Togo - RGPH-5 : Le Togo lance un appel pour mobiliser les ressources financières

5.  Togo - Trafic de faux médicaments : Faure Gnassingbé appelle à agir




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média